22/11/2014

OBJECTIF

 

couloir75.JPG

Nous avons crevé nos yeux

Pourquoi chercher la lumière ?

 

                                                  Somnambules déambulant

                              Dans les étroits couloirs du temps

                              Nous nous racontons des histoires

                              Pour nous donner du  cœur au ventre

                              Comme l’enfant dans la forêt

                              Qui siffle pour chasser sa peur

                              Et nous roulons des mécaniques

                              Alors que nous vivons en panne

 

Il faut retrouver nos yeux

Pour regarder la mort en face

Et surprendre sa nudité


Jean-Noël Cuénod

11:29 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | |

Commentaires

Pourquoi retrouver nos yeux pour regarder la mort en face plutôt que retrouver nos yeux pour regarder vers la lumière qui, elle, nous montrera la mort en face (en admettant que la mort existe bel et bien)!

Après quoi on parlera s'il y a lieu de nudité ou pas.

Terriblement "toujours la même chose" ce "surprendre sa nudité"! comme gamins regardant par trous de serrures?

L'enfant dans la forêt peut ne pas avoir peur et ne rien perdre de l'immensité et des bruits de la forêt et de la nuit.

Etroits couloirs de nos préjugés ("plus fort que soi")!

Accepter d'être en panne, mécaniques à huiler...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/11/2014

Regarder vers la mort, laquelle selon les Juifs pieux n'est pas que physique est, par exemple, empêcher une personne "interpellée" de répondre en déclarant les commentaires fermés soit exprès soit sans avoir fait attention pu autre mal entendu. A archi-bald: Le mot "prochain" peut signifier mille choses à commencer par "avenir" avec OBJECTIF poème ci-dessus.
Maître Hillel invitait le temps de Jésus à lire les textes sacrés, d'abord, à s'en laisser inspirer collectivement comme individuellement ensuite. Israël a promis, et sur quel ton, des "représailles" suite à l'attentat de la synagogue. Israël, est-ce uniquement quelques vieux sages en prière? Si oui, y aurait-il le conflit israélo-palestinien? Je ne connais pas le pays mais je puis vous dire, archi-bad, que tout au départ, Palestinienne, j'aurais strictement interdit à mes enfants de lancer des pierres sur les soldats juifs . Mère juive interviewée à propos d'immeubles palestiniens dans le lointain: savoir ce que j'en pensais? je n'aurais pas répondu, comme il est arrivé: "Les Palestiniens? ces gens n'existent pas"! mais que je ne vois pas pourquoi je devrais déplorer ou avoir peur d'eux puisque lorsque nous nous rencontrons nous nous saluons, nous bavardons toujours très amicalement. Pourquoi, comment? Parce que nous sommes, aurais-je répondu, TOUS, Sémites n'"en déplaise à ceux éternels jeteurs d'huile sur le feu qui se font le plaisir jour après jour d'envenimer nos rapports bien assez menacés au jour le jour pour qu'ils s'en mêlent". En quoi, archi-bald, suis-je conforme à vos lignes? Maintenant propre à faire glousser pas mal de monde je n'écris pratiquement pas une ligne sans avoir préalablement, comme en mon commentaire à OBJECTIF regardé vers la Lumière présente pour chacun à condition, je parle par image, de bien vouloir "monter les stores" c'est-à-dire "ouvrir les yeux".

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/11/2014

@ ARCHI-BALD .S.

Réponse à votre question que faire "au lieu de toujours fustiger"!
Je puis. selon moi, vous répondre
Mais je n'ai aucun pouvoir sur personne.

Si ou quand les Sémites voudront enfin se reconnaître comme formant un seul peuple de même que notre chant patriotique suisse dit que "Le peuple des bergers est libre sur sa terre Nul ne peut le soumettre par l'épée ou par l'r (et autres pétroles moyens de chantage que l'on sait) de même: "Le peuple des Sémites (qui ont en commun que, tous, au départ sont bergers, nomades... "Le peuple des Sémites est libre sur sa terre Nul ne peut le soumettre par l'épée et par l'or...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/11/2014

Bonjour Myriam,

Votre réponse est sans rapport avec ma question. Je me permets de la reposer: pourquoi au moment d'un assassinat collectif s'inquiéter plus de supposées réactions des victimes que de l'ignominie de l'acte lui-même ?

Cela dit, le fait que ces deux peuples partagent en tout ou partie une origine ne permet pas de les confondre. Hormis cette origine, ils sont séparés par leur langue, leur religion, leur histoire, leur patrimoine culturel, leurs usages et leurs aspirations.

Juifs et arabes sont de lointains cousins qui ont pris des chemins bien différents. Dans le même temps, juifs et chrétiens sont clairement issus d'une même fratrie ainsi qu'on peut le constater dans les valeurs qu'ils portent, en particulier le principe du respect du prochain.

Écrit par : archi-bald | 24/11/2014

archi-bald

Ma réponse présente n'est pas la première. A la suite d'un malentendu ou d'un quiproquo ou d'un contretemps... Pourquoi au moment d'un assassinat collectif s'inquiéter plus de supposées réactions des victimes que de l'ignominie de l'acte lui-même?

Tour d'abord il est erroné d'écrire "supposées" réactions (des victimes) parce que ces réactions, en réalité, "représailles" ne sont pas supposées mais ont été annoncées par le pouvoir en Israël.

De façon telle que l'on peut à juste titre avoir le sourire qui se fige (ce que j'avais écrit) parce que la violence attire la violence et le sang le sang. Juifs et arabes ont tous été bergers et nomades .Si, par je ne sais quelle féerie, ils pouvaient oublier qu'ils sont juifs et arabes pour en revenir aux temps les plus anciens ils admettraient que, tous, leurs ancêtres ont été bergers et nomades... Deux objectifs envisageables entre vous et moi, archi-bald: savoir qui aura le dernier mot ou penser "Si les choses... comment les choses pourraient-elles s'arranger"! Impuissante je parle féerie tout en m'interrogeant sur le mot biblique "parousie"? Suffirait-il d'une vision pour changer la donne, la face du monde?
Déraillé-je?

Pourquoi pas?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/11/2014

Je partage le même rêve mais dans ce rêve à deux, il faudrait être deux. Si d'un côté, chrétiens et juifs affirment cette volonté de paix (pas forcément à n'importe quel prix), je ne la vois pas chez l'autre partenaire: les arabes.

Cela dit, vous évoquez des représailles d'Israël (sous-entendues sanglantes puisque vous prenez la peine de dire que le sang attire le sang) et je ne les ai pas vues.

Écrit par : archi-bald | 24/11/2014

@ archi-bald Ces représailles ont été annoncées, patience.

A moins d'un miracle: distribution de sugus vitaminés, d'un côté, lancer de loukoums, de l'autre.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/11/2014

Jean-Noël. Que cet Erdogan soit un fanatic idiot ne me surprend pas; qu'il devienne président de ce G20 non plus. Nous avons notre quantité de "tarés" dans ce que l'on a la prétention d'appeler des démocraties Exemples: Un certain chef de l'UMP qui a vu le débarquement en Normandie, alors qu'il est né en 1953; puis Sarkozy qui raconte tout et son contraire. Sans oublier notre Hollandouille national. Les américains ont aussi cet étrange Oncle-Tom sorti de nullepart, marionnette des vrais maîtres de l'Amérique; mis en place comme nuage de fumée pour cacher le fiasco financier de son pays et bluffer le monde entier (y compris son propre peuple). Il est évident que depuis quelques décennies, l'évolution de l'espèce humