17/01/2015

"Charlie Hebdo" ou de l’utilité du blasphème pour un croyant

 

 

4445469_charlie_545x460_autocrop.jpg

Ainsi, la couverture du «numéro des survivants» de Charlie Hebdo, dessinée par Luz représentant le prophète Mohammed, soulève des vagues de manifs dans le monde musulman. De ventripotents avocats ont même brûlé une effigie de François Hollande à Karachi (photo ci-dessous). Ce qui donne une image assez consternante du Barreau pakistanais et de son niveau intellectuel. Les foules musulmanes crient donc au blasphème, cet outrage fait à Dieu.

 

4455213_ISL5733--882363-01-02.jpg

Mais de quoi parle-t-on en l’occurrence ? Il est plutôt sympathique, le Mohammed de Luz. «Là n’est pas le problème, éructent les barbes en bataille, il est interdit de représenter le Prophète, un point c’est tout!» Ah bon? Le Plouc a lu trois fois le Coran dans trois traductions différentes (Masson, Berque, Chouraqui). Il n’a lu aucune interdiction de ce genre. D’ailleurs, des illustrations perses et ottomanes (cf. au bas du texte, cette image tirée d’un manuscrit ottoman du XVIIe siècle) représentent aussi le prophète, sans que cela ait tiré les avocats de Karachi ou d’ailleurs de leur sieste.

 

Il en va de l’islam comme du judaïsme et du christianisme réformé, l’interdit porte sur la représentation de Dieu, cet Eternel que l’on ne saurait enfermer dans l’espace-temps d’une représentation physique, au risque de faire de cette image, l’objet de l’adoration. Or, dans les religions monothéistes, c’est l’Invisible que l’on adore et non pas ses imparfaits supports.

En islam, le prophète ne doit pas être pris pour Dieu ; Allah n’a pas d’associé. Et Mohammed n’est que son ultime prophète. Dès lors, le représenter n’est pas un blasphème puisqu’il n’y a pas d’outrage à Dieu.

 

Creusons un peu le vrai blasphème, celui qui outrage non pas un homme, aussi saint soit-il, mais l’Eternel, le Créateur, Dieu, le Grand Architecte de l’Univers, bref, la puissance créatrice de la vie. En quoi ce Dieu peut-il être outragé par une injure, des imprécations, un dessin scatologique sortis du gosier ou du crayon d’un humain, mortel et faillible? Je ne sais si Dieu a des épaules mais s’il en avait, il les hausserait en signe d’indifférence. En quoi ce microbe qui s’énerve et s’agite pourrait faire de l’ombre à l’Eternel qui n’est que lumière?

 

Les barbes en batailles postillonneront alors que ce n’est pas Dieu qui serait outragé par ces dessins, mais les croyants qui lui sont fidèles. C’est leur foi qui serait ainsi atteinte.

 

La foi, c’est cette force intérieure, cette certitude inexprimable que seule la vie est permanente et que l’amour est son bras armé. La foi, c’est la voix sans le son, la parole sans les mots, la musique sans les notes. Vous pouvez essayer de la chasser si elle vous a visité ne serait-ce qu’une fois, mais elle revient toujours sous des formes diverses. Elle est là pour vous dire: «Tu vas mourir un jour. Mais ce ne sera pas le dernier mot.»

Alors, cette foi-là personne ne peut l’atteindre. Les injures, les insultes, les calomnies glissent sur elle comme sur les plumes d’un cygne toujours immaculé. Même les hommages outrés à Dieu, les bondieuseries ridicules, les dévotions hypocrites – qui sont pires que les insultes – ne sauraient ternir son plumage.

 

Dès lors, ceux qui crient actuellement au blasphème se sentent atteints dans leur ego, dans leur identité culturelle mais pas dans leur foi si, toutefois, elle leur est venue. C’est la haine de la démocratie qu’ils expriment et en aucun cas l’amour de Dieu qui n’a nul besoin de tels défenseurs.

 

Venons-en au blasphémateur; il prend en compte Dieu en le prenant à partie. Lorsque l’anarchiste Proudhon est reçu Franc-Maçon à la Loge «Sincérité, Parfaite Union et Constante Amitié»  à Besançon, à la question «que devez-vous à Dieu», il répond: «La guerre!» Ce qui ne l’a d’ailleurs nullement empêché de poursuivre sa carrière maçonnique.

 Lorsqu’on fait la guerre à quelqu’un, on ne l’ignore pas, on ne le nie pas. Au contraire, on le scrute, on l’observe, on imagine une stratégie à son propos, on trame des tactiques pour tenter de le circonvenir, on ourdit des complots pour essayer de le déstabiliser.

Le blasphémateur se dit athée mais il n’est pas indifférent. Il éprouve, au fond, une forme de foi.

  

Ensuite, Le blasphème représente une chance pour l’humain qui a la foi. Car le blasphème s’adresse toujours à un support de l’image de Dieu. Il est impossible d’insulter l’Invisible qui est, par nature, insaisissable ou de le caricaturer puisqu’il est sans visage. Le blasphème s’attaque donc aux emblèmes figurant (ou défigurant) Dieu. Or, trop souvent, les dévots confondent Dieu avec l’un de ses emblèmes. C’est ce bout de bois ou ce livre sacré qu’ils adorent et non pas la puissance de vie. Ils vénèrent donc des idoles, c’est-à-dire des illusions créées par la vanité humaine. En vilipendant l’emblème, le blasphémateur permet au croyant de distinguer entre le bon grain et l’ivraie, entre Dieu et ses supports.

 

Que l’Eternel protège ses blasphémateurs !

 

Jean-Noël Cuénod

4557403_6_3728_le-prophete-mahomet-illustration-d-un_83cbca393819368c752884f2c80ce2df.jpg

 

17:06 | Lien permanent | Commentaires (42) | Tags : charlie hebdo, islam | |  Facebook | | |

Commentaires

Dieu a fait l'Homme à son image !
Sacré connard de Dieu d'avoir fait autant de minables !

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 17/01/2015

Bravo et merci pour ce beau texte, intelligent et sensé auquel le pasteur que je suis adhère. Il demeure que toute personne jouissant d'une grande audience médiatique, comme un journaliste, devrait, en ces temps troubles, joindre à l'usage de sa liberté d’expression, une attention toute spéciale à l'égard de celles et ceux qui, même pour de mauvaises raisons, se sentiraient blessés, voire meurtris, par telle déclaration, image ou geste. Se retenir pour ne pas blesser n'est pas offensant ni humiliant.

Écrit par : daniel Neeser | 17/01/2015

Médiocres élucubrations parmi les médiocres.

Écrit par : Machin | 17/01/2015

Je ne suis pas sûr qu'avec un tel texte, vous vous fassiez de nombreux nouveaux amis...
en ce qui me concerne, j'y souscris très largement car j'ai toujours pensé que la foi était quelque chose d'éminemment personnel et intérieur et que le fait qu'elle soit raillée par un blasphémateur ne l'atteignait en rien.
Au fond, le blasphème donne davantage de renseignements sur le blasphémateur que sur celui qui s'en déclare victime.

J'ai presque envie de dire au blasphémateur "cause toujours" plutôt que "ferme ta gueule".

Écrit par : Michel Sommer | 17/01/2015

Mille bravo pour ce texte plein de bon sens! Malheureusement, le bon sens semble manquer à quelques religieux sanguinaires actuellement....

Écrit par : Anne Iversère | 17/01/2015

Le blasphème, qui ne peut atteindre Dieu insaissable, en fait, ne prend-t-il pas Dieu à témoin!

Le blasphème, ou le juron, n'est-il pas un recours ultime, un appel?!

Un SOS?!

Sans avoir rencontré personnellement Monsieur Jean-Noël Cuénod, son article présent, et présent comme un "présent", également est évocateur des temps heureux où Dieu était magnifié sans possibilité de voir publier les insanités le concernant jusqu'en blogosphère aujourd'hui avec ces concerts de grande musique religieuse nous permettant d'être à l'écoute d'un parent, je crois, de Monsieur Cuénod, Hughes, ainsi que cantatrices vibrantes telles que certaine Basia et Lucienne...

Le samedi soir, on rangeait les maisons, on préparait les habits "du dmanche" et, disons-le, les rencontres amicales du lendemain, apéros suivant les cultes, siros grnadine ou autres pour les miochets réchauffaient les cœurs... en attendant le lundi ou la "semaine des quatre jeudi! Merci, Monsieur Cuénod.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/01/2015

«Il n’a lu aucune interdiction de ce genre. D’ailleurs, des illustrations perses et ottomanes (cf. au bas du texte, cette image tirée d’un manuscrit ottoman du XVIIe siècle) représentent aussi le prophète, sans que cela ait tiré les avocats de Karachi ou d’ailleurs de leur sieste.»

oui mais Luz l'a dessiné avec une tête de noeud... il est interdit de dessiner le Monsieur avec une bite subliminale

Écrit par : 8bit | 17/01/2015

Très sensé, ce qui est rare en ces débats.

Écrit par : Mère-Grand | 17/01/2015

Un très vif merci pour vos propos si profonds et lumineux.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 17/01/2015

Hélas sans support Dieu n'est qu'un vide concept, il est donc normal d'être attaché à un support, même s'il ne faut pas bien sûr le diviniser.

Écrit par : Rémi Mogenet | 17/01/2015

Pour survivre en milieu hostile l'être humain, issu du monde du plus fort et du plus rusé, a dû surmonter ses peurs. Ses rituels et ses déductions face à ses incompréhensions, l'ont amené à penser mais surtout à se battre ou se défendre. Les Pharaons ont adoré le soleil, ils ont inventé l'au delà, le paradis et l'enfer. Vos explications sur la foi, cher Mr Cuenod, s'effondrent rien que par ce fait découvert dans les pyramides: le livre des morts.
Nous avons bien d'autres arguments à opposer à la foi comme à la spiritualité sans fond et sans fondements.

Il faut garder raison. La pensée ajoutée aux savoirs permet avec la volonté d'éviter les pièges des religions, de comprendre et ainsi, de produire du sens, de donner du sens à quelque chose ou aux choses.
Les rois et leurs traîtres de prêtres, ont trouvé un argument fallacieux en parlant de l'invisible.
La terre plate faisait partie de cette aventure invisible pour eux, elle s'est terminée avec Galilée, Copernic et Giordano Bruno celui-ci torturé puis brûlé vif par la chrétienté adepte du grand architecte. Tiens, ça me rappelle quelques égorgeurs et autres tueurs du 21 ème siècle...

La foi, c'est l'invention des rois et leurs prêtres pour faire croire sans aucune preuve. Il faut croire au roi, le suivre, lui consacrer sa vie, répondre à ses exigences jusqu'à lui donner sa vie.

Mieux vaut les pensées profondes, les rêves, la volonté, l'entrainement à la créativité par les -Arts et l'-Action. La pensée dans un idéal de vie, sans cet architecte de misère qui fait couler autant de sang que d'encre, sera plus éclairée

L'univers vu par les royautés et leurs sbires est aussi immense que leur ignorance. On peut être Ingénieur, Président de la République, Journaliste, Ecrivain, Penseur etc, et rester ignorant sur la véritable histoire de nos ancêtres et le pourquoi des religions.

Meilleures pensées....

Écrit par : Pierre NOËL | 17/01/2015

Je doute de l'utilité d'un tel billet. A moins que les Pakistanais (entre autres) lisent votre blog. Pour les gens de chez-nous inutile de leur rappeler ce qu'ils savent déjà.

Il faut dire aussi que pour haïr quelque chose encore faut-il savoir de quoi il s’agit. Ils ne connaissent pas ce que c’est la démocratie. Vous êtes donc en train de faire des conclusions tirées par les cheveux. Ils se sentent insultés dans leur ego, probablement, à cause de leur ignorance, probablement aussi. Aller au-delà de ces constats c’est faire du dénigrement.

Écrit par : Gerard | 17/01/2015

Voilà une réaction d'un site musulman anti mécréant ça nous rappelle que dans les pays musulmans, le coran entraine une haine, ressemblant à celle des anti-Français sur ces blogs de la TDG également, à celle orchestrée dans certains pays ou la Liberté d'expressions est un leurre à carpe.
L'inculture ferme tous les accès à l'intelligence, au raisonnement, à l'évolution Humaine; les propos identifient nos ennemis, les comportements nous obligent à se préparer à toute éventualité. La paix du monde est menacée. Les faiseurs de guerres rassemblent ses fanatiques, elle compte sur la propagande.
.../...

Un Charlie ?

Mais qu’est-ce donc qu’un Charlie ?

Pourquoi un substantif ?

Comment ne pas entendre, dans cette formulation quelque peu bizarre, comme si quelque chose devait absolument sortir, surtout dans ce cas où l’on voit clairement le héros gaulois cogner ce qui apparaît dans l’image comme étant simplement « un porteur de babouches », l’antonomase classique, « un Charlie » contre « un Rachid », ou « un Mohammed » ?

Dès lors le « Je suis un Charlie » signifie bien « Je suis un Français », un « blanc » plutôt. Oui : « je suis un blanc », ce qui n’a rien de honteux en soi naturellement, mais quand c’est un blanc cognant joyeusement sur un porteur de babouches, assimilé implicitement à un envahisseur (par analogie avec les habituelles sandales romaines que viennent ici remplacer les babouches), alors « Je suis un Charlie » signifie : « je suis blanc et j’emmerde les bougnoules ».

notes

[1] Surtout lorsqu’on voit tous ces Français mobilisés aux côtés de leur président, des autres présidents du monde et des CRS.
.../...

Le site qui n'aime pas les non-croyants, les juifs et les autres c'est ici:

http://oumma.com/

Écrit par : Pierre NOËL | 17/01/2015

On voit souvent des employés au bord des routes le menton appuyé sur le manche de la pelle ou du balai. Ils ont besoin d'un support pour assouvir leur flemme à réfléchir et à comprendre le monde et l'univers qui les entourent.

Certains que je connais ont chanté la messe en latin tel des perroquets, ils n'ont jamais rien compris ce sont de grands croyants. Ils parlent également de leur spiritualité ça fait bien rire!

Ce billet très utile, il participe au débat sur l'islam, la Liberté d'expression, éventuellement les croyances.

Ceux qui sont hostiles à ce billet n'aiment pas la Liberté d'expression ce sont souvent des croyants aux fables.

Écrit par : Pierre NOËL | 18/01/2015

Chanter la messe en latin tels des perroquets... par exemple, sous la direction de Michel Corboz futur chef de l'EVL était-ce forcément perroquetiser... apprenant à quel point le plain chant est thérapie (non synonyme d'opium)?

Ceux qui jugent des croyances d'autrui ne sont-ils pas les pires ignorants... Et puisque que, avec messe en latin, on parle chant Grégorien, plain chant,etc., donc évangiles ces grands seigneurs fustigeant... fonçant sur leurs cibles... ces "ménates tout sachant" savent-ils, par exemple, que la parole évangélique invitant à tendre la seconde joue à qui vous claque la première n'est pas signe de "douceur et humilité de cœur", comme on l'enseigna, mais, à l'opposé, signe de mépris?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 18/01/2015

C'est bien parce que Dieu est Dieu que l'on peu, que l'on doit se moquer de lui, se moquer de Dieu, c'est se moquer de nous, et l'humour consiste à se moquer de soi, tous les autres ne sont que des idolâtres !

Relisez Beckett, Jarry ou même Shakespear, Dieu y est moqué, malmené, grâce à Dieu !

Ces dieux allergiques, trop sensibles, susceptibles, rancuniers, vengeurs, égorgeurs, violeurs, lapidateurs, tous ces dieux sont des idoles !

Cependant face à ces dieux cités plus haut, les dieux d'amour, de paix, pardonnants, etc.., n'ont pas la moindre chance !!

Des millions peut être vont encore mourir, depuis 10 ans, plus d'un millions de chrétiens ont été massacrés par des musulmans et c'est loin de se calmer, attendez-vous, vu votre profond sommeil de passer à 2, 3, 20 millions de chrétiens ou de laïques, ou encore d'athées se fassent massacré à un rythme qui va s'accélérer jour après jour !

Je ne sais pas si la France est en guerre, mais la guerre est en France (et ailleurs) "Finkielkraut"

Écrit par : Corto | 18/01/2015

Comme quoi il y a "Un" Dieu, cette fois il y aura des fascistes dans les deux camps !

Etnonant, non ?

Écrit par : Corto | 18/01/2015

« Dieu a fait l'Homme à son image ! »

Ah pardon! Mais qu'en savons nous ?

Montrez moi UNE SEULE représentation historique de Dieu!

Accessoirement, faites vos recherches, nom d'un misérable mortel.

Que lui promet l'église. à celui qui essaye de représenter graphiquement ou figurativement Dieu ?

Écrit par : Chuck Jones | 18/01/2015

« La Liberté d'expression selon Hollande:

arno-klarsfeld-convoque-pour-etre-mis-en-examen-pour-avoir-declare-une-partie-des-jeunes-de-banlieue-est-antisemite »

Oh, que ca doit faire mal!

Écrit par : Chuck Jones | 18/01/2015

Chuck Jones , si vous lisez une traduction sans distinguer les trois formes utilisées dans les paragraphes 26-27, alors vous pouvez comprendre bêtement que "« Dieu a fait l'Homme à son image ! » etc.."

Cependant, c'est encore un de ces égarements banalisé volontairement par des traductions quelques peux idolâtres.

Dans le texte en hébreu, ça donne ça :

ביום שישי ברא את שאר בעלי החיים ואת נזר הבריאה, אדם הראשון. לא מסופר על בריאת הגבר והאישה בנפרד, אלא כתוב: "וַיִּבְרָא אֱלֹהִים אֶת-הָאָדָם בְּצַלְמוֹ, בְּצֶלֶם אֱלֹהִים בָּרָא אֹתוֹ: זָכָר וּנְקֵבָה, בָּרָא אֹתָם" (שם, כז); כך גם יש יחס של רבים לכל אורך תיאור בריאת האדם.

Traduisez dans google et vous verrez que ce n'est pas aussi romancé !

Écrit par : Corto | 18/01/2015

"Que lui promet l'église. à celui qui essaye de représenter graphiquement ou figurativement Dieu ?"

MDR MDRRRRR ou quand l'illettrisme étale sa "culture"...

Même un athée s'étranglerait à lire une telle ânerie!

Écrit par : Patoucha | 19/01/2015

Les recherches d'une misérable mortelle (reste à prouver) lui donnent à penser que si l'homme, ce qu'il fait de cette planète, est à l'image de Dieu, a priori triste image...

Ou qu'est triste image ce qui n'est pas à l'image de Dieu et pas à l'image de Dieu ce qui n'est pas l'"homme"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/01/2015

https://www.youtube.com/watch?v=IyPFmpNQCkw

Écrit par : Corto | 19/01/2015

ayant baigné dans les écrits bibliques dès ma naissance on ne pouvait pas les oublier car n'ayant pas le temps d'enseigner certains avaient trouvé le truc ,des céramiques avec versets clouées contre les parois
Ainsi l'enfant ne pouvait pas ignorer ce qu'était l'ordre cosmique puisque venu du ciel
Cependant la religion se doit d'être cultivée dans son cœur et je suis certaine qu'on a tous un Dieu différent selon le lieu et la date de notre naissance
Par contre cet Architecte doit rire aux éclats en lisant les médias et peut savourer à juste titre une sacré revanche car jamais n'a t'on parlé autant de Lui depuis la fin de la guerre
Il bat tous les records de l'audimat ce qui doit rendre envieux et jaloux de nombreux politiciens .On remarquera tout de même qu'il a aussi créé le mal à ne pas confondre avec le mâle qui lui aussi n'en déplaise à certains peut être source de maux

Écrit par : lovsmeralda | 19/01/2015

Dieu, chemin, vie vérité

Dieu "souffle vital respirant processus cosmique fondamental"!
Nous-mêmes ne respirons-nous pas?

Comment dessiner un souffle vital?

L'imaginaire aidant, éventuellement, mais "en vérité"?!

Lumière blanche, énergie subtile, messagère": "fille" du souffle vital ou souffle vital "fils" d'elle?

L'Inde dit qu'il y a toujours l'énergie ainsi qu'une forme d'énergie plus condensée
La rencontre des deux produit une nouvelle "manifestation" (création du monde entre myriades de manifestations ou créations).

Le récit biblique de la Création, avec Adam, Eve et le serpent appartient à la même tradition littéraire que l'épopée du héros Gilgamesh...

Comment voir en un visage de bourreau ou de déforestateur ou d'empoisonneur de terrain par pesticides le visage de Dieu? Certains ont représenté Jésus comme un agneau sacrificiel d'autres le disent "lion"!

Une intervention providentielle peut s'interpréter, voir Jung, synchronicité jusqu'au jour où l'on sera en mesure d'expliquer ce qu'est une synchronicité, probablement, mais il n'en demeurera pas moins d'autres mystères, d'autres énigmes... ce qui rend la vie plus savoureuse que certains exploits comme ceux de violeurs et défloreurs de petits enfants. Une femme très simple, d'autrefois, ayant des doutes sur la conduite d'adultes concernant les enfants ou ados évoquait un certain saint Nicolas connu en chanson pour avoir sauvé "Trois petits enfants qui s'en allaient glâner aux champs"! De par sa prière tension positive la stimulant une idée de ou pour savoir quoi faire pouvait lui venir en tête "comme par miracle"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/01/2015

P.S. pour le dire en suivant:

Compris de cette façon on peut appeler Dieu "Souffle de mon souffle": qui dit souffle dit également esprit. A Dieu, donc: Souffle de mon souffle, Esprit (de vérité) de mon esprit.

Ainsi les évangiles faisant dire à Jésus de manière imagée qu'il remet son esprit entre les mains de Dieu: je remets mon souffle et mon esprit en ton Souffle et en ton Esprit! Chuck Jones, mieux qu'un dessin, notre vécu: assis tranquillement, détendus (pas de façon maniaque sans quoi encore plus tendus que d'habitude). Yeux (pour se concentrer) et bouche fermés en respirant par les "deux" narines: inspirer en comptant (sans habitude, les premières fois plutôt rapidement) jusqu'à huit. Arrivés à huit ne plus inspirer ni expirer: "palier"! Rester en "palier" en comptant jusqu'à quatre en ouvrant la bouche puis la refermer: expirer en comptant jusqu'à huit: cinq fois de suite. Je ne sais plus en quel livre se trouve cet exercice. Il y est recommandé de le pratiquer une fois toutes les heures de la journée... Pour chacun, en fait, ce qui convient mais non seulement cette grande respiration nous ventile de fond en comble mais aussi nous permet de sentir en mous monter les forces vives... Votre respiration, Chuck Jones, se régularisera puis adoptera petit à petit un autre rythme (le souffle vital respirant" contrairement à nous ayant tout son temps)...

Merci, M'sieur Cuénod.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/01/2015

« Comment voir en un visage de bourreau ou de déforestateur ou d'empoisonneur de terrain par pesticides le visage de Dieu? »

"Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre."

Quand il n'y aura plus un seul poisson dans la mer, plus un oiseau dans les airs, plus un animal sur terre, et que le dernier arbre aura été abattu, la domination sera alors ABSOLUE !

Écrit par : Chuck Jones | 19/01/2015

Chuck Jones, c'est pour cette raison qu'il y a les règles de la cacheroute, hormis les moutons, les chèvres et les boeufs qui se reproduisent en captivité, interdiction impérative de tuer un seul animal, c'est pour cette raison qu'Israël est à la première place au niveau mondial pour sa préservation de faune et de la nature, classement WWF 2014 !

Écrit par : Corto | 19/01/2015

Bonjour,

La représentation de Mahomet n'a pas toujours fait défaut. Il est drole de constater que personne n'a mentionné la serie "south park". En effet, lors d'une vieille saison (3 4 ou 5) Il existe un épisode s'intitulant "Jésus Christ et ses supers potes" ou y retrouve le personnage principal, bouddah, capitain Nemo et aussi mahomet. Il n'y avait eu aucun problème à cette époque jusqu'à la saison 10 (je crois) par la suite nous avons connu les problèmes d'aujourd'hui.

Par conséquent, nous pouvons tirer comme conclusion que le fait de véhiculer ces informations attise plus de haine qu'autre chose. Et la diplomatie aurait voulu qu'on laisse tomber cela. (la une me plait en soi mais ne rassemble pas).
Rappellons que les musulmans des pays occidentaux n'ont rien dit. C'est lorsque les réactions du monde sont revenus qu'il a été difficile pour eux.
Donc il est inutile de revenir là-dessus et d'en faire des tonnes.
Par contre je ne suis pas contre que vos responsabilités soient prises face aux discours et les appels à la haine fait par commentaire.

Écrit par : plumenoire | 19/01/2015

Ce que vous citez, Chuck Jones, se trouve dans la Bible mais appartient à la même tradition littéraire des civilisations mésopotamiennes que celle de l'Epopée du héros Gilgamesh à la recherche de la plante de l'immortalité qu'il trouvera pour se la faire finalement faucher par un serpent (UN SAGE UNIVERSEL DIDIER MARTIN EDITIONS GARNIER) Un "serpent"?! Chercher la blonde, toujours: un serpent ancêtre éventuel, ô amis en blogosphère, de... Marine Le Pen?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/01/2015

Au fait qui dit que le dessin de la dernière couverture de Charlie illustre leur Mohamed, hormis cette bande de paranos ?????

Écrit par : Corto | 19/01/2015

En fait les muzs ne veulent que l'on fasse un dessein de Charlie !!!!

MDR

Écrit par : Corto | 19/01/2015

Je vous l'ai déjà dit, allez faire un tours sur le net et regardez les caricatures anti-chrétiennes illustrant le Christ faites par les muzs et antisémites !!

Ils ont même organisé à Téhéran des expos de caricatures antisémites !!!

Ils veulent simplement se faire péter la gueule, ils veulent la guerre, ils chercheront tous les prétextes pour massacrer plus de chrétiens sur la planète et ces cons d'occidentaux tendent les 3 joues restantes comme des membres de clubs sado-maso !

Écrit par : Corto | 19/01/2015

Une erreur en ma description de la respiration. Correction: bouche fermée inspirer(8) et palier(4) bouche ouverte pour expirer(8) cinq fois

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/01/2015

On peut se demander si Jules, prédécesseur de François, a jugé utile d'envoyer son poing dans la gueule de Michel-Ange à la suite de ce blasphème gigantesque!
http://www.reproduction-tableaux.fr/img/p/427-458-thickbox.jpg

Écrit par : Cara | 20/01/2015

Molto molto interessante, grazie, come sempre!

Écrit par : cialis | 20/01/2015

semble que certains de vos commentateurs affichent l'insemblable de leur mental sans détours: ils vivent en nos démocraties républicaines, tout en affichant leur rejet de la laïcité qui en découle

là se trouvent les limites de nos démocraties, là est le bas qui blesse où le point faible de nos démocraties acueuillant à coût de millards nombre d'émigrés,

qu'utilisent certains blogeurs: quand nos principes démocratiques financent l'intégration de tous, deviennent utilisés par des fanatiques religieux, qui rejettent en bloc le principe de laïcité.

Écrit par : genevois déshérité | 20/01/2015

Le principe de laïcité n'a plus à être discuté.

Mais on peut se poser des questions non sur le fond, la laïcité, mais sur la forme lorsque des commentateurs par le moyen de ce principe reconnu de laïcité insultent à qui mieux... avec quelles intentions, quelles motivations?

Pour "dégueuler" (comment écrire vomir concernant ce dont il s'agit?!): WC, sacs appropriés, soit, mais blogs?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/01/2015

Un gars porte un écriteau sur lequel edt écrit "JE SUIS CHARLIE"

arrive un autre gars, qui brandit lui aussi un écriteau.

il tue le premier gars.

question: qu"est ce qui est écrit sur l'écriteau de l'autre gars?
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
"JE SUIS SHARIA"

Écrit par : keren dispa | 20/01/2015

Sont-ce les premiers signes de "laïcification" de l'islam ??

Il n'y aura pas 3 solutions, ou le monde deviendra religieux ou il ne sera pas religieux, mais religieux est-il synonyme de religion idolâtre ?
C'est comme si la laïcité était un million de fois plus "religieuse" que les courants qui ont défigurés l'humanité et son environnement !

Écrit par : Corto | 20/01/2015

Chuck Jones, vous êtes un inculte.
Des représentations de Dieu, il y en a partout, je ne parle pas du Christ.

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu | 20/01/2015

Les commentaires sont fermés.