26/02/2015

Islamo-fascisme, réalité ou rhétorique?

 

EIIL-Etat-islamique-en-Irak-et-au-Levant-drapeau1.jpg

ss & skull.jpg

 

Islamo-fascisme. Ce néologisme fait florès depuis que le premier ministre français Manuel Valls l’a utilisé dans l’une de ses interventions (voir la vidéo). Mercredi, son ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve l’a de nouveau remis en service pour qualifier les terroristes qui se réclament de l’islam. Sont visés en premier lieu, l’Etat islamique (Daech) et les groupes de type Al-Qaïda. Abus de langage ou expression brute d’une réalité ?

 

Essayons d’aborder froidement cette question brûlante. La difficulté d’utiliser aujourd’hui le mot «fascisme»  tient au fait qu’il est né dans un contexte bien précis, celui de l’entre-deux-guerres en Italie et en Allemagne. Toutefois, le mot a bel et bien prospéré après la Deuxième guerre mondiale et encore actuellement, indiquant ainsi que ce qu’il qualifie n’est pas forcément enfermé dans les geôles du passé.

Il convient tout d’abord de rappeler les définitions, nombreuses, du mot «fascisme». Nous avons choisi celles-là sur la base de plusieurs auteurs (Gentile, Paxton). 

 

Le fascisme :

 

- combat la démocratie, le libéralisme, l’individualisme ou le socialisme internationaliste en tant que mouvement d’émancipation réunissant les classes salariées au-delà des frontières ;

 

- exprime sa volonté de créer un parti unique rassemblant l’ensemble d’une population donnée sous une seule bannière et un seul chef ;

 

- défend une vision nationaliste ou exclusiviste de la politique ; la nation ou la communauté primant sur l’individu dont les droits sont subalternes par rapport à ceux de la communauté ou de l’Etat ; le groupe incarné par le chef prime sur toutes les libertés de l’individu;

 

- promeut la notion de «races» et établit entre elles une hiérarchie, les unes supérieures, les autres inférieures ; cette hiérarchie est intangible, les «races supérieures» ayant toujours la prééminence sur les «inférieures»;

 

- veut figer les rapports humains dans une vision passéiste, le passé étant vu comme un état idéal dont il convient de s’inspirer (la Rome antique pour Mussolini, les traditions germaniques et nordiques pour Hitler) ;

 

- appuie son action politique par l’usage de la force armée incarnée par une ou plusieurs milices armées dévouées au chef ; l’usage des instruments de la démocratie ne peut qu’être temporaire, dans le but unique d’arriver au pouvoir ;

 

- exalte la pulsion de mort (le cri de guerre des franquistes, «Viva la muerte», les insignes de la SS, la couleur noire de l’uniforme fasciste italien, la rhétorique usant de la fascination pour la mort).

 

Les principales entités du terrorisme se réclamant de l’islam obéissent-elles à toutes ou parties de ces définitions? Examinons-les, l’une après l’autre.

 

- Le fascisme combat la démocratie, le libéralisme, l’individualisme ou le socialisme internationaliste en tant que mouvement d’émancipation réunissant les classes salariées au-delà des frontières.

Tant dans leur pratique que dans leurs discours, l’Etat islamique ou les groupes Al-Qaïda démontrent qu’ils combattent toutes ces notions jugées «impies».

La première définition est remplie.

 

- Le fascisme exprime sa volonté de créer un parti unique rassemblant l’ensemble d’une population donnée sous une seule bannière et un seul chef.

Le propos de l’Etat islamique est clairement de ranger tout le monde musulman sous un seul drapeau, le sien, incarné par un chef, Abou Bakr al-Baghdadi.

La deuxième définition est remplie.

 

- Le fascisme  défend une vision nationaliste ou exclusiviste de la politique ; la nation ou la communauté primant sur l’individu dont les droits sont subalternes par rapport à ceux de la communauté ou de l’Etat ; le groupe incarné par le chef prime sur toutes les libertés de l’individu.

Si l’Etat islamique et ses homologues ne partagent pas la vision nationaliste au sens où nous l’entendons en Occident, ils n’en défendent pas moins une vision exclusiviste de la politique prônant la primauté de la communauté musulmane, la Oumma, sur les droits de l’individu. En cela d’ailleurs, ils s’écartent du Coran qui, au chapitre II, sourate 256, prescrit : «nulle contrainte en religion». La liberté individuelle figure parmi leurs bêtes noires, à éradiquer en priorité.

La troisième définition est remplie.

 

- Le fascisme promeut la notion de «races» et établit entre elles une hiérarchie, les unes supérieures, les autres inférieures ; cette hiérarchie est intangible, les «races supérieures» ayant toujours la prééminence sur les «inférieures».

La notion de «race» défendue par le fascisme mussolinien et hitlérien est étrangère, non seulement à l’islam mais également aux groupes terroristes s’en réclamant. D’ailleurs, l’Etat islamique fait étalage de sa très grande diversité ethnique.

La quatrième définition n’est pas remplie.

 

- Le fascisme veut figer les rapports humains dans une vision passéiste, le passé étant vu comme un état idéal dont il convient de s’inspirer (la Rome antique pour Mussolini, les traditions germaniques et nordiques pour Hitler).

C’est le modèle des compagnons du prophète Mohammed que l’Etat islamique et les groupes homologues veulent imposer. Ils s’inscrivent donc dans cet état d’esprit.

La cinquième définition est remplie.

 

- Le fascisme appuie son action politique par l’usage de la force armée incarnée par une ou plusieurs milices armées dévouées au chef ; l’usage des instruments de la démocratie ne peut qu’être temporaire, dans le but unique d’arriver au pouvoir.

L’actualité démontre chaque jour à quel point l’Etat islamique et ses homologues utilisent la force armée pour s’imposer.

La sixième définition est remplie.

-Le fascisme exalte la pulsion de mort (le cri de guerre des franquistes, «Viva la muerte», les insignes de la SS, la couleur noire de l’uniforme fasciste italien, la rhétorique usant de la fascination pour la mort).

La glorification des «martyrs» et le recours aux attentats-suicides démontrent à quel point la pulsion de mort anime l’Etat islamique et ses homologues.

La septième définition est remplie.

 

Sur sept définitions du mot «fascisme», les terroristes se réclamant de l’islam, en satisfont (si l’on ose dire) six. Ce n’est pas du 100% mais c’est quand même beaucoup ! Dès lors, employer le terme «islamo-fascisme» n’est pas un abus de langage, même s’il ne saurait traduire à lui seul une réalité complexe.

 

Jean- Noël Cuénod 

 

 

ESPACE VIDEO


Manuel Valls aux juifs : "La France est blessée... par rtl-fr

13:56 | Lien permanent | Commentaires (63) | |  Facebook | | |

Commentaires

On ajoutera que tout cela s'applique très bien au communisme..."le socialisme internationaliste en tant que mouvement d’émancipation réunissant les classes salariées au-delà des frontières" n'ayant jamais existé...et des pogroms antisémites ayant eu lieu en URSS.
- parti unique et totalitaire
- exclusiviste
- irrespect total de la vie humaine. Staline et Mao ont causé la mort de centaines de millions de personnes...
- "le fascisme veut figer les rapports humains dans une vision passéiste" et le communisme dans une vision idéaliste et mensongère...

Y aurait-il une différence ?

Écrit par : Géo | 26/02/2015

En conclusion vous voulez nous dire que les musulmans sont fascistes?

Écrit par : Dan | 26/02/2015

Inquiétant! la formation des imams non en tant que confirmation de vocation ("appel") mais formation avec "débouchés" (on accordera son pardon à une personne non enlisée dans le passé mais qui croit par expérience au mot "appel" c'est-à-dire vocation).
Donc: appel, vocation, d'abord, "débouchés" vient plus tard.
Jusqu'à ce jour un musulman peut s'autoproclamer imam/formation/emploi
Je cherche un emploi, je vais pouvoir me former imam. Péril:
-Vocation?
-Connais pas.
Il faut avoir entendu un "appel", d'abord (voir Bible, évangiles)

La seule définition, cet article, non remplie est celle qui de par sa "très grande diversité ethnique" logiquement ne se peut.

Depuis que nous avons repéré des annonces à "nous rejoindre si tu sais pas quoi faire" (plus question de "vocation", donc) signé: les pasteurs (qui, jusqu'à plus ample informé ne sont pas l'Eternel lequel, seul, "vocationne"! les trois cultes du dimanche à côté de chez moi ne sont plus qu'un.

Tant mieux (je sais bien qui j'entends rigoler)?!
Qui vivra verra...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/02/2015

"- Le fascisme promeut la notion de «races» et établit entre elles une hiérarchie, les unes supérieures, les autres inférieures ; cette hiérarchie est intangible, les «races supérieures» ayant toujours la prééminence sur les «inférieures».
La notion de «race» défendue par le fascisme mussolinien et hitlérien est étrangère, non seulement à l’islam mais également aux groupes terroristes s’en réclamant. D’ailleurs, l’Etat islamique fait étalage de sa très grande diversité ethnique.
La quatrième définition n’est pas remplie."

Donc l'anti-islamisme n'est pas un racisme, ni l'islamophobie, ni aucune critique de l'islam. Merci pour la démonstration.

Le simal est une idéologie politique totalitaire. Merci monsieur Jean-Noël Cuénod de m'avoir rejoint sur ce qui est pour moi une évidence depuis longtemps.


"Y aurait-il une différence ?"

Oui, parce que vous confondez communisme avec capitalisme monopolistique d'Etat. Au coeur de la pensée de Marx il y a l'idée d'une démocratie politique ET économique. Jamais réalisée. Et si vous vous donniez la peine de lire Marx, vous verriez que ses analyses sont encore tout à fait actuelles. Et que les contradictions du capitalisme ne sont pas encore épuisées. Mais on y vient.

Écrit par : Johann | 26/02/2015

Dan, les musulmans, certainement pas, tout comme pas tout les allemands étaient des nazis, mais pas mal de musulmans se reconnaissent dans cet islam violent et totalitaire, pour ne pas dire fasciste !

Maintenant, le terme fasciste dont Jean-Noël expose différentes définitions, semble être totalement dans son élément lorsque l'on parle d'islam se basant sur les traités de son coran et de ses applications.

Oui, le coran, contrairement à d'autres écritures "religieuses", fait état de mises en application de pratiques fascistes, contrairement aux textes chrétiens ou juifs qui eux n'en tire aucune conclusion, l'islam lui, fait que ses disciples utilisent ses écritures comme on le ferait avec un mode d'emploi, c'est à dire, suivent le coran comme un modèle de pratique, et c'est ainsi que le coran a été rédigé.

D'autre part, en exemple, chez les juifs, d'autres écrits, comme le Talmud ou le Shoulran Arour se sont interposés afin de définir dans quel champ d'application les interprétations trouvaient des limites.

Ce qu'il faut savoir, les islamistes assassinent au nom de leur dieu, tandis que dans les pratiques juives, on ne peut que pardonner au nom de Dieu !

C'est aussi ce que le christianisme a tenté de pratiquer, seulement avec cette mauvaise habitude d'être prosélyte, les églises ont parfois dépassées de loin l'islam et c'est sur ce point que les islamistes justifient leurs horreurs !

Mais n'oubliez pas, au nom de Dieu, on ne peut que pardonner !!!

Tous ceux qui tuent ou maltraitent autrui au nom de leurs dieux, sont des idolâtres barbares et sans aucun lien avec le divin !!

Écrit par : Corto | 26/02/2015

@Dan
Il faut lire le texte avant d'en tirer des conclusions, même si c'est frustrant pour vous:
" Sont visés en premier lieu, l’Etat islamique (Daech) et les groupes de type Al-Qaïda."

Écrit par : Mère-Grand | 26/02/2015

"Oui, parce que vous confondez communisme avec capitalisme monopolistique d'Etat"
Non, c'est vous qui confondez communisme et marxisme...

Écrit par : Géo | 26/02/2015

@ Grand-Mère

"Il faut lire le texte avant..."

Suffit pas de le lire ma vieille. Il faut aussi être en mesure de le comprendre. Alors je vous laisse tenter l'expérience. Si vous n'arrivez pas, faites-le savoir.
Cordialement.

Écrit par : Dan | 26/02/2015

salafisme &co s'affirment islamo-facistes, et pas que dans le regard

Écrit par : genevois déshérité | 26/02/2015

Les définitions forment une méthode de qualification.

J'aime bien assembler les faits et entendre les revendications des acteurs

Écrit par : Archi-bald | 26/02/2015

Il y a 70 ans, c'était les nazis, européens qui massacraient les juifs, aujourd'hui, ce sont des musulmans qui massacrent des chrétiens et aussi des juifs, cependant le nombre de chrétiens assassinés par des musulmans depuis une bonne décennie atteint le million deux cents milles victimes et pas un mot !

Aujourd'hui, 200 chrétiens de Mossul ont été éloignés de leurs villes et villages par les militants de daesh et quand nos médias déclarent 200, c'est que c'est certainement 2'000 ou plus. Maintenant imaginé une seconde l'enfer que vivent ces innocents, pour le peu qu'ils leurs restent à vivre !!!

Maintenant, il faut que les européens sachent qu'ils sont en guerre !

Aussi qu'ils (les européens) se posent la question si leurs forces publiques sont à même de faire respecter l'ordre public dans leurs propres pays ?

Qu'ils se posent également la question de savoir si les missiles iraniens munis de têtes nucléaires vont atteindre leurs villes ?????

Au fait, depuis que les USA ont retirés leurs missiles Pershing d'Europe, quelle système de missiles antimissiles protègent l'Europe ?????

Avec en plus, un taré au kremlin, ça commence à vraiment puer le coup monté !!

Il serait temps de se réveiller, au moins pour y comprendre quelque chose !!

Écrit par : Corto | 26/02/2015

Oui, absolument. Daesh et les autres qui revendiquent cet islam-là sont fascistes. Et vous pouvez remplacer la notion de races par groupes d'appartenance à l'islam (Daesh éradiquant toutes les autres religions) afin de convenir à la septième condition. Les Wahhabites devenant sans doute la secte supérieure de l'islam préconisé suivi de tous les autres sous-groupes islamistes reconnus et non décapités...

Écrit par : pachakmac | 27/02/2015

Sans parler de Hollande qui reste coincé sur les chiffre de mi-2013 en ce qui concerne le nombre de victimes en Syrie (200'000), tout cela en compagnie de cette piètre négationniste du 9/11 et autres complotismes allant bien au-delà des théories du FN !

Cette fois, Hollande a très clairement afficher la couleur, il sème incompréhension à tous les étages de l'asile psychiatrique de la politique française.

Bientôt des députés UMPS-UDI en visite dans le califat de daesh !!

Écrit par : Corto | 27/02/2015

Les juifs et les chrétiens sont les infidèles du coran promis au feu éternel ainsi que supplices sous les yeux réjouis des bons et bienheureux musulmans qui, eux seuls, suivent la voie droite, la seule, celle du coran.

Sans s'empêtrer dans le passé, au moment du vote à propos des minarets
comment furent traitées, y compris par les journalistes, les personnes auteures de lettres de lecteurs dénonçant en le coran, sans votre culture, Jean-Noël Cuénod, mais après lecture et, malgré l'ennui, relecture au départ impartiale de ce livre ce qui ne peut jouer, pour faire bref, avec le simple mot liberté!

On le dit et redit: "Il y a de fort braves musulmans"! A l'époque de l'Inquisition n'y avait-il pas de très braves catholiques?

Il "faut voir comment on interprète ce texte ainsi que la charia"! ce qui fait que selon les interprétations pour une même faute une femme adultère sera lapidée, une autre non... Fouet, pour les uns jusqu'à mille coups, pour les autres?

C'est dès le début des c(...) à propos des foulards qu'il fallait intervenir: "Vous voulez vous intégrer, vous retirez vos foulards, vous restez.
Non? Alors vous partez, rentrez chez vous. Exemple d'une lettre de lectrice qui à l'époque ne passait pas la rampe: Tant que les musulmans sont en voyage ils doivent respecter les mœurs et coutumes des pays qu'ils traversent mais une fois naturalisés et citoyens dans ces pays, une fois "chez eux" ne feront-ils pas comme nous... ce qu'ils veulent?!

Hommage à Mireille Valette.
Non seulement son talent, sa précision sans jamais insulter...
Son courage, également.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/02/2015

"Le fascisme promeut la notion de «races» et établit entre elles une hiérarchie, les unes supérieures, les autres inférieures ; cette hiérarchie est intangible, les «races supérieures» ayant toujours la prééminence sur les «inférieures»."

Ce n'est pas exact, à la base le fascisme n'était pas raciste
Mussolini:
"Si la théorie hitlérienne de supériorité raciale des nordiques était vraie, les Lapons devraient être considérés comme le type d'humanité le plus élevé"! Le Duce déclara que Hitler était le véritable assassin de Dolfuss (Chancelier autrichien) et le seul responsable de tout ce qui était arrivé, et en outre: "une horrible créature"…"un dégénéré sexuel."…" un fou dangereux"

Après, Mussolini a retourné sa veste pour se ranger du côté de celui qui lui paraissait le plus fort (il avait horreur de la neutralité) et c'est alors qu'il adopta lui aussi le racisme nazi. Donc non par idéologie mais par ...soumission au maître, disons.

Ce qui fait que le fascisme n'est pas le nazisme et si le nazisme a fini par être désigné par fascisme cela est dû à Staline qui trouvait que décidément "national-socialisme" ressemblait trop à ce qu'il aspirait.

Le communisme, avec la dictature du prolétariat, n'est pas fasciste ni raciste, internationalisme oblige. Le fascisme n'a jamais promu à la base la dictature d'une classe sociale, seulement la dictature des..fascistes, toutes classes confondues et toutes "races" confondues.

Il faudrait relire les conditions d'adhésion au parti fasciste pour voir s'il y a une allusion à une classe sociale, je ne pense pas. Mais je peux me tromper.

Le problème c'est que l'on a fini par désigner toute dictature de fasciste sans tenir compte du fait que les idéologies humaines anti démocratiques sont rarement semblables, étant par exemple aussi religieuses.

Écrit par : Christian Favre | 27/02/2015

Ah ces blablas de politiciens ils sont usants car après avoir regardé le reportage L'Allemane exsangue , occupée par la France sitôt la guerre terminée on peut se demander comment réagirait aujourd'hui la classe politique actuelle et Française surtout en écoutant le discours de Monsieur Valls dont la mauvaise foi transpire au son de sa voix
Ou sont donc passés ces hommes qui préféraient agir comme Edgar Morin ,De Gaules et bien d'autres
Etre politicien ce n'est pas développer des tonnes de théories afin de cacher sa propre incapacité à relever des défis . Heureusement que Monsieur Valls n'était pas à la tête du gouvernement en 39 sinon Hitler aurait gagné sur tous les fronts
Ce qui perdra les politiciens d'aujourd'hui c'est ce besoin inné qu'ils ont tous de parader
Ce qui est aussi l'avis d'anciens politiciens
La chanson de Patricia Kass, mais ou sont passé les hommes, n'aura jamais été d'autant d'actualité
Très bonne journée pour Vous Monsieur Cuénod

Écrit par : lovejoie | 27/02/2015

P.S. Faut-il se contenter de commenter sans apporter: pourquoi ne pas donner l'idée à approfondir suivante selon laquelle ceux qui souhaitent connaître réellement ce qui inspira Mahomet en sa révélation se trouve "en complet" dans la Bible et les évangiles /les caravaniers que Mahomet fréquenta étroitement n'étant pas étrangers aux contes, récits en leur ensemble.
Les hadiths, autres écrits présentent un prophète extrêmement compatissant, certes, en larmes mais pour ce que j'ai eu sous les yeux s'il pleure sur la cruauté d'une peine, hélas! il le fait "après" l'exécution... Si on souhaite entrer en utopie, idéal suivant, on peut voir la Bible telle qu'elle se présente complétée par, il s'en trouve, les plus belles pages du coran traduites en toutes langues le souffle qui nous inspire étant comme dit, "parlant toutes les langues": polyglotte!
Charia au feu. Nos codes et lois (pléthore, désormais: à quand le vallsomacronisme?)) de justice datant de notre époque.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/02/2015

Dans un communiqué, publié ce mercredi, le sénateur Mark Kirk a écrit :
«Les forces militaires iraniennes ont pris pour cible de leurs exercices la maquette d’un porte-avions américain, qui est censé avoir à son bord 5.000 militaires. Ceci dit, le gouvernement américain doit éviter de donner des avantages, que je considère comme dangereux, aux Iraniens, lors des négociations nucléaires entre l’Iran et les six puissances».

Écrit par : Corto | 27/02/2015

lovejoie, les hommes politiques certains qui vous impressionnèrent furent-ils éduqués comme le sont nos politiciens/nes contemporains:
dignité, noblesse de la pensée, élévation d'esprit, idéal (de Gaulle) aujourd'hui?!
Ou, terme de voyou: "Ta bourse ou, à force de t'emm(...) ta vie"?!

Pas concernés, bien entendu, les tous mieux lotis chéris-choyés d'entre nous.

Bon week-end à vous.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/02/2015

L'islamo-facisme sans limite étend ses crimes au travers du monde
en toute impunité

les musulmans sont, tout comme les salafistes chiites daesh & autres alkeida,
issus du même arbre islamique

va falloir que les musulmans se mettent sur le tapis du politique
au lieu de tirer sur la couverture de l'islamophobie

et arrêtent de jouer les victimes d'antiracistes - jeu contre la montre,
vainement.

Écrit par : genevois déshérité | 27/02/2015

@Myriam Belakovsky une chose est plus que certaine ,ceux de France en particulier deviennent aussi raseurs à écouter que nombre de publicités
Bon week'end également pour vous

Écrit par : lovejoie | 27/02/2015

Le mot fascisme n'est pas approprié, je vous propose une autre lecture avec cet article assez éclairant quant aux manipulations des mots et les objectifs:

http://www.polemia.com/un-nouveau-bobard-lislamo-fascisme/

Les dirigeants politiques ne pourront se dédouaner de leurs responsabilités, les islamistes ne sont pas des fascistes, ce sont des obscurantistes appliquant à la lettre leurs bouquins.

-Ce commentaire et les liens:

Divico says:
26 février 2015 at 22 h 46 min
Boualem Sansal devrait également lire Salem Benammar qui me semble bien à l’opposé de Bencheikh, à la différence que Benammar n’est pas imam et se rapprocherait plus de Sansal.

Chacun peut visiter son blog. Quelques titres:

– IL N’Y A QU’UN ISLAM CELUI QUI DÉPASSE EN HORREUR LA BARBARIE NAZIE*

– L’INTÉGRISME MUSULMAN NE DÉFIGURE PAS L’ISLAM, IL LE MET À NU

– NI ISLAM MODÉRÉ, NI ISLAM PAR HÉRITAGE, C’EST UN ISLAM TOTALITAIRE ET NAZI* QUE LES MUSULMANS ONT PEUR DE QUITTER

* Pour des questions sémantiques, des auteurs évitent de faire l’amalgame entre fascisme d’une part, nazisme d’autre part et l’islamisme. Dans le second article proposé ci-dessous, l’auteur préfère comparer l’islamisme au communisme.

http://www.polemia.com/non-lislamisme-nest-pas-un-fascisme/

http://www.polemia.com/un-nouveau-bobard-lislamo-fascisme/

Le site en référence:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/02/26/attention-urgence-mettre-un-peu-de-lumiere-dans-la-pensee-islamique/

Écrit par : Pierre NOËL | 27/02/2015

ISIS : les pro-palestiniens d'Europe sont des cellules dormantes de l'Etat Islamique

Les rassemblements et les groupes pro-palestiniens sont utilisés pour faciliter la montée de l'Etat Islamique (ISIS) en Europe, selon un livre publié par le groupe terroriste.

Le livre, "Pavillons Noirs de Rome", encourage les musulmans européens à se lever et aider I'Etat Islamique de l'intérieur, selon un rapport du site PJ Media, et note que des cellules terroristes ont déjà été formées.

"Il y avait des petites armées de l'Etat Islamique dans tous les pays d'Europe à la fin 2014, et les agences de renseignement n'en savaient rien !" se réjouit le livre.

"Si vous avez déjà été a des manifestations pro-palestiniennes / anti-israéliennes, vous verrez de nombreux militants qui ne sont même pas musulmans qui sont favorables à ce que les musulmans appellent (la chute du Sionisme)," il continue. "Il est plus que probable ici que des connexions entre les musulmans et les militants de gauche seront prises, et une partie d'eux se rendront compte que les manifestations ne sont pas efficaces, et que la lutte armée est l'alternative."

Ces "recrues" attirées vers ISIS en raison de leurs frustrations sur leurs vies "donneront des renseignements, partageront des armes et feront du travail d'infiltration pour ouvrir la voie aux musulmans à la conquête de Rome," prédit le livre.

Le texte donne également des instructions détaillées sur la construction de cocktail Molotov, pour commencer les "guerres territoriales" locales pour aider les processus islamiste d'accaparement des terres, et à la consolidation des groupes extrémistes pour construire des armées.

Le point, dit-il, est d'aboutir à une prise de contrôle armée de l'Europe, et ils présentent un plan complexe qui comprend l'attaque des chefs des mafias locales pour prendre d'assaut Rome, à l'aide de ces outils largement disponibles comme Google Earth. Il prédit une défaite de l'alliance entre la Russie et l'Iran et de l'armée italienne pour une prise de contrôle de l'Italie par ISIS en 2020.

Ces plans font surface au milieu d'une marée montante d'antisémitisme en général, avec une récente étude démontrant que les attaques contre les juifs ont augmenté de 383% dans le monde depuis 2013, y compris une hausse des crimes de haine de 436% en Europe.

Les manifestations pro-palestiniennes étaient communes, et souvent violentes, dans toute l'Union Européenne au cours de l'été 2014, dans le cadre de l'opération antiterroriste Bordure Protectrice à Gaza.

Écrit par : Corto | 27/02/2015

"Sur sept définitions du mot «fascisme», les terroristes se réclamant de l’islam, en satisfont (si l’on ose dire) six." Sont-ils promus ou recalés ? Le Fascisme se situe dans un contexte précis d'un point de vue de l'histoire et de la géographie.
Faut-il ajouter dans un rapport "compliqué" avec la démocratie.
D'un point de vue strictement culturel nos sociétés n'en ont pas fini avec ce totalitarisme "quid de Heidegger, de Céline, de Wagner de Strauss etc."
L'imagerie qui devrait nous permettre de nous situer quelque part dans l'ignominie , devrait aussi prendre en compte les frontières issues du colonialisme qui manifestement sont en train d'exploser , nos rapports aux premiers chrétiens devraient prendre en compte l'instrumentalisation dont ils ont été victimes de la part de dictateurs en bonne place à la tribune du 14 juillet aux Champs Elysées
Observer un orient avec les sempiternelles jumelles occidentales , n'apporte strictement aucune espèce de solution , sinon une énième croisade dévastatrice parce que menée sans aucune perspective d'un après politique.

Écrit par : briand | 27/02/2015

" le fascisme est mort en 1945 – alors que le djihadisme est en plein essor.

Le communisme du XXIe siècle ?

Si l’on voulait vraiment trouver des analogies historiques, c’est d’ailleurs plutôt du côté du communisme que du fascisme qu’il faudrait se tourner.

Le professeur Jules Monnerot disait que le communisme était « l’islam du XXe siècle ». L’islamisme ne serait-il pas, lui, le communisme du XXIe siècle ?

Car, comme le communisme des origines, il utilise systématiquement la terreur pour sidérer les populations. Comme le communisme, il se veut « de tous les pays », comme l’EI refuse les identités, les traditions et les frontières. Comme le communisme, il s’affirme en rupture radicale avec les valeurs occidentales. Comme le communisme des origines, il veut un strict respect du dogme : le Coran ou le Capital, censés être lus à la lettre.

Padamalgam, les fascistes sont de retour

Désigner l’islamo-fascisme ne repose donc sur aucune analogie historique sérieuse. Mais cela sert avant tout à renouveler le « padamalgam » officiel pour le plus grand profit du pouvoir.

L’expression ne se borne pas à suggérer, en effet, que l’islamisme n’aurait rien à voir avec l’islam. Elle va plus loin puisqu’elle est destinée à nous faire croire que l’islamisme ne serait en réalité qu’un fascisme, qui nous « renvoie aux heures les plus sombres de notre histoire ».

--L'islam n'est pas un parti politique, sinon ça se saurait; c'est un concept politico-religieux de conquête par l'épée, ou, en se fondant dans la foule.

Aujourd'hui les énergies fossiles et l'argent réunissent tous les grands Z'amis des despotes de l'islam et leurs royautés.

.../...

"En outre, on n’oubliera pas que dans l’historiographie dominante le fascisme est de droite.

Donc, suivez bien le regard de notre premier ministre : les méchants islamistes sont évidemment de droite et précisément d’extrême droite. La preuve : c’est qu’ils sont antisémites.

C’est déjà ce qu’on nous suggérait de l’identité du tueur de Toulouse, jusqu’à ce que l’on découvre, avec consternation à gauche, qu’il s’appelait Merah. Comme en son temps l’attentat de la rue Copernic fut imputé à la droite extrême par la gauche, jusqu’à ce qu’on découvre qu’il était l’œuvre d’un Palestinien du FPLP.

Et si l’islamisme est fasciste cela signifie que la gauche n’en est pas responsable. CQFD."

"En Europe aussi, l’accusation « d’incitation à » la haine est largement utilisée contre ceux qui dénoncent l’immigration ou l’islamisation, comme aux Pays-Bas ou en Allemagne par exemple, alors même qu’on ne peut leur imputer d’actes criminels précis – à la différence notable des djihadistes qui, eux, ont du sang sur les mains.

Mais quand il s’agit de protéger le Système, le « padamalgam » ne vaut plus !

Par un habile retournement, le combat contre l’islamo-fascisme va permettre de fourbir de nouvelles armes… contre ceux qui refusent l’islamisation et la soumission de l’Europe – et que le Système traite de fascistes…

Les djihadistes doivent penser que ces roumis sont décidément trop stupides.

Michel Geoffroy
18/02/2015

Écrit par : Pierre NOËL | 27/02/2015

Que penser du mot "démocratie", aujourd'hui? Quelle est sa définition non selon l'"idéologie" mais le vivre ensemble?

A quand une nouvelle étape, cette fois:
ommunauté fraternelle non entre gens de "caste" mais entre tous?

Fraternité: tout remettre à plat, d'urgence à condition d'admettre que les pires germes d'égoïsme, d'indifférence, de rapacité ne se trouvent pas qu'en les sous-sols des "riches"!

Ensuite? question de moyens.

Observer tout simplement même sans le vouloir, par la rencontre, ce que devient un "bon" pauvre une fois enrichi?!

Tous dans le même sac? non. Mais...

Fin des "bons" pauvres et "mauvais" à gommer.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/02/2015

Pierre Noël, nul besoin de rappeler que l'opium des peuples a été substitué par les mythes socialistes et autre enfumage reprenant les mêmes tonalités que celles des pontifes de l'ère chrétienne.

Il suffit, à nouveau de relire l'histoire de France, de 1789 à la IIème république en passant par les trois glorieuses pour comprendre que les radicaux de gauche fricotaient main dans la main dans leurs entreprises colonisatrices et salvatrices de ces peuples analphabètes !

Comment la gauche française reprenait les chemins des églises une fois en terres conquises étendards en Os de liche !

Malraux en avait assez écrit que la gauche tenta de l'ignoré en le couvrant d'hommages, les faits sont les faits et à nouveau la pensée anti-opium ne retrouve ses repères qu'adossé aux dominations les plus primitive, faut-il à nouveau réinventé la roue dans cette reconquista à la sauce islamiste ? Pas la peine, la gauche ne peut pas s'exprimer sans se comparé à pire qu'elle, il lui le diable pour exister !

Écrit par : Corto | 28/02/2015

Le mythe du labyrinthe avec Thésée et le fil d'Ariane n'est en rien opium pour les peuples du moment que l'on a saisi par fil d'Ariane le fil conducteur en chaque vie nous tirant vers le haut, l'issue.

Bon sens, bonne direction... bon vent (souffle de l'Esprit)!

Ainsi en va-t-il pour l'ensemble des mythes qui ont forgé notre culture.

Un bon auteur, Paul Diel: subconscient peuplé de monstres, forces des ténèbres. Surconscient, les forces de Lumière.

Contes de fées: il y a lumières et lumières telles celles des fenêtres de la maison de l'ogre du Petit Poucet lequel Poucet loin de s'apitoyer sur son sort cherche comment s'en sortir lui et ses frères en faisant appel à son sens de l'observation, de la débrouillardise avec en dernier mais non moindre le sang-froid.

"Si vous ne redevenez comme l'un de ces petits vous n'entrerez pas dans le Royaume"! lequel selon Jésus de Nazareth n'est pas temporel c'est-à-dire de "ce" monde... vallée des larmes.

Mouchoirs!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/02/2015

Corto, il faut rappeler qu'il existe une gauche protestante qui ne dit mot mais consent. Elle est assez puissante dans les associations et fédérations de parents d’élèves, également dans la fonction publique.

Celle-ci se trompe lourdement au sujet de l’islam qui serait la religion des pauvres de l’hémisphère sud. Ce faisant, elle pense qu’il y a un bon islam, un islam modéré. Ensuite il y a l’extrême gauche et les syndicats proches du parti communiste et du front de gauche qui, pour des raisons idéologiques et d’adhérents islamistes, pensent à tort par ignorance que les croyances musulmanes sont comme le christianisme : « beau et brillant » -que le coran, la sunna et les hadiths sont comme la bible.

C’est une erreur mortelle à moyen terme (trente années) Le mot fasciste mis à droite fait croire que les islamistes seraient de droite ou d'extrême droite et des fascistes. Lorsque l’on y regarde de plus près c’est faux, Mussolini, Hitler, Staline, Mao, Castro etc, sont tous socialistes et fascistes.

Michel Geoffroy a raison, il donne des explications assez convaincantes, même si le mot fasciste a pris plusieurs définitions ou connotations avec le temps, un peu comme le mot « antisémite » envers les arabo-musulmans.

Trois définitions du mot fasciste sont proposées par le dictionnaire Larousse :

 Régime établi en Italie de 1922 à 1945, fondé sur la dictature d'un parti unique, l'exaltation nationaliste et le corporatisme.

 Doctrine ou tendance visant à installer un régime autoritaire rappelant le fascisme italien ; ce régime lui-même.

 Attitude autoritaire, arbitraire, violente et dictatoriale imposée par quelqu'un à un groupe quelconque, à son entourage.

Écrit par : Pierre NOËL | 28/02/2015

N'y a-t-il pas de la part des opposants à toute religion une "attitude autoritaire, arbitraire (partiale, empreinte de préjugés inconditionnels, idées fixes, obsessionnelles et schémas, parti pris) violente et (forme, ton comme style) dictatoriale"?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/02/2015

P.S.
A qui de droit:

Le terrorisme Daech n'a rien à voir avec de droite, de gauche ou du centre le protestantisme.

Croyez-vous que Jésus revenant accepterait sans autre ce qui est arrivé aux juifs?

L'Inquisition?

Les propos de table de Luther tels que Jules Isaac en fin de citation (Jésus et Israël, Fasquelle) s'écrie: "Patience Luther, patience: Hitler viendra."! ?


Il est exact que certains pasteurs sont ouverts à l'islam leurs motivations, désintéressées ou non, les regardant.

Avant eux d'autres tels le Père de Foucault ou, plus proche, le lausannois abbé Maurice Zundel.

Mais Luther devait-il prendre le risque de ce que l'on appellerait aujourd'hui un schisme ou quitter son état monacal?

Pour deux raisons:

la méconnaissance des textes bibliques par l'ensemble des fidèles catholiques

le célibat des prêtres non conforme à la Bible laquelle non seulement n'interdit pas le plaisir sexuel mais n'est pas non plus conforme à la volonté divine selon laquelle, par le choix du récit littéraire d'Adam et d'Eve, il faut une compagne à Adam "parce qu'il n'est pas bon que l'homme soit seul".

Le judaïsme n'ayant pas en 2000 ans reconnu le prophète qu'était Jésus autrement dit "le souffle divin", non l'homme! qui l'inspirait en admettant que prochainement, récupération ou pas, il désire faire savoir qu'il a changé d'avis... Jésus se sentirait-il concerné ou estimerait-il qu'il ne lui revient pas, n'étant en fait en aucun cas plus ce "Jésus" d'il y a 2000 ans, qu'il ne lui appartient pas de juger du rapport que le judaïsme entretient avec ce souffle divin que nous nommons l'Esprit de vérité unique si on veut le dire de cette manière "Fils de Dieu"?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/03/2015

Pierre, il est clair que dans un dictionnaire français, on va plutôt parler des fascismes allemands et italiens, il suffit de prendre des dictionnaires allemands et italiens pour y trouver peut être d'autres définitions !

Je préfères me référer sur l'histoire de France ou éventuellement d'Angleterre pour expliquer les origines des ces dérives, premièrement parce que j'ai fait une partie de ma scolarité en France et que je ne connais pas l'histoire contemporaine ou récente de l'Allemagne ou de l'Italie, hormis les épisodes liés au dernier conflit mondial. Concernant le dernier conflit mondial, tout laisserait penser que l'Allemagne est uniquement responsable des dérives fascistes auxquelles nous faisons tous allusions lorsque nous tentons d'expliquer la genèse la plus visible du fascisme occidental reconnu historiquement, ce qui me semble terriblement faux et tronqué.

Selon mes observation de l'histoire des républiques, rien ne sert de vouloir se focaliser sur l'histoire de l'Allemagne ou de l'Italie, ne chercher pas, les origines sont anglaises, mais reprises et plus largement revendiquées suite à la "révolution" française suivit de l'Empire, des trois glorieuses et tout le carnaval représentatif mis en scène en France. Disons que la France reprend l'oeuvre de Dante 5 siècle plut tard à la lettre !

Le sérieux et le pontife des "institutions" dantesque n'ont aucunement souffert avec la révolution et la république et les mythes y sont restés intactes, transformés certes, mais intactes dans leur ampleur, l'humanité n'a fait que reproduire les paternes démentielles simplement en modifiant les apparences et les terminologies.

C'est la raison pour laquelle, mieux vaut (peut être) se fier aux politiques laïques revendiquant une appartenance catholique ou autre qu'à des socialistes. Ces derniers en se détachant de leurs pratiques cultuelles n'ont fait reconstruire de nouveaux mythes et rituels singeant les tares passées avec des "morales" encore plus menteuses et hypocrites. Alors que les mouvements libéraux restaient réfractaires aux attitudes maniérées héritées de la domination de l'église, les socialistes eux, bien que se disant totalement étrangers à cette institution, ont repris l'ensemble des attitudes maniérées de cette "divine comédie" scabreuse et sanguinaire basée sur le double langage et le ton monarchique propre aux systèmes catholiques de base.

D'ailleurs les socialistes ne cessent de jouer des épaules avec l'institution mère, nous le voyons avec les mariages pour tous. Chers lecteurs, ne vous étonnez pas d'ici peu de constater que le PS français n'a fait qu'ouvrir la voie du Vatican avec ces positions d'apparences anti-cléricales, mais qui vont très vite "révolutionner" les institutions catholiques. D'ici peu, vous verrez le pape oeuvrer pour le mariage pour tous et ce n'est que dans cette optique que la gauche s'est déterminée aussi promptement dans cette voie hasardeuse et si proche des pratiques des prêtres de l'église catholique. Le mariage pour tous, n'est rien d'autre que l'officialisation des mariages homos entre prêtres !!

Maintenant, les divisions des élites socialistes, au travers de divisions, engagent également des alliances traîtres avec l'islam, sans réelle considération d'appartenance à l'une des dérive de religion plutôt qu'une autre. Les socialistes se sont rendus compte que l'islam ferait tout aussi bien l'affaire que l'église catholique, tous simplement, car le socialisme ne survira pas sans ces fausses luttes contre des pseudos ennemis devenus fraternels.

Napoléon, lui avait fait la distinction entre les mythes destructeurs et une république réellement laïque, et c'est là que je rejoins les positions du bonapartiste Zemmour, mais c'est un très long débat !!!

Écrit par : Corto | 01/03/2015

Donc en réponse à Myriam qui déclare :

"N'y a-t-il pas de la part des opposants à toute religion une "attitude autoritaire"


Non, Myriam, le domaine des "religions" appartiennent à la sphère privée, rien qu'à la sphère privée, et la vrai république n'a pas à intervenir dans ces zones appartenant uniquement à la sphère privée.

Cependant, tant le christianisme que l'islam, eux ne le voient pas ainsi !

Le catholicisme et l'islam ne sont pas spirituels, mais que politique !

Écrit par : Corto | 01/03/2015

Tous, sans exception, sommes dotés de pulsions pour quelques-unes de vie, de mort, matérielles, sexuelles, spirituelles le tout entre tous s'interpénétrant y compris à notre insu.
Et déclarer s'y refuser, prenant parti, donc, participe à l'ensemble par l'attirance comme par la répulsion.

La laïcité ne combat pas les religions qui n'ont pas à se mêler des affaires de l'Etat qui, lui, légifère, augmente ou réduit les budgets selon les critères qui, concernant les religions comme les autres domaines, lui sont propres.

Corto, je maintiens mon commentaire. J'y ajoute, pour la foi, pour les croyants a priori le droit, le devoir (de responsabilité) de se demander si Jésus revenant ne s'interrogerait pas sur lui-même d'il y a 2000 ans tel que rapporté dans les évangiles.

Si souffle divin il se trouve Jésus était-il bien toujours incontournablement inspiré par ce souffle ou, homme, faillible, donc, faisait-il la sourde oreille comme n'entendant pas ce qui lui était comme murmuré ou, hélas, parfois, n'entendant ou comme n'entendant ce qui ne venait pas d'"En-Haut"?!

Un Jésus-miroir à nous tendu.
A Jésus-miroir à notre image (un point de vue de l'hindouisme) par le fait nous renvoyant à nous-même.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/03/2015

Ce Jésus ne reviendra pas comme, semble t-il, il n'a jamais existé, toute cette fable relève de Disney-world, même les théologiens du Vatican ont finit par le reconnaître !

