05/08/2015

Benyamin Netanyahou, ce fileur de mauvais coton

eglise-multiplication.jpg

Benyamin Netanyahou est un homme dangereux. Et avant tout pour le pays qu’il dirige, Israël. Des intégristes – se réclamant d’un judaïsme aussi dévoyé que l’islam des djihadistes ­– ont récemment brûlé l’Eglise catholique de la Multiplication[1] (photo) près du lac de Tibériade, une maison palestinienne dans laquelle un bébé palestinien de 18 mois a perdu la vie et poignardé une jeune Israélienne de 16 ans lors de la Gay Pride de Jérusalem.

Après ces attentats Netanyahou, à la fois fileur de mauvais coton et pompier pyromane avait  clamé que, désormais, contre ces terroristes israéliens, c’était «tolérance zéro». Il n’aurait pas dû monter sur ses grands chevaux car il en fut aussitôt désarçonné par Shimon Pérès, ancien président de l’Etat d’Israël qui l’a rappelé à ses très lourdes responsabilités:

 «Celui qui incite à la haine contre les Arabes d'Israël, qu'il ne s'étonne pas lorsqu'on incendie des églises, des mosquées et qu'à la fin on brûle un bébé dans la nuit».

En effet, jusqu’à maintenant Netanyahou a assuré l’impunité à ses extrémistes. Il semble aujourd’hui prendre enfin conscience de la gravité de ce que les médias israéliens sont pourtant les premiers à dénoncer, à savoir le «djihadisme juif». Trois terroristes israéliens viennent d’être arrêtés. Mais lorsqu’on a lâché les meutes enragées, il est bien difficile de les faire gentiment regagner leur niche.

En s’entourant d’énergumènes d’extrême-droite comme Avigdor Libermann – dont il a fait son ministre des affaires étrangères jusqu’en mai dernier – Netanyahou a cautionné la violence des propos, violence d’autant plus incitatrice au passage à l’acte qu’elle émanait des plus hautes instances du pouvoir israélien.

Cette virulence est la marque de Netanyahou qui multiplie les attitudes brutales même envers le grand – et indispensable – allié américain. Et ne parlons pas de son comportement inqualifiable à Paris lorsqu’il a incité les Français de religion juive à quitter leur pays, alors qu’il était invité par le président Hollande à participer au cortège du 11 janvier dernier. Difficile de faire plus grossier.

De même, lorsqu’il s’assoit sur toutes les résolutions des Nations-Unis en développant ses colonies en territoire palestinien, le premier ministre porte atteinte au fondement même de l’Etat d’Israël dont la création a été approuvée en novembre 1947 par cette même ONU que le gouvernement Netanyahou bafoue. Or, mépriser l’institution qui a permis la naissance de son Etat est, à terme, suicidaire. Mais notre fileur de mauvais coton a la vue trop basse pour s’en rendre compte.

 

Jean-Noël Cuénod



[1] Le poète Marc Delouze a écrit une très belle évocation de cette église dans son livre C’est le monde qui parle, édition Verdier, 2007. A lire, à relire.

11:21 | Lien permanent | Commentaires (51) | |  Facebook | | |

Commentaires

Sans omettre que le "grand et indispensable allié américain" s'apprête à fêter dès demain Hiroshima et Nagasaki... ses exploits atomiques des 6 et 9 août 1945!

Écrit par : MB | 05/08/2015

Cêst marrant Jean-Noël, vous n'aviez pas la même sévérité envers le président Hollande, notamment lorsqu'un français avait été décapité ?

Sans parler des centaines de faits assimilables à du terrorisme constatés en France depuis quelques temps !

C'est l'histoire, du loup, de la chèvre et du choux sur un bateau !

Mais ne vous en faites pas, en France et plus largement dans plusieurs pays d'Europe, ce n'est pas la politique de Netanyahou qui sera appliquée et nous verrons si les résultats sont aussi porteur que vous sembliez le penser ??

Écrit par : Corto | 05/08/2015

J'aime bien le terme de colonie...

Savez-vous que le cimetière juif du Mont-des-Oliviers, qui avec plus de deux millénaires de service ininterrompu est d'ailleurs le plus vieux de la planète, est considéré selon vos propos comme une colonie.

Il était juif près de 2'000 ans avant la naissance de Mahomet et bien longtemps avant celle de Jésus. Aujourd'hui, vous l'appelez donc colonie car les arabes revendiquent aussi cette terre et que vous leur donnez raison.

J'aimerais bien savoir pourquoi les arabes ont raison, pourquoi ils sont là chez eux et pourquoi les juifs y sont des colons.

Merci de rester factuel ! :-)

Écrit par : Archi-Bald | 05/08/2015

Seriez-vous un peu géné aux entournures avec les évènements de ces derniers jours. Un bébé brûlé vif, des citoyens Israéliens attaqués au couteau et tués lors de la gay pride par des extrémistes dont le Premier-Ministre a besoin pour se maintenir à son poste, c'est vrai que son semblant de sévérité avec des grandes déclarations antiterroristes tout azimut est une excellente diversion. Je crois que pour vous l'attaque est la meilleure des défenses. En tous cas jusqu'à présent cela a marché.

Écrit par : grindesel | 05/08/2015

En "développant ses colonies en territoire palestinien", en "incitant les Français de religion juive à quitter leur pays" pour aller vivre en Israël ce qui ne peut que multiplier les colonisations en territoire palestinien Netanyahou provoque-t-il indiscutablement de la part de l'ensemble de l'opinion publique rien que de l'admiration ou de la sympathie?

Entourer cette démarche par des ronds de jambes est-ce indiscutablement rendre service à l'Etat d'Israël?

S'il est, comme ressenti par un commentateur, "sévère"! hommage à Jean-Noël Cuénod en ce cas fidèle et sincère ami... d'Israël.

Écrit par : MB | 05/08/2015

Archi-bald, et ensuite quand ça leur chante, "ils" clament derrière leur bouclier humain, "la culture "judéo-chrétienne" " !

Alors que les chancelleries israéliennes n'ont jamais vu autant de demande de la part des arabes de naturalistions pour obtenir la nationalité israélienne et que 1,7 millions de musulmans israéliens vivent en Israël, les nains de la pensée moyenâgeuse baignant dans le creuset de la culture islamo-chrétienne s'enfoncent dans formules vides.

Avant 1968-69, les islamo-chrétiens nommaient les juifs d'Israël, palestiniens !!

Mot venant à 200% de l'hébreu, "palestine" est un terme hébraïque, c'est juste pour dire !!

Écrit par : Corto | 05/08/2015

Corto,

Un jour, en 1969, environ, je visitai la synagogue de Lausanne.
A la personne, une femme juive pratiquante, qui ne guidait je demandai ce que représentait une petite bougie allumée.

D'une voix tremblante d'émotion elle me répondit: "Jésus"!

Écrit par : Myriam Belakowsky | 05/08/2015

MB, Israël est au centre de la cage aux lions !

Pensez-vous que la politique de Netanyahou est inappropriée ?

Comme je viens de le dire, Israël est un pays de 8 millions de citoyens dont 1,7 millions de musulmans, ont-ils ressentis une seule fois depuis 1948 être des colons ?

1,7 millions de musulmans israéliens et de plus en plus de musulmans et chrétiens des territoires abandonnés par la Jordanie et l'Egypte qui ne souhaitent qu'une seule chose, devenir également israéliens !

Tout ça pendant que les mafias de l'ONU et de certaines ONG arrosent de milliards quelques corrompus possédants des comptes en Suisse et dans d'autres paradis infernaux des capitaux sales et qui essayent de continuer le mythe de la haine entre juifs et musulmans !

Du coté des "territoires" abandonnés, des voyous qui se font élire par les urnes et qui par la suite restent élus à vie, entretiennent des réseaux criminels et pendant ce temps l'Europe construit des murs pour se protéger des immigrés, je me marre !

En Bulgarie, en Grèce, en Hongrie, en Espagne africaine, déjà 5 fois la longueur du mur entre les territoires et Israël ont été construits et les critiques sur Israël osent encore balbutier !

C'est ce qu'on appel ; les doubles standards !

Écrit par : Corto | 05/08/2015

Plus de 105 églises ont été incendiées en France durant les 6 premiers mois de 2015 !

Pas un seul "intégriste" arrêté !!

Écrit par : Corto | 05/08/2015

Benji Netanyaou est un type très bien. Il est lucide, entouré de pays extrêmement dangereux pour Israël et pour l'Occident, il n'hésite pas à employer les grands moyens, à exprimer la réalité.

La bande de gaza est un nid d'islamistes et terroristes, (c'est une bande à plusieurs ramifications) de tous poils soutenus par Abbas le Lundi, combattus par lui-même le mardi, neutre le mercredi, subventionné par l'occident le jeudi, mais tous se retrouvent au coin du feu en égorgeant des pauvres moutons au nom du divin pour séparer le butin, extorqué aux occidentalopithèques, qui restent béats devant les monarchies les pétrodollars et dieu. La complicité du vatican est flagrante à cause de l'histoire des religions.

Les nations unies sont un machin islamique. La politique des colonies est bonne pour négocier l'avenir. Jérusalem doit rester la capital de l'état d'Israël./

En attendant, il a raison de viser l'IRAN et ses alliés qui sont un danger pour la paix du monde. La Russie défend ses intérêts, qui peut lui reprocher? Nous ne défendons pas les nôtres, pour des raisons de corruption amicales avec Obama et se frères musulmans.

Les dirigeants musulmans et certains occidentaux sont plus dangereux que Benji Netanyahou. Jean-Noël Cuenod ça se lit que vous êtes en congés.....

Certains articles de journalistes le sont également.

Écrit par : Pierre NOËL | 05/08/2015

Jean-Noël écrit :

"Des intégristes – se réclamant d’un judaïsme aussi dévoyé que l’islam des djihadistes ont récemment brûlé l’Eglise catholique de la Multiplication près du lac de Tibériade, une maison palestinienne dans laquelle un bébé palestinien de 18 mois a perdu la vie et poignardé une jeune Israélienne de 16 ans lors de la Gay Pride de Jérusalem."

"une maison palestinienne dans laquelle un bébé palestinien de 18 mois a perdu la vie" ????

Où avez-vous lu que l'incendie a été provoqué par des extrémistes juifs ?

Écrit par : Corto | 05/08/2015

Corto,

Ce qui me gêne, c'est lorsque que les bienpensants nomment par exemple ce cimetière un territoire occupé !

Ce cimetière juif n'a eu une brève interruption de service que lorsque les britanniques ont remis ce territoire à leur allié Hachémite qui les a aidé à vaincre l'empire ottoman en remerciement des services rendus. Le souverain hachémite a procédé à un nettoyage ethnique des juifs, a dynamité systématiquement les synagogues de la vieille.ville de Jérusalem et a même utilisé les pierres tombales pour construire des pissoirs publics et a restauré la mosquée à l'abandon afin de marqué son nouveau territoire.

Aujourd'hui, je cherche à comprendre pourquoi le monde prend comme référence la période "judenrein" de 1948 à 1967 comme référence absolue alors que c'est une exception de vingt ans dans une histoire continue de plus de deux millénaires.

Je demande juste des explications !!!

Écrit par : Archi-Bald | 06/08/2015

Un rabbin contemporain a précisé qu'il est faux de chanter qu'à Noël Jésus est né en Palestine. C'est Judée dont il s'agirait.
S'il y a par l'hindouisme la démarche concernant à récupérer Bouddha désormais incarnation divine... de même concernant Jésus bientôt reconnu par sa religion (dans une synagogue vu une bougie allumée le représentant. De la flamme d'une bougie on peut dire que si elle éclaire, réchauffe, rayonne ou se tient bien droite en direction verticale en revanche elle ne "séduit" pas). On ne dit pas en catéchèse que sous l'occupation romaine il y avait des réseaux de résistance (exactement comme sous l'occupation allemande de la seconde guerre mondiale). Ces réseaux ou groupes comprenaient généralement une douzaine d'hommes avec à leur tête un chef nommé..."messie"!
En France le chef de réseau par rapports ou dossiers connaissait ses hommes mais eux, en revanche, selon la hiérarchie régnant au sein de l'équipe ne le connaissaient pas ou pas tous. Ils éprouvaient un immense respect, pratiquement une vénération à l'égard de leur chef de réseau.
En consultant les évangiles on peut, en l'occurrence, se demander si Pierre en disant à Jésus qu'il le reconnaît en tant que le "messie" n'a pas par ce terme évoqué le chef de ce qui aurait été son propre réseau. Sans parler de la crucifixion de Jésus celle de Pierre n'a jamais été mise en doute.
Or, crucifié la tête en bas Pierre est un condamné non de droit commun (tête en haut) mais politique. Jésus a-t-il dit qu'il vient pour "rassembler les brebis égarées de la Maison d'Israël"? Au moins c'est ce que nous avons appris.
Contrairement à ce qu'enseigné la Diaspora qui débuta bien avant la venue de Jésus ne peut en aucun cas avoir été un châtiment infligé par Dieu aux juifs coupables d'avoir fait condamner Jésus... ce qui revient à dire que Benjamin Netanyahou en demandant aux juifs (pour l'époque possible "brebis égarées" de la Maison d'Israël de venir en Israël tiendrait en fait le même langage que celui d'il y a 2000 ans.
Tout est question de ce qui s'est dit ou non, de l'araméen, des traductions, du temps. Maison d'Israël aujourd'hui est Etat d'Israël. "Brebis égarées", par "brebis"? Jésus, la personne présentée, enseigne et soigne les gens. On discute encore aujourd'hui à propos des "miracles". Faut-il comprendre guérisons physiques ou conversions ou les deux l'une guérison amenant l'autre, spirituelle.
Faut-il imaginer que par rapport à un réseau de résistance il s'agissait d'enseigner et de soigner, certes, mais qu'au vu de l'aspect toujours clandestin des réseaux de résistance il s'agissait en même temps d'une façade?
Façades d'aujourd'hui selon où, qui et quoi consistant en travaux caritatifs vitrines (autres réalités en les arrières boutiques)!

Écrit par : MB | 06/08/2015

MB: "Un rabbin contemporain a précisé [...] en les arrières boutiques)!"


Là, je sais plus quoi dire.

Écrit par : Plouf Ploufovitch | 06/08/2015

Bof. Netanyahou n'est que l'exact reflet de la société israélienne et cela depuis très longtemps. C'est bien pour cela qu'il a été élu. Tout comme ces formations d'extrême droite qui avec lui forment le gouvernement israélien. Votre Shimon Peres est (très) mal placé pour donner des leçons de morale et vouloir faire de Netanyahou le responsable des travers d'Israël est faire preuve de naïveté si ce n'est pas en fait de tartuferie profonde.

Reuven Rivlin, le président de cet Etat parce qu'il a condamné ces actes de haine a été joliment qualifié de président des Arabes et des pédés, opinion que doit être surement partagée par la plupart de vos assidus commentateurs.

Écrit par : Bof | 06/08/2015

Plouf Ploufovitch:

Si vous ne savez plus quoi dire ne dites plus rien plutôt que de parler pour ne rien dire... sinon objecter pour le plaisir tout en manquant d'argument.

Écrit par : MB | 06/08/2015

@ Myriam Belakowsky,
Je ne sais pas où vous trouvez vos sources qui me paraissent quelque peu fantaisistes, mais la lumière perpétuelle qui brille dans les synagogues n'a rien à voir avec Jésus mais symbolise la présence immuable de Dieu et commémore la ménorah qui brulait en permanence dans le temple à Jérusalem.
Quant au Messie, son nom en hébreu Machiah signifiait "l'oint", plusieurs rois d'Israël ont été oints par les prophètes, et par la suite plusieurs prétendants se sont manifestés mais dans la tradition juive, le Messie à venir doit être un descendant de David qui doit être oint par un prophète et restaurer le royaume d'Israël.

Écrit par : Cara | 06/08/2015

C'est marrant. Des filles innocentes poignardées, bébés brûlés avec leur famille, etc., de tout cela Archibald s'en fiche royalement. La seule chose qui interpelle Archibald et que visiblement l’énerve énormément est le fait que l'auteur du blog ait eu l'outrecuidance d'utiliser le terme "colonies". L'auteur qui est qualifié par une autre intervenante d'ami sincère d'Israël. Peut-être. Ce qui expliquerait son manque flagrant d'objectivité sur des sujets concernant ce pays.

Écrit par : Kasperle | 06/08/2015

Houlala, ils se réveillent les pro-hamas, des milliers de juifs tués par le terrorisme et soudain l'ombre d'un soupçon d'un attentat commis par des juifs et c'est parti à fond les bielles, attention la surchauffe !

Premièrement, à ce moment aucune preuve ni indice atteste que l'incendie ait été provoqué par des juifs, mais ce fait divers au combien, pas relayé par les merdias eurabiens donne un aperçu des pratiques arabes :


A l’heure où l’on ne sait toujours pas si les auteurs de l’attentat contre l’enfant palestinien de 18 mois sont juifs ou arabes, à Lod, un ville israélienne, un musulman blessé tente d’accuser « les juifs extrémistes », mais son récit ne tient pas la route.

Un arabe de Lod, dans le centre du pays déclare hier avoir été victime d' »extrémistes juifs » dimanche matin, alors que la tension était très élevé suite à la mort d’une jeune enfant palestinienne dans une attaque terroriste vendredi à Douma.

Imad Abu Sharikh a été hospitalisé dans un état stable après avoir été violemment battu par une bande de jeunes dimanche. Abu Sharikh déclare à la police, alors qu’il se rendait à la mosquée, a croisé trois «extrémistes de droite », lesquels l’auraient attaqué en criant « sale arabe, expulser tous les Arabes! »
Cette histoire a quasi-instantanément fait le tour des médias israeliens et palestiniens, illustrée par la photo d’Abu Sharikh ensanglanté.

Le chef du parti Liste arabe Ayman Odeh, se précipita au micro médiatique pour édicter une condamnation et pour blâmer la droite israelienne, comme responsable de l’agression – « incitant la jeunesse » à la violence.

« Une fois de plus un citoyen arabe (d’Israël) a été attaqué pour des motifs nationalistes, cette fois à Lod, » dit Odeh. « Le discours raciste, anti-démocratique des ministres et des députés de la droite donne un feu vert à tous les voyous. »

Alors que les blessures de Abu Sharikh étaient bien réelles, la police a rapidement démontré que son histoire, elle, était un mensonge.
Alors que la Police, sur la piste de témoins arrête trois suspects – il s’avère que les trois agresseurs étaient tous des résidents arabes de la ville. La police les a donc interrogé. Il s’avère que l’agression était le résultat d’une querelle de famille.

La vidéo ci-dessous d’une caméra de sécuité d’une station essence montre Imad Abu Sharikh se faire courser par l’un de ses cousins:


Les résidents juifs de Lod quant à eux ont déclaré à Arutz Sheva , qu’ils sont trop souvent la cible d’attaques antisémites par des extrémistes arabes locaux et ont exprimé leur consternation face à la ruée de certains médias à reprendre telle quelle l’histoire d’Abou Sharikh sans vérification préalable.

« Encore et encore, nous sommes culpabilisé par les médias, car la majorité de la presse israelienne ne veut entendre qu’un seul côté de l’histoire, » a dit un habitant à Arutz Sheva . «Jour et nuit, les Juifs sont victimes d’intimidation à Lod et dans le cas où cette réalité atteignait les médias, ces derniers n’oseraient dire haut et fort que les assaillants sont des Arabes musulmans. »

Écrit par : Corto | 06/08/2015

Où je trouve mes sources?

C'est mon petit doigt...!

Écrit par : Myriam Belakowsky | 06/08/2015

Cara:

vous m'avez aimablement adressé deux lignes.
Stupéfaite vu le ton général me concernant sans jouer les victimes... le temps de me ressaisir.

Tout d'abord, à propos de la bougie.
Synagogue de Lausanne que je visite.
une dame me guide. Je remarque une petite bougie allumée et demande ce qu'elle représente.
Cette personne juive et pratiquante à la voix tremblante d'émotion me répond (à lire au passé, en 1969, environ): "Jésus"! Je n'ai pas parle de lumière perpétuelle. Il me semble que Monsieur Cuénod n'a pas publié le bref commentaire concernant cette visite à la synagogue.

Des centaines de livres chez moi... pas encore centaine d'années moi-même mais plus toute jeune.

Ne puis plus "grimper"!

Un excellent livre de l'historien Jules Isaac Jésus et Israël, Fasquelle

Des tas d'articles mais j'en suis à l'âge ou pensant aux siens on débarrasse plus que classe...

Néanmoins j'accepte votre remarque, Cara, et ferai des efforts côté références.

Écrit par : Myriam Belakowsky | 06/08/2015

Oui, il y des extrémistes en Israël, comme partout dans les monde (même en Suisse), mais ils sont une petite minorité (comme en Suisse) et ne représentent pas plus le pays que les excités qui attaquent les centres de requérants d'asile ne représentent notre pays. Et s'ils ont un certain poids dans les décisions de l'Etat, c'est parce que les rédacteurs de la constitution israélienne ont voulu que absolument tous les électeurs et toutes les opinions soient représentées et ont donc fixé un quorum très très bas; du coup, il n'y a pas de majorité absolue et ces minuscules formations ont un pouvoir de blocage. Mais il est vrai aussi que les déclarations et actions des voisins d'Israël ne donnent pas spécialement un sentiment de sécurité; on pourrait citer des exemples à ne plus finir, comme les attentats-suicide juste après l'assassinat de Rabin, quand, quoi qu'en disent certains ignorants, le camps de la paix était à son plus fort en Israël, ou bien la prise de pouvoir par le Hamas dans Gaza fraîchement évacué avec comme conséquence une recrudescence de tirs de roquettes.
Et quand je pense qu'il a suffi que feu M. Arafat dise "caduc" devant les caméras de la TV française pour passer pour un champion de la paix, alors qu'il continuait imperturbablement ses discours anti-israélien à usage interne (palestinien)

Écrit par : alena hochmann | 06/08/2015

"Houlala, ils se réveillent les pro-hamas, des milliers de juifs tués par le terrorisme et soudain l'ombre d'un soupçon d'un attentat commis par des juifs et c'est parti à fond les bielles, attention la surchauffe !

Premièrement, à ce moment aucune preuve ni indice atteste que l'incendie ait été provoqué par des juifs, mais ce fait divers au combien, pas relayé par les merdias eurabiens donne un aperçu des pratiques arabes :"

Quel est le problème ?

Quand bien même cet incendie serait le fait d'un juif - ce que je soupçonne d'ailleurs - et que ce dernier l'aurait allumé pour un motif criminel, je ne verrai toujours pas plus dans ce fait divers de nature criminel qu'un des quelconques faits divers qui meublent les rubriques des chiens écrasés de par le monde sauf à exiger du juif seulement qu'il soit exempt de toutes les tares inhérentes à l'espèce humaine comme l'exigent tous les antisémites patentés qui font feu de tout bois dans le but de justifier de leurs fantasmes de dégénérés, de leur ignominie.

Cette affaire est peut-être triste mais je n'en dormirai pas moins cette nuit car la malheureuse petite victime est une victime collatérale, l'inverse de ce qu'auront été les victimes lors de la tuerie d'Itamar, le bébé de 3 mois en particulier, et que les bonnes âmes qui font aujourd'hui commerce de compassion sélective n'ont eu aucun mal hier à digérer et à évacuer.

Les lapideur's brothers sont à la fête.

Écrit par : Giona | 06/08/2015

@Corto.

Puisque vous êtes la bouche autoproclamée du terrorisme commis par l'état d'Israël, pourquoi ne partez-vous pas vous installer dans une des colonies illégales sur le territoire de Palestine, où vous pourrez retrouver vos semblables ?

Écrit par : Joseph Cohen | 06/08/2015

Ma chère Myriam,

Vos bons conseils me vont droit au coeur. Comme vous le dites si bien, il vaut souvent mieux se taire que parler pour ne rien dire. Surtout lorsqu'on n'a rien à dire. Ou plutôt, lorsqu'on a quelque chose à dire. N'est-il pas plus grave, en effet, de parler pour ne rien dire quand on aurait quelque chose à dire, que de parler pour ne rien dire quand on n'a, de toute façon, rien à dire. Dans le premier cas, on laisse passer une occasion de dire quelque chose, alors que dans le second, on ne perd guère plus que le temps qu'il faut pour parler pendant que l'on n'a rien à dire, puisqu'on a de toute façon rien à dire. Autant dire qu'on ne perd pas grand chose. D'ailleurs, si l'on avait pas de temps à perdre, on ne l'utiliserait pas pour parler sans rien dire. C'est donc le plus souvent qu'on peut parler pour ne rien dire sans inconvénient lorsque l'on parle pour ne rien dire. Un homme qui parlerait pour ne rien dire alors même qu'il aurait des choses à dire ne serait guère avisé, vous en conviendrez. Si donc cet homme parle pour ne rien dire, c'est probablement qu'il n'a effectivement rien à dire. Car le bon sens est la chose du monde la mieux partagé, comme l'a dit un philosophe qui, lui, avait des choses à dire, même s'il devait bien parler parfois pour ne rien dire. Car le plus grand philosophe aussi quelques fois doit n'avoir rien à dire. N'est-il pas humain comme vous et moi ? Et n'est-ce pas le propre de l'homme que de parler pour ne rien dire quand il n'a rien à dire ?

Tout ça pour vous dire, que même si l'on n'a rien à dire, ce n'est pas forcément une raison de ne rien dire, car on peut au moins dire qu'on n'a rien à dire lorsqu'on n'a rien à dire. Mais à quoi bon, me direz-vous, parler pour ne rien dire si l'on n'a rien à dire ? C'est qu'alors, et alors seulement, on a vraiment le loisir de parler sans s'embarrasser de ce qu'on devrait dire, puisqu'on n'a rien à dire. Quelle merveilleuse liberté que celle dont on jouit lorsque parlant pour ne rien dire, on ne parle pour ainsi dire que pour parler. N'est-ce pas à ce moment que la parole est vraiment libérée ? On parle sans rien dire, et l'on parle ainsi remplit du bonheur de parler, avec l'assurance que l'on ne parle que pour parler, sans se soucier de ce que l'on peut dire.

Vous voyez, ma chère Myriam, combien nous sommes d'accord au fond, vous et moi, et quelle communauté d'esprit nous unit.

Écrit par : Plouf | 06/08/2015

Kasperle,

Ce n'est parce qu'on évoque un sujet qu'on souhaite nécessairement obturer un autre. Cela dit, cela me ferait plaisir d'entendre votre position par rapport à ma question.

Pour le sujet des mouvements juifs hors la loi, il est important de nommer les chose avec les bons mots.

Celui qui tué avec son couteau une jeune-fille est un assassin, terme approprié à un meurtre volontaire et prémédité. Ce type est un juif qui sortait de prison après avoir purgé sa peine pour des faits similaires.

Celui qui causé un incendie avec comme résultat un bébé mort et plusieurs personnes blessées est un meurtrier mais, jusqu'à preuve du contraire pas un assassin (en tout cas, en droit suisse). On ne sait pas encore qui c'est mais la probabilité que ce soit un juif issu d'un mouvement hors la loi est très élevée.

Je leur souhaite à tous deux beaucoup d'années de prison.

Écrit par : Archi-Bald | 06/08/2015

Imaginez Sepp Blatter en Israël, il serait en taule depuis des décennies !!!

Écrit par : Corto | 07/08/2015

L'assassin du bébé autant que celui de la jeune fille ne doivent en aucun cas ressortir de prison vivants !

C'est le prix à payer en Israël pour ce genre de comportements criminels, quelque soit leur confession ou leur rang !

Ne pas confondre Israël avec d'autres, qui n'ont pas la même échelle de valeur !

Écrit par : Corto | 07/08/2015

Un témoignage troublant à propos de la maison incendiée à Douma. La piste d'extrémistes juifs n’est pas du tout avérée


L’enquête piétine, la police israélienne, après avoir suivi la piste d’extrémistes juifs en raison des tags laissés sur la maison incendiée, a lancé un appel à témoins hier mardi, provoquant de nombreuses réactions d’Israéliens qui l’accusent d’avoir mal orienté son enquête.

Il y a quelques jours une visite de condoléances a été organisée par une ONG de gauche, Tag Mehir (le Tag qui éclaire), par opposition au groupe du Tag Mehir (Tag du prix à payer), parmi les Israéliens qui ont participé, quelques habitants juifs de Judée-Samarie, ceux qu’on appelle de façon erronée les « colons ».
En lisant un des témoignages, j’ai trouvé que la piste d’extrémistes juifs n’est pas du tout avérée, en effet :

Les incendiaires ont choisi des maisons difficiles d’accès, au cœur du village, avec l’obligation de rebrousser chemin pour s’enfuir, ils ont incendié une 1ère maison et, voyant qu’elle était vide, ils auraient décidé de s’en prendre à la maison voisine, laquelle est entourée d’un mur et dont les fenêtres sont protégées par des barreaux, impossible donc de l’incendier par les fenêtres, ils ont dû entrer dans la maison, y mettre le feu et auraient alors retenu les parents qui voulaient s’enfuir – sans le bébé ? – ils ont attendu que la maison soit en flammes pour relâcher les parents et s’enfuir. Si tel est le cas, ils doivent être bien brûlés également puisque les parents le sont gravement !

Attendez ce n’est tout, au lieu de s’enfuir immédiatement, ils ont encore eu le temps de faire plusieurs tags sur les murs, de rebrousser chemin et d’échapper aux voisins alertés par les cris et les flammes ? Enfin, comment peut-on savoir s’ils étaient deux ? Il y a donc beaucoup d’invraisemblances.

Voici donc le témoignage de Yonadav Tapouchi qui dit bien qu’il est allé faire une visite de condoléances, mais en aucun cas demander pardon car il n’a rien à se reprocher ; j’ai traduit de l’hébreu le passage important :

« Tout au long de notre visite nous avons été accompagnés par le chef du village et la famille, et nous avons entendu leurs explications en arabe, leur version des faits, qu’on nous a traduite, l’histoire est très curieuse : D’abord le fait que les deux maisons brûlées, je ne savais pas qu’il y en avait deux, se trouvent au cœur du village, pour y parvenir depuis l’entrée du village il nous a fallu quelques bonnes minutes, en effet, Douma s’étend sur une énorme superficie et les deux maisons incendiées se trouvent au bout d’une route sinueuse bordée de clôtures et de cours.

Selon la version qu’on nous a racontée durant la visite, les assaillants auraient mis le feu à une première maison, en voyant qu’elle était vide et seraient allés incendier la maison voisine. Celle-ci est entourée d’une clôture avec des grilles sur toutes les fenêtres, il est impossible de jeter une bouteille incendiaire à travers les fenêtres, ils sont donc entrés dans la maison, ont mis le feu puis ont empêché les parents qui voulaient fuir, en les retenant jusqu’à ce que la maison soit complètement en flammes, c’est seulement alors qu’ils se sont enfuis et sont partis se réfugier dans le yichouv voisin.

C’est une histoire rocambolesque : Pourquoi les assaillants auraient choisi de s’enfoncer au cœur du village et surtout comment ont-ils eu le temps de mettre le feu à une maison vide, de changer de maison, d’attendre qu’elle soit bien enflammée en empêchant les parents de sortir, de faire des tags sur les murs – (« Nekama », vengeance, « Vive le roi Messie » et un dessin d’une petite couronne) – puis de s’échapper en retraversant le village alors que tous les habitants étaient déjà debout alertés par le feu et les cris des victimes, ça sent mauvais ! »


Yonadav Tapouchi signale aussi qu’il a été très impressionné par la journaliste Ifat Erlich, la jeune femme habillée en bleu, que vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessous, discutant avec des villageaois et un journaliste arabe. Son article sera publié dans quelques jours…

Voici la traduction de cet échange très intéressant !

– Ifat Erlich : Je veux vous faire remarquer que vous parlez de tous les « colons » mais parmi ces gens il y en a qui sont très tristes de ce qui s’est passé ici, et j’en fais partie.

– Je parle de ceux qui vivent dans la West Bank, Cisjordanie.

Ifat : Mais moi aussi j’en fais partie

– La voix des gens raisonnables doit influencer les autres.

-Ifat : C’est pour ça que je suis venue.

Avec le journaliste arabe :

– Ifat : Tu crois que je n’ai pas peur la nuit, de Tel-Aviv à Neve Tsouf, je circule seule la nuit dans une voiture non blindée, tu crois que je n’ai pas peur ? Bien sûr que j’ai peur, est-ce que quelqu’un me protège ? Non, est-ce que quelqu’un protège mes enfants ? Non, je sais que chaque jour il peut nous arriver quelque chose… La majorité des Juifs, des Israéliens, et la majorité des habitants des implantations ne veulent pas qu’il arrive quelque chose aux Palestiniens… Nous vivons dans la peur, je vis dans la peur aussi, tout le temps.
Une autre Israélienne dit : – Mais tu ne peux pas comparer la situation des Arabes et des habitants juifs…

– Ifat : Notre situation à nous est bien pire

– Bien pire ?

– Le journaliste : Disons qu’eux, ils viennent embêter les Palestiniens

– Ifat : C’est qui, eux ?

– Les colons.

– Ifat : Il y a toutes sortes de colons.

– Et il y a aussi toutes sortes de palestiniens.

– Ifat : C’est vrai, il faut arrêter et parler, je serais heureuse que des habitants de Douma aillent faire leurs condoléances à, il y a aussi des enfants juifs qui ont été assassinés, non ? Est-ce qu’il y a des Palestiniens qui sont allés faire leurs condoléances ? Allez qu’on s’assoie ensemble et qu’on parle les uns avec les autres, est-ce que quelqu’un parmi vous est allé à Itamar faire les condoléances à la famille Fogel ? Est-ce qu’une délégation est allée là-bas ? Non, nous nous sommes venus, moi je suis allée (faire les condoléances) chez les Fogel, chez les Rosenfeld et je suis venue ici également.

– Le journaliste : D’abord, félicitations, mais les Palestiniens n’habitent pas sur votre terre alors que vous vous habitez sur leur terre.

– Ce n’est pas ce que je pense.

– Non, ne m’interromps pas .. Il y a beaucoup de colons.

– Mais la vérité, c’est qu’il y a de la place pour tous et nous nous disputons pour rien, je suis contre le fait qu’on déloge des gens de leurs maisons comme par exemple on vient de déloger des Juifs de leurs maisons, c’est criminel, et également ce qui s’est passé ici c’est criminel, et je suis opposée à ce qu’on déloge un seul Arabe de sa maison comme je suis opposée à ce qu’on déloge un seul Juif de sa maison, si tu vis vraiment ici dans cette zone, alors tu sais qu’il y a de la place, il y a de la place, pas besoin de se disputer, il y a des montagnes, des collines vides qui attendent que des habitants viennent s’y installer, pas besoin de se disputer… Brouhaha.

Ils parlent ensuite des maisons des familles, détruites parfois en cas d’attentat.
– Ifat : On peut le faire pour des familles de terroriste juif ou arabe seulement dans le cas où la famille soutient l’acte terroriste, si la famille déclare que c’est un héros, un shahid, alors elle porte la responsabilité de l’acte, s’ils regrettent l’acte criminel alors pourquoi les punir ? Mais s’ils ne regrettent rien alors il faut les punir.

[C’est un point qui suscite beaucoup de critiques, il faut le replacer dans un contexte législatif, la loi israélienne n’est pas appliquée dans ce cas, dans la zone C de Judée-Samarie, contrôlée par Israël, car ce n’est pas un territoire israélien et ce n’est pas non plus d’après la loi internationale un territoire palestinien, il y a un vide juridique et les maisons sont détruites en vertu de la loi britannique, la dernière en vigueur légalement, qui contient des vestiges de la loi ottomane, et non pas d’après la loi israélienne comme on l’entend trop souvent !]

Écrit par : Corto | 07/08/2015

Plouf,

Une communauté d'esprit nous unit-elle? Au moins un nom, Plouf, votre pseudonyme mon totem aux éclaireuses.
Moi je vais vous dire ce qui me met hors de moi sur ces blogs. Personne, je crois, ne m'en veut à moi mais aux thèmes religieux qu'il m'est arrivé d'aborder.
Imaginons que j'évoque le "coup de lance au côté du Christ au moment de sa passion"! "Toujours les mêmes" sautent sur ces mots et tout y passe: mensonges que les évangiles, la Bible, tous ces contes de fées (instructifs, cependant: Psychologie des contes de fées par Bruno Bettelheim) Inquisition pédophilie, etc. Toujours les mêmes textes (à croire qu'il n'y a que copier-coller derrière tout cela le tout enrobé d'une forme de lyrisme haineux. Or, en lisant la suite de mon commentaire, de quoi s'agit-il? Le coup de lance au côté du crucifié est un raffinement de cruauté consistant à prolonger par un effet de pneumothorax l'agonie du crucifié quand on voit qu'il va mourir...or le visage de ce crucifié en sa Passion, celui du Christ, est selon mon ressenti, aujourd'hui celui de Vincent Humbert... et je voudrais poser deux questions: souffre-t-il?
Ayant perdu une enfant plongée dans le même état pendant une semaine par suite d'un accident son papa et moi avons avec angoisse demandé si elle souffrait. Le médecin a répondu que cela il ne pouvait nous le dire lui-même n'en sachant rien.
La seconde question concerne l'état de la peau de Vincent Humbert: terribles, effroyables esquarres?
L'effet sur moi enfant du récit de la passion du Christ a produit une émotion durable me donnant comme un "souffle en plus" en parlant de la souffrance des grands malades.
On aurait bien voulu qu'au moment de lancer leurs bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki un récit de ceci ou de cela travaille les responsables américains souhaitant en fait (Cdans l'air, 06.08.2015) par l'horreur et le sacrifice de milliers de morts (sans parler des souffrances de survivants encore aujourd'hui!)intimider la Russie... au point de leur poser un problème de conscience tel qu'ils renoncent à l'abjection.
L'article de Jean-Noël Cuénod: ce main dans la main du "grand allié américain" avec Israël...la multiplication des colonies par conséquent mitage croissant de leur terre aux Palestiniens en ces jours... complicité des dits Grands... Droits non de la justice mais des plus forts... toujours...!

Écrit par : Myriam Belakowsky | 07/08/2015

Un témoignage troublant à propos de la maison incendiée à Douma. La piste d'extrémistes juifs n’est pas du tout avérée


L’enquête piétine, la police israélienne, après avoir suivi la piste d’extrémistes juifs en raison des tags laissés sur la maison incendiée, a lancé un appel à témoins hier mardi, provoquant de nombreuses réactions d’Israéliens qui l’accusent d’avoir mal orienté son enquête.

Il y a quelques jours une visite de condoléances a été organisée par une ONG de gauche, Tag Mehir (le Tag qui éclaire), par opposition au groupe du Tag Mehir (Tag du prix à payer), parmi les Israéliens qui ont participé, quelques habitants juifs de Judée-Samarie, ceux qu’on appelle de façon erronée les « colons ».
En lisant un des témoignages, j’ai trouvé que la piste d’extrémistes juifs n’est pas du tout avérée, en effet :

Les incendiaires ont choisi des maisons difficiles d’accès, au cœur du village, avec l’obligation de rebrousser chemin pour s’enfuir, ils ont incendié une 1ère maison et, voyant qu’elle était vide, ils auraient décidé de s’en prendre à la maison voisine, laquelle est entourée d’un mur et dont les fenêtres sont protégées par des barreaux, impossible donc de l’incendier par les fenêtres, ils ont dû entrer dans la maison, y mettre le feu et auraient alors retenu les parents qui voulaient s’enfuir – sans le bébé ? – ils ont attendu que la maison soit en flammes pour relâcher les parents et s’enfuir. Si tel est le cas, ils doivent être bien brûlés également puisque les parents le sont gravement !

Attendez ce n’est tout, au lieu de s’enfuir immédiatement, ils ont encore eu le temps de faire plusieurs tags sur les murs, de rebrousser chemin et d’échapper aux voisins alertés par les cris et les flammes ? Enfin, comment peut-on savoir s’ils étaient deux ? Il y a donc beaucoup d’invraisemblances.

Voici donc le témoignage de Yonadav Tapouchi qui dit bien qu’il est allé faire une visite de condoléances, mais en aucun cas demander pardon car il n’a rien à se reprocher ; j’ai traduit de l’hébreu le passage important :

« Tout au long de notre visite nous avons été accompagnés par le chef du village et la famille, et nous avons entendu leurs explications en arabe, leur version des faits, qu’on nous a traduite, l’histoire est très curieuse : D’abord le fait que les deux maisons brûlées, je ne savais pas qu’il y en avait deux, se trouvent au cœur du village, pour y parvenir depuis l’entrée du village il nous a fallu quelques bonnes minutes, en effet, Douma s’étend sur une énorme superficie et les deux maisons incendiées se trouvent au bout d’une route sinueuse bordée de clôtures et de cours.

Selon la version qu’on nous a racontée durant la visite, les assaillants auraient mis le feu à une première maison, en voyant qu’elle était vide et seraient allés incendier la maison voisine. Celle-ci est entourée d’une clôture avec des grilles sur toutes les fenêtres, il est impossible de jeter une bouteille incendiaire à travers les fenêtres, ils sont donc entrés dans la maison, ont mis le feu puis ont empêché les parents qui voulaient fuir, en les retenant jusqu’à ce que la maison soit complètement en flammes, c’est seulement alors qu’ils se sont enfuis et sont partis se réfugier dans le yichouv voisin.

C’est une histoire rocambolesque : Pourquoi les assaillants auraient choisi de s’enfoncer au cœur du village et surtout comment ont-ils eu le temps de mettre le feu à une maison vide, de changer de maison, d’attendre qu’elle soit bien enflammée en empêchant les parents de sortir, de faire des tags sur les murs – (« Nekama », vengeance, « Vive le roi Messie » et un dessin d’une petite couronne) – puis de s’échapper en retraversant le village alors que tous les habitants étaient déjà debout alertés par le feu et les cris des victimes, ça sent mauvais ! »


Yonadav Tapouchi signale aussi qu’il a été très impressionné par la journaliste Ifat Erlich, la jeune femme habillée en bleu, que vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessous, discutant avec des villageaois et un journaliste arabe. Son article sera publié dans quelques jours…

Voici la traduction de cet échange très intéressant !

– Ifat Erlich : Je veux vous faire remarquer que vous parlez de tous les « colons » mais parmi ces gens il y en a qui sont très tristes de ce qui s’est passé ici, et j’en fais partie.

– Je parle de ceux qui vivent dans la West Bank, Cisjordanie.

Ifat : Mais moi aussi j’en fais partie

– La voix des gens raisonnables doit influencer les autres.

-Ifat : C’est pour ça que je suis venue.

Avec le journaliste arabe :

– Ifat : Tu crois que je n’ai pas peur la nuit, de Tel-Aviv à Neve Tsouf, je circule seule la nuit dans une voiture non blindée, tu crois que je n’ai pas peur ? Bien sûr que j’ai peur, est-ce que quelqu’un me protège ? Non, est-ce que quelqu’un protège mes enfants ? Non, je sais que chaque jour il peut nous arriver quelque chose… La majorité des Juifs, des Israéliens, et la majorité des habitants des implantations ne veulent pas qu’il arrive quelque chose aux Palestiniens… Nous vivons dans la peur, je vis dans la peur aussi, tout le temps.
Une autre Israélienne dit : – Mais tu ne peux pas comparer la situation des Arabes et des habitants juifs…

– Ifat : Notre situation à nous est bien pire

– Bien pire ?

– Le journaliste : Disons qu’eux, ils viennent embêter les Palestiniens

– Ifat : C’est qui, eux ?

– Les colons.

– Ifat : Il y a toutes sortes de colons.

– Et il y a aussi toutes sortes de palestiniens.

– Ifat : C’est vrai, il faut arrêter et parler, je serais heureuse que des habitants de Douma aillent faire leurs condoléances à, il y a aussi des enfants juifs qui ont été assassinés, non ? Est-ce qu’il y a des Palestiniens qui sont allés faire leurs condoléances ? Allez qu’on s’assoie ensemble et qu’on parle les uns avec les autres, est-ce que quelqu’un parmi vous est allé à Itamar faire les condoléances à la famille Fogel ? Est-ce qu’une délégation est allée là-bas ? Non, nous nous sommes venus, moi je suis allée (faire les condoléances) chez les Fogel, chez les Rosenfeld et je suis venue ici également.

– Le journaliste : D’abord, félicitations, mais les Palestiniens n’habitent pas sur votre terre alors que vous vous habitez sur leur terre.

– Ce n’est pas ce que je pense.

– Non, ne m’interromps pas .. Il y a beaucoup de colons.

– Mais la vérité, c’est qu’il y a de la place pour tous et nous nous disputons pour rien, je suis contre le fait qu’on déloge des gens de leurs maisons comme par exemple on vient de déloger des Juifs de leurs maisons, c’est criminel, et également ce qui s’est passé ici c’est criminel, et je suis opposée à ce qu’on déloge un seul Arabe de sa maison comme je suis opposée à ce qu’on déloge un seul Juif de sa maison, si tu vis vraiment ici dans cette zone, alors tu sais qu’il y a de la place, il y a de la place, pas besoin de se disputer, il y a des montagnes, des collines vides qui attendent que des habitants viennent s’y installer, pas besoin de se disputer… Brouhaha.

Ils parlent ensuite des maisons des familles, détruites parfois en cas d’attentat.
– Ifat : On peut le faire pour des familles de terroriste juif ou arabe seulement dans le cas où la famille soutient l’acte terroriste, si la famille déclare que c’est un héros, un shahid, alors elle porte la responsabilité de l’acte, s’ils regrettent l’acte criminel alors pourquoi les punir ? Mais s’ils ne regrettent rien alors il faut les punir.

[C’est un point qui suscite beaucoup de critiques, il faut le replacer dans un contexte législatif, la loi israélienne n’est pas appliquée dans ce cas, dans la zone C de Judée-Samarie, contrôlée par Israël, car ce n’est pas un territoire israélien et ce n’est pas non plus d’après la loi internationale un territoire palestinien, il y a un vide juridique et les maisons sont détruites en vertu de la loi britannique, la dernière en vigueur légalement, qui contient des vestiges de la loi ottomane, et non pas d’après la loi israélienne comme on l’entend trop souvent !]

Écrit par : Corto | 07/08/2015

@ Pierre NOEL

Adieu fraternel de Moïse qui s'en est allé vers la Lumière!

Écrit par : Myriam Belakowsky | 08/08/2015

@ J-N Cuénod

Tout d'abord cet article:"Les médias français,"Einsatzgruppen" de la pensée. C'est ce que vous faites aujourd'hui J-N Cuénod:

http://www.dreuz.info/2015/08/06/les-medias-francais-einsatzgruppen-de-la-pensee/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29
Et là je vous reprends:

" Or, mépriser l’institution qui a permis la naissance de son Etat"

L'ONU telle actuellement constituée n'a rien mais alors rien à voir avec l'ONU de naguère.

"Benyamin Netanyahou est un homme dangereux."

Pour les gauchistes sûrement!

Parce que ceux de l'AP ne sont pas dangereux? Instrumentaliser la mort d'un bébé n'est pas dangereux? Et faire fi des enfants boucliers humains, bombes humaines? Mais cela semble réussi pour atteindre la fibre antisémite des Européens, les atteints de la palestinite aigüe, et vu le rappel en boucle dans les médias.... associant le fou furieux extrêmiste proche de la secte des Natureï Karta, grands amis des arabes de "Palestine" dans leur haine d'Israël, qui, je l'espère, pour avoir poignardé à mort une ado de 16 ans pourrira en prison jusque la fin de ses jours et non encensé comme le font les arabes de "Palestine".
http://jforum.fr/2015/08/lagresseur-de-la-gay-pride-est-proche-des-neturei-karta/

"Cette virulence est la marque de Netanyahou qui multiplie les attitudes brutales même envers le grand – et indispensable – allié américain."

Vous parlez de qui? De Obama ? Laissez-moi rire là! Je vais vous en apprendre sur Obama:

- "Obama est le pire président que les USA ont connu avec
Carter." Déjà dit en 2012.....
- "La politique étrangère de ce président est la plus irresponsable de l'histoire de l'Amérique..."

http://www.romandie.com/news/USA-un-republicain-accuse-Obama-damener-les-Israeliens-aux-portes-des-fours/615490.rom
Obama prépare un Moyen-Orient sans Israël: Selon un rapport de la CIA « Israël serait la plus...
http://jforum.fr/2015/07/accord-les-etats-unis-doivent-proteger-liran-contre-israel/?utm_source=activetrail&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter%20du%2021-07-2015-ordi
: http://www.wnd.com/2013/11/criminal-terror-charges-filed-against-obama/?cat_orig=world

«Celui qui incite à la haine contre les Arabes d'Israël, qu'il ne s'étonne pas lorsqu'on incendie des églises, des mosquées et qu'à la fin on brûle un bébé dans la nuit»."

Shimon Pérès, et pas que lui, aurait dû se poser la question à savoir OÙ ETAIENT LES PARENTS? Ont-ils sauvé leur peau avant leur bébé? Quels parents peuvent faire une chose aussi incroyable et effroyable, alors que d'autres se jettent sur le feu pour sauver leurs animaux?

"De même, lorsqu’il s’assoit sur toutes les résolutions des Nations-Unis"

Il n'est pas le seul, je m'assois aussi comme nombre de députés qui ne sont pas d'accord avec ces résolutions UNIQUEMENT à l'encontre d'Israël, palestinite aigüe aidant, dont vous semblez aussi atteint J-N Cuénod!

- "Ces mêmes groupes d’opposition israélienne n’ont jamais employé de superlatifs qu’ils jettent à tous vents actuellement, lorsque trois adolescents israéliens ont été brutalement kidnappés et assassinés de sang froid par des terroristes du Hamas, le 12 juin 2014. On n’entendait alors pas de cris hurlant que « la maison est en flammes » ou lorsqu’un engin incendiaire palestinien a presque failli tuer Ayala Shapira, âgée de 11 ans, dans une voiture qui circulait sur une route de la bande cisjordanienne près de sa maison, encore moins lors des innombrables attentats terroristes palestiniens commis au cours des années, avant et après la guerre de 1967.
- Personne ne fait de tapage, certainement pas le Président Rivlin, lorsqu’il ne se passe que rarement un jour sans jets de cocktails-molotov et des pétards sont balancés dans des maisons juives à Jérusalem et contre des véhicules civils ou de maintien de l’ordre, comme s’il s’agissait du cours normal des choses. Par quelque miracle insondable, personne n’a brûlé vif, seulement leurs maisons et leurs voitures ont été réduits en cendres."

En savoir plus sur http://jforum.fr/2015/08/israel-le-reproche-hysterique-entrainera-dautant-plus-de-violence/#iOiS6ChxWWZ1pIxs.99

- "L’attaque terroriste au cocktail molotov qui a entrainé la mort ..."
"Attentat condamnable comme tous les attentats, mais de façon curieuse même si les coupables n’ont pas encore été arrêtés, c’est toute leur nation putative qui est mise au ban de la société mondiale. Pas un gouvernement, pas une union de pays, pas une ONG, pas un organisme international qui ne condamnent Israël. Simultanément, aucune voix étrangère ne s’élève contre l’odieux crime commis pendant la Gay Pride de Jérusalem la veille, où six personnes ont été poignardées par un intolérant et dont une jeune fille vient de mourir. Parallèlement aucune voix ne s’était élevée en juillet 2014 contre le meurtre de trois jeunes israéliens, bien au contraire, les autorités palestiniennes et leurs média avaient glorifié les « courageux » assassins, qualifiés de « héros ».

"Mais aujourd’hui comme hier, les censeurs et justiciers de tous bords demandent à Israël respect, tolérance, compréhension, bienveillance à l’égard de ses voisins, alors que réciproquement, non seulement on ne demande rien, mais encore on va au devant des désirs de ceux qui clament leur haine et leur volonté de destruction d’Israël, de tous les juifs, et de tout l’Occident." (...)

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Patrick Bloch pour Dreuz.info.

Je peux continuer longtemps mais je m'arrête avec ces lignes de Salman Rushdie et une étude qui vous aura sûrement échappée:

«J’ai alors eu la sensation que si les attaques contre Les Versets sataniques avaient lieu aujourd’hui, ces gens ne prendraient pas ma défense et useraient de ces mêmes arguments contre moi, en m’accusant d’insulter une minorité ethnique et culturelle.»

http://www.journaldequebec.com/2015/08/03/salman-rushdie-frappe-fort

http://www.dreuz.info/2015/06/11/tsahal-accuse-davoir-trop-protege-les-civils-palestiniens-pendant-son-operation-militaire-a-gaza/#sthash.pJig67Jr.dpbs

Écrit par : Patoucha | 09/08/2015

@ J-N Cuénod

"Trois terroristes israéliens..."

Cette enquête est en cours. Sauf le fanatique, aux méthodes arabo"palestiniens", de la Gay-Prade est arrêté. Ce meurtrier appartient à un "groupe radical de Juifs messianiques antisionistes qui n’éprouvent aucun problème à tuer. Ces juifs ne sont pas des colons contrairement à l'amalgame et la désinformation des médias sur les "colons"!
http://jforum.fr/2015/08/lagresseur-de-la-gay-pride-est-proche-des-neturei-karta/#p3wvgFDllijzLuMm.99

"Mahmoud Abbas annonçait vouloir saisir la Cour pénale internationale (CPI)" Ben.... Israël aurait donné bien du boulot à la CPI avec les 177 assassinats perpétrés par les terroristes arabes. La palestinite aigüe et l'antisémitisme des années 30 a donné de l'élan à l'ex-terroriste Abbas, instigateur de la haine et du terrorisme.

«djihadisme juif» et terroristes israéliens.....

Enfants arabes tués par des terroristes juifs – 2 + 1 = TROIS (le père dont je viens d'apprendre le décès) Tous les médias français et suisses en ont fait la UNE..... sur Google)

- Muhammad Abu-Khdeir, âge de 16 ans

- Ali Saad Dawabcheh, 18 mois - Enquête en cours


Bébés et jeunes Israeliens(Juifs et Arabes) tués par des terroristes arabes: 177 CENT SEPTANTE SEPT

Leo Alexander Sendler, age 5
Gabriel Sendler, age 3
Daniel Aryeh Viflich, age 16
Elad Fogel, age 4
Hadas Fogel, age 1
Yoav Fogel, age 10
Jonathan Palmer, age 1
Shlomo Nativ, age 13
Segev Peniel Avihayil, age 15
Yonatan Yitzhak Aldar, age 16
Yonadav Haim Hirschfeld, age 18
Neria Cohen, age 15
Yochai Lifshitz, age 18
Avraham David Moses, age 16
Roey Aaron Roth, age 18
Anas Awisat, age 18
Khaled al Ziyadat, age 12
Fathi Assadi, age 4
Eliyahu Pinchas Ashrai, age 18
Raviah Taluzi, age 6
Mahmoud Taluzi, age 4
Mazal Zaribi, age 15
Daniel Welch, age 16
Muhammad Hamudi Faoure, age 17
Dua Abbas, age 16
Amir Naim, age 17
Shaked Lasker, age 16
Omar Manasseh Visachov, age 8
Ella Abuksis, age 17
Rachel Helli Ben-Abu, age 16
Oz Yisraeli Ben-Meir, age 14
Nufar Hurvitz, age 16
Avihay Levy, age 16
Aviad Yehuda Mansour, age 15
Yuval Ababa, age 4
Afik ZahaviOhayon, age 3
Lior Azulai age 18
Aviel Yitzchak Atash, age 3
Khalil Zatunyah, age 9
Dorit Masrat Binsan, age 2
Ronnie Sarah Hatuel, age 6
Meirav Rachel Hatuel, age 2
Hilo Esther Hatuel, age 10
Hadar Simcha Hatuel, age 9
Binaya Yonatan Zuckerman, age 18
Lior Liorinkha Niv age 3
Gilad Giladi Niv, age 11
Qamar abu-Hamed, age 13
Shaked Avraham, age 1
Tomer Almog, age 9
Haviv Dadon, age 16
Benjamin Bergman, age 15
Avraham Bar-Or, age 12
Samuel Zargary, age 1
Noya Zer-Aviv, age 1
Liran Zer-Aviv, age 4
Erez Gizro Hershkowitz, age 18
Tom Hershko, age 15
Daniel Harush, age 16
Shmuel Taubenfeld, age 1
Moran Menachem, age 17
Yuval Mendelevich, age 13
Abigail Leital, age 14
Noam Leibowitz, age 7
Samich Sarsur, age 10
Muhammad Sarsur, age 12
Tehilla Natnazan, age 3
Elisheva Mashulmi, age 16
Elizabeth Liz Katzman, age 19
Assag Balondi Tzur Tzolinger, age 17
Smadar Firsteter, age 16
Assaf Shteir, age 10
Issachar Dov Reinitz, age 9
Tal Kerman, age 17
Shani Avitzedek Abotzedakah, age 16
Osnat Abramov, age 16
Matan Ohayon, age 5
Noam Levy Ohayon, age 4
Yael Ohana, age 11
Orly Ophir, age 15
Noa Auerbach, age 18
Dvir Anter, age 14
Yaakov Avraham Eliyahu, age 1
Lidor Ilan, age 11
Oriya Ilan, age 1
Gal Eisenman, age 5
Galila Bogela, age 11
Hodaya Hodiyosh Asraf, age 13
Noi Anter, age 12
Shoval Tzion Dickstein, age 9
Elmer Dazbrailov, age 16
Adi Dahan, age 17
Yehonatan Gamliel, age 16
Hadar Hershkowitz, age 14
Rachel Gila Teller, age 16
Gabriel Choter, age 17
Shmuel Efraim Yerushalmi, age 17
Atara Libna, age 15
Rachel Heli Levy, age 17
Shiraz Nechmad, age 6
Shaul Nechmad, age 15
Liran Nechmad, age 3
Avraham Eliyahu Nechmad, age 16
Baruch Asher Zvi Marcus, age 18
Aviha Malka, Age 1
Nehemia Amar, age 15
Lino Sarussi, age 14
Avraham Yosef Haim Sitton, age 17
Gaston Farfi Farfiniel, age 15
Ilan Perlman, age 8
Aharon Mordechai Eric Karogliak, age 18
Sinai Keinan, age 1
Tal Zvi Talik Kurzweil, age 18
Ran Korn, age 18
Gal Korn, age 14
Assaf Moses Tzfira, age 18
Abraham Neriah Shebo, age 16
Avishai Joseph Shebo, age 5
Keren Shatsky, age 14
Netanel Riahi, age 17
Erez Shlomo Rond, age 18
Ofer Ron, age 18
Yafit Revivo, age 14
Daniel Bat-El Shefi, age 5
Adi Shiran, age 17
Sarah Tiferet Shilon, age 1
Gilad Stiglitz, age 14
Tzvi Yaakov Yisrael Shebo, age 12
Hadas Turgeman, age 14
Michael Szerszevski, age 16
Assaf Avitan, age 15
Irina Osdetchi, age 18
Yosef Ish-Ran, age 14
Yossi Elezra, age 18
Yuri Gostz’inm age 18
Marina Berkovsky, age 17
Shoshana Rachel Shushi Ben-Yishai, age 16
Adam Weinstein, age 14
Israel Yaakov Danino, age 17
Jenia Dorfman, age 16
Ido Cohen, age 18
Maria Tegiltzab, age 14
Tamar Mesengiser, age 8
Jacob Koby Mandell, age 13
Aliza Malka, age 16
Mariana Medvedenko, age 16
Naftali Ben-Zion Lentzakron, age 13
Ronen Landau, age 17
Alexei Lufalo, age 17
Raya Sachiweschurder, age 14
Hemda Bracha Sachiweschurder, age 2
Abraham Yitzchak Sachiweschurder, age 4
Irina Nafomniastzi, age 16
Raisa Nemirovsky, age 15
Yerena Nemilov, age 18
Julia Nemilov, age 16
Avraham Nahman Avrum Nichni, age
Shalhebet Tehiya Pas, age 1
Yair Amar, age 13
Julia Yael Sklianik, age 15
Liana Sakian, age 16
Michal Sarah Raziel, age 16
Malki Chana Roth, age 15
Eliran Rosenberg, age 14
Simona Rodin, age 18
Menashe Manny Regev, age 14
Katrina Arias, age 15
Anya Aniota Kazachkov, age 16
Golan Turgeman, age 15
Yocheved Shushan, age 10
Judah Shoham, age 1
Ophir Rachum, age 17
Gil-Ad Shaar, age 16
Naftaly Frenkel, age 16
Adelle Biton, age 4
Yael Botwin, age 14
Chaya Zissel Braun, age 3 months

Écrit par : Patoucha | 09/08/2015

Dans tous les cas, personne ne pourra allégué que les polices israéliennes soient partiales, 9 juifs ont été arrêtés dans le cadre de l'enquête, ceci, alors que rien exclu la participation dans cet attentat de membres du hamas qui ont pour habitude de tuer ceux qui travaillent en Israël ou pour des entreprises israélienne ou tiennent un discours pas assez violent envers Israël, comme ce fut le cas de centaines de fois, tant à Gaza qu'en Judée-Samarie !

Et la TdG qui titre à nouveau en se cachant derrière l'afp, (l'agence France-Palestine) : "Incendie meurtrier commis par des colons"

Mais cela peut être couvre de futurs nombreux règlements de comptes entre pro-olp et autres tendances encore plus radicales dans les territoires !

Écrit par : Corto | 09/08/2015

Après les Feux de Genève, je continue à allumer le mien envers ce commentaire partial. Je vous invite J-N Cuénod, à accompagner ces sénateurs sur le terrain, où vous n'y avez jamais mis les pieds mais prompt à suivre la désinformation des nouveaux pro"Palestiniens" par "antisionisme" frère jumeau de l'antisémitisme. La peur islamiste fait place à la lâcheté et au mépris de l'Etat d'Israël que la gauche veut sacrifier pour la "paix du monde"... Alors, qu'elle est en voie par son antisémitisme avéré pour une troisième guerre mondiale! Une Gauche hitlérienne en somme!

"A gauche, au PS et chez les Verts, (..)le Parti radical et le
Parti libéral se sont élevés contre la participation, la semaine dernière, du président de la commission de politique extérieure du Conseil national, l'écologiste argovien Geri Müller, à deux manifestations pro-palestiniennes. Un drapeau israélien a été brûlé et l'étoile de David assimilée visuellement à la croix gammée. (On inverse les rôles) «Cela n'est pas acceptable de la part d'un président de commission», estime de son côté Martine Brunschwig Graf. (Qui omet la participationa de ces Partis genevois aux manifestations anti-Israël)

Proposition du Conseil fédéral du 13.11.2002... (DéJA!)
http://www.parlament.ch/f/suche/pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20023517

58 sénateurs et congressman américains arrivent en Israël pour « comprendre »
Publié le : 6 août 2015

Cinquante-huit américains membres de la Chambre des représentants (composé du sénat et du congrès) arriveront dans les prochains jours en visite dans l’Etat juif. Les dirigeants des deux groupes politiques, Steny Hoyer le démocrate et Kevin McCarthy, le chef de la majorité au congrès, tiendront une conférence de presse commune à l’Hôtel King David, le lundi 10 Août à 08h30 pour parler de leur voyage.

Le but de la venue de ce groupe bi-partisan est de « prendre connaissance » avec les réalités du Proche-Orient et plus spécifiquement avec celles du conflit israélo-arabe. Parmi les sujets qui seront évoqués: les menaces stratégiques régionales et comment les événements récents impactent l’avenir de la région.

Les membres de la Chambre rencontreront des leaders israéliens et palestiniens, ainsi que des responsables militaires, des universitaires, des journalistes et de citoyens ordinaires. Ils visiteront des sites historiques et stratégiques, ainsi que les frontières avec le Liban, Gaza, la Jordanie et la Syrie.

Voilà peut-être qui explique pourquoi les américains ont une meilleure compréhension des enjeux stratégiques dans la région que les européens qui eux, critiquent sans jamais venir apprendre et constater sur le terrain.

Par Sam Ramitkov – JSSNews

Écrit par : Patoucha | 09/08/2015

Aussi, l'Europe islamisée ne peut revenir sur d'éventuelles positions pouvant blesser la très fragile susceptibilité d'états ou plutôt de dictatures sanguinaires comme l'Iran, la Syrie, l'Algérie, les pays du golfe et celle en devenirs, ce qui explique sans doute que les pays se disant encore européens ne cherchent pas trop à comprendre la situation qui les attends, ceci au travers d'une fuite excluant toute forme de vérité gênante et pouvant laisser entrevoir la barbarie dans sa forme la plus dérangeante.

Combien de centaines de millions ou de milliards à ne penser qu'à une seule chose : fuir les enfers dans lesquels leurs tyrans les enferment ?

Ils sont prêts à mourir sans le moindre regret pour atteindre les cotes démocrates de cet eldorado pour s'éloigner des toits dorés de leurs mosquées néanmoins enracinées dans le vide de leurs souffrances !

Alors, envoyer des députés en Israël pour constater de leurs propres yeux, jamais, mieux vaut continuer dans ce déni toxique et suicidaire !

Écrit par : Corto | 09/08/2015

Concernant Jean-Noël comme chez tous le membres de cette confrérie, comment calmer chez ces Sieurs biens sous tous rapports, cette démangeaison parfois irradiant jusqu'au colon ?

Un mensonge bien gras semble remédier ces troubles parfois passagers et parfois chroniques, du moins si l'on en croit la presse !

Au fait, le terme "colon" vient de :

"Du latin colonus (« paysan, agriculteur, fermier, métayer, habitant »), apparenté au verbe latin colere (« cultiver »), qui a donné « culture, agriculture, viticulture », etc."

Tout ça pendant que le continent européen, lui se fait envahir :

"Du latin invasio (« invasion, attaque, usurpation »), lié au verbe invado (« pénétrer dans, parcourir, traverser »)."

Merci d'en prendre bonne note !

Écrit par : Corto | 09/08/2015

" des citoyens Israéliens attaqués au couteau et - tués - lors de la gay pride par des extrémistes"

Informez-vous mieux "grindesel" avant de mettre votre grain de sel. Je m'empresse donc de vous donner de la lecture:

Ces juifs, dont fait partie cet individu fanatique, sont des antisionistes AMIS des aussi antisionistes arabes de "Palestine. Qui se ressemblent s'assemblent. De plus, c'est avant tout les arabes qui massacrent les juifs israéliens, non le contraire. Ce sont les musulmans qui massacrent d'autres musulmans en l'occurrence des "Palestiniens":

"Bashar al-Assad laisse le Califat islamique massacrer les Palestiniens de Syrie: 1000 Palestiniens du quartier de Yarmouk ont été abattus par des snipers, décapités ou exécutés en quatre jours, des femmes et des humanitaires kidnappés.."

"Près de 500 Palestiniens étaient déjà morts de faim en décembre 2012 quand Assad avaient bloqué le camp de Yarmouk.
1500 Palestiniens morts à Yarmouk en 3 ans !"
".. confirmant que les Palestiniens ne servent que s’ils peuvent être utilisés contre Israël."
"..les juifs sont des occupants génocidaires, les Blancs chrétiens des colonisateurs et les musulmans des victimes..."
http://www.dreuz.info/2015/04/16/des-palestiniens-massacres-par-des-musulmans-ca-ninteresse-personne/

Les autres? "Des habitants de Jérusalem-Est choisissent la citoyenneté israélienne - http://fr.timesofisrael.co (...)

« Il est étrange que ceux qui s’empresse de condamner le terrorisme contre les Palestiniens sont silencieux quand le terrorisme est dirigé contre les Juifs », a dénoncé Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu jeudi sur la nouvelle attaque terroriste palestinienne à la voiture bélier qui a blessé - dont deux sont dans un état très grave - trois soldats israéliens en Samarie.

Si on en parle dans les médias ce sera EN UNE: Un "Palestinien" tué par Tsahal......

http://www.lemondejuif.info/2015/08/netanyahu-nos-detracteurs-sont-silencieux-quand-le-terrorisme-est-dirige-contre-les-juifs/

Aveuglés par leur haine d’Israël et des Juifs, Khadija Benguenna et Lotfi Abdelli coupables de calomnie -
"Une journaliste vedette de la chaîne des Frères Musulmans quatarie, déjà reconnue coupable d’antisémitisme par un tribunal français, s’est empressée de poster sur sa page Facebook le nom et la photo de Yehuda Landsberg, le designant comme étant l’assassin possible du bébé palestinien mort tragiquement dans un incendie criminel à Douma. Le comédien tunisien Lotfi Abdelli allait plus loin en l’accusant sans réserve, donnant son adresse, le nom de son épouse. Rapportant ces accusations dans desinfos.com nous avions choisi de ne pas révéler ce nom mais il a été largement cité depuis. Or l’accusé n’a pu commettre ce crime. (Il est en prison) Retour sur une calomnie.
" Il y est qualifié d’assassin sioniste qui a brûlé l’enfant Aldawabcha contre qui il faut se venger”. Appel au meurtre, donc....." "On voit à quel point la haine d’Israël et des Juifs peut pousser des personnages de premier plan à calomnier ainsi. On notera que plus de trente-trois mille personnes ont aimé le post de la star quatarie et que des centaines de commentaires sont autant de manifestations d’une haine virulente...
http://www.desinfos.com/spip/spip.php?page=ispip-article&id_article=49057

Un touriste italien identifié comme chrétien, qui visitait le Mont du temple...a été attaqué sauvagement par les fanatiques "palestiniens" que vous défendez.Il n’a été sauvé du lynchage publique que grâce à l’intervention de la police israélienne.

