08/01/2016

Kim Jong-un ou la défaite de l'école bernoise!

kim,corée du nord,bombe a,bombe h

Sur cette planète, deux chefs d’Etat parlent le bärndütsch.

Aparté destiné aux non-suisses : il s’agit d’un dialecte tudesque, situé entre la laryngite aiguë et le cri de la corneille courroucée, utilisé par les habitants de la majorité germanophone du canton de Berne.

Reprenons : il y a donc deux chefs d’Etat qui causent ce redoutable langage. D’une part, le président de la Confédération helvétique pour l’an 2016, le Bernois Johann Schneider-Ammann, ce qui n’est pas surprenant ; d’autre part, le dictateur de la stalinienne Corée du Nord, Kim Jong-un, ce qui l’est plus. Si les deux dirigeants se rencontrent un jour, ils n’auront pas besoin d’interprètes : Gruessdi, Kimi, wie geits ? Süper, Johanni, wie drr Chouche im Chuchichaeschtli ! (Dessin: Pierre Dubois)

 Il faut dire qu’enfant Kim Jong-un a subi le sort que tous les petits Romands redoutent : être dressé dans une école bernoise. Selon Le Matin d’il y a deux ans, il a résidé en Suisse de 1991 à 1998, soit entre l’âge de huit et quinze ans. Son séjour en Helvétie a été entourée par un silence de barbelé ; il était inscrit dans les établissements scolaires sous un nom d’emprunt et chaperonné par de faux « parents » dévoués au véritable paternel, l’alors tyran Kim Jong-il, amoureux de la Suisse et fondu de fondue… Amateur aussi de secret bancaire, puisque le clan Kim aurait planqué près de deux milliards de francs dans nos coffres.

On sait tout de même que Kim Jong-un a fréquenté l’école publique de Steinhölzli à Liebefeld, de 1998 à 2001. Depuis lors, il a poursuivi son périple helvétique dans des établissements secondaires.  Peut-être à l’école internationale de Gümlingen. Il y était décrit comme un amateur de basket et de natation, grand fan des films de Jean-Claude van Damme et de voitures sportives. Il faut dire qu’entre un essai nucléaire et une exécution de rival potentiel, son papounet lui avait offert une Mercédès adaptée à sa taille de garçonnet de trois ans.

 C’est sur les bancs des classes primaires qu’il a appris le dialecte bernois et l’allemand. Plus tard, il se perfectionnera en anglais et acquerra les rudiments de la langue française.

Depuis Kim Jong-un a fait son chemin en succédant à son père et à son grand-père. Désormais, c’est lui qui a le droit d’exécuter tous ceux qui ne se sont pas courbés assez vite à son passage. Il le fait à coups de canon de DCA, ce qui est beaucoup plus rigolo et plus moderne qu’une banale pendaison.

Tout le monde le sait, le Suprême Joufflu a fêté ses 33 ans en faisant la bombe. La bombe H, en l’occurrence. La plus puissante. Et le voilà qui menace la terre et ses environs de ses foudres mortifères. Un dingue. Mais un dingue thermonucléaire.

Force est de constater que le dressage bernois n’est pas paré de toutes les vertus, contrairement à ce que soutenait mon père, il y a quelques millénaires, en menaçant de m’expédier outre-Sarine à chaque mauvais carnet. La Suisse – qui a donné au monde trois de ses plus grands pédagogues, Johann Heinrich Pestalozzi, Jean-Jacques Rousseau et Jean Piaget – a donc lamentablement échoué à faire du Dodu Irascible un citoyen raisonnable et modéré, prompt au compromis et rompu au respect de la collégialité.

Notre pays ne lui a même pas inoculé ces virus occidentaux qui vous rendent le plus extrémiste des enragées en groupie de Lady Gaga. Et pourtant, la Suisse y était parvenue avec les deux frères ainés qui ont suivi le même parcours bernois (et aussi genevois dans leur cas) que l’Epais Nucléocrate. Ils vivent aujourd’hui à l’étranger, l’un parce qu’il a préféré Disneyland aux casernes coréennes et l’autre parce qu’il a troqué les hymnes martiaux contre le rock anglais.

Espérons qu’à son tour, Kim Jong-un confiera sa future progéniture à l’école bernoise. Afin que cette fois-ci, elle parvienne enfin à fondre la dynastie Kiminelle dans le mol magma du chocolat fondu.

 

Jean-Noël Cuénod

18:46 | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : kim, corée du nord, bombe a, bombe h | |  Facebook | | |

Commentaires

Une bombinette
pour des clopinettes

Lingots d'or suisses
quelques montagnes...

En souvenir
d'un séjour inoubliable

Grüezi wohl
Frau Stirnimaa

Écrit par : Myriam Belakovsky | 08/01/2016

Pas très correcte votre façon de décrire le patois d'une minorité linguistique. Vous oseriez dire de la même façon par exemple que l'arabe se situe entre la laryngite aiguë et l’expectoration du chameau ?

Écrit par : Eastwood | 08/01/2016

Pourquoi les fautes de frappe ne se repèrent-elles qu'une fois le commentaire publié?

Frau Stirnimaa, pardon.


Comment devient-on un gros joufflu dont chacun s'amuse

au point qu'un jour une grosse joufflue

une boule, une bombe apporte le point de vue premier du gros joufflu?


Hormones déréglées pas forcément par goinfrerie ou nonchalance


Conflits familiaux, mésententes

Loi du plus fort


Sucreries, entre autre, pour tenir le coup


A la cour, au palais, à la résidence comme à la "caserne" (clapiers modernes)?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 09/01/2016

Tête de potiron est venu entre autre apprendre les combines occidentales pour se protéger d'un peuple ébahit par les slogans et la croyance au communisme.
L'inconscient peut tout recevoir et vomir les pires saloperies.

Chez nous plus de slogans, ah si: "allaouh akbar" et des écoles de la médiocrité ou l'ENA est le fleuron, les école coraniques, écoles de la mort de notre civilisation.

https://salembenammar.wordpress.com/2016/01/09/qui-met-en-peril-la-perennite-de-lhumanite-est-ce-les-musulmans-ou-les-les-non-musulmans/

Les adeptes du communisme sont devenus des sanguinaires des ordures responsables de millions de morts et de la faillite de la plupart des pays communistes et socialistes.
Le national-socialiste croyant et chrétien a généré le nazisme

La "Pervitin" a autant d'effet qu'une croyance avec ses conséquences désastreuses.

""l'ice et le crystal ont fait leur apparition sur le marché des drogues britanniques. Aujourd'hui, cette méthamphétamine est fabriquée à partir de divers médicaments. On la trouve fréquemment dans les anciens pays communistes d'Europe.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal

Les Coréens ont dû prendre quelques drogues (méthamphétamines) pour en arriver à l'adoration d'une citrouille et son concept mortifère.....

Mais bon, certains ont une adoration pour le paperon blanc, gardien du concept monarchique depuis plus de deux mille ans.

Écrit par : Pierre NOËL | 09/01/2016

C'est plutôt la défaite de la communauté internationale qu'il faut dénoncer. Que l'ensemble des nations représentées au Conseil de Sécurité des Nations Unies n'aient pas, dès le début des prétentions clownesques du dictateur pu s'entendre pour l'empêcher d'accéder à l'arme atomique démonte, une fois de plus, que ce qui s'est passé avec Hitler pourra se passer à nouveau un jour.

Écrit par : Mère-Grand | 10/01/2016

On parle, en principe sans l'avoir lu, de "brûlot" à propos d'Hitler Mein Kampf!

Or, nul psy ne dirait (à moins d'être "payé pour")! le contraire: il faudrait s'interroger sur les familles de ce monstre (mais (pastichons Simone de Beauvoir) naît-on monstre ou la devient-on? Combien de générations, par exemple, s'imposent pour en arriver à un parricide?

Puis les parents, annonce d'un grossesse, accueil (par la mère plus particulièrement)?

Trajet d'accouchement du bébé (travaux de Janov, Cri primal)

Sentiment d'isolement ou d'abandon du nouveau-né une fois les soins à lui/elle donnés pour quelques moments laissé seul dans son berceau?!

Trois premières années de vie du bébé puis jeune enfant au cours desquelles le bébé-jeune-enfant-témoin "enregistre" l'ensemble du vécu familial puis, dès trois ans, "restitue"?!

Avant, Pierre NOEL! de traiter qui que ce soi, en l'occurrence, tête de potiron pour "Kim Yong-Un"!

Vite! des sels, du Porto... ces hommes nous feront crever de chagrin.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10/01/2016

Hitler, tel quel, était une caricature.

Cette caricature a-t-elle empêché l'horreur?

Etudier pour prévenir, évidemment, "coûte"!


Que d'Harpagons!!

Bah! l'horreur comme source d'inspiration (sans oublier que ça rapporte ou peut rapporter gros en "faisant vendre"! pour les uns, et "patrons"!

Puis, en guise de gouvernance saine, Célébrations...


Sortie de la monotonie de l'ordinaire ou du quotidien pour les autres. Alors, ce prochain attentat, mais un vrai, un "gros"! c'est pour quand?

