26/05/2015

Après "L’Arche de Noé", il faut interdire le "Cé qu’è lainô" !

Noe_5_.jpg

 

 

 Ainsi, à en croire les médias romands (cf. les liens à la fin du texte), le Département de l’Instruction publique de Piogre-sur-Rhône ­– ce DIP qui fait plouf – a coulé L’Arche de Noé. Du moins, celui de Benjamin Britten, l’ouvrage construit par le patriarche du Premier Testament se trouvant, Dieu merci, hors de portée des ukases diptyques. (Photo: une scène de L’Arche de Noé jouée par des écoliers en France).

Le directeur de l’Orchestre de Chambre de Genève avait pour projet de faire participer les écoliers genevois de cinq à sept ans, à L’Arche de Noé de Benjamin Britten. Mais le Département de l'instruction public y a mis son véto. Motif : ces enfants auraient chanté des paroles trop connotées sur le plan religieux. Selon 20 Minutes,  la Direction de l’enseignement obligatoire aurait estimé que ce projet serait contraire à l’article 3 de la nouvelle Constitution genevoise et même à l’article 15, alinéa 4 de la Constitution fédérale.

 

Que dit l’article 3 ?

 

1 L’Etat est laïque. Il observe une neutralité religieuse.

2 Il ne salarie ni ne subventionne aucune activité cultuelle.

3 Les autorités entretiennent des relations avec les communautés religieuses.

 

En quoi, L’Arche de Noé , œuvre vocale d’un compositeur laïque, serait-il une « activité cultuelle » ? « Activité culturelle », certes, mais en aucun cas « cultuelle ». Pourtant, le DIP ne manque pas d’R !

 

Quant à l’article 15, alinéa 4, le voici :

 

Nul ne peut être contraint d’adhérer à une communauté religieuse ou d’y appartenir,

d’accomplir un acte religieux ou de suivre un enseignement religieux.

 

Ainsi, lorsque des élèves chantent, dans un contexte purement musical, « L’Arche de Noé » de Benjamin Britten, ils adhèrent à une religion, accomplissent un acte de dévotion ou suivent un enseignement religieux… C’est magique : vous émettez une note de l’Ave Maria de Gounod, et hop, vous êtes baptisé catholique ; vous sifflotez un air de la Flûte enchantée et clac, vous êtes initié franc-Maçon ; vous chantonnez L’Internationale et, tchac, vous voilà propulsé communiste.

 

Allons plus loin : il faut interdire immédiatement le Cé qu’è lainô. Chaque année à l’Escalade, les petits Genevois s’égosillent à rendre hommage « à celui qui est haut », ce « maître des batailles » institué « patron des Genevois » et terminent en entonnant « Amen, amen, ainsi soit-y ». Ce scandale n’a que trop duré !

Et ces clefs de Saint-Pierre sur le drapeau genevois, c’est quoi cette serrurerie bondieusarde ? Allez hop à la poubelle !

 

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Lorsque les élèves visiteront le Musée d’Art et d’Histoire, vite mettons une burqa à La crucifixion de Karel Dujardin, afin que leurs yeux chastes ne soient point troublés par cette propagande. Si le prof de chant se met à leur faire chanter, le « Cantique suisse », qu’il soit brûlé comme Michel Servet !

Arrachons des manuels scolaires toutes les reproductions d’œuvres picturales mettant en scène des saints ou des prophètes, bannissons-en toutes les références musicales se rapportant aux œuvres de Bach ou au Requiem de Mozart et autres chansons à croire.

 

Dans ce fatras dipomaniaque, l’essentiel est oublié: la laïcité. En la défigurant par des mesures ubuesques, on offre à ses adversaires les verges pour la fouetter. Quel beau cadeau à eux offert! 

 

Alors, il convient de rappeler que la laïcité, sous ses formes les plus diverses, comprend  au moins deux éléments de base indissociables : d’une part, la séparation entre l’Etat et les institutions religieuses ; d’autre part, la liberté de conscience. Si l’un des deux manque, il n’y a pas de laïcité.