Vidéos: http://jssnews.com/2015/08/04/israel-un-touriste-noir-et-chretien-tabasse-par-des-musulmans-sur-le-mont-du-temple/

Et pour finir cet article de Bassam Tawill présenté par Rosaly, qui, je vous rassure n'est pas juive: "La différence entre nous, Palestiniens, et eux"
"Dans cet océan d’insanités, d’envie de vengeance, d’appels à la haine, une petite voix, celle de la sagesse, s’est levée. Et ce n’est pas la voix d’un journaliste occidental, objectif et soucieux de la vérité, perle de plus en plus rare sous nos cieux, mais celle d’un auteur et universitaire palestinien : Monsieur Bassam Tawill."
"Ce Monsieur est l’une des rares exceptions qui vous réconcilierait avec l’Humanité."
"Son texte pourrait réveiller la conscience de tous ceux qui en Occident s’acharnent avec délice à salir Israël et son peuple, comme ce fut le cas dernièrement, suite au meurtre du bébé palestinien."
"Pourtant, je doute qu’une telle plaidoirie en faveur d’Israël, de la part d’un Palestinien, fasse la une des médias, trop content de pouvoir enfoncer Israël."

"Ce serait une claque pour ces vautours des médias, aveuglement pro-palestiniens, viscéralement anti-israëliens."

http://www.dreuz.info/2015/08/07/la-difference-entre-nous-palestiniens-et-eux/#comment-385307

Écrit par : Patoucha | 09/08/2015

Il est gratiné que "vous", Corto, donniez des cours de français à Jean-Noël Cuénod!

Écrit par : Myriam Belakowsky | 09/08/2015

De même qu'en français, on ne dit pas "président Hollande" mais président Pays-Bas !

Écrit par : Corto | 09/08/2015

Finalement, en France personne ne fait cas, par exemple, la presse fasciste matraque lorsqu'une église brûle en Israël et c'est le silence de nombreuses fois répété lorsqu'une synagogue est incendiée en France :

L’ancienne synagogue de Maizières-lès-Vic a été la proie des flammes dans la nuit de dimanche. Il ne reste plus rien de l’édifice datant des années 1860. À l’arrivée des sapeurs-pompiers de Dieuze, Maizières-lès-Vic, Château-Salins et Gondrexange, le bâtiment était totalement embrasé. L’origine du sinistre n’est pas connue pour l’instant. « La synagogue n’était pas alimentée en électricité, elle n’a pas brûlé toute seule », a déclaré le maire de la commune, Alain Guise, qui s’est rendu sur place.

Pas une ligne dans les quotidiens, pourtant dans la Moselle, les allemands étaient déjà passés et n'avaient pas jugé bon de brûler cette synagogue, il aura fallu attendre 2015 !

Concernant la piste de l'incendie de Duma, les 9 personnes arrêtées ont été relâchées, il semblerait que la prudence dans l'hypothèse d'une piste extrémiste "juive" soit de rigueur, comme si le 99% des attentats contre des arabes n'étaient pas d'origine arabe dans cette contrée, un peu comme en Syrie ou "anciennement" au Liban !

Mais que personne ne s'en fasse, aucun rectificatif ne verra la lumière dans ce magma européen !

Écrit par : Corto | 10/08/2015

Encore un petit détail :

Plus de 120 églises ont été incendiées depuis le début 2015 rien qu'en France !

Ne le dites à personne !!

Écrit par : Corto | 10/08/2015

Incendie du bébé arabe : un témoignage accuserait plutôt des Arabes !!

Écrit par : Corto | 10/08/2015

C'est dingue Dreuz info devient aussi populaire que l'extrême droite...oups pardon! ma langue a fourché!

Ce qui arrive n'est que conséquence de ce qui se passe en amont et ce que j'ai pu dénoncé ou ce que d'ANCIENS directeurs du Sinbet défendent. "on a jamais voulu mettre en place une politique de paix"
Donc tous les arguments du monde sur qui était là avant ou pas ou ces longues énumérations ne changeront rien au brasier qu'Israel devient de jour en jour.

Écrit par : plumenoire | 10/08/2015

Myriam,

Moïse est parti en même temps que la nôtre écrasée par un véhicule. Un an de bonheur, reste des photos et des bons souvenirs. Elle était à mon image....La vie est ainsi. Il n'y a ni adieu, ni au revoir, rien que le néant. Les rituels et les croyances aux fables ni changeront que dalle. Elle n'est pas au paradis des chats......

Pour le reste, je n'ai rien à modifier de mon commentaire sur Benji Netanyahou, même s'il prend pour alliés des infréquentables. Ce n'est pas facile de gérer le seul pays démocratique du proche orient. Les arabes musulmans israéliens devraient se détourner de l'islam qui n'est pas une religion, mais un concept mortifère de conquête du monde.

Le jugement dernier, le paradis et l'enfer sont des idioties des religieux, larbins et lèches bottes des royautés sanguinaires et millénaires. Ces histoires de croyances servent de bouclier pour gouverner et permettre aux despotes de tous poils, rois, princes et autres, de se goinfrer à moindre coût.

Ce n'est plus un idéal de vie, il faut aller plus loin dans la pensée et la réflexion.

On est loin du sujet; cela dit, les religions sont à l'origine de presque toutes les guerres. les musulmans ont une éducation de guerriers visibles ou invisibles pour tuer ou rendre esclave le mécréant. Que vous le vouliez ou non, vous en faite partie. C'est écrit dans le coran et caché par les imams et les oulémas.

Israêl est un des phares pour éclairer le monde sur ce qui nous attend si nous laissons faire. Nétanyahaou ou pas, il faudra refaire ce monde englué dans ses croyances. Les arabo-palestiniens ne sont que de faux z'amis juste pour toucher les aides des occidentalopithèques bornés comme des veaux.

Un lien pour les croyants:

http://www.islam-et-verite.com/

http://www.islam-et-verite.com/blog/la-france-au-risque-de-l-islam-24e-universite-d-ete-de-renaissance-catholique.html

Précision: "je n'ai rien contre les croyances paisibles, cependant, chacun doit prendre ses responsabilités face à l'islam et à l'avenir de nos enfants"
C'est ici sur terre que tout se joue. Pour l'enfer on verra plus tard....

Actuellement Benji Netanyahou est l'homme de la situation contre Obama "musulman chrétin converti" *L* et ses frères musulmans. Attention, la Clinton ne vaut guère mieux elle a aussi son conseiller frère musulman.

Écrit par : Pierre NOËL | 10/08/2015

Attendez, juste pour le fun, ça va s'embraser en Turquie, du cousu main, les avions du mollah barak-husssein vont bientôt soutenir daesh avec son allié iranien !!

Écrit par : Corto | 10/08/2015

Pierre NOEL


On apprend.

Je croyais ne pas aimer les chats.
Je suis extrêmement gentille tant que cela ne "saute" pas!
Je ne saurais cogner sur un chat ou autre mais je puis être hors de moi de façon telle que l'animal a peur.

La matière ne nous sépare-t-elle pas (je vis un jour comme en rêve un bras séparé de son corps le tout recouvert par du sable. J'entendis une voix me demander de déblayer le sable. Une fois exécuté le bras tenait parfaitement au corps...).

Vous écrivez, Pierre NOEL que votre chatte était à votre image.
Apparence, caractère?


Je vous présente toute mon amitié. Perdre un animal
ce n'est pas si simple, si facile que cela.

Écrit par : Myriam Belakowsky | 10/08/2015

Myriam, c'est pour vous....

http://www.linternaute.com/nature-animaux/les-plus-belles-roses-de-la-galerie/image/4396.jpg

Merci *L*

Écrit par : Pierre NOËL | 11/08/2015

Netanyahou tousse et le mollah barak-hussein se retrouve en réanimation !

Incroyable, alors que c'était suite aux menaces faites par l'Iran que le mollah de la maison-blanche aurait entreprit des "négociations" avec les ayatollahs à quartz pour empêcher Tsahal de continuer ses attaques contre des sites iraniens !

Le vendu revient avec des torchons ayant rendu les enturbannés hilares et vient chialer parce que Netanyahou, "ce fileur de mauvais coton" l'a remis en place dans sa déchetterie sauce ketchup, comme si il était interdit de donner sa version ou son opinion !

Le mollah barak-hussein ne supporte pas la moindre critique, ni la moindre contradiction, et dire qu'il se dit démocrate !!!

Les médias américains en vogue le savonnent du ptit-déj à la cinquième prière hurlée par son imam avec béquilles, lisez www.politico.com

Écrit par : Corto | 11/08/2015

Incroyable, Jean-Noël titre Netanyahou ce lieur de mauvais coton alors que toutes les dictatures arabes de la région provoquent le déplacement de millions de migrants vers l'Europe et que cette dernière est submergée par le débarquement de "réfugiés" dont une bonne partie sont des sous-marins des mouvements terroristes iraniens et sunnites les plus déterminés !

Et la Suisse qui elle file du "bon" coton en levant dès que possible les sanctions économiques sur l'Iran avant l'heure !

Il semble que le "bon" coton va se révéler très toxique à très court terme !

L'Europe va comprendre ce que signifie "accueillir" des millions de réfugiés noyautés par des terroristes kamikazes !

Écrit par : Corto | 14/08/2015

Les commentaires sont fermés.