ADHUC STAT

Imprimer

 

pompei_mur_chute_-_0314.jpg

 Vasque vide mousse éperdue

Dans la cour du château caduc

Où rôdent d’antiques esprits

Des mondes abolis s’accrochent

Lézards pétrifiés partout

 

Des escaliers effondrés

Ne portent que les pas du vent

Les dentelles du toit flageolent

Et du souvenir d’un puits

Nulle vérité ne surgit

 

La table rase du passé

Ne saurait nourrir le présent

Mais la pierre des ruines

N’a pas dit son dernier mot

Nous sommes au pied du mur

 

Jean-Noël Cuénod

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • Aujourd'hui nous ne sommes plus au pied du mur mais au pied de multiples murs établissant frontières nouvelles, remparts comme moyens de mitages par certains de terres appartenant de droit à d'autres...

Les commentaires sont fermés.