Mais en aucun cas, elle a pour objectif de rejeter ce qui fait notre histoire et notre culture. L’une et l’autre sont issues de la civilisation judéo-chrétienne, c’est un fait. S’en abstraire, nous condamnerait à ne plus comprendre d’où nous venons, ni dans quel monde nous vivons.

 

Il n’est pire adversaire de la laïcité que ceux qui la travestissent.

 

Jean-Noël Cuénod

 

Liens annonçant la décision du DIP :

 

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/dip-coule-arche-n...

 

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Au-nom-de-la-la-...

15:23 | Lien permanent | Commentaires (47) | |  Facebook | | |

Commentaires

Cette fois-ci, je donne raison au D.I.P.
Jean-François Mabut nous explique :

"Teresa Skibinska, secrétaire générale adjointe au Département de l'instruction publique, insiste sur un point de la note de droit:

«Ce qui a posé problème, c'est la participation active des enfants, le fait que, dans le cadre de l'école, ils devaient apprendre un texte pour prononcer ce qui s'apparente à une prière. La décision aurait été différente s'il s'était agi d'une écoute passive de l’œuvre.»"

Jérôme Faas, lui, nous fait remarquer ceci :

"En février, l’Etat a en effet refusé de participer à la production de «L’Arche de Noé», opéra pour et par les enfants de Benjamin Britten."

Je doute que l'État se doit de financer de telles œuvres.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 26/05/2015

Ne pas être capable de distinguer entre religion et culture, c'est peut-être faire preuve d'irréligion (ce qui n'est pas grave puisqu'on est, Dieu merci, dans un Etat laïque), mais c'est surtout faire preuve d'inculture. Et ça, c'est très grave.

Il y a plus : interdire à des enfants de chanter l'Arche de Noé de Britten est aussi stupide que de prohiber des fables de La Fontaine parce que des "dieux" y seraient évoqués (tiens ! la peste est un mal que le Ciel en sa fureur inventa pour punir les crimes de la terre : quelle inqualifiable atteinte à la laïcité ! vite, arrachons la page des manuels).

Mais ne soyons pas si méchants : après tout, tout cela n'est peut-être qu'un coup monté du DIP pour que l'on s'intéresse enfin à l'Arche de Noé de Britten et à son contenu si subversif...

Écrit par : Michel Grandjean | 26/05/2015

J'ai le souvenir très vivace de ma fille, lors des promotions dans une école d'une commune très riche, sur Genève, rive gauche, d'un pestacle donné par les enfants avec "L'Arche de Noé", au XXIe siècle, il y a donc pas si longtemps.

Dans une commune très riche de la rive gauche.

Dans une commune.

Eh bien c'était un magnifique spectacle, les parents ont bien applaudi, un trublion a fait son numéro depuis le poulailler de la salle communale, au-dessus des participants et des spectateurs, mais pas longtemps.

Je vous pose maintenant la question, mesdames et messieurs du DIP:

Vous avez "censuré, coulé, sabordé, sabotagé" le contenu prévu.

Aurez-vous autant de courage pour interdire, dans un proche futur, un chant à la gloire d'un autre monothéisme, beaucoup plus sévère, beaucoup plus strict, et dont la prière se résume, pour le moment, à " DIEU EST LE PLUS GRAND " hurlé haut et fort à chaque fois qu'une bombe, qu'une balle, qu'un coup de couteau frappe des civils innocents?

Vous risquez fort, hélas, d'avoir un jour une déferlante religieuse dans vos préaux ; et à ce moment-là, vos préjugés et autres foutaises sur la laïcité seront bien désuètes et totalement futiles... vos absences ou non de prières n'y feront que pouic et tout ce que vous avez entrepris au nom de la laïcité vous fera couler encore plus vite.

Écrit par : Djamaa Radaoui | 26/05/2015

Ahhh ... ce fameux "Allah' Akhbar !" ... juste après une décapitation, une lapidation, une pendaison, une main coupée ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 26/05/2015

@ Djamaa Radaoui

La Suisse prend toujours le relais de la France avec du retard.....

"et tout ce que vous avez entrepris au nom de la laïcité vous fera couler encore plus vite."

https://www.dailymotion.com/video/xf0v0y_en-2015-le-jihad-et-l-europe-soumis_news?start=46

Écrit par : Patoucha | 26/05/2015

Il faut être poli, je n'écrirai pas c(...)!

Jean-Noël Cuénod, une fois de plus, a parfaitement écrit ce qu'il fallait.

Le christianisme d'aujourd'hui dit progressiste ne donne plus à "croire", à gober obligatoirement textes bibliques ou évangéliques.

Prendre connaissance du fondement de notre civilisation.

Dieu, affaire strictement privée comme spiritualité.

Un exemple, autrefois: Jésus réussit à guérir une enfant sans la rencontrer juste en entendant la supplication de la mère: c'"est un miracle"!

Aujourd'hui, Dolto, tel Jésus découvre qu'un bébé a pu guérir "tout seul" (comme par miracle!).

Les deux situations : Dolto comme Jésus (existé ou non peu importe. Il s'agit d'une "situation") parlent avec deux mères.

L'une, avec Dolto, pleure beaucoup.

La mère de la fillette, dite la Cananéenne est particulièrement impertinente en "répondant" à Jésus! Impertinence provoquée par Jésus.

Dolto explique pour la seconde ce qui correspond à la première également: "le corps de votre bébé (fillette pour la Cananéenne) "disait la souffrance que vous gardiez en vous-même..."! Souffrance relationnelle en couple, statut des femmes d'alors, comme d'aujourd'hui, toujours, selon où. Ainsi que couple et/ou famille, à choix, pour la Cananéenne comme pour la patiente de Dolto. Situations socio-économiques, évidemment.


L'Evangile de Thomas fait dire à Jésus (existé ou non vous lisez un texte écrit, qui fut parlé après avoir été pensé, étudié, médité) s'adressant à Pierre de "ne pas écarter Marie de la communauté car tout comme toi elle a une âme"! Texte généreux promesse de progrès social, humain, "fraternel"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/05/2015

Excellent et tellement vrai !

Écrit par : Marie | 26/05/2015

On ne peut décrire la situation mieux que Jean-Noël Cuénod ne l'a fait. La décision du DIP est lamentable et dénote d'une inculture crasse. Que l'Orchestre du Collège se rassure: exclu désormais d'interpréter le Requiem de Mozart mais il pourra jouer la musique de Star Wars !

Écrit par : Nicolas Jeandin | 26/05/2015

Jean-Noël Cuénod,

Vous avez parfaitement raison de vous indigner, tant cette interdiction est absurde, stupide et "à côté de la plaque". Elle rappelle furieusement la censure en mars dernier de l'affiche pour un concert au profit des "Chrétiens d'Orient", par la RATP dans le métro parisien, avant que cette même RATP ne revienne sur sa décision sous la pression de Manuel Valls.
A trop vouloir s'acharner à appliquer une laïcité souvent mal comprise, on en vient à sombrer dans le ridicule.
Le DIP se ridiculise et n'en sort pas grandi !

J'ai voté contre la nouvelle Constitution tant elle est pléthorique, bourrée de redites d'articles de la Constitution fédérale à laquelle est subordonnée, selon le principe de la subsidiarité. Je m'en suis expliqué dans mon blog.

Mais ce n'est pas tout. La Constituante s'est écharpée sur le principe même de faire précéder la Constitution d'un préambule et surtout sur la formulation du contenu de celui-ci, pour finalement en éradiquer toute trace de nos racines judéo-chrétiennes. Jacques-Simon Eggly s’était fendu d’un billet sur son blog à ce sujet :

http://jseggly.blog.tdg.ch/archive/2011/12/23/noel-l-esperance-malgre-tout.html

« Cacher ces racines que je ne saurais voir ... »

C'est ainsi que demain, par la grâce du DIP, les élèves genevois confondront Calvin avec une marque d'eau de toilette éponyme ...