Écrit par : Corto | 01/03/2015

@ Corto

les auteurs sérieux ne manquent pas d'informer leurs lecteurs sur divers fragments de vies d'autres que Jésus avec confusion reconnue mais si vous êtes informé sur les Sages Chammaï et Hillel vous ne pouvez ignorer que la voie évangélique est celle du pharisien Hillel (les pharisiens des évangiles n'étant pas les pharisiens historiques éclairés et tolérants. Pour leur soi-disant hypocrisie par besoin de chercher bien loin des pharisiens pourquoi pas non juifs ainsi qu'au moins "modernes")!

Le mépris de l'élite pour les gens de Galilée ("Peut-il venir quelque chose de bon de Galilée")! rejoint précisément les paysans et artisans de Galilée auxquels on reprochait d'"en prendre à leur aise" avec les écrits sacrés. Les élèves de ces deux Ecoles menaient de vives controverses mais les élèves de Maître Hillel non violents dits "doux comme des agneaux" finissaient toujours par laisser le mot de la fin aux "chammaïstes", par contre, vous, Corto, commencez à m'échauffer... sérieusement!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/03/2015

P.S. A Béthanie, en Galilée, habite une famille chère au cœur de Jésus, Corto, celle de Marthe, Marie et leur frère Lazare. La Bible disant toujours encore autre chose que ce qui est immédiatement lisible, la mort, à part la mort que nous connaissons est l'état de celui qui s'est détourné de Dieu par la non observance de la Loi (les cinq premiers livres de la Bible) (à preuve, à propos de Lazare mort "sentant" déjà que d'une personne particulièrement corrompue nous disons volontiers qu'elle "pue"! ce qui est la raison pour laquelle le mot RETOUR revient sans cesse dans la Bible: RETOUR à Dieu (un théologien juif d'un passage biblique, Corto, peut, pouvait présenter jusqu'à une quarantaine d'interprétations différentes (de l'Ecole de Maître Hillel, donc!) ce qui est particulièrement intéressant concernant l'islam qui par ignorance (ignorance,bête noire du bouddhisme!) prétend dans et par le coran que les Juifs "ne savent pas lire leurs Ecritures"!

De la Loi Jésus (existé ou non quelqu'un a pensé puis dit puis écrit (ou quelqu'un d'autre plus tard) que "ce n'est pas l'homme pour la Loi mais la Loi pour l'homme. Non l'homme au service de la Loi mais la Loi à son service. De même si vous êtes arrêté à un feu rouge mais qu'apparemment il n'y a aucune raison de ne pouvoir circuler il arrive que vous trouviez les feux de la circulation "insensés juste là pour nous contraindre, nous "empêcher de vivre"! alors qu'en réalité tout a été mis au point pour éviter de la circulation ses pires tragédies. A chacun le soin de réaliser que ce qui s'impose en plein désert, en temps de nomadisme est une chose en attenant de céder la place à une autre en conditions de vie différentes restant l'essentiel l'amour des autres comme de soi-même "fais à ton prochain ce que tu souhaites qu'il te fasse) aujourd'hui, pourquoi pas, Corto, les Droits de l'homme?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 02/03/2015

Ne cherchez pas, aucune écriture de l'époque ne fait la moindre allusion à votre histoire mensongère, hormis quelques torchons datant de la fin du 4ème siècle qui ne sont même pas des originaux !

Ni Hilel, ni Shamai, et surtout, no Flavius Joseph !!

Aucun scribe, aucun historien de l'époque d'Hérode ne fait allusion à ce personnage dont les faits sont à 100% inspirés d'histoires provenant de Perse, de Mésopotamie, d'Egypte et d'autres sources, comme l'histoire des rois mages, histoire reprise à 100% des Zoroastres, l'histoire de l'étoile qui ne joue pas à 100 ans près avec le passage d'une météorite etc., etc........

C'est du pipeau !!

Une histoire inventée de toutes pièces par les romains et les grecs pour devenir monothéistes, rien d'autre !!!

Comme je le dis, même le Vatican a finit par admettre que leur idole n'a jamais existé, impossible qu'un personnage aussi important selon les évangiles, n'ait pas laissé de traces dans les milliers de récits écrits à cette époque, le peuple du livre consignait tout par écrit et malgré des tonnes de documents de l'époque et des tonnes de fouilles archéologiques, aucune trace de ce "Messie" ne faisant que marcher les fabriques chinoises de figurines pieuses !

Et c'est ce mensonge grossier gardé à coups de bûchers et de massacres que l'occident est arrivé au fascisme, rien de plus à dire !!

Écrit par : Corto | 02/03/2015

C'est du pipeau, je n'arrête pas de l'indiquer !

Écrit par : Pierre NOËL | 02/03/2015

https://www.youtube.com/watch?v=dzmm9uFBIKE#t=61

Écrit par : Corto | 02/03/2015

Hein, que vous avez été tenté de recopier le programme politique de l'udc ? Coquin !

Écrit par : petard | 02/03/2015

Par la généalogie, des experts (non des amateurs), ont retrouvé l'endroit où a vécu la famille de Joseph avec Marie, sa seconde épouse. Enfants des deux mariages dont Jésus "bâtard, fils d'impure" demeuré dans les mémoires, transmis au cours des siècles "non heureux en famille" ce qui
peut déboucher sur tout sauf sur du "pipeau" par exemple les travaux de Boris Cyrulnik sur la résilience.

Pipeau, aimable parce que modeste instrument de musique pour accompagner des chants villageois comme Allons danser sous les ormeaux... De quoi rejoindre par l'imaginaire ou presque pour Jésus l'aimable famille d'accueil de Béthanie en Galilée. Pipeau préférable aux habituelles ratiocinations non fondées.
Après lecture des commentaires de Corto... qu'il s'appuie maintenant sur des "théologiens du Vatican"! pour nier l'existence de Jésus de Nazareth, dont il est reconnu, fait notoire, depuis toujours qu'il n'a laissé que très peu de traces dans l'Histoire est relativement gratiné!
Pour ceux qui ont pratiqué, douté, cherché, etc., en définitive que Jésus l'homme ait vécu ou non n'a pas grande importance mais pour ceux qui sont au courant du statut des femmes à l'époque... ce que dit, par "Jésus" ou non, Evangile de Thomas, à son disciple Pierre à savoir de bien vouloir ne pas écarter Marie, une femme, de la communauté cat "tout comme toi elle a une âme"! n'est pas anodin voire également "encore et toujours" pour aujourd'hui inutile.

A chacun son "pipeau", Messieurs.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 02/03/2015

Myriam, "Nazareth n'existait pas à l'époque d'Hérode, ou alors, il s'agissait d'un hameau de deux maisons, et il ne s'appelait pas "Nazareth" avant le 8ème siècle de l'aire vulgaire !

Vous confondez avec les nazoréens, une "secte" juive dont les adeptes, les "nazrés" étaient végétariens, ne buvaient pas d'alcool etc...

Encore des conneries répétées depuis de siècles sans qu'aucune remise en question ne fut possible sans se faire écarteler et passé au bûcher !!

Myriam, en histoire des religions, vous ne m'enfumerez pas avec vos comptines !!!

Écrit par : Corto | 02/03/2015

De plus, au vu des découvertes faites par les archéologues israéliens, le Vatican serait prêts à n'importe quel sacrifice de chrétiens, pour autant qu'ils soient des ennemis d'Israël !!!!

Comme je l'avais déjà souvent écrit, 1 chrétien tué monstrueusement en moyenne toutes les 5 minutes rien qu'au Moyen-Orient, dans un silence total, alors que le même Vatican s'insurgeait pour chaque terroriste du hamas neutralisé par Tsahal !

Voilà ce qu'est le christianisme catholique au 21ème siècle !

Rien d'autre !!!!!!!

Écrit par : Corto | 02/03/2015

Veuillez vous informer sur Nazareth, de même sur Jérusalem en ses tous débuts.
Si vous preniez la peine de lire les commentaires vous auriez réalisé non seulement que je ne cherche pas à vous "enfumer" (à la limite vous, Corto, comme écrit, m'échaufferiez...) mais qu'il est possible d'avoir une vie spirituelle non en s'appuyant sur Jésus aveuglément mais, qu'il ait existé ou non, en en faisant une sorte de support voire miroir à réflexion nous renvoyant à nous-même...

