21/04/2015

La mer à mort

clandestins-1.jpg

Lorsqu’il n’y a plus d’espoir dans son pays, que les saigneurs de la guerre – criquets en kalachnikov – ravagent les récoltes, pillent les maisons, violent les filles, enrôlent les garçons et massacrent ceux qui ont le malheur de se trouver sur leur chemin, il reste une faible lueur d’espérance : ramasser ses ultimes économies, payer des mafieux, embarquer dans un port libyen sur leurs rafiots rafistolés et atteindre l’Europe dont la première terre est Lampedusa. Périr en mer est un risque qui paraît bien faible, mesuré à l’aune de la détresse.

Entre la côte libyenne et Lampedusa, un bateau plein de migrants fuyant l’Afrique a donc chaviré. 700 trépassés. Depuis le début de l’année, 1600 migrants ont trouvé la mort en cherchant le refuge. Un clandestin meurt toutes les deux heures en Méditerrannée.

Devant ce spectacle atroce qui se passe sous nos yeux, sur notre continent, nous n’offrons guère qu’un brin de compassion et quelques larmes plus ou moins sauriennes. Quant ce n’est pas le vomi de la graphomane anglaise Katie Hopkins, qui, dans le tabloïd fascistoïde The Sun, exige que les bateaux de guerre tirent sur cette «vermine». Entre hypocrisie et barbarie, ah, elle est belle l’Europe!

Agir. Certes. Mais comment? Car la situation est d’une complexité inouïe. Et les Franco-britanniques ont contribué fortement à la rendre inextricable en intervenant en Libye et en laissant ce pays dans la plus complète anarchie. Voilà ce qui arrive lorsqu’on donne les clefs de la guerre à un philosophe pour plateau-télé (BHL) et à un président (Sarkozy) qui ne voit pas plus loin que le bout de sa télécommande.

Mais pleurnicher sur le passé ne sert à rien. Pour le moment, il faut faire face à l’urgence humanitaire, comme l’indique sur le site de L’Express le politologue belge François Gemenne[1], c’est-à-dire, «relancer des missions de sauvetage comme l'opération Mare Nostrum, abandonnée fin 2014. Ensuite, il faut renforcer la lutte contre les passeurs, et enfin rétablir les voies légales d'accès à l'Union européenne. La politique de fermeture des frontières est en effet directement responsable de ces drames.»

En lisant cette phrase, tous les furieux de la xénophobie vont grimper aux rideaux. Tentons d’examiner la situation de façon rationnelle, plutôt que de baver de trouille. Nous avons au Sud, une population en hausse démographique, jeune, pauvre et au Nord, une population en baisse démographique, vieillissante, riche. Dans ces conditions, les transferts humains de l’un vers l’autre sont inévitables. D’ailleurs, n’est-ce pas ce qui est en train de se passer au cœur de l’Europe continentale, en Suisse? La population s’y accroît régulièrement (1% grosso modo par an depuis 2007) alors que la natalité est faible. Cette augmentation démographique est donc due à l’immigration.

 On peut hurler, trépigner, voter Blocher, voter Le Pen, voter UKIPE, voter Bossi, semer les bunkers sur les côtes, ériger des murs partout, rien n’y fera. Les grands mouvements de population sont inéluctables. Entre 1943 et 1944, les Waffen SS et la Gestapo ne sont même pas parvenus à rendre imperméable la frontière d’une centaine de kilomètres qui sépare la France et la Suisse à Genève. Même le Mur de Berlin a fini par s’effondrer.

Soit on suit l’extrême-droite en fermant les yeux sur le réel pour en appeler à la fermeture impossible des frontières. Soit on essaie de se montrer intelligent, en partant de ce constat: plus les frontières sont fermées, plus les clans mafieux et les milices terroristes prennent en main le lucratif business des passeurs clandestins. C’est le paradoxe du xénophobe : il croit se protéger alors qu’il ne fait qu’engraisser les mafieux et les terroristes qui sèmeront le crime chez lui.

Puisque les flux de population sont inévitables autant s’efforcer de les contrôler en établissant des politiques d’immigration rationnelle et en organisant des filières légales. S’il est vrai que le chômage règne dans plusieurs pays européens, notamment en France, il est tout aussi vrai que de nombreux postes de travail n’y sont pas occupés par des autochtones. Voit-on beaucoup de Français «de souche» à la plonge des brasseries parisiennes ou sur les chantiers marseillais?

Cela dit, aucun pays ne peut gérer seul une problématique aussi complexe. C’est donc une politique d’immigration à l’échelle de l’Europe qu’il est nécessaire d’établir. Mais là nous nous dirigeons vers un éceuil de taille, à savoir la faiblesse des institutions européennes. Tant que l’Union et l’Espace Schengen restent en leur état de techostructure impotente, nous continuerons à faire du bricolage en matière d’immigration. Et les rafiots plein de migrants continueront à couler au large de Lampedusa.

Jean-Noël Cuénod 


ESPACE VIDEO


Deux minutes pour comprendre comment l'Europe... par liberation



[1] Spécialiste des migrations et enseignant à Sciences-Po, Versailles et Bruxelles (ULB)

09:04 | Lien permanent | Commentaires (49) | Tags : migrants, immigration, lampedusa, vidéo | |  Facebook | | |

Commentaires

Je ne crois pas qu'ils soit inutile d'insister sur l'assassinat de Kaddhafi par son ami, Nicolas Sarkozy, d'autant plus que le dernier risque de se présenter une fois encore aux élections présidentielles.

Le dictateur libyen a bel et bien financé la campagne électorale de Sarkozy.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 21/04/2015

Qui, exactement, avant les "terroristes", a préparé, de longue date, ont préparé, savamment mis au point, orchestré le marasme actuel?
On me dit: les Amerloques, leurs amis: juste, faux?

Le problème ne serait donc pas à régler chez nous mais le mal à extirper à la racine (comme en nous-même, mentalités) en les Etats concernés afin qu'un jour les migrants qui le souhaiteraient puisse rentrer chez eux.

Un autre problème: les migrants qui s'installent arrivent en ayant eu soin en leurs affaires de ne pas oublier ce sac aux mille croyances et mœurs de religions barbares... obstacle à une vraie, honnête, intègre intégration en nos pays.

Pas question de refuser d'autres religions aux mille fleurs d'éthique et de bonté, de pureté qui seraient plus avancées que le meilleur, en laissant le pire de côté, de chez nous.

Ne faudrait-il pas désormais travailler "activement" avec volonté (je ne sais où avoir lu que l'intelligence rend pessimiste, la volonté, optimiste!)
à la fin de toute mainmise d'état/s sur un autre, des autres?

Coopérer, s'assister, s'épauler: PARTAGER... entre humains.

"Suprêmes": leurs indifférence, arrogance, calculs et visées criminels, out!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 21/04/2015

C'est avant tout un problème africain ! Faire porter à l'Europe toute la responsabilité de ces drames affreux me semble facile et irresponsable. Il faut clairement lutter contre les maffia et autres organisations criminelles, sans état d'âme et surtout sans angélisme. Faire croire que l'Europe peut accueillir tous les immigrants - et je comprends qu'ils aient envie, voir besoin, de partir - est tout aussi criminel que de les laisser embarquer sur des rafiots qui servent essentiellement à enrichir les passeurs. Oui, il était parfaitement illusoire de croire qu'ils suffisait de faire tomber les 'dictatures' pour que le monde parfait émerge. Tunisie, Lybie, Irak, Syrie.... que de pays ravagés, que de souffrances infligées aux plus faibles. Le manque de vision du monde occidental est effarant, le manque de courage politique aussi (on se réunit, on discute mais on ne fait jamais rien de concret). Triste constat d'un monde incapable de cerner, définir et traiter les problèmes. Triste évidence que nous n'avons plus les chefs d'état que la situation réclame. Et ce n'est qu'un début car ces flux migratoires ne sont pas aussi spontanés que présentés ici ou là. Il y a de l'organisation derrière tout cela et j'y vois une 'rétro-colonisation' planifiée et soutenue par des volontés tout sauf pacifiques.

Écrit par : uranus2011 | 21/04/2015

Juste pour enrichir le débat ... devons nous suivre l'exemple australien ?

L'Australie refoule systématiquement les bateaux chargés de migrants.
Une solution recommandée à l'Union européenne par le Premier ministre Tony Abbott.


http://www.rts.ch/info/monde/6719024-l-australie-conseille-a-l-europe-de-refouler-les-migrants-arrives-par-la-mer.html

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 21/04/2015

LA TERRE A MORT

http://arretsurinfo.ch/ukraine-jaccuse-liberation/

Désolé, mais je n'ai plus aucune réserve de compassion après ce qui se passe dans le Donbass, où des troupes ukrainiennes fascistes soutenues pas l'empire européen massacrent des civils pour s'emparer d'un territoire qui a déclaré son indépendance.

Ce même empire européen qui envoie des flottilles de pêche vider les côtes sénégalaises de ses poissons et qui réduit les populations côtières à la misère.

Alors oui, faites venir des milliers de réfugiés et installez les camps à Cologny, Vandoeuvres et Genthod: il y a de la place et les plus riches d'entre les Suisses seront heureux de partager leurs richesses. N'est-ce pas?

Et si certains emplois n'attirent pas les Suisses, c'est que les salaires sont dérisoires. Payer 10'000 CHF/mois les chauffeurs de bus, les maçons, les "plongeurs" et vous verrez les Suisses "de souche" s'y précipiter. Il n'y a pas de sots métiers, il n'y a que des métiers mal payés, et ce sont généralement les métiers les plus durs, ceux pour lesquels l'espérance de vie est la plus courte.

Pourquoi tous ces morts?

Pour deux raisons.

La population humaine est trop nombreuse, c'est une forme de régulation. Que vous le vouliez ou non. Et cela va aller en augmentant.

Mais surtout parce que les plus riches n'ont de cesse de s'empiffrer et de vouloir devenir encore plus riches et plus puissants. Ils ne veulent pas partager.

Et ils se foutent comme de leur première chemise de la misère du monde: ils en vivent.

Écrit par : Johann | 21/04/2015

c'est pas graaave ... Tant que le nazislamistes de Gaza se tiennent à carreau, tout ira bien. N'est-ce pas ? Ou bien ? Me trompé-je ?

Écrit par : Pas grave | 21/04/2015

La vengeance post-mortem de Kadhafi. Il menaçait l'Europe d'ouvrir les vannes de l'immigration illégale si on ne servait pas ses propres intérêts. Tout le monde connaissait le risque d'une élimination de ce régime atroce...Mais personne n'a rien fait après la guerre... Fallait-il des troupes onusiennes en Libye après la chute du régime afin de donner une chance à la démocratie de naître? Pourquoi n'avons-nous rien fait? A cause d'un double veto russe et chinois probable? A cause de notre désintérêt? A cause de nos anciennes colonies? A cause des critiques anti-impérialistes qui jaillissent de partout, y compris de nos propres pays démocratiques, et qui accusent quand nous ne faisons rien et accusent toujours quand nous faisons quelque chose? Assez de tous ces gens qui ne savent que voir le Mal en la démocratie, du profit pétrolier aux profits des mines de diamants. Nous avons une vision humaniste du monde. Nous avons envie de démocratie pour tous. Nous avons envie de dignité pour tous. Pourquoi nous laissons-nous intimider toujours par les mêmes personnes qui préfèrent les dictatures à la démocratie?

C'est ma vraie question face à tous ces désastres qui nous accablent. Allons-nous enfin donner sa chance à la démocratie de naître sur ces terres de perdition? Les peuples soumis à la religion et à la dictature rejetant toutes les fautes sur l'Occident sont-ils prêts à vouloir une aide occidentale autrement qu'en nourriture et en argent expédiés et captés par des gouvernements corrompus? Ne pas voir cela comme une néo-colonisation mais comme une aide précieuse à peuples et personnes en danger de mort. Possible? Chez nous, beaucoup de jeunes et de moins jeunes ont envie d'aider ces peuples en détresse. Encore faut-il que ces peuples ne nous regardent pas avec la haine du Blanc, de l'Occidental métissé, qui aurait été un exploitateur de ses ancêtres à nos jours précipitant les peuples de là-bas dans la misère et l'exploitation. Nous peuples d'Europe avons des tords mais aussi beaucoup de qualités humaines qui pourraient servir à construire un autre monde.

Alors, il faut construire une digue autour de l'Afrique et noyer tout le monde? Ou il faut briser les murs de méfiance et de haine qui se sont construits entre eux et nous afin de donner au Continent noir les moyens de développer la démocratie et le droit pour tous à avoir une vie décente, un travail, une vie de famille, et des enfants soignés et éduqués dans de bonnes conditions?

La politique de la guerre militairement armée ne fonctionne plus du tout et constitue un gaspillage de forces et d'énergies titanesques. Il serait vraiment temps de s'en rendre compte si l'Humanité entière ne veut pas tout simplement couler comme ces bateaux qui font naufrage et nous avertissent de nos égarements globaux.

Écrit par : pachakmac | 21/04/2015

Pour que votre article soit complet, monsieur Cuénod, je me permets d'évoquer par mon commentaire le pillage de l'Afrique par la Chine, qui, depuis une quinzaine d'années achète tout ce qu'elle peut, comme des terres agricoles, pour leur riz, qui pratique une pêche intensive, mais aussi les points de passage et d'entrée en Europe, par la Mer Noire, la Roumanie et la Bulgarie étant très fortement touchées.

Tout comme la Grèce, dont le premier ministre de gauche radicale (votre terme préféré, pour décrire l'extrême gauche), Tsipras, menace l'Allemagne d'envoyer les migrants arrivés chez lui, vers l'Allemagne.

Les trafiquants turques ont été stoppés.
Pourquoi les pays de l'ouest de l'Europe n'arrivent-ils pas à faire le même travail que ceux de l'est de cette Union Européenne, qui n'a d'union que le nom ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 21/04/2015

"Voilà ce qui arrive lorsqu’on donne les clefs de la guerre à un philosophe pour plateau-télé (BHL)..."

Du pur antisémitisme cette phrase.

Écrit par : Jacob | 22/04/2015

Pourquoi les migrants quittent-ils leurs pays?
Selon les problèmes, non climatiques présents ou à venir, par exemple, mais les autres problèmes?
Ces problèmes sont-ils à dénouer, trouver une issue chez nous ou chez chez eux?
Et si, réduits à l'impuissance (corruption, terreur) les migrants ne le peuvent eux-mêmes n'est-il pas possible que nous agissions chez eux sans que, telle une petite amie à moi accusatrice, l'on "embraie" immédiatement en nous accusant de néocolonianisme?!

Nos gouvernants (et nous au courant qui laissons faire)! qui préfèrent à l'action les célébrations main sur le cœur... ne sommes-nous pas complices, coupables, donc co-constructeurs, architectes et propriétaires de l'immense cimetière marin présent?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/04/2015

Il y a plusieurs réponses à cette situation. La première a démarré lorsque des types comme le Turc Erdogan, l'Algérien Ouari Boumédiène, le roi Hassan II du Maroc, (indiquant que les musulmans, pour leur majorité, ne peuvent s'intégrer en Occident) Tout cela est sur le net, rien est inventé.
le concept de conquêtes du coran et des autres écrits ont permis à nos idiots-utiles une vaste immigration avec les graves conséquences que nous vivons n'étant rien à côté de ce qui nous attend en terme de Liberté.

Les théocraties musulmanes et leurs éducations empêchent tout développement personnel, en conséquence, tout développement d'une Nation. C'est valable pour l'Afrique et d'autres.

La deuxième, c'est la politique Occidentale en particulier celle des USA et de l'Europe ou des despotes faisaient remparts contre des sectes venant du mille feuilles islam. Sarkozy et son maître à penser BHL aidés des autres pays a réglé ses comptes en Libye laissant des milliards en liquide, du pétrole, des armes aux sectes musulmanes.

La cause de la pauvreté des pays musulmans c'est l'islam et les monarchies, collaborant avec des occidentalopithèques grands croyants de leurs dirigeants.

Fuir la guerre, la famine, la maladie, les viols, les tortures, les pillages, envahir les pays Occidentaux dans ces cas là, c'est aussi normale que de respirer.

Continuons dans cette voies ajoutons-y les dettes abyssales et les catastrophes climatiques et autres fléaux, les gamins auront un bel héritage de leurs ancêtres.

Écrit par : Pierre NOËL | 22/04/2015

Bonjour,

J'ai remarqué qu'il y a des débuts de réflexions sur ce poste.

Victore nous fait état du pillage de la Chine. Oui c'est vrai. Bien que je dirai que la Chine suit simplement le chemin de la France et de son système de financement politique.

La reflexion sur l'Afrique ca fait depuis que je suis né que je l'entends. Autant de richesse mais rien sur place. Pourquoi ? Le maintient de dictature par l'occident le permet largement. Et si je dis des bêtises, pour certains, le système mis en place par Jacques Foccart le démontre.

En conclusion le vase communiquant des richesses. Des diamants partent en Europe ou ils sont vendus. Avec ce profit on paie des impots qui finissent dans l'aide social pour les migrants, soit une infime partie. Et la petite carotte c'est que ceux pour qui vous avez voté, quant à eux, se mette dans la poche l'argent restant et en vous répétant bien que la faute est aux migrants!

Écrit par : plumenoire | 22/04/2015

@Pierre NOEL On a parlé de droit d'ingérence (Kouchner, notamment) mais quelles étaient les motivations réelles des "partants en guerre" tels qu'en Afghanistan, et suivants?

Autres motivations, non plus "droit d'ingérence" mais "devoir d'assistance"?!

Autre réalité, le Traité transatlantique:

pouvoir détenu par quelques-uns.
réponses plus qu'évasives aux autres.

Opacité pour tous.

"Les nouveaux accords de libre échange occasion unique pour les lobbies de démanteler les normes "nationales" en complément des accords sur la libre circulation qui, si on n'y met ordre, signe la fin de nos valeurs "où le système de réglementations "strictement national" n'est plus ni rationnel ni efficace" (Marianne, 938, 10-16 avril 2015)!

Écrit par : MB | 22/04/2015

On est en droit de se poser la question si la majorité de ces migrants, notamment africains, présentent un minimum de garantie pour pouvoir les intégrer à la fois dans nos sociétés et sur nos marchés du travail. Si l'objectif est simplement dobtenir une main d'oeuvre bon marché - pour quel type de travail ? - en courant le risque d'installer une société parallèle ou une foule de personnes assistées incapables de devenir des citoyens productifs, notre société ne sera pas gagnante. C'est sûr, des enfants, ils les feront mais comment les scolariser, alors que les moyens manquent déjà aujourd'hui ? Où et comment loger ces migrants ? Comment étoffer les structures étatiques, où trouver les budgets ? Je constate que l'on veut ouvrir les vannes, mais sans aucun concept viable préalable. C'est du suicide ! Il faut absolument leur venir en aide, évidemment, mais il faut un concept d'accueil et d'intégration, tout en se demandant, si tout le monde peut prétendre à une place ici. Enfin, quelqu'un se rend-il compte que l'Afrique se vide de ses forces vives ? Pas de quoi remettre ce continent sur les rails.

Écrit par : Paul Marbach | 22/04/2015

Quand un corps se vide de ses forces vives on soigne ce corps sur et en ce corps en aucun cas en vilipendant les autres forces vives d'un autre corps.

Il faut soigner, traiter, restaurer, "rétablir" en Afrique, notamment. Mentalité des gouvernants quand il y en a: si rien à faire faire tomber ces gouvernements ou caricatures macabres de gouvernements. Former et mettre en place des personnes intègres, désintéressées, soucieuses, juste et justement soucieuses du bien d'autrui en Afrique, comme ailleurs, parce que comme parfaitement approché et dit en les commentaires: "En nos pays les migrants n'ont aucun avenir"!

Formidable hypocrisie de nos propres élites.
Nous-mêmes?

Écrit par : MB | 22/04/2015

Faire comme en Australie:

"Le Premier ministre australien Tony Abbott a conseillé mardi à l'Union européenne de suivre l'exemple de son pays et de refouler tous les migrants arrivés par la mer afin d'empêcher des drames comme le naufrage d'un chalutier dimanche en Méditerranée."

http://www.leparisien.fr/

http://www.islam-et-verite.com/

Myriam, là, l'occident a joué au pyromane. Il appartient aux pays musulmans de se réformer en abandonnant l'islam au profit du christianisme zette d'accord? S'ils veulent adopter le judaïsme ou le bouddhisme pourquoi pas.

Devenir des Athées cinq étoile n'est pas interdit également, juste pour dormir en paix et ce, pour l'éternité.

Écrit par : Pierre NOËL | 22/04/2015

Pierre NOEL, Athées, pourvu que l'on ne perde pas le sens de l'éthique ce en l'affinant toujours...

A part ça voir un petit chat qui s'en va mourant enroue quant à sortir, fût-ce d'un four préchauffé, un Notre Père croyez-moi.

Écrit par : Myriam | 22/04/2015

@Pierre Noël

Il n'y a pas que l'Australie. La Grèce en fait de même.

Un débat hier sur Infrarouge: http://www.infrarouge.ch/

"Drames en Méditerranée: tous coupables?"

http://www.infrarouge.ch/

Que pensez-vous des arguments et réponses des invités? Je vous donnerai la raison à cette question dès connaissance de votre opinion sur ce débat. Merci d'avance.

Voici les noms:

Cesla Amarelle, conseillère nationale PS/VD, présidente de la commission des institutions politiques

Oskar Freysinger, vice-président de l'UDC, conseiller d'Etat en charge de la police

Hasni Abidi, politologue, spécialiste du monde arabe, directeur du Centre d'études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen (CERMAM) à Genève et Professeur invité à l'Université Paris XIII

Manon Schick, directrice Amnesty International Suisse

Etienne Piguet, professeur de géographie de l'Université de Neuchâtel, vice-président de la Commission fédérale pour les questions de migration, auteur de «L'immigration en Suisse, 60 ans d'entrouverture», Presses polytechniques et universitaires romandes, 2013

Écrit par : Patoucha | 23/04/2015

Une belle pensée à vous deux:

" Ne soyez pas déçu de ma disparition, soyez heureux de m'avoir connu "

L'Athée....

Écrit par : Pierre NOËL | 23/04/2015

Que personne ne s'affole, ce n'est que le début !

Les islamistes ont garantis plus de 5 millions d'immigrés en "Europe" pour 2015 !

Certains bateaux contiennent plus de 5'000 personnes !!

Dont un certains nombre, pas vraiment bien intentionnés envers la culture européenne et la démocratie !

Écrit par : Corto | 24/04/2015

Patoucha, merci je vous réponds ce weekend sur le sujet....

Écrit par : Pierre NOËL | 24/04/2015

@Corto
"Dont un certains nombre, pas vraiment bien intentionnés envers la culture européenne et la démocratie !"

Ce n'est pas faute de l'avoir dit et redit! Apparemment la Communauté internationale n'attend que ça?!!

Des impuissants règnent sur l'Occident!

Écrit par : Patoucha | 24/04/2015

Un migrant arrivé à bon port, si on peut dire, a dit que s'il le peut il fera savoir à ceux de chez lui qui songeraient à venir qu'au vu de ce qu'il a vécu il leur conseille de rester chez eux.

Des enfants de ces migrants qui iront à l'école saura-ton "sans perdre de temps" réaliser que nombre d'eux arrivent peut-être bien traumatisés à mort et qu'il faudra savoir ne pas accuser une fois pour toutes, sans autre... leurs pays, cultures et religions en prétendant n'y rien pouvoir.

Bien du monde, petits et grands, à soigner.

Combien d'eux au moindre faux pas ne seront pas regardés de travers?

Écrit par : MB | 24/04/2015

Patoucha,

Cesla Amarelle: "nous, on est neutre, mais il faut faire entrer les immigrants" -le socialisme c'est le manque d'imagination et le laxisme habituel, c'est la ligne droite vers, l'échec économique, la dictature par des lois contre la Liberté d'expression. C'est un constat en France avec ce qu'ils préparent.

Faire passer plus de monde en Suisse et en Europe, oui, mais il faut plus de moyens, de mosquées, d'argent, alors que les usines ferment ou licencient! Avec l'argent des contribuables tout est permis, c'est la notion de partage pour les uns, "chrétiens béats" pour la bonne conscience et le paradis. Plus tard, ces migrants se fondent dans la foule, deviennent adhérents nouveaux aux syndicats et aux partis politiques quand ils ne créent pas leurs propres structures avec des subventions, venant de nos deniers en appauvrissant l’occidentalopithèque, bon comme le pain mais con. Cela dit, le problème à régler n’est pas pour la haute bourgeoisie et les royautés, marchands d'armes et autres parasites des grandes industries, tirant toujours les marrons du feu.

Donner plus d'argent pour ne pas exporter la misère du monde en Suisse. Facile de donner de l'argent du peuple pour payer la politique désastreuse de l'occident envers les monarchies et les despotes qui se gavent comme des porcs. Les socialistes ne sont pas à la hauteur des enjeux géopolitiques, ils n’ont que des idéologies et des croyances.


-- Je retiens également en principal, qu'il n'a pas été fait mention de porter secours par bateaux, avions de la part des pays musulmans riverains. Aucun pays de l'islam vient porter secourt aux naufragés? Depuis le début de cette invasion je ne suis pas le seul à le dénoncer. Vous ne trouvez pas ça bizarre? Hasni Abidi, appuie pour que -Sa "communauté" arrive en masse, elle s'intègre si bien avec ses femmes enchiffonnées soldats et portes drapeaux de l’islam et du coran de Médine!

Freysinger à raison, les musulmans des Balkans sont restés pour une partie, -j'ajoute, ils allés également s'installer en France et ailleurs, de toutes les façons, une majorité est restée en Europe. Nous en avons de plus en plus chez nous, toutes les semaines des vols de matériel médical sont commis dans les cabinets médicaux privés, maison fracturées jours et nuits, vols de matériels dans les fourgons d'artisans etc.

Le début de l'intervention de freysinger est excellent, il dit la réalité à quelques mots près.

Mr Piguet n'a pas de "responsables européens" à désigner, tiens donc, mais qui le rémunère pour dire une énormité pareille....

En résumé, la présentatrice de l'émission a les mêmes comportement exécrables que nos présentateurs des journaux TV en France, il ne faut rien dire, si vous dites la réalité ou, des vérités pas bonne à entendre vous êtes à exécuter, comme dans la chanson de Guy Béart, ou alors, vous êtes un fasciste, un populiste, un extrême droite.
En tous cas, vous ne bénéficiez pas de la sympathie des présentateurs inféodés au vivre ensemble en particulier à l’islam. Bien sur, aucun de ceux-ci n'a étudié les écrits islamiques ou consulté des experts non religieux, par paresse.

En résumé, la politique Occidentale de Obama et de l'Europe est une catastrophe car les responsable ce sont eux. Ils n'ont pas fait leur boulot en Afghanistan, Irak, Syrie, Afrique, en Libye etc. (Sarkozy et la clique européenne sont responsables de la guerre en Libye et ce qui se passe actuellement)

Comment expliquer cette fuite de migrants plutôt musulmans, alors que l'Afrique dispose de ressources incalculables en énergie fossile, bois, Or, diamants, sable, minerais, eaux, climat, même de nourriture ou de possibilités de se nourrir, 1 milliard, bientôt deux. Pourquoi cette fuite en particulier des musulmans? Les islams ? L’islam politique ? On se moque de qui ?

N'oublions pas qu'ils arrivent avec une culture et des mœurs qui ne sont pas les nôtres, sans compter le bouquin islamique dans la valise ou le sac poubelle servant de sac de voyage. Étudions leurs intentions dans le coran et la Sunna, nous sommes concernés.

Dernière question: " pourquoi n'allons-nous pas porter assistance aux milliers de chrétiens dans les pays musulmans se faisant massacrer, piller sous nos yeux " vous ne trouvez pas ça bizarre?

Enfin, les chantres, les donneurs de leçons de la haute pétée protestante et catholique devraient arrêter cette hypocrisie, tellement visible, qu'elle soit de gauche ou de droite, du centre, magouillant et bizouillant avec les monarchies sanguinaires. Il en va de la paix dans le monde et notre survie.

Tout ce qui se passe était prévu, écrit ici sur les blogs, pas besoin de ces spécialistes aux diplômes médiocres pour savoir ce qui se passe. Ils ont décidé d'islamiser l'Europe en collaboration avec les prélats des monarchies chrétiennes et les imams ou pseudos savants des monarchies islamiques, pour des intérêts mercantiles et personnelles. Mais également, pour sauvegarder les croyances divines et le système royal défendu entre autre par le vatican. Il faut combler le vide laissé par les laïcards comme disent ces crapauds et leurs grenouilles de bénitier.

Il y a une "guerre" qui ne dit pas son nom entre les églises d'Orient et celles de l'Ouest, vous évoquez la Grèce elle fait partie de l'église d'Orient.

Il faut rapidement revoir nos stratégies politiques, économiques, coopération, et assistance techniques envers l'Afrique et les pays musulmans sinon, les gamines de nos petits enfants seront voilées, leurs maris des dhimmis, ils seront sur la paille.

C'était une émission médiocre comme d'habitude, elle est orientée politiquement d'une manière très religieuse.

Bonne journée Patoucha.......

Écrit par : Pierre NOËL | 25/04/2015

Voici un reportage de la télévision belge, la RTBF, qui démontre comment entrer en contact avec des passeurs, sur Facebook.

Tout est dit.

http://www.rtbf.be/video/detail_immigration-le-recrutement-des-passeurs?id=2010860

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 25/04/2015

Ne vous en faites pas, avec les socialistes et pas qu'eux, je ne donne pas 2 ans à l'Europe !

Sans oublier ceux qui arrivent en avion avec des vrais et des faux passeports, allez dans n'importe quel aéroport européen et regardez les meutes qui débarquent à chaque vol en provenance d'un pays musulman !!!

Et sachez également que plusieurs de ces compagnies n'ont pas de porte blindée entre la cabine et le cockpit !
Soit les européens continueront de mentir en laissant les portes de cockpits ouvertes comme ce fut le cas de l'A320, soit ils décideront de les fermer tout au long des vols !

Il y avait 39 passagers dans l'A320 voyageant avec des passeports turcs et un avion qui s'écrase sans s'enflammer !

La traversée de ce désert sera très pénible et les ennemis de l'Europe sont sans conteste beaucoup plus résistant à la sécheresse et aux brûlures, même si ils doivent se noyer pour atteindre leur but.

Depuis le début de 2015, plus d'un millions de migrants ont quittés les côtes libanaises en destination des eldorados tant attendus depuis des décennies, enfin les portes de l'Europe sont à quelques heures de navigation, même risquée, que peuvent quelques heures face à des décennies d'espérances ?

Écrit par : Corto | 25/04/2015

@pachamuquemuche

Permettez-moi de vous dire «gentiment» que vous êtes vraiment barbant, voire «chiant» avec votre lubie de démocratie pour tous. C’est pas par un claquement de doigt que l’on parvient à la démocratie. C’est quelque chose qui se travaille, qui se construit bribe par bribe. On y accède que par temps, patience, solidarité, éducation, consensus et volonté.

Dans la plupart des pays qui ne la vivent pas, ces fondamentaux n’existent tout simplement pas.

Et si vous souhaitiez leur apporter ces fondamentaux, ça s’appellerait tout simplement colonisation. Ce que vous avez certainement en horreur.

Écrit par : petard | 25/04/2015

Barbant, c'est sûr. Je préfère m'occuper d'autres jardins moins épineux. Et croyez-vous que je vous ai attendu, pétard, pour comprendre que le chemin de Damas sera très long et que la démocratie ne s'invente pas en un jour même si Dieu a réalisé des prodiges en un seul jour selon la Bible et que d'autres Hercule à la force surhumaine ont nettoyé les écuries d'Augias en moins de temps qu'il faut pour l'écrire?

Ne vous inquiétez pas, pétard. Le barbant cessera d'écrire un jour. Il sera temps pour vous de vous en réjouir et de sortir une bouteille de champagne. Le casse-pieds est fatigué de tenir des discours qui lui coûte de l'énergie pour des personnes comme vous ne voulant entretenir la flamme. Perdre mon temps n'a jamais été mon idéal, soyez-en sûr. Et c'est tellement bête de dialoguer avec des murs.

Écrit par : pachakmac | 25/04/2015

La civilisation islamo-chrétienne ne se construira pas non plus en quelques semaines !

Il faudra bien deux ou trois ans !

Écrit par : Corto | 25/04/2015

Petard qui a des conseils à donner en recevra un: commencer pas être poli... "pachamuquemuche"?

Ensuite, lorsque vous lui écrivez q'"apporter ces fondamentaux, ça s'appellerait tout simplement colonisation" vous êtes dans l'erreur.
Dans les années 70 un chef africain s'exprimant à l'heure de midi sur un plateau de la TV a dit :"Nous vous demandons votre aide mais si vous ne venez pas alors nous viendrons chez vous. Nous n'aurons que la Méditerranée à traverser et nous sommes et serons toujours plus nombreux"!

Cet Africain a parlé assistance sans ressentir le moins du monde, au moins ne l'a-t-il pas dit, qu'il s'agirait de "coloniser": coloniser ne signifiant nullement rendre captif, réduire en esclavage.

Or, qui dit "colonisation" dit aussi EAU, infrastructures, écoles, hôpitaux (antennes médicales dans les villages. Soins gynécologiques aux femmes et femmes en couches, notamment) CULTURE. A qui jouait le jeu, s'appliquait... avenir professionnel quasiment assuré ainsi qu'en tout hygiène de vie, sinon "morale"

Morale, mot banni, désormais, on lui préfère éthique parce qu'à l'ouïe de pas mal de monde mot plus flou, vague, imprécis, donc, moins dérangeant.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/04/2015

Ecoutez bien pachakmac et les autres qui ne savent pas bien :

https://www.youtube.com/watch?v=dkimwr_gn1g

Écrit par : Corto | 26/04/2015

2'000 médecins spécialistes dans les séismes et catastrophes israéliens sont déjà depuis hier soir à pied d'oeuvre au Népal !

Comme lors du séisme d'Haïti et tant d'autres !

Moins de 15 heures après le séisme et 4 avions de l'aide israélienne avait atterris à Katmandou !

Écrit par : Corto | 26/04/2015

2'000 médecins spécialistes dans les séismes et catastrophes israéliens sont déjà depuis hier soir à pied d'oeuvre au Népal !

Comme lors du séisme d'Haïti et tant d'autres !

Moins de 15 heures après le séisme et 4 avions de l'aide israélienne avait atterris à Katmandou !

Écrit par : Corto | 26/04/2015

"2'000 médecins spécialistes dans les séismes et catastrophes israéliens"

@jakob : "Du pur antisémitisme cette phrase." alors, jakob, là, vous la ressortez pas, votre assertion à deux balles?

Écrit par : Djamel Boujami | 26/04/2015

Merci Myriam. Je vais vous raconter une histoire, un conte.

Un homme, qui avait dépassé la cinquantaine, se cherchait une nouvelle compagne pour participer à ses aventures terrestres. Il sentait qu'il devenait de plus en plus difficile pour lui de vivre de sa solitude. Il lui manquait tout bien qu'il avait une certaine expérience de la vie. Il voulait encore apprendre, lui qui avait beaucoup enseigné. Mais il lui manquait l'essentiel: l'eau et le le vin de l'amour pour continuer sa route. Il se sentait trop pauvre, trop abandonné, trop seul pour survivre dans un monde hostile qui ne lui cherchait que des poux où alors qui l'ignorait superbement. Il se mit à rêver toutes les nuits d'une femme audacieuse qui viendrait le coloniser de son amour, de sa tendresse, de ses rires, de son intelligence, de sa passion, de son envie folle de connaître cet homme au-delà du simple quart-d'heure de jouissance.

La colonisation féminine ne semblait pas venir. Seules des profiteuses qui ne s'intéressaient qu'au porte-monnaie du monsieur tentaient de prendre domination pour le faire cracher davantage de billets. Un bancomat ou un postomat, est-ce un homme pour une femme?

L'homme se souvenait de ses-ex, de leur colonisation, de leur esprit possessif, de leur jalousie. Cela lui faisait encore du bien de savoir qu'il avait été conquis pour de vrai, par amour, par passion. Sa terre était-elle devenue si hostile à l'amour que plus aucune ne s'annonçait pour la grande aventure? Etait-il en état de délabrement et de vieillesse avancée pour qu'aucune ne prenne racine sur sa peau et sur son corps? Ou bien l'homme ne croyait-il plus assez au pouvoir de la colonie amoureuse?

Il ne trouvait pas la réponse. Pendant ce temps, il prenait de l'âge, perdait peu à peu son énergie vitale, s'enfermait dans son petit appartement dès qu'il en avait loisir. Il devait réagir. Et pourquoi pas partir coloniser une femme dans un pays africain qui saurait voir en lui son grand sourire, son humour, son intelligence, son coeur, sa force, son ouverture, son amour des enfants, et non pas lire, comme les autres, sur son compte en banque inexistant et son porte-monnaie troué.

Peut-être une façon mutuelle de se coloniser et d'aimer en oubliant un peu les nécessités matérielles qui font tant défaut dans certaines parties de l'Afrique et d'ailleurs. Peut-être la vraie histoire d'une existence sincère et excitante sans devoir compter sur le compte en banque pour sortir le grand jeu de l'amour, de la séduction, et de la colonisation.

Écrit par : pachakmac | 26/04/2015

@ pachakmac Le mot "colonisation"... tout au long de votre conte?!

Prendrait-on les "enfants du Bon Dieu" pour des canards sauvages?

Nous avons noté que dès que l'on parle d'aller soutenir sur place, chez eux! les migrants on parle à tort (et à travers) et on accuse: "colonisation"!

Une "femme audacieuse qui viendrait le "coloniser" de son amour?!
La "colonisation" féminine ne semblait pas venir?!

Relisez mon commentaire: il s'agit non d'une "colonisation" on a bien compris mais je connais la chanson dès que l'on parle d'aller porter secours sur place..."colonisation"! Les imbéciles, les gens de mauvaise foi aujourd'hui plus que jamais pullulent.

J'ai fait tôt ce matin un rêve étonnant: un homme m'offrait une plaquette de poèmes. Son nom d'auteur Jean Marie...

Etant évident que vu mon âge il ne s'agirait non pas tant d'un bonjour que d'un Adieu.

Cœurs sans rancœur, cœurs porte-bonheur (non monnaie): "foi de yoga"!

Écrit par : Myriam | 26/04/2015

P.S. Vu les lignes suivantes, pachakmac, il s'agissait de s'y prendre en deux temps. Je crois qu'il faut aller "délivrer par les armes s'il n'y a pas d'autres moyens" ces victimes de caricatures de gouvernements criminels honte de l'humanité que sont les "vrais" migrants requérants d'asile.

Suite à quoi le temps de restaurer rétablir réorganiser remettre sur pied il y a cette "prise des clés" d'un ou de pays appelée Occupation.

Une fois le travail accompli on rend les clés et les combattants "pour un bon combat au service d'autrui non contre lui" rentrent chez eux.

Il y aura champ de bataille, certes, mais si nous appelions "champ de bataille" le plus grand cimetière marin du monde, la Méditerranée, combien de morts?

Aujourd'hui nul qui s'informe ne peut ignorer que les dirigeants européens eux-mêmes remettent en question ledit ESPACE SCHENGEN

Avec cette chose peu ordinaire qui est qu'eux dirigeants reconnaissent (ou feignent de...) ce que nous autres avions compris depuis déjà pas mal de temps: que cela ne pourrait pas continuer longtemps comme cela c'est-à-dire d'une façon pareille sans toutefois être en mesure de le traduire en latin en grec voire en araméen... nous autres "gens de la rue"!