On vit une époque formidable !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 26/05/2015

Ils sont devenus fous !

Écrit par : Corto | 26/05/2015

Vu l'usage que l'on fait du mot laïcité pourquoi n'en pas revenir au mot tolérance d'autrefois où chacun apprenait à comprendre autrui, son altérité?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/05/2015

"vous chantonnez L’Internationale et, tchac, vous voilà propulsé communiste."

Avez-vous déjà entendu un non communiste chantonner l'Internationale? Vous, peut-être?

Écrit par : Charles | 26/05/2015

Dans le temps la laïcité était modérée; on assiste aujourdhui à une montée des extrémistes laïcs.
A Genève ils sont même dans une place de pouvoir.

C'est très préoccupant.

Écrit par : aoki | 26/05/2015

"L'Evangile de Thomas fait dire à Jésus (existé ou non vous lisez un texte écrit, qui fut parlé après avoir été pensé, étudié, médité) s'adressant à Pierre de "ne pas écarter Marie de la communauté car tout comme toi elle a une âme"!"

"Le faux témoignage, une attitude intolérable."

https://www.google.fr/search?q=faux+t%C3%A9moignage+dans+la+bible&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=8OtkVeK-KoT1UpPDg6AL

Evangile de Thomas:

114 Simon-Pierre leur dit : «Que Marie nous quitte, car les femmes ne sont pas
dignes de la Vie.» Jésus dit : «Voici que moi je l’attirerai pour la rendre mâle, de façon à ce qu’elle aussi devienne un esprit vivant semblable à vous, mâles. Car toute femme qui se fera mâle entrera dans le Royaume des cieux.»

Écrit par : Charles | 26/05/2015

Tant que Israël bombarde les palestos, la culture est sauve.

Écrit par : Pas grave | 27/05/2015

Bonsoir,
Force est de constater que le fascisme socialiste n'a décidément plus de limites.
Non contents de soutenir une religion plus connue pour ses excès de violence que pour sa sagesse, ils versent maintenant dans une christianophobie primaire.
Depuis que Levrat et sa clique dirigent ce parti, tout va de mal en pis pour notre mode de vie et nos traditions.
Que les fascistes de gauche prennent garde: à toujours braquer les tenants d'un mode de vie judéo-chrétien, ils finiront par susciter un mouvement de résistance.
En attendant, songeons à les expulser de la tête de l'Etat en les boycottant lors des prochaines élections fédérales.
C. Demierre

Écrit par : C. Demierre | 27/05/2015

Observons, à nouveau les plus faibles (dans ce cas, des enfants) subissent les dictas de petits fonctionnaires imbus et à l'écoute de parents musulmans outrés par la culture coutumière.

C'est gros, énorme. Aujourd'hui Benjamin Britten dans les écoles, hier Voltaire dans les théâtres et autres sapins de noël dans les mairies et demain ?

Jusqu'où pouvons-nous aller dans cette direction ?

La laïcité, ce n'est pas interdire, interdire est une pratique à laquelle l'Europe s'est déjà confrontée et nous savons comment commence et où finissent les interdictions !

En réponse à la vidéo postée par Patoucha :

Pourquoi se focaliser sur les malades venant du levant alors que nos administrations font pire ?

Écrit par : Corto | 27/05/2015

On nous dit tout sauf l'essentiel. Pour quelle raison le DIP a-t-il été sollicité? Quels enfants de quelles écoles? Dans quelles conditions? Pendant les périodes scolaires ou en dehors? Où devaient se dérouler les représentations? Dans les écoles? Entrée libre ou payante? Libre à Monsieur Britten d'organiser en dehors de l'école sur une base volontaire le spectacle qu'il désire. Même la montée au Golgotha. Mais l'école publique n'a pas à subventionner une activité culturelle qui ne figure pas dans les programmes scolaires et dont l'initiative ne vient pas des enseignants.

