09/12/2015

Le Front national et la nostalgie de la famille politique

Sellières-101015-2.jpg

 

Parmi les multiples raisons qui font le succès du Front national, il en est une qui mérite d’être examinée. Elle a trait à la notion de famille politique. Ce n’est pas le caractère nettement népotiste de ce parti – il n’est pas d’exemple dans les pays démocratiques d’un parti aussi colonisé par une seule famille – qui nous intéresse en l’occurrence, mais cet « être ensemble » qui fait d’une formation politique un lieu de convivialité sociale.

 Faire de la politique, ce n’est pas seulement défendre des projets destinés à améliorer le gouvernement des êtres et des choses et à mettre un bulletin dans l’urne.

C’est aussi accomplir ces petites besognes militantes qui vont de la gestion des réseaux sociaux (l’époque du collage des timbres est un peu dépassée), du porte-à-porte dans les immeubles (le pire des accueils y côtoie le plus chaleureux), au collage d’affiches (qui peut tourner en baston). C’est aussi participer aux réunions de section (de cellule à l’époque du communisme triomphant) dans l’arrière-salle des bistrots, à la préparation des meetings (mais qui a oublié de brancher la sono, hein ?)

Cet ensemble d’activités crée un esprit de famille, de famille politique, une chaleur collective, une convivialité qui, en France, a fait la force, jadis, du Parti communiste, mais aussi, contrairement à ce que l’on croit, des partis gaullistes (sous leurs différentes dénominations) et socialiste (sous leur ancien nom, SFIO– Section française de l’Internationale ouvrière).

Le tournant de 1962

En instaurant l’élection du président de la République au suffrage universel en 1962, le général de Gaulle a centré toute la vie politique sur ce moment électoral. En effet, la France est le pays démocratique où le pouvoir est le plus concentré dans les seules mains du chef de l’Etat. Cela fait du président, un Louis XIV électif. Tout découle de cette élection, notamment les législatives. Dès lors, les partis de gouvernement se sont mués en écuries présidentielles. Petit à petit, le projet politique a été remplacé par les stratégies de communication. Une mentalité de type marketing s’est installée, c’est-à-dire que l’écurie présidentielle adapte son projet en fonction de l’air du temps et non pas en vertu des nécessités de l’époque. On cherche à se distinguer médiatiquement par des petites phrases mais le fond de l’action politique est devenu flou et quasi-interchangeable. C’est ainsi que les socialistes François Hollande et Manuel Valls appliquent des mesures semblables à celles que pourraient prendre n’importe quel leader de la droite libérale.

Evacuation du politique. Evacuation des militants

Cette évacuation du politique a pour corollaire celle des militants qui n’ont plus leur place dans ce dispositif désormais réservé aux professionnels de la communication et aux permanents.

Quant à ce nid de militants dévoués et souvent efficaces qu’était le Parti communiste français, il a été emporté dans la chute de l’empire soviétique. Or, ces militants rouges faisaient aussi vivre ces banlieues que l’on dit aujourd’hui déshéritées et qui ne l’étaient pas tant que ça dans les années 1960 et 70. Ces communistes de la base aidaient les gens à remplir leurs formulaires, à se mouvoir dans les méandres de l’administration, les conseillaient pour faire valoir leurs droits. Ils exerçaient aussi un sorte de contrôle social lorsque tel ou tel habitant troublait le quartier: «Dis donc camarade, tu pourrais mettre ta télé moins fort le soir ; tes voisins doivent se lever tôt pour aller bosser».

Aujourd’hui, ces militants communistes ont été remplacés par des dealers ou des intégristes de l’islam qui peuvent d’ailleurs être les deux à la fois.

 Le Front national occupe le terrain

Les héritiers – de plus en plus lointains – du gaullisme et du socialisme démocratique ayant abandonné, et la politique et les militants, le Front national s’est empressé d’occuper le terrain ainsi délaissé. En une année, le FN a doublé le nombre de ses militants passant de 40 000 à 83 000 actuellement. Certes, tous les partis mentent de façon infantile sur ce genre de statistiques et on ne voit pas par quel miracle déontologique les frontistes échapperaient à ce vice commun. Mais il est manifeste que les adhésions progressent fortement au bénéfice de ce parti. Il n’est qu’à voir leurs permanences souvent bien remplies.

En suivant leur congrès et leurs manifestations, il est frappant de constater la convivialité qui y règne. L’esprit «famille politique» s’est éteint à droite et à gauche, le voilà ranimé à la flamme du Front national. Ce parti ne considère pas le militant comme une quantité négligeable et lui donne un rôle à jouer, des missions à accomplir. Faire vibrer la toile des réseaux sociaux est nécessaire mais pas suffisant. Au fur et à mesure que s’étend la virtualité induite par les nouvelles technologies, le besoin de rapports humains et directs s’accroît. Le FN l’a bien compris.

Cela dit, ce militantisme retrouvé est mobilisé en faveur de causes néfastes pour la société, telle l’exclusion, la xénophobie et le racisme qui restent le fond de la mentalité FN comme le démontre la lecture des prises de positions des élus de base sur Twitter et Facebook.

Pour opposer résistance à ce mouvement, il est indispensable que les partis de gauche et de la droite libérale retrouvent le chemin du militantisme et changent leur logiciel d’écurie présidentielle pour le remplacer par celui d’un vrai parti où l’humain n’est pas qu’une fleur de rhétorique mais en constitue la substantifique moelle. Bien du pain sur une longue planche !

 

Jean-Noël Cuénod

17:07 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | |

Commentaires

Pour opposer résistance au militantisme mobilisé en faveur des exclusion, xénophobie et racisme... pour retrouver l'humain faut-il compter uniquement (exclusivement)! sur les partis de la gauche et de la droite libérale ou faudrait-il pouvoir compter en tout premier lieu sur les citoyens et habitants français?

N'y a-t-il pas désappropriation du ressenti des citoyens et habitants eux-mêmes par les professionnels de la politique en leurs... "écuries" respectives?

A redire ce credo d'une homme français (il y a trois jours)à propos de Marion Maréchal Le Pen: "Elle dit ce que l'on ressent!" ce qui est également le sentiment de passablement de monde en France concernant sa tante!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 09/12/2015

Le pouvoir use, ils sont usés à gauche comme à droite. La conquête du pouvoir suprême par le FN est inéluctable.

Écrit par : norbert maendly | 09/12/2015

@ JNC :

" Pour opposer résistance à ce mouvement, il est indispensable que les partis de gauche et de la droite libérale retrouvent le chemin du militantisme et changent leur logiciel d’écurie présidentielle ..."

Sans changement fondamental des institutions, il n'y a aucune chance pour que cela change car le système s'auto-entretient. Le ver est dans le fruit ...
La seule possibilité pour y parvenir consisterait à abroger la Constitution actuelle et faire élire une constituante qui en rédigerait une nouvelle. Toutefois cette prérogative n'appartient qu'au Chef de l'Etat. Or c'est aussi à lui qu'il appartiendrait de définir le mode d'élection de cette constituante. Seul un homme suffisamment sage et totalement dépourvu d'intérêts en serait capable.
Ce serait un véritable cataclysme, un bouleversement politique, culturel et social. Un énorme risque d'instabilité social dans l'intermède.

A moins qu'une telle mutation ne soit finalement imposée par une plus grande intégration européenne, une Europe fédérale comme celle dont rêvait Denis de Rougemont ? Mais ce n'est pas vraiment la tendance actuelle ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 09/12/2015

@ Jean d'Hôtaux

Ne faudrait-il pas enfin mettre sur table toutes les cartes avec le droit accordé aux "racistes" de s'exprimer.

Une famille dont le fils ne voudrait connaître que le rock et blues. Une maman disant oui au blues mais non inspirée par le rock.

Fossé s'agrandissant entre eux. Mère pas d'accord non plus avec le sens de certaines paroles de chants composées par le fils.


La mère, par cet exemple, serait "raciste"!

Les uns ressentent les choses d'une façon, les autres d'une autre.

Et les partis ont à en tenir compte.

Or on ne tient plus compte du ressenti des gens.
Pas plus que de leur vécu.

N'"existent" que ceux qui ont de l'argent.

Bureaucratie, paperasses.


L'islam ne peut pas ne pas nous poser un problème.

Pour avoir réalisé un jour que le fils aîné d'Abraham n'était pas Isaac mais Ismaël (chercher et lire tout en entier, SUR Google, ORIGINE D'ABRAHAM, chrétien vous pourrez vous dire qu'il faut situer le socle de votre foi non Abraham avec Isaac en premier mais bien Abraham avec Ismaël.

Le "socle" est primordial.

A commencer en tout pour notre santé mentale.

Raisonnement implacable mais erreur quant au socle: schizophrénie.

Abraham est dit soumis à Dieu.

Autrement dit faisant la volonté divine.

Ce qui permet de passer directement à la prière du Notre Père: "Que ta volonté soit faite" sans le moins du monde passer par Mohammed.

Abraham discernait en ses songes l'expression de la volonté divine:

Surconscient, Lumière
Subconscient, fonds marins...avec beauté, monstruosités, également
(enseignement sur l'interprétation des rêves, Paul Diel)

Prudence, donc.


Perso, pas d'accord avec le contemporain sac de nos valeurs (quelles que soient les familles politiques ou leurs structures).