Écrit par : Myriam | 27/04/2015

"Nous avons noté que dès que l'on parle d'aller soutenir sur place, chez eux! les migrants on parle à tort (et à travers) et on accuse: "colonisation"!"
Miriam Belakovski@ Cela commence à dater un peu, mais la revue "Un seul monde", l'organe de la DDC (Direction pour le développement et la coopération suisse)de mars 2008 dans l'éditorial "Périscope" indiquait:
"Entre 1990 et 2005, les guerres ont coûté à l'Afrique l'équivalent de quelque 353 milliards de francs. Ce montant comprend les coûts directs des conflits (...)
Il correspond à peu près au volume de l'aide internationale attribuée au continent noir durant cette même période."

En d'autres termes, à l'usage de ceux qui ne veulent absolument pas comprendre : quand vous subventionnez une école, un hôpital ou un orphelinat, vous aidez les dirigeants à acheter des armes au lieu de financer ces mêmes infrastructures...

Et cela dure depuis les indépendances des années 60 et cela continue de nos jours. Merci aux Chinois de re-coloniser l'Afrique, ils y apporteront l'ordre nécessaire à un bon développement...

A lire : Négrologie, (Pourquoi l'Afrique meurt) de Stephen Smith
Calmann-Lévy 2003
et : Et si l'Afrique refusait le développement ? de Axelle Kabou
L'Harmattan 1991

Écrit par : Géo | 27/04/2015

Alors, Géo! prenons une autre option: je joins les mains en les tordant sur le cœur, bats des cils en minaudant: "Dire que, dire que! on est capable écoutez-moi bien... en même temps que l'on vous apprend que la branche syrienne d'Al Qaïda ainsi que des groupes rebelles ont pris la ville de Jisr al-Chongour (ou un nom comme ça!) et qu'"au moins" une quarantaine de personnes sont mortes dont des enfants ainsi que des dizaines de blessés en craignant que le bilan ne s'alourdisse, en lisant ces lignes, présentement! de faire que "par deux fois"! notre lecture soit interrompue pour présenter de la publicité concernant un fromage blanc en "rondelles"! une fois en attendant, plus tard, une bonne femme en train de manger une glace...


Ouf! j'ai fait ma part, j'ai bonne conscience.

Permettez aux lecteurs, Géo, y compris ceux que vous n'appréciez pas, qui ne sont pas de votre bord, de donner leur point de vue parce que de l'ensemble de points de vue d'ici comme d'ailleurs une étincelle peut jaillir. Les gens meurent en Méditerranée, ceux qui avaient les moyens de venir, les autres, démunis, crèvent sur place.

Quant aux "chanceux" arrivant à bon port chez nous plus nombreux ils seront plus la peur avec sa compagne la haine monteront.

Des infirmières de l'ONG Sentinelles, par exemple, se rendent en Afrique et autres pays pour apporter soins variés avec l'argent reçu par les dons et l'argent, ne vous en déplaise, va exactement là où il est prévu, là où il faut mais pour d'autres états les ONG n'apportent pas les solutions qui s'imposent: renverser les gouvernements indignes.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/04/2015

"@jakob : "Du pur antisémitisme cette phrase." alors, jakob, là, vous la ressortez pas, votre assertion à deux balles?

Écrit par : Djamel Boujami | 26/04/2015

@Mohamed

Rien que pour vous et il s'agit bien là de "Du pur antisémitisme" Alors, le chameau/Djamel, vous ne croyez pas avoir parlé pour ne rien dire? Ou bien, il serait plus valable de mettre en exergue "l'islamophobie", inexistante, mot inventé par vous mêmes, pour mieux torpiller le monde, et le détourner de l'antisémitisme, bien réel, lui!!
C'est vrai qu'un "cocard" vaut un billet chez l'islamiste de service de cette blogosphère pour dénoncer "l'islamophobie" que les exactions sur les Juifs pour dénoncer l'antisémitisme arabomusulman, sans parler de la barbarie moyenorientale christianophobe qui s'attaque aujourd'hui à l'Europe!

Les médias refusent de dire qu’Israël a envoyé un hôpital de campagne au Népal - 27 avril 2015

ShowImage

J’ai posé une question directe à mes confrères journalistes, et à Alain Gresh, qui ces jours ci plus que d’habitude, (quelle mouche le pique) n’arrête pas d’attaquer Israël :

@lemondefr @libe @afpfr @alaingresh @LeNouvelObs Allez-vous écrire qu’Israël a envoyé un hôpital de campagne avec 200 personnes au Népal ?

Aucun ne m’a répondu. Ils refusent d’en parler. Ils publient sur Israël des chroniques sur des sujets anodins, ils sont hyper-réactifs lorsqu’un Palestinien est blessé par un soldat israélien, même si le Palestinien a tenté de poignarder un policier, mais ils refusent catégoriquement de montrer un israélien qui sauve des gens.

Ce parti pris pourrait s’apparenter à de l’antisémitisme, s’il n’était pas obsessionnel.

Les médias cachent tout ce qui dépeint un Israël différent de ce qu’ils décrivent. Ils ne peuvent pas changer leur paradigme simpliste : les faibles palestiniens d’un coté, les voleurs de terre israéliens de l’autre. C’est pathétique et primaire.

Alors je m’y colle.

Israël a envoyé une aide humanitaire aux victimes du tremblement de terre de magnitude 7.9 du Népal, qui a fait pour l’instant 3 218 victimes.

L’armée israélienne a envoyé sur place 260 personnes, des équipes de secours, et 95 tonnes de matériel humanitaire, pour se mettre au service des autorités népalaises. Tsahal s’est préparé et a envoyé sur place un hôpital.

Le premier ministre israélien Netanyahou, qui sait qu’aucun média n’en parle jamais (Israël envoie des équipes humanitaires dans le monde entier lors de catastrophes naturelles) a déclaré hier aux équipes humanitaires : « Vous êtes envoyés vers une mission importante. C’est le vrai visage d’Israël – un pays qui offre son aide à n’importe quelle distance dans des moments comme celui-ci. »

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Écrit par : Patoucha | 27/04/2015

@Pierre NOËL

Merci pour votre réponse, qui corrobore avec ce que j'en ai déduit. J'aimerais également votre avis sur les arguments de Manon Schick, directrice d'Amnesty International Suisse.

Je vous en remercie!