Enfin faire jouer à des enfants une oeuvre où la divinité est représentée... c'est d'un goût douteux. Comme instrumentaliser des enfants de 5 à 7 ans. La décision du DIP est rigoureusement correcte.

Écrit par : Charles | 27/05/2015

Merci M. Cuenod pour votre texte. La décision du DIP signifierait elle que les artistes adhérent totalement au texte qu'ils interprètent ? Qu'il n'y a pas de distance à prendre avec l'œuvre et que chaque parole est un dogme ? C'est ne rien comprendre à la culture qui doit au contraire nous permettre de choisir et d'affiner notre choix qu'il soit religieux, philosophique, esthétique, etc. L'enseignement ne doit il pas apprendre aux élèves à prendre de la distance, à douter, à choisir ? Ce sont le totalitarismes qui abattent les idoles de peur que l'on ne sache pas faire la différence entre la croyance ou la non-croyance et son éventuelle représentation. Outre sa stupidité la décision du DIP est inquiétante car elle ouvre la voie à la pensée unique ! Ou alors n'est elle dictée que par la peur de choquer quelques parents ?

Écrit par : Claire Luchetta | 27/05/2015

"Avez-vous déjà entendu un non communiste chantonner l'Internationale?" Il y a aussi des gens qui abusent quelque peu de l'alcool, qui comme chacun sait, ravale l'homme au rang de la bête...

Écrit par : Géo | 27/05/2015

Comment avoir oublié l'horreur, le scandale, l'indignation exprimée en un Noël récent à propos d'une crèche (une grotte avec quelques animaux, un papa, une maman, un bébé, une étoile) exposée en un lieu public...

Un poignard d'"honnête" djihadiste exposé causerait-il autant d'effroi?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/05/2015

Il faut absolument tout interdire ce que l'on n'a pas peur d'interdire … à savoir ce qui ne poussera pas des fanatiques à se faire sauter sur les marchés ou les églises.

Écrit par : Mère-Grand | 27/05/2015

Nous semblons vivre dans une société malade de ses propres qualités poussées à l'extrême et donc devenues absurdes.

Écrit par : Mère-Grand | 27/05/2015

Les Indignés, d'Espagne, sont-ils seuls à l'être? Envisagerait-on une internationalisation d'un tel Parti mouvement non-violent?

Tous ensemble...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/05/2015

Ainsi nos têtes forcément blondes ne pourront pas constituer "oh pardon" un chœur actif dans un opéra écrit par un musicien qualifié de contemporain.
Notre beau pays cultive il est vrai une relation ambigüe entre le Temporel et le spirituel, à commencer par un Cantique , par des sermons sur la montagne , toute illuminée de feux incandescents .
Le DIP a fondé son argumentaire sur son opposition à la participation active de jeunes élèves à ce qu'il faut bien considérer comme une prière sublimée par une mélodie sanctifiant une "légende " fondatrice de "notre " culture forcément Judéo-chrétienne.
Notons au passage que les opposants les plus virulents à cette mesure sont des abonnés à "Riposte Laique" site d'extrême droite dont le fond de commerce est "le Clash" de civilisation
Todd est dans ma tête.

Écrit par : briand | 27/05/2015

"Indignés" en petites comme en grandes choses ("diable dans le détail")! Pour cette Arche de Noé les enfants auraient chanté des paroles "trop connotées sur le plan religieux". Liberté d'expression incompatible avec laïcité: casse-tête chinois?

On peut imaginer des enfants certains éventuellement chrétiens, non croyants, juifs, musulmans, un bouddhiste. Du moment qu'il s'agissait de culture, d'apprendre à connaître... Ouverture d'esprit, curiosité.
Belle occasion de partage ratée!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/05/2015

Peut être est-ce par homophobie que le DIP tranche dans le tas ?

Écrit par : Corto | 27/05/2015

Car jusqu'à ce que le DIP s'en mêle, Britten n'avait été censuré que pour cette raison !

Que je saches ???

Écrit par : Corto | 27/05/2015

"Libre à Monsieur Britten d'organiser en dehors de l'école sur une base volontaire le spectacle qu'il désire."

Hmmm! Aux dernières nouvelles Monsieur Britten est mort et enterré depuis belle lurette...

A part ça les questions posées me semblent pertinentes. Et la totale absence de réponses permet à toute une série de redresseurs de tort de condamner sans savoir. Damnant quod non intelligunt. Haro sur le dip. Au nom du politiquement correct. Ces mêmes personnes qui sont scandalisées quand des gamins sont soumis à la récitation du matin au soir des versets du coran.

Écrit par : Johann | 28/05/2015

Et donc tous ces bien pensant ne verraient aucune objection au nom de la culture à ce que le dip approuve une représentation mise en musique et chantée d'un passage du coran ou de la vie de l'imposteur...

Haro sur le dip, haro sur la laïcité de l'Etat. 5

Écrit par : Johann | 28/05/2015

Encore une chose: Arche de Noé, préservation des espèces
Préservation des espèces, biodiversité?!


Si les glaciers fondent
l'eau monte...


L'arche de Noé, un déluge (pas qu'un, en réalité)?!


Le DIP entend-t-il, comme en France (la Suisse imitant volontiers la France) "noyer" la culture, c'est-à-dire le capital intellectuel de nos descendants?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/05/2015

On sait d'où ça provient, cette censure...

http://pbs.twimg.com/media/BqL8uTlCIAEGpIr.jpg

Écrit par : Fabien | 28/05/2015

" Et donc tous ces bien pensant ne verraient aucune objection au nom de la culture à ce que le dip approuve une représentation mise en musique et chantée d'un passage du coran ou de la vie de l'imposteur..."

La culture musicale occidentale se situe bien au-delà des thèmes religieux qu'une œuvre peut contenir. C'est valable autant pour le Nabucco de Verdi que le Requiem de Mozart.
Si j'apprécie quelques pièces musicales de musique savante de ud et de ney, cela ne veut surtout pas dire que c'est la foi chiite que j'épouse.
On ne peut donc pas appliquer ce genre de pensée symétrique déracinée et abstraite.
La seule symétrie que je constate, c'est celle avec les talibans qui détruisent toutes sources musicales ... pour des raisons idéologiques et abstraites.

Écrit par : aoki | 28/05/2015

Bientôt les écoles genevoises vont mettre en scène la balade de Blatter !

Encore un suisse qui se distingue et qui est épargné par la police zurichose, pauvre Polanski !!

Écrit par : Corto | 28/05/2015

Non, franchement, interdire Britten parce qu'il était homo, c'est trop !

Écrit par : Corto | 28/05/2015

Mais Blatter lui, ne sera pas censuré !!

C'est toute une culture !!!!!!

Écrit par : Corto | 28/05/2015

La tragédie de Blatter sera en représentation vendredi, dépêchez-vous, il n'y a bientôt plus de place !!

Écrit par : Corto | 28/05/2015

Confondre culture et religion, c'est ouvrir la porte à l'islam. Continuons, la Suisse deviendra une banlieue de la France c'est fait pour Genève.

Athée, j'adore:

https://youtu.be/c4Wy28hHVEo?list=PL9Usv-OWgUF_l8m8-aFJgiShxdbiEb4Ju

Écrit par : Pierre NOËL | 29/05/2015

@Pierre Noël,

A cette différence près que les suisses et les genevois sont déjà soumis, ont toujours été soumis, les français, eux, vont tout faire péter !

C'est juste une question de temps !!

Écrit par : Corto | 31/05/2015

Et quand ça va péter dans plusieurs pays d'Europe, alors là, la Suisse va voir ce que ça veut dire d'être soumis à l'islam !!!

