25/05/2015

L’HEURE DU LORIOT

loriotjufo.jpg

 Photo Jules Fouarge

L’heure du loriot va tomber du ciel

L’éclair de son vibrera dans les frondaisons

Le cosmos tiendra en une seule note

L’étang absorbera passé présent futur

 

Nous disparaîtrons tous pour nous reconstruire

Notre temple à chair et à sang est détruit

Dans le feu nous chercherons peaux et oripeaux

Nos yeux liquéfiés nous rendront la vue

 

Au fond du cœur nous trouverons de quoi aimer

Comme un pauvre tombant sur un quignon de pain

Oublié dans les replis d’un sac de hasard

Nous laisserons le lierre étouffer nos ruines

 

La mort a du bon quand la vie est en jeu

Dans ce monde veule et sec nous avions soif

Le christ en nous refleurira vin fraternel

L’herbe repoussera sur nos lèvres gercées

 

Nous serons le vent chaud caressant les épaules

La pluie tiède fécondant les labours

Et la flamme glacée protégeant les semences

Nous serons l’or fondu dans la moelle du temps

 

De nos ruines s’élèveront des palais

Où tous les oiseaux blessés trouveront refuge

Pour y recomposer le chant de l’univers

L’heure du loriot va monter au ciel

 

Jean-Noël Cuénod 

10:02 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

Dans le feu nous chercherons peaux et oripeaux
Nos yeux liquéfiés nous rendront la vue

C'est assez beau, même si faire partie des éléments n'est qu'une maigre consolation, à mon avis. Ce sont les fantômes gémissants qui traditionnellement hantent l'espace terrestre, on dit que les âmes libérées fréquentent les étoiles.

Écrit par : Rémi Mogenet | 25/05/2015

"Au fond du cœur nous trouverons de quoi aimer
"Dans ce monde veule et sec
"Nous serons l'or fondu
"Où tous les oiseaux blessés trouveront refuge
"Pour y recomposer le chant de l'univers:

Bénie sois-tu
Ma sœur l'Eau (François d'Assise)

Merci, Jean-Noël!

Écrit par : MB | 25/05/2015

Ada Colau, Manuela Carmena. volent dans les plumes de Goetl'haine alias Moin'Homme Libre .. en cage.
L'ornithologie est un sport de combat

Écrit par : briand | 25/05/2015

Les commentaires sont fermés.