Mais, comme enseigné dans les évangiles, notamment, il y a un temps pour tout.
Un/e futur Maître spirituel universel pour d'autres problèmes que ceux d'il y a deux mille ans. Départ dans les étoiles à la recherche d'autres mondes. Y apporteras-t-on le meilleur, le pire de nous-mêmes: ravages, beauté, capacités (non "rapacités") cognitives, œuvres d'art, bref, Corto?

Écrit par : Antoine | 03/03/2015

Erreur dans la signature du précédent commentaire.

Corto, Vous retrouverez "Antoine" sur un autre blog à propos d'une "claque" que vous pourriez bien finir par recevoir en plein dans votre "beignet"! à force d'insulter personnes, peuples et pays.

Écrit par : Myriam Belakovsy | 03/03/2015

P.S. Monsieur cuénod qui doit en avoir sec m'accordera sans doute ces ultimes lignes à Corto:
Si vous souhaitez, Corto, parler confusion, malentendu ou confusion évoquez Barabbas: forme grammaticale possible Barabbam, c'est à dire Fils du père nom que se donnait aussi "Yeshua ben Myriam"... sinon de Nazareth! Il se trouve que ces deux "fils du père" portaient le même prénom soit Yeshua donc, naïvement ou non la question posée au peuple prêtait à confusion: de quel Yeshua Barrabas ou barrabam (à entendre de loin, à "ouïr"?!) voulait-il la libération au point de crier: "Que son sang retombe sur nous et sur la tête de nos enfants"!

Libération d'un brigand connu ou libération d'un rabbi aimé du peuple (par le fait, du point de vue du pouvoir, à éliminer)?!

Écrit par : Myriam Belakovsy | 03/03/2015

Myriam, Nazareth n'existait pas il y a 2'000 ans, confirmé !

C'est fou comme vous fuyez la réalité et cessez de m'insulter svp !

Les évangiles tout comme les épîtres furent élaborés à l'arrache à partir du début du 4ème siècle, aucun écrit datant d'il y a 2'000 ans ne confirme le contraire, aucun !!

De plus, les premières statues de ce que vous appelez "Jésus" avant que l'invention "INRI" n'apparaisse et datant du début 5ème siècle ou fin du 4ème semblent plus représenter une femme crucifiées qu'un homme, sans barbe et avec une poitrine, tout comme cette mandole du christ de Toulouse ou comme la dernière découverte archéologique en Espagne :

http://www.seneweb.com/news/D%C3%A9couverte/un-jesus-sans-barbe-decouvert-sur-une-re_n_137435.html

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/non-le-christ-ne-portait-pas-la-barbe_1609112.html#

On voit très bien qu'à chaque trouvaille archéologique datant du 4ème siècle que les comptines en vogue depuis plus d'un millénaire ne collent pas à la "réalité", tout s'inverse !!!

Maintenant que les chrétiens voient les musulmans continuer leur oeuvre de massacres et de monstruosités, ils crient à la barbarie, mort de rire !!

Écrit par : Corto | 03/03/2015

Les manuscrits les plus anciens donnent à Barabbas le prénom de Jésus, mais celui-ci a été ensuite écarté des manuscrits postérieurs, autant pour des raisons de rédaction par les scribes (Charles Perrot) que pour éviter qu'il y ait deux Jésus dont un voleur (Hyam Maccoby citant Origène et Etienne Trocmé). Concernant le prénom de Jésus que Barabbas portait dans l'évangile selon Matthieu en 27,16-17, Origène écrivait en effet: « il ne convient pas de donner ce nom à un personnage inique et, d'ailleurs, aucun pécheur n'est ainsi nommé dans les Écritures »1. Pourtant, les plus anciens fragments de cet évangile qui ont été retrouvés, datant du iiie siècle, appellent en effet Barabbas du prénom de Jésus. La correction dans les versions ultérieures pouvant être intervenue plus tard1.
Hyam Maccoby et d'autres soutiennent même que Bar Abba, est en réalité une construction fictive issue d'une dissociation de la personne de Jésus, et s'appuient sur l'étymologie « fils du père » (en araméen, bar = fils; Abba = père)2. Il s'agirait alors de faire la distinction entre les deux faces de Jésus, Jésus détesté et Jésus aimé par la foule, un Jésus condamné et un Jésus lavé de ses péchés, un Jésus politique et un Jésus spirituel. Plus globalement, la figure de Barabbas est hautement énigmatique et entraîne des interprétations littérales ou symboliques3.

Écrit par : Corto | 03/03/2015

On lui a apporté du thé, de la viande, du riz et de la soupe. Elle a pensé que ces hommes étaient plutôt accueillants. Une fois le repas terminé, on lui a dit en se moquant d’elle: Vous venez de manger votre fils

Comme le rapportent plusieurs médias britanniques, dont le Sun et leDaily Mail, Yasir Abdulla avait quitté l’Angleterre pour rejoindre l’Irak afin de combattre l’Etat islamique. Son village natal situé au Kurdistan, qu’il a quitté en 2000, est sur le point de tomber dans les mains du groupe terroriste.
Yasir Abdulla est revenu en Angleterre la semaine passée. Il a décrit son quotidien aux médias britanniques, dont un témoignage qui fait froid dans le dos. Il se rappelle qu’une maman d’origine kurde avait fait le déplacement à Mossoul afin de discuter avec les djihadistes de l’État Islamique pour une éventuelle libération de son fils.
Horreur absolue

« Elle était déterminée à retrouver son fils », raconte Yasir Abdulla, 36 ans. « Elle a demandé de ses nouvelles aux membres de l’EI. Ils lui ont dit de s’asseoir après son long voyage et qu’elle recevrait de la nourriture. On lui a apporté du thé, de la viande, du riz et de la soupe. Elle a pensé que ces hommes étaient plutôt accueillants. Une fois le repas terminé, on lui a dit en se moquant d’elle: vous venez de manger votre fils. »
Yasir Abdulla poursuit en racontant la manière dont l’État Islamique sème la terreur en Irak.
« Je veux finir le boulot »

« Ils menacent les habitants de Mossoul de les enlever, de les enterrer vivants ou de les jeter au feu s’ils n’obéissent pas », poursuit l’homme qui vivait jadis dans le West Yorkshire.
Malgré tout, Yasir Abdulla a confirmé son intention de retourner au Kurdistan: « Je veux finir le boulot », conclut sans détour Yasir Abdulla.

Écrit par : Corto | 03/03/2015

Corto, allons dans votre sens. Interprétation suivante: en arrivant à Jérusalem les pèlerins déposaient leurs affaires en de grands vestiaires avant de monter au Temple. Judas, selon les évangile, cherchait une occasion pour trahir Jésus. Ce jeune Jean "couché sur le sein du Seigneur"? Plus tard au Jardin des Oliviers baiser de Judas à Jésus. Jésus: "C'est par un baiser, Judas, que tu me trahis?! De quoi Judas pourrait-il bien avoir accusé Jésus?
Poster quelques personnes en ces vestiaires chargées de faire courir le bruit que Jésus est un homosexuel ("homosexuel"! voyez la Torah, Corto) impossible?

Un peuple "mis au courant" par le moyen de vestiaires... médiatiques comme signalé, un peuple secoué jusqu'aux tripes, "malade": un hypocrite, un menteur, ce rabbi adulé?!

Comment dans ces conditions, dès lors! ne pas réclamer sa condamnation à mort "Barabbas en ce cas valant finalement mieux qu'un tel imposteur"?!

Corto, à partir de ce récit, des "hypothèses", sans plus, possibles, il vous est ici parlé non "Histoire" mais situations de vie sans plus.
Histoires d'hommes.

Il en existe une autre.
Judas n'a pas trahi Jésus mais alors, là, je crois que Monsieur Cuénod...

filons sur la pointe des pieds "ni vu ni connu"!

Écrit par : Myriam Belakovsy | 03/03/2015

@Myriam Belakovsky:
Je vous recommande vivement de lire l'œuvre de Shlomo Sand ex -soldat de Tsahal pendant la guerre des six jours ce qui le différencie des donneurs de leçons TDG compatibles.
Son travail tente à démontrer qu'un peuple se construit par un récit mythique sorte de légende fondatrice d'une identité cela vaut pour Le Judaïsme est ses fantômes Moise etc. mais aussi pour d'autres juifs comme Jésus juif parmi les juifs avec certainement des frères et sœurs peut-être une femme , et évidemment une éventuelle descendance "Da vinci code"

Écrit par : briand | 03/03/2015

Myriam, des récits qui datent au plus tôt de la fin du 4ème siècle !!

Hormis, justement, puisque vous parlez de Judas, de l'évangile de Judas, non reconnu par le Vatican et aux 2/3 détruit, semblablement volontairement suite à 30 ans de stockage inadapté dans le coffre d'une banque genevoise.

N'allez pas du coq à l'âne à chaque commentaire, le sujet de ce blog est l'islamo-fascisme précédé par le christiano-fascisme, mythe éculé et sans fondement historique !

Dans les restes de l'évangile de Judas, le plus ancien des documents connus, l'évangile de Judas écrit plus d'un siècle après la mort de judas semble expliqué que cet évangile se base sur des tentatives grecs de créer une nouvelle religion et que le personnage central est fictif !

Écrit par : Corto | 03/03/2015

@ briand, je répondais à Corto...

En suivant l'enseignement de Maître Hillel opposé non violent à Maître Chammaï (d'où "chamailleries"!) la recommandation de Jésus, apportée par les évangiles, est qu'il ne faut pas lui dire Seigneur, Seigneur! mais faire la volonté de Celui qui l'envoie... amour du prochain, partage, pardon. Ensuite, selon livres, que Jésus n'est pas forcément mort sur la croix mais qu' ensuite absolument déboussolé lui-même il est parti en Inde, traces de son passage, voire tombeau, au Cachemire et que le bouddhisme a particulièrement retenu son attention. L'art du bonheur, par le dalaï-lama et le psychiatre Howard Cutler traduction Adrien Calmevent (aimable nom de famille: "Quand la brise vagabonde Je lui chante ma ritournelle...
est en cours de lecture comme moyen de "suivi" concernant Jésus.

Merci pour vos aimables lignes, briand, qui me consolent de cet effarant Corto. On a dit que l'éventuelle descendance de Jésus aurait passé par les Capet...?

Écrit par : Myriam Belakovsy | 03/03/2015

Corto, j'ai écrit quelques premières lignes sur ce que je ressentais en lisant ce précieux article de Monsieur Cuénod tellement complet et éclairé qu'en ce qui me concerne je ne vois pas ce que j'aurais pu ajouter, nier ou trouver quelque chose à redire.
Ensuite je n'ai fait que vous répondre.
je ne vous dirai pas que vous n'avez pas éternellement à repartir dans le passé mais je crois le message d'amour, qu'il soit historiquement du Christ ou non, de pardon et de PARTAGE mieux à même d'amener la paix à laquelle nous aspirons que les éternels retours en arrière... quand-bien même historiques ou passant pour tels ... La devise des résilients qui sont en fait à leur manière également des Résistants est "En avant"! Pendant que vous regardez en arrière comment voyez-vous ce qui arrive, vous arrive devant éventuellement vous "arrive dessus"! Tôt ou tard? casse-gueule assuré.

Écrit par : Myriam Belakovsy | 03/03/2015

Mais vous oubliez les centaines de millions, des milliards d'humains massacrés au nom de celui que vous appelez "christ" !

Vous ne pouvez pas débattre sur le fascisme islamiste tout en arguant avec des "messages d'amour" chrétiens, qui a fait et qui continue de faire des millions de victimes sur terre au 21ème siècle, au point de ne pas défendre ses chrétiens d'Irak et du Moyen-Orient !!

Le fascisme est tout aussi violent dans le fait de laisser massacrer les siens, à la place des victimes, qu'à la place des bourreaux contre lesquels les églises se taisent de manière aussi coupable.

En fait, les chrétiens refuseraient de défendre les chrétiens massacrés par les musulmans sous prétexte d'avoir pratiquer "l'amour" pendant 17 siècles ?

Non, Madame, les chrétiens laissent les leurs se faire massacrer uniquement afin de ne pas soulever les débats concernant les horreurs commises par le christianisme passées et présentes !

Non, je ne regarde pas en arrière, je regarde les centaines de milliers de chrétiens assassinés chaque année par musulmans dans le monde du 21ème siècle !

Écrit par : Corto | 03/03/2015

En conclusion "pas de passé", pas de présent, donc pas de futur !!!

Mensonges, meurtres, trahisons et vidéos tapes !!

Écrit par : Corto | 03/03/2015

Vous arrive-t-il, Corto, de regarder en arrière concernant vos propres erreurs, manquements, mensonges, jeux cruels sur un insecte, (peut-être pas vous du tout mais songez aux collections de papillons en l'occurrence, à chacun son petit Auschwitz ou Dr Mengele; son Ravensbrücke, ses analyses "médicales"!
Le passé nous le portons en nous individuellement comme collectivement. N'y pouvons rien faire ni rien changer y compris génétiquement aux empreintes imprégnant bien souvent à notre insu nos paroles, nos pensées et nos actions.

"En avant"! ne se pouvant que par le présent sans lequel pas d'avenir lequel selon ce que nous en faisons nous sera ainsi qu'aux autres soit bénédiction soit malheur.

Je ne puis empêcher le massacre d'un insecte dans le passé mais je puis veiller, pratiquer la vigilance concernant les "jeux" d'un enfant pas d'hier mais d'aujourd'hui voire cet "instant même" qui sous vos yeux, Corto é votre lecture sera déjà du passé écrit du passé...

Si vous souhaitez bon appétit à quelqu'un qui a déjà mangé, Corto, c'est à la fois trop tard pour le repas passé et trop tôt pour le prochain repas à venir. Moralité? Il faut s'y prendre à temps.
Connu par musiciens et chefs!
Quoi faire pour emm (...) Ansermet Ernest quand on voulait terminer moins tard les répétitions?
Rater sa propre entrée en regardant fixement ailleurs comme s'il y avait un drone en vue (ce qui peut s'écrire aujourd'hui mais n'aurait pas "joué" du vivant de cet immense musicien de Mont-La-Ville... en Suisse, hier, félicitée pour sa neutralité (chocolat suisse pendant la seconde guerre mondiale, notamment "langues de chat" pour les enfants "aujourd'hui" "bientôt" suspecte et sujette à pressions en attendant de possibles à prévisibles "sanctions"... par voies "bilatérales", sans doute.

Bon, c'est pas tout ça.
Voyons si nous sommes en rapport avec cet article.
Oups, en haut! (avecque midi qui sonne): "Ce néologisme fait florès "depuis" que (...) bon.

Quelque chose à redire, Corto?
Surtout, n'hésitez pas, prenez tout votre temps... gentiment...

Écrit par : Myriam Belakovsy | 04/03/2015

Des hommes en burqa braquent une bijouterie à Martigues
mar 04, 20151

[Vidéo] Des hommes en burqa braquent une bijouterie à Martigues
Share
Plusieurs hommes portant une burqa ont braqué mardi midi une bijouterie dans le centre commercial d’Auchan à Martigues.

Les braqueurs jouent sur l’effet de surprise. Deux hommes vêtus d’une burqa ont braqué une bijouterie à Martigues a-t-on appris de source policière confirmant une information de La Provence.
Les faits se sont passés à 12h20. Les malfaiteurs, gantés et armés de pistolets, ont menacé la responsable de la bijouterie « La vie en or » pour s’emparer d’un butin dont le montant est encore en cours d’estimation.
De précédents braquages avec le même mode opératoire
« Aucun coup de feu n’a été tiré, personne n’a été blessé », nous précise le directeur du centre commercial. « Les braqueurs se sont emparé d’un pass pour ouvrir les vitrines », indique-t-il.
De nombreux témoins ont assisté à la scène. « Certains sont choqués », déplore le directeur du centre commercial. Les deux braqueurs sont repartis à bord d’une Renault Mégane de couleur sombre, conduite par un complice.

Écrit par : Corto | 04/03/2015

Guerre raciale : “On est en force dans les grandes villes, on va venir vous chercher dans les campagnes” (vidéo)

http://breizatao.com/2015/02/28/guerre-raciale/

Écrit par : Patoucha | 04/03/2015

Il y a des années que l'on ne cesse de dire qu'il faut purement et simplement interdire la burka une fois pour toutes sans aucune exception.

Écrit par : M.B. | 04/03/2015

M.B.

Le plus fou, c'est que c'est déjà interdit depuis Napoléon (en Suisse) !!!

Mais quand la police s'agenouille devant les gangster et lèche le derche des esclavagistes clients des bordels helvétique, que faire !!!

(En Suisse, il est formellement interdit de se cacher le visage, sauf carnaval dans certains cantons et sauf autorisation spéciale avec un responsable de manifestation)

Simplement que Maudet et Leuba pour ne citer qu'eux, ne font pas respecter la loi !!!

Écrit par : Corto | 04/03/2015

Netanyahou a occupé la place de chef du monde libre en un moment terrible où il n’y a pas de chef du monde libre à la Maison Blanche !!

Écrit par : Corto | 04/03/2015

Les commentaires sont fermés.