Pour aujourd'hui... ou pour demain!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10/01/2016

"Pas très correcte votre façon de décrire le patois d'une minorité linguistique. Vous oseriez dire de la même façon par exemple que l'arabe se situe entre la laryngite aiguë et l’expectoration du chameau ?"

Je suis du même avis... Exemple de plus de la grossière arrogance qui règne chez certains blogueurs de la tdg.

Écrit par : Muriel | 10/01/2016

Et si vous vous interrogiez sur le réel pouvoir dont dispose tout élu à un exécutif ?
Regardez Obama. Certes, au bout du compte et malgré les innombrables entraves du Sénat, il arrivera presque à tenir la plupart de ses promesses avec l'aide de décrets et autres veto présidentiels.
Le pouvoir n'est plus détenu par quelques rares individus, mais par une clique, inféodée au pognon.
Pensez-vous sincèrement que ce gamin pourrait agir autrement que comme il le fait ?

Écrit par : PIerre Jenni | 11/01/2016

L'actuel Dalaï lama gamin, bien que Dalaï lama en exercice, devait se soumettre à une autre "clique" de lamas conservateurs qui, notamment, lui refusèrent d'accorder au peuple tibétain une modification plus équitable de ses impôts.

L'attitude de Kim dite en cet article, "gare à qui ne se courbera pas devant moi" ne le rapproche-t-elle pas de celle du bailli Gessler (gare à qui ne se découvrira pas devant moi!)?

Au risque de se répéter, si cet homme jeune est obèse il peut y avoir dysfonctionnement hormonal, avec ou sans goinfrerie, qui peut indiquer de graves conflits tant avec sa famille que ses écoles avec répercussions, fruits ou conséquences pour la suite dont le repérage serait plus utile que des caricatures si remarquables soient-elles.

Le père d'Hitler, par exemple, le battait.

Comment ne parle-t-on pas davantage "à fond" de l'enfance de ce dictateur éventuellement précurseur?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11/01/2016

Que ce passe t-il, il ne faut pas dire de mal de kim joung un, "censure" ??

Écrit par : Corto | 11/01/2016

On peut dire du mal (en aucun cas censure sur ce blog) tout en permettant à quelqu'un d'avoir une autre démarche.

Allusion à Hitler,
Moche, pas attirant. Ne "va" pas aux filles!
Sans amitié, incapable d'une camaraderie pérenne.
Echecs (pas grand-chose à l'école) battu par son père.

Au chômage (écrit des adresses).

Participe à des manifestations.

Manifestations dispersées à coups de gaz (chômeurs toujours extrêmement fragilisés, malléables que l'on mobilise facilement en groupes ou partis politiques) jusqu'au jour où la roue tourne.

Pas question de pleurnicher sur ce monstre mais, par exemple, le problème cuisant du chômage des jeunes en France?!

Avec, pourquoi pas, une autre roue tournant après maints échecs à répétition comme on vient de vous l'écrire, Corto?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11/01/2016

Les dictateurs, tyrans despotes ne nous renvoient-ils pas le reflet denos propres tendances?

Ce qui me dérange, j'extermine


devenant "mobbing" en entreprise?!


Dents jaunes d'Hitler, dents des "fumeurs"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/01/2016

Il y a vraiment des sacrés salopards en Suisse et je parle des hautes sphères du pays !

Écrit par : Joachim | 12/01/2016

Au fait, si les écoles bernoises élèvent des kim-jong, combien de bernois potentiels existent en Suisse ??

Écrit par : Joachim | 12/01/2016

A propos du patois bernois, la description ne s'écarte pas de la tonalité générale humoristique de l'article. Sans compter qu'elle est plus proche de l'auto-dérision de notre Helvétie riche de ses différences, que de la critique discriminante. Et enfin, je n'ai pas vraiment souvenir qu'un bernois ait été honteusement discriminé en fonction de son origine et de son accent...

Bref, je prends et je souris !

Écrit par : archi-bald | 12/01/2016

Quand le fric devient à ce point sale, les politiques suisses font des grands sourires et accueillent les pires monstres ! (il n'y a pas que les kim)

Aujourd'hui des centaines de milliers de nord-coréens meurent dans des camps de "travail", dans des conditions inimaginables et des centaines de gamines servent de jouets sexuels aux monstres "made in Switzerland" et cela depuis 3 générations de psychopathes très proches des responsables helvétiques !

La Suisse, pays des montres et des monstres !

Écrit par : Corto | 13/01/2016

Les commentaires sont fermés.