08/01/2015

Terrorisme à Charlie Hebdo : le temps des amalgames

13739_13732_je_suis_charlie_1_460x230_1_460x230.jpg

 

Après le massacre à la rédaction de Charlie Hebdo, l’amalgame entre islam et terrorisme fait partie des craintes les plus couramment exprimées. A ce propos, voici l’interview par Le Plouc de Samir Amghar,  sociologue français, docteur de l’Ecole des hautes études de sciences sociales (EHESS) de Paris et chercheur à l’Université du Québec à Chicoutimi. Il est l’auteur notamment de L’islam militant en Europe (Editions Infolio). Le Plouc diffuse en fin de blogue une vidéo de BFMTV avec un autre sociologue spécialiste de l’islam, Gilles Kepel.

 

- Après l’attentat contre Charlie Hebdo, de nombreuses voix s’élèvent pour combattre tout amalgame entre l’islam et le terrorisme. Cet amalgame, comment se forme-t-il ?

 

- Il y a en France et, plus généralement en Europe, un phénomène d’essentialisation des musulmans qui sont renvoyés systématiquement à leur pratique religieuse, en leur déniant leur qualité de citoyen. Ils deviennent la figure de l’altérité par excellence et sont requis de dénoncer publiquement chaque acte de barbarie qui se commet, non pas en tant que citoyens mais en tant que musulmans. Il y a en creux cette idée sous-jacente qu’au fond les musulmans approuvent ces actes, tout en faisant mine de les condamner en parole, qu’ils forment une cinquième colonne et qu’ils sont inintégrables aux sociétés européennes. C’est aussi inacceptable que si l’on demandait aux juifs, en tant que juifs, de se désolidariser d’Israël à chaque violence en Palestine. C’est comme citoyen de la cité, à l’égal de tous les autres, que le français de confession musulmane doit réagir. Et non pas comme appartenant à une religion.

 

- Ne craignez-vous pas  qu’à la suite du massacre à la rédaction de Charlie-Hebdo, cet amalgame va se développer ?

 

- C’est à craindre en effet. Car le traumatisme que vit maintenant la France est très profond. Cet acte terroriste – le plus important depuis un demi-siècle – a un impact encore plus important que celui provoqué par l’affaire Merah, dans la mesure où les victimes représentent la culture française dans ce qu’elle a de plus caractéristique.

 

- L’Arabie saoudite ne finance-t-elle en France des imams qui prônent un islam tellement rétrograde qu’il peut verser dans la violence terroriste ?

 

- S’il est vrai que l’Arabie saoudite soutient la diffusion d’un islam de type salafiste en France, il n’en demeure pas moins qu’il s’oppose au djihadisme. Le royaume a tout intérêt à empêcher la diffusion d’un terrorisme dont il serait l’une des premières victimes. Les Saoudiens ont même recommandé aux responsables religieux en Europe de collaborer avec la police pour éradiquer la radicalisation des jeunes musulmans.

 

- Comment surmonter cet amalgame entre l’islam et le terrorisme ?

 

- Il faut faire preuve de pédagogie de façon systématique afin de démontrer en quoi cette religion n’a rien à voir avec les dérives qui se réclament d’elle. Et surtout, considérer enfin les Français musulmans pour ce qu’ils sont, à savoir des citoyens qui doivent se prononcer en tant que tel et non pas comme pratiquant d’une religion.

 

- Comment expliquer que des jeunes de nationalité française, éduqués en France tombent dans le djihadisme ?

 

- Tout d’abord, il y a l’emploi par des propagandistes de versets du Coran prônant la guerre sainte. Ces versets sont sortis de leur contexte pour servir une idéologie de la violence. De même, la notion de Djihad est pervertie et même défigurée. En arabe, ce mot signifie «effort». Le Djihad majeur, c’est le combat contre ses passions intérieures, ses défauts. Et le Djihad mineur, c’est effectivement la guerre sainte mais uniquement lorsque les musulmans sont attaqués. Bien entendu, les idéologues n’insistent que sur l’aspect guerrier et ignorent le principal, à savoir le caractère spirituel de cette notion. 