Écrit par : Patoucha | 27/04/2015

"Des infirmières de l'ONG Sentinelles, par exemple, se rendent en Afrique et autres pays pour apporter soins variés avec l'argent reçu par les dons et l'argent, ne vous en déplaise, va exactement là où il est prévu"
Les Africains n'ont pas besoin de vos infirmières, qui rient de se voir si belles et si généreuses en leur miroir. Depuis les indépendances, cette ruée des développeurs et des humanitaires n'a provoqué que la montée d'une classe de profiteurs qui prélevaient et prélèvent encore leur dîme sur l'aide internationale. Savez-vous ce qu'il faut payer aux autorités pour avoir le droit d'offrir une pompe manuelle au peuple ? Partout en Afrique, vous et les vôtres avez favorisé ceux qui ne devaient pas l'être, et nuit à ceux qui auraient pu émerger et faire naître une économie saine basée sur le travail et non les cadeaux des Blancs.
Mais personne ne vous convaincra, comme l'écrit Max Weber :
"Vous perdrez votre temps à exposer, de la façon la plus persuasive possible, à un syndicaliste convaincu de la vérité de l’éthique de conviction, que son action n’aura d’autre effet que celui d’accroître les chances de la réaction, de retarder l’ascension de sa classe et de l’asservir davantage, il ne vous croira pas. Lorsque les conséquences d’un acte fait par pure conviction sont fâcheuses, le partisan de cette éthique n’attribuera pas la responsabilité à l’agent, mais au monde, à la sottise des hommes ou encore à la volonté de Dieu qui a créé les hommes ainsi. Au contraire le partisan de l’éthique de responsabilité comptera justement avec les défaillances communes de l’homme (car, comme le disait fort justement Fichte, on n’a pas le droit de présupposer la bonté et la perfection de l’homme) et il estimera ne pas pouvoir se décharger sur les autres des conséquences de sa propre action pour autant qu’il aura pu les prévoir. Il dira donc : « Ces conséquences sont imputables à ma propre action. »

http://www.politique-autrement.org/Max-WEBER-L-ethique-de-responsabilite-et-l-ethique-de-conviction

Écrit par : Géo | 27/04/2015

Patoucha,

Manon Schick n'a pas tort dans son analyse, il y a bien eu une politique criminelle en Libye, ouvrant la porte a une immigration dont l'Europe n'a que faire. Le crime contre l'humanité est bien défini par Manon Schick, cela dit, oui il y a des responsables, dont Obama et Sarkozy entre autres.

Le seul point de désaccord est l'accueil de nouveaux "réfugiés" en Europe. le chômage, additionné à la pauvreté risque fort de déstabiliser nos pays, les salaires stagnent, les retraites sont bloquées ou diminuées de 30 à 40 % dans certains pays d'Europe, l'islamisation est un fléau très dangereux pour l'avenir des enfants. La Liberté d'expression fond comme neige au soleil etc.

Vous l'avez compris, la politique de l'Occident avec pour chefaillon Obama, est une catastrophe: ce n'est pas fini.
Les portes de l'Afrique du nord et subsaharienne sont grandes ouvertes. L'immigration venant des Balkans également. (La plupart musulmans, comme c'est bizarre?)

Que font les despotes chrétiens, les monarchies musulmanes sur ce continent? -Rien.

Bien à vous.....

Écrit par : Pierre NOËL | 27/04/2015

@ Géo Perso, je m'occupe de ce que j'ai eu sous les yeux, connu.
Par Terre des hommes, avant Sentinelles, est arrivé en Suisse un jeune Africain musulman garçon amputé des deux mains pour avoir refusé d'obéir au marabout qui du coup l'attacha par les bras aux branches d'un arbre. Le jeune garçon tira pour se dégager, les cordes se resserrèrent. Quand on vint le délivrer, hélas, il y avait gangrène. On l'opéra de façon telle qu'il y a un moignon pour un bras. Pour l'autre les deux os forment comme une pince. Le jeune a grandi, bien travaillé à l'école. Quel métier a-t-il choisi (avec succès: plus tard création de son propre Institut). Institut de quoi? de physiothérapie.

Un autre jeune arriva du Vietnam face et cou brûlés perte de mobilité.
Opérations multiples. Visage réapparu, mobilité de même. Devenu orphelin il s'est établi en Suisse, travaille et y vit bien.

Je pourrais vous donner d'autres exemples de vies ainsi, comme aurait dit le fondateur des Terre de hommes et Sentinelles, "réparées" mais à vous lire, Géo, sur ce blog comme sur d'autres j'entends en moi le célèbre mot selon lequel "On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/04/2015

Myriam, la colonie des abeilles a fabriqué du miel et les jolies colonies de vacances voudraient bien que ça recommence le temps d'une plage amoureuse sur la Méditerranée. Il faut évidemment lire dans ma pensée. Le mot colonie prend un sens différent suivant que l'on rêve d'être un homme aimé par le coeur d'une femme ou que l'on veut imposer sa loi, sa dictature, a un peuple qui n'en veut pas. Ma colonie à moi c'est une famille humaine qui prend ses désirs pour la réalité d'un monde à venir. Tous à jouer sur la plage avec un ballon sans discrimination de race, de religion, de couleur de peau. Mais le rêve... s'est perdu quelque part sur la plage. Bonne journée à vous. Les mots, c'est comme le bistouri. Si on leur fait dire des choses qu'on ne veut pas et que ça saigne là où ça ne devrait pas saigner, il vaudrait mieux les bannir de notre vocabulaire.

Écrit par : pachakmac | 28/04/2015

P.S. @ Géo

Vous êtes extraordinairement mal informé ainsi qu'inspiré. Moi-même, orientée ailleurs, n'ai jamais appartenu ou travaillé avec Terre des hommes ou Sentinelles. Revoyez votre copie.

Bien qu'apparentée au fondateur de ces ONG je me dirigeai ailleurs.

Mais votre "Je ris de me voir si belle en ce miroir... est un soufflet aux femmes de l'ensemble des ONG de tous les pays qui ont risqué et risquent leurs vies chaque jour.

Aucune d'elles, heureusement, ne sauraient aujourd'hui vous tendre leur autre joue. En revanche, en cas d'avatar futur, ce jour, s'il se trouvait, repensez à vos lignes présentes concernant ces femmes.

Scandaleux, êtes-vous.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/04/2015

En réponse à la note de Patoucha, ce sont bien 2'000 spécialistes pratiquement tous médecins, (ce n'est pas ce qui manque en Israël, j'en connais même qui travail comme taxi) qui sont sur le terrain au Népal, confirmé !

Bien sûr, silence général comme avec Haïti où les équipes israéliennes sont arrivées les premières et qui a fait que des milliers d'Haïtiens ont prénommés leurs enfants avec des prénoms israéliens et plus de 800 haïtiens nés après le désastre se prénomment "Israël", ça ne s'invente pas !!

Écrit par : Corto | 28/04/2015

@Corto: Ni le teletext de la RTS et encore moins ses infos, ni Euronews et ni la TdG, n'ont parlé, ni ne parlent de l'aide humanitaire d'Israël, que des autres... Mais toujours aussi "hyper-réactifs" ne serait-ce que pour 1 Palestinien?!!!

Écrit par : Patoucha | 29/04/2015

Patoucha, ils sont tellement jaloux d'Israël qui brille à tous les niveaux !

La Suisse et l'Europe ont choisis l'islam, et ils ne peuvent plus faire machine arrière, c'est pas plus compliqué !

Dans 5 ans, il y aura 2 fois plus de musulmans en Suisse et en Europe, mais même dans 5 ans, ils ne comprendront rien !

Écrit par : Corto | 29/04/2015

Les commentaires sont fermés.