Écrit par : Corto | 31/05/2015

Corto, il va de soi que d'ici deux ans, le débat sur l'islam aura bien avancé, on y verra plus clair sur la politique internationale, brefs nous allons aller de mauvaises surprises en mauvaises surprises.

Le monde ne peut rester dans cette drôle de guerre, Obama et les frères musulmans ralentissent la procédure. Rien ne va plus les dés son jetés; mais les peuples ne voient pas arriver la merde, trop occupés à leurs petits jeux en regardant leurs merdias qui les enfument avec des infos pour crétins !

Quant à la Laïcité cinq étoiles et notre Culture, nos islamistes et leurs collabos en auront fait une choucroute sans porc.....

Écrit par : Pierre NOËL | 31/05/2015

Et quand ça va péter dans plusieurs pays d'Europe, alors là, la Suisse va voir ce que ça veut dire d'être soumis à l'islam !!!

Écrit par : Corto | 02/06/2015

Peut-être une bonne nouvelle, Pierre NOEL.
Vous êtes pessimiste.

Pas mal de monde sent venir l'islam.
Indifférence, complicité de nos dirigeants!

Nous pourrions retourner dans nos temples, nos églises, chapelles et oratoires

Multiplier processions, "miracles" à la clé: un pour le Père, un pour le Fils, un...

Litanies, génuflexions, signes de croix avec distribution d'hosties fines
avec une goutte de vin toujours mieux que rien: un tien valant mieux que deux tu l'auras...

Histoire de faire savoir que nous autres chrétiens sommes là, ne l'entendons pas de cette oreille et, tels Savoyards, le feront savoir!


Mais préférons compter nos écus et pistoles en prévision de la saison vacancière prochaine

Façon paradis, houris, hourrah!





N'est-ce pas?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 02/06/2015

De plus :

Le mollah barak-hussein complète son massacre, lire article, lien :

http://fr.sputniknews.com/economie/20150601/1016351706.html

Écrit par : Corto | 03/06/2015

Non Myriam, il faut s'informer et s'instruire allant voir ailleurs.

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/06/02/helios-dalexandrie-les-vraies-origines-de-lislam/

Pour les croyances ici ou les sites égyptologie.

http://labalancedes2terres.info/spip.php?rubrique10

Le désir des rois d'aller dans un au delà, transformé en parcours spirituel inventé par les traîtres de prêtres et leurs rois, c'est -dantesque.... *L*

Écrit par : Pierre NOËL | 03/06/2015

Sauf que Aldeeb soutien le hizbollah à 500% !

Écrit par : Corto | 03/06/2015

Non Pierre NOEL,

parce que pour "s'informer et s'instruire en allant voir ailleurs" (y compris voyages en chambre soit par lecture ou l'Intériorité) on connaît.

Il ne s'agit pas, en l'occurrence, d'hier ou d'ailleurs mais d'ici et maintenant, islam, en l'occurrence avec ses "martyrs" terroristes en route vers le paradis d'Allah, d'une part, ainsi, qu'en cette blogosphère, du silence absolu des gens d'église face aux insultes qui les concernent eux, leurs croyances et ministères. Paradigme ancien d'il y a environ deux mille ans, tu me claques une joue, je te tends l'autre, paradigme nouveau: tends pas l'autre joue sinon après avoir reçu l'aller par la première claque par la seconde tu recevras le retour.

Je maintiens confirme et signe que des temples chrétiens qui se rempliraient de façon telle qu'il faudrait agrandir voire en construire d'autres vaudraient mieux que l'aspect passif, absent ou muet des chrétiens d'aujourd'hui ou les insultes, caricatures ou autres blasphèmes conduisant à des représailles telles que celles des attentats récents que l'on sait (les pancartes JE SUIS CHARLIE ne faisant pas revenir les morts pas plus que rendant maris, amis, pères et parents aux endeuillés).
Les pancartes ainsi que l'appel à l'esprit républicain, aujourd'hui?
L'UMP désormais Républicains: progrès politiques garantis?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 04/06/2015

Les commentaires sont fermés.