 

- Toutefois cela ne suffit pas à expliquer ce phénomène…

 

- Bien sûr, je vois deux autres facteurs. Le premier est qu’un jeune qui est en désaccord avec une politique ne passe plus par la médiation des partis politiques. Jadis, le Parti communiste français et les syndicats de gauche portaient les doléances des jeunes, ce qui courcircuitait  le recours à la violence révolutionnaire. Aujourd’hui, cette médiation n’existe plus. Le jeune qui se trouve en opposition est donc tenté de passer directement à l’action violente. Le second facteur est le sentiment partagé par les musulmans de France d’être montrés du doigt. Cela conforte certains dans l’idée qu’ils ne seront jamais perçus comme des citoyens à part entière, d’où le développement des ressentiments à l’égard d’une société qui semble incapable de les considérer autrement qu’en tant que membre d’une communauté religieuse. Cette situation fait le lit de tous les extrémisme qu’il soit islamiste ou populiste.

 

Jean-Noël Cuénod


ESPACE VIDEO


16:44 | Lien permanent | Commentaires (25) | |  Facebook | | |

Commentaires

Je lance un appel chacun dessine un arbre sur un post It et on fait une forêt... Faites tourner

Écrit par : Ajk | 08/01/2015

Les religions et leurs royautés vivent avec le mensonge depuis l'époque des Pharaons. Il ni a ni enfer ni paradis; pour le reste -style parcours spirituel, etc c'est encore pire.

Soyez sans crainte le débat sur l'islam et le coran, ainsi que les autres écrits va se poursuivre jusqu'à ce que la vérité éclate comme une bombe à la figure des croyants.

Celles et ceux qui pensent que les religions sont l'avenir de l'humanité condamnent leurs enfants et petits enfants à des conflits sanglants.

La Laïcité est une preuve de l'inexistence des divinités et de la puanteur des monarchies et ce, quelque soit la couleur de leurs divinités inventées.

Quant à croire que la haute pétée musulmane veut notre bien c'est le début d'un autre crime contre l'humanité auquel vous collaborez, cher Monsieur Cuenod.

Écrit par : Pierre NOËL | 08/01/2015

"Il faut faire preuve de pédagogie de façon systématique afin de démontrer en quoi cette religion n’a rien à voir avec les dérives qui se réclament d’elle."

Quelle dérive? Il suffit de lire une biographie même musulmane de Mahomet pour comprendre qu'il n'y a aucune dérive, mais la mise en pratique d'une politique terroriste dès la fondation de l'islam. La dérive consisterait en une critique des textes, leur remise en contexte et leur origine humaine. Tout personne qui prétend que le coran vient de la divinité et est valable pour l'éternité est un fondamentaliste ou plus simplement un "soumis" (=musulman). Où est la différence?

Écrit par : Johann | 08/01/2015

Comme c'est étrange: jamais aucune tentative d'explication du fait que c'est toujours la référence à l'Islam qui est utilisée pour justifier des crimes barbares. Il est évident que la démonstration ne peut être faite que des crimes revendiqués par des Chrétiens en terre musulmane au nom de leur religion seraient traités sans les égards et les précautions oratoires (ni les appels à la réinsertion après traitement psycho-social) et autres que nous déployons chez nous. Chacun reste libre d'en faire un exercice imaginaire cependant.
Les criminels musulmans l'ont bien compris, qui ne cessent d'utiliser contre l'Occident les avancées que la civilisation y a connues depuis quelques siècles, avancées qui ne sont à leurs yeux que des signes de faiblesse. Elles sont en tout cas utilisées par nous-mêmes pour censurer nos propres opinions, en trahison de ceux-mêmes que nous devrions défendre les principes et la mémoire.
principes

Écrit par : Mère-Grand | 08/01/2015

Flash news:

3 individus portant des brassards a croix gammée ont commis un massacre a l'arme automatique au siège du PS en hurlant heil hitler. On déplore des dizaines de victimes.

Après l’attentat contre le PS, de nombreuses voix s’élèvent pour combattre tout amalgame entre le national socialisme et le terrorisme. Alors que les nationaux socialistes modérés désapprouvent majoritairement cette violence.

Il faut faire preuve de pédagogie de façon systématique afin de démontrer en quoi ce courant politique n’a rien à voir avec les dérives qui se réclament d’elle. Et surtout, considérer enfin les Français nationaux socialistes pour ce qu’ils sont, à savoir des citoyens qui doivent se prononcer en tant que tel et non pas comme adepte d’une doctrine.

Écrit par : Le bobo | 08/01/2015

Merci jean-Noêl Cuenodde de publier ce message urgent au nom de la liberté d'expression ou de la Liberté simplement.

"En fait le serveur qui héberge mon blog et d'autres blogs critiques de l'islam fait l'objet d'attaques continues, et le technicien fait son possible pour y remédier."

"Essayez de temps en temps."

Dr. Sami Aldeeb Abu-Sahlieh
Professeur des Universités
Centre de droit arabe et musulman
Ochettaz 17
CH-1025 Saint-Sulpice

Écrit par : Pierre NOËL | 08/01/2015

De l'assassinat en islam:

http://www.exmusulman.org/asma-bint-marwan.html

Cet assassinat au 7me siècle ne vous rappelle rien? Pas même un événement tout récent? Or tous les BONS MUSULMANS ont le devoir d'imiter leur imposteur, au besoin de le "venger". Un "musulman" qui critiquerait l'imposteur serait un apostat, à moins bien sûr qu'il n'ait recours à la takya.

Ne pas oublier: les préceptes et les pratiques de l'islam sont pour l'éternité.

Jusqu'à quand certains vont-ils trouver des excuses à ceux qui soutiennent les assassins. Rappelez-vous les manifestations monstres contre les caricatures danoises. Rappelez-vous qui condamnait ces caricatures. Notamment les musulmans dits hypocritement "modérés".

Rappel:

http://www.ina.fr/video/3026895001005

"Modérés", vous avez dit "modérés"? Complices, oui.

Et encore un "modéré" sans doute:

http://atheisme.org/haniramadan.html

Rappel: "Ils ne sont forts que de nos faiblesses."

Écrit par : Johann | 08/01/2015

Et en voilà encore un qui pratique l'"amalgame":

http://www.lefigaro.fr/culture/2015/01/08/03004-20150108ARTFIG00356-albert-uderzo-comme-asterix-je-suis-un-charlie.php

Ah, les babouches du musulman "modéré"...

Les autres sont des charlots, notamment ceux qui floutent les caricatures.

Écrit par : Johann | 08/01/2015

Le coran ne correspond précisément pas plus à la Bible qu'aux évangiles alors qu'il devrait en être un raccourci ou résumé laissant à chacun le soin de compléter dès que possible par la lecture biblique et évangélique...
Se poserait la question de l'islam qui signifie soumission alors que Jésus ne parlait que d'amour ainsi que d'un royaume, certes, mais non de ce monde! "Etat" du Vatican?
Protestantisme, plus proche?
Trop nombreux courants, certes, mais devons-nous tous penser exactement la même chose n'avoir qu'un seul ressenti lorsqu'il s'agit de notre vie intime, privée? Jésus lui-même (à condition d'avoir lu les évangiles sans s'en être vu imposer la connaissance) quel serait son ressenti aujourd'hui?
Judaïsme, christianisme, bouddhisme, islam, yoga.... Là où l'on pourrait le plus avoir besoin de lui? en attendant de se faire une fois de plus botter le (...)?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 09/01/2015

J'ai toujours bien ri en lisant la presse satirique au grand dam d'ailleurs de gens trop timorés pour accepter que le rire était médicament et qu'il fallait aussi apprendre à rire de soi pour surtout se sentir bien dans sa tête
Mais ne prenant pas part au deuil collectif car mes pleurs ne sont réservées que pour des causes personnelles et n'ont point à être partagées par d'autres qui sitôt la page tournée en feront des gorges chaudes
Cependant cette tragédie du jour et humaine montre s'il en était besoin le peu de confiance qu'on peut accorder à Monsieur Vals quand il dit lui-même que ces tueurs étaient surveillés,on croit réver,hélas non!
Les mailles du filet de la police n'étaient pas assez serrées ils en ont filé pour mieux narguer ce ministre mais comme tout politicien lui aura transformé cette chasse à l'homme en succès international puisque toutes les polices désormais sont concernées
Il en ressortira glorifié,faut peu pour satisfaire un Politicien
Déjà qu'on se retenait de vomir face au geste abjecte de ces jeunes tueurs qui n'ont pas franchi le cap révolutionnaire des 36 ans ,la cuvette de l'absurde offerte par Monsieur Vals permettra enfin de régurgiter

Écrit par : lovsmeralda | 09/01/2015

Au risque de déclencher de la colère je ne crois pas en la liberté d'expression assurant à chacun en toute légitimité le droit de sortir les pires loufoqueries, salissures et venimeuses vomissures... Seules bonne foi, sortie d'ignorance, tolérance, dédramatisation et relativisation ainsi que par maturité détachement apporteront paix avec le respect du prochain comme de soi-même.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 09/01/2015

On voit beaucoup de musulmans en jupettes avec des slips sur le crane depuis 2 ou 3 jours !!