Encore quelques attentats. Des femmes, également reconnaissables non musulmanes parce que ne portant ni foulards ou voiles.

Ou n'"obéissant pas au prophète"!

Peur grandissant les femmes quelles que soient leurs certitudes, ou non, religieuses ne se déguiseront-elles pas en musulmanes voilées avant de prendre le risque de sortir de chez elles?

Les hommes non musulmans astreints, par prudence, toujours, à porter la barbe?

Tour joué, affaire dans le sac: par la peur islam législation, coran et charia, imposés.
Ceux qui ont vécu la seconde guerre mondiale vous affirmeront que l'impossible à force de cruauté, même cet impossible arrive!

Statut des femmes retour à la case zéro:
sentiments de ceux d'entre nous qui ont des petits-enfants?

Denis de Rougemont à la radio grand invité, invité d'honneur! de la féministe Marie-Claude Leburgue, Jean d'Hôtaux, que dirait-il de la tendance actuelle consistant à "tout et n'importe quoi" du moment qu'il y a du "gain" par derrière?!
Acoquinements avec les pires dictatures... rapacité, cupidité...?

Si bien que le laxisme de nos autorités concernant la rigueur de l'islam ("il ne faut pas interpréter le coran par toi-même, tu dois demander à ton imam") est pour nous irrecevable.

On en avait terminé avec l'Eglise de l'Inquisition, aux diktats des papes... et voilà l'islam!

On peut, SANS ETRE RACISTE, ne pas apprécier.

Croire que l'on ne peut pas accueillir le monde enter dans un pays ou un autre sans nuire gravement aux habitants du pays, d'une part, ainsi qu'à tous ceux arrivés en trop grand nombre de l'étranger qui ne seront pas forcément accueillis, secourus, guidés. Certains ayant tout vendu ou liquidé pour avoir les moyens de venir chez nous qui seront déboutés, condamnés à errer...?

La machine robots compris prenant son travail à l'homme qui se risquerait aujourd'hui à ne parler que de "relance"?!

A relire tout ce qui concerne le plan Kalergy: prévu (calculé) métissage général, abêtissement de même pour pouvoir "dominer" les masses.

On rappelle que les Syriens qui en ont les moyens avec "formations intéressantes pour nous"! n'empêchent par la souffrance des Syriens qui n'ont pu s'évader.
Souffrances antérieures à l'EI ou Daech!

Aux peuples de ne plus se laisser dominer par les décideurs.
Aux peuples de se réapproprier pourvoir, dignité, solidarité (mais pas 'importe quoi n'importe comment) fraternité.
Non aux seuls professionnels de la politique.

En Suisse: peuple, le "souverain"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10/12/2015

Pour l'auteur cité:



Jeanine Solotareff
Le symbolisme dans les rêves
La méthode de traduction
de Paul Diel

Bibliothèque scientifique Payot

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10/12/2015

Très bon billet Monsieur Cuénod le troisième paragraphe est plein de bonnes vérités cependant quand on sait le nombre de gens qui ne répondent plus aux coups de sonnettes comme à l'époque ou les enfants vendaient des timbres pour Pro Juventute et ne répondent même plus au téléphone suite au ras le bol des harcèlements en tous genres aider les gens seuls devient de moins en moins aisé
De trop confiants de nombreux Suisses son devenus extrêmement méfiants et ceci bien avant l'arrivée des migrants
Confiance et respect se méritent la Marine aurait-elle réussi ou d'autres préférent jouer à l'autruche ?
Très belle journée et bonnes fêtes de fin d'année pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 10/12/2015

Les communistes c'était le bon temps, ils sont remplacés dans les banlieues par des musulmans dont les références religieuses et éducatives sont un bouquin pour tuer, lapider, torturer, voler, couper des têtes, enchiffonner les femmes, tuer les apostats etc.

Les communistes et leurs z'alliés rouges roses, verts, bruns soutiennent haut et fort ces communautés musulmanes pour des raisons idéologiques, religieuses, également pour le nombre d’adhérents et de votants en particulier les syndicats.

Belle morale, c'est la même que celle-ci:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/12/10/un-tribunal-allemand-acquitte-les-membres-dune-police-de-la-charia-qui-patrouillait-a-wuppertal/

Ne soyez pas étonné de voir grandir le FN. C'est bizarre de plus en plus de gens se réclament du gaullisme après l'avoir lapidé politiquement?

L'hypocrisie n'a pas de frontière. L'islam remplacera la chrétienté rose, verte et brune, et ce, plus vite que vous ne pouvez le penser Mr Cuenod.

Écrit par : Pierre NOËL | 10/12/2015

@ Myriam Belakovsky :

Vous m'interpellez dans votre commentaire, mais les thèmes sont si nombreux et si divers qu'il m'est très difficile d'y répondre.

Vous écrivez par exemple ceci :
" On en avait terminé avec l'Eglise de l'Inquisition, aux diktats des papes... et voilà l'islam! "

Oui en effet, j'y ai moi-même souvent pensé en ajoutant la Croisade contre les Cathares, la persécution des Vaudois (les disciples de Pierre Valdo), la Réforme, la Guerre de Trente Ans, la Révocation de l'Edit de Nantes, puis la Guerre des Camisards, sans parler du Kulturkampf, etc.
Et voilà maintenant que l'Islam conquérant surgit au sein de notre Monde occidental qu'on croyait apaisé ... Mais l'histoire n'est-elle pas un éternel recommencement ?

N'étant pas théologien, je ne ferai qu'effleurer les aspects politiques et culturels que pose l'islam. Je viens de lire "Soumission" de Michel Houellebecq et retrouve dans vos propos quelques clichés décrits par Houellebecq.
Par exemple lorsque vous écrivez ceci :

" Des femmes, également reconnaissables non musulmanes parce que ne portant ni foulards ou voiles. "

ou encore ceci :

" Les hommes non musulmans astreints, par prudence, toujours, à porter la barbe? "

Pour passer maintenant à Denis de Rougemont, cité dans mon commentaire, mais en réaction au billet de Jean-Noël Cuénod concernant les dérives de la politique française actuelle, faites d'affrontements. Denis de Rougemont donc, esprit brillant, serait probablement consterné d'assister aujourd'hui à ce délitement de l'Europe politique, lui qui voyait sa construction s'élever sur des fondements culturels. Comment réagirait-il aujourd'hui face à cet islam qui se répand avec ostentation en Europe, là où il était encore inexistant il y a un demi siècle à peine ? Vaste question, mais très intéressante, qui pourrait peut-être faire l'objet d'une thèse ?

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 11/12/2015

Le fn n'a pratiquement rien fait, tout le boulot a été concocté, façonné, bichonné, par les partis "républicains" !

Lorsque les politiques d'un pays poussent à ce point le peuple vers des bulletins autant couverts de merdes, on est en droit de se poser pas mal de questions, voir se demander si ils n'auraient pas mieux fait d'ouvrir des boucheries-charcuteries !!

Pareil pour la Suisse, qui n'a guère mieux agi face à la couardise "politique" générale.

Ce n'est pas que les français votent pour le fn, ils ne peuvent plus voter pour les pleutres de services élevés en batteries !!!

Guerre civile inévitable, entre le fn et l'islamisme, aucune alternative !!!!!!

Écrit par : Corto | 11/12/2015

En réponse à Jean d'Hôtaux,

Concernant les bégaiements de l'histoire, nul besoin d'être à tout prix historiens pour allez au delà de l'ère vulgaire comme certains la dénude. Si nous parlions des "civilisations" passées, oh combien nombreuses furent-elles rien que par simple introspection mémorisable. L'une des pertes de repère significatif relatif à toutes les "civilisations" c'est d'être et d'avoir été de manière sacralisantes e tpour elles-mêmes, cela va de pair, des "axis mundi" temporelles et spatiales. Que cette sorte d'égarement n'est pas propre à la "civilisation" islamo-chrétienne, mais également à d'autres excroissances idolâtres et prosélytes, comme les binômes egypto-romain, gréco-hittite ou hindus-babyloniens etc.

Cependant, entre ces îlots de totalitarismes acculturés, quantités d'affluents n'ont cessés de creuser des passages intemporels et soumis aux règles universelles.

Le gros pâté occidental, n'est rien d'autre qu'un reflet des ces vestiges caillouteux encore visibles dans les musées et autres sites archéologiques, tout ça pendant que des coutumes et des traditions continues d'irriguer les âmes restées insoumises.

Que la "civilisation" occidentale ait été fortement inspirée par les mégalos déjà pratiquées par d'autres ères, n'est pas une clé très lumineuse dans cette aventure répétitive, mais qu'une des nombreuses pages d'ouvrages tout aussi plagiés dans leur tout.

L'occident et son alter-ego musulman ne vont que plonger dans les mêmes abîmes que d'autres civilisations depuis longtemps englouties sous des couches successives.

Historiquement, c'est explicable, il ne suffit que d'avoir quelques repères !!

Écrit par : Corto | 12/12/2015

Le prix du but à New-York touche les 35 $ !!!

Comme je l'avais prévu sur le blog de Jean-Noël, les producteurs vont certainement atteindre un "low" vers les 25 $ !

Écrit par : Corto | 12/12/2015

Les commentaires sont fermés.