Écrit par : Corto | 09/01/2015

Trois ordures en moins !! ouf

Mais combien restent ??

Écrit par : Corto | 09/01/2015

en ref. à Sylvie Neidinger sur blogs TdG "paralysie rédactionnelle"

tout mon soutien aux journalistes comme vous engagés dans leur travail,

à 100% par leurs intentions
dans la défense de la justesse
de leur compréhension de ce que peut être leur rôle de médiateur dans la transmission d'informations.

vous êtes des relais
dont la crédibilité est en jeu
en concurrence aux pseudo infos sur réseaux sociaux

il en va de ce combat pour nos droits à l'information
par les médias, l'un de nos piliers dans nos démocraties

où leur crédibilité est en constante remise en cause

nos médias, cette fenêtre sur nos droits démocratiques
qui se ferme ou s'ouvre, aux gré des pressions


courage aux journalistes de bonne volonté.

Écrit par : genevois déshérité | 09/01/2015

(revu et corrigé)

Il n'y a pas de recette miracle, c'est normale les miracles n'existent que pour les niais et le citoyen lambda.

L'silam est et sera le plus grand danger pour l'évolution de l'humanité. Il faut stopper le mensonge des croyances aux divinités inventées par les rois.
Fermer les frontières aux musulmans est une des solutions, mais à long terme comme les chrétiens, ils vivent sur le mensonge, ce faisant, ils peuvent se transformer en perroquets des royautés islamiques ou chrétiennes, passer inaperçus.

La meilleure formule est un débat sur les croyances au paradis et à l'enfer au lieu de soumettre les individus aux exigeances royales ou à leurs représentants. Aujourd'hui, ce sont nos politiciens et les religieux qui assurent les mensonges et la soumission. Rien ne vaut l'instruction sur les civilisations disparues et l'invention de leurs différentes divinités pour faire prendre conscience aux peuples qu'ils sont manipulés par les religions au service des rois.

Une bonne connaissance de l'humain dans son ensemble, en particulier des possibilités naturelles conscientes et inconscientes est également obligatoire.

Les "penseurs chrétiens ou musulmans ne croient pas aux divinités, ils défendent leurs royautés et leurs concepts./ Ce sont des E.....S

"A Paris, l’Eglise catholique exploitait 3000 bordels et 40 000 prostituées : mères célibataires, vierges violées, veuves ou répudiées"

http://matricien.org/

Aujourd'hui, ce sont les mêmes qui prêchent pour le paradis et l'enfer.

Écrit par : Pierre NOËL | 09/01/2015

Trois ordures en moins, ouf!

Petits délinquants, scolarité?
Emplois, carrière, avenir? Chômage)?

Rien à perdre: être "adoubés" dhihadistes. Devenir martyrs.
Rejoindre le paradis d'Allah... aux belles femmes

Les assassins de chez Charlie Hebdo, un troisième comparse: tuerie d'hier puis, aujourd'hui, prise d'otage porte de Vincennes, groupe organisé, structuré: travaillent-ils entre eux ou reçoivent-ils des ordres (du Yémen)?

Si la France, entre autres pays occidentaux menacés, se veut attentive, "mobilisée" acceptera-t-elle de revoir l'ambiance en ce pays, banlieues, statuts sociaux économiques des familles, entente parentale: quid des séquelles sur l'enfant de par cette bénédiction nouvelle dite des familles éclatées (sans pour autant empêcher séparations ou divorces), juste, les "séquelles" concernant les jeunes?!

La Suisse est championne en maths. A la question de savoir le pourquoi ou le comment de cet exploit un expert a évoqué l'état de "stabilité" du pays et des champions concernés. "Ouf"? les morts de chez Charlie Hebdo, comme d'autres, reviendront-ils?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 09/01/2015

je me demande qui:

pouvons-nous sur ces blogs TdG de Genève, rassembler les derniers suisses voulant protéger et se lever pour la démocratie suisse et défendre notre souveraineté et démocratie directe

ce qui n'a rien à voir avec tout pouvoir d'allégance du président Longchamps du grand Genève à l'UE

Écrit par : genevois déshérité | 09/01/2015

@Myriam Belakovsky, la Suisse comme Genève Canton, font face à une nouvelle composante de nouveaux résidents devenus majoritaires parmi les électeurs

il ne s'agit pas de concours d'élèves en maths.

La liberté d'expression démocratique, telle que défendue par les caricaturistes de Charlie Hebdo, n'a jamais été existante en Suisse.

mais continue cepenendant, d'être revendiquée dans tous esprits. comme le mien qui ne devrait être que celui d'un suisse parmi d'autres à Genève.
ABE

Écrit par : genevois déshérité | 09/01/2015

Société civile: va falloir que chaque citoyen prenne conscience et de sa vie et de ce qu'il veut défendre.

Écrit par : genevois déshérité | 10/01/2015

« pouvons-nous sur ces blogs TdG de Genève, rassembler les derniers suisses voulant protéger et se lever pour la démocratie suisse et défendre notre souveraineté et démocratie directe. »

Défendre contre quoi ?

Écrit par : Chuck Jones | 10/01/2015

Monsieur le genevois déshérité


Les maths, on ne vous l'apprendra pas, aux jeunes en difficulté scolaire, les échecs répétitifs en maths, notamment, découragent de façon telle que les élèves, n"y comprenant décidément rien" doutent d'eux-mêmes au point que se dire que tout étant fichu pour eux, il n'y a donc plus rien à faire.
Apprentissage, cours: travail. emplois: "sens" (de leur vie)?

En France une entreprise proposait à ses employés de reprendre leur formation, de nouveaux cours, afin de monter dans l'entreprise avec des salaires améliorés. Aucun employé ne se présentant les "ressources humaines" cherchèrent à comprendre ce qui se passait. Les employés gardant de mauvais souvenirs de leur scolarité ne voulant pas se retrouver comme en "salle de classe"!
De nombreux auteurs se sont penchés sur le problème du jeune qui ne comprend rien en maths.
Sans apprentissage, sans travail sans emploi, sans avenir... comment résister, tous! quand tout n'est pas tralala à l'appel d'Allah et de son prophète qui, au moins, lui, qui ne savait même pas lire" au départ, en début de course, au moins aurait pu les comprendre... au lieu de les écarter du monde, de la société en les méprisant (en France, en l'occurrence, mais... en France, uniquement?

Puissiez-vous, Monsieur le genevois déshérité "autour du chat noir" (chanson) chercher et trouver fortune (voire fortune... la "bonne"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10/01/2015

La plupart des irresponsables politiques sont responsables des carnages. Ils sont énarques ou balayeurs.
La plupart d'entre eux n'ont jamais étudié le coran et les autres écrits. Normal, la greffe des croyances et leurs études, ajoutés au conditionnement des religions, ne leur laisse pas le temps d'étudier la véritable histoire des croyances et des religions.

Sachez quand même que la vérité sur l'invention des divinités et de l'enfer est récente. Un débat sur l'enfer et le paradis ainsi que sur l'arnaque des religieux sur notre cerveau conscient et inconscient aura lieu de toutes les façons.

Quant au débat sur l'islam, des terroristes aux imams, ils le font bien avancer, dans le sens des non croyants et des anti-islams de plus en plus nombreux.

Écrit par : Pierre NOËL | 10/01/2015

Je pense que dans ce drame que l'on peut appeler carnage,il y a eu manipulation. Comment des individus qui avaient méthodiquement tout planifié ont laissé sur le siège arrière de la voiture une carte d'identité sans autres papiers, ni portefeuille. On ne leur a certainement pas enseigné cela au Yémen ou au Pakistan. Il y a beaucoup d'ombre dans cette affaire, comme dans celle de Vincennes. Il ne faut pas oublier qu'en 2001, on nous a joué une belle comédie avec le WTC. Récemment, nous avons vécu les tragédies aériennes: MH370,MH17 et le vol d'Air-Algérie tombé au Mali. Je crois Hollande et sa clique, capables d'une imitation du scénario Bush.

Écrit par : Jean-Claude Meslin | 10/01/2015

un frontiste = un raciste, le Plouc ?
un udéciste = raciste xénophobe, le Plouc ?

Vous qui défendez les musulmans contre les amalgames, faites en de même avec vos compatriotes patriotes udécistes, la prochaine fois.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 10/01/2015

@Corto:

"Mais combien restent ??

3000 djihadistes

Teletext/RTS d'aujourd'hui

Écrit par : Patoucha | 14/01/2015

Les commentaires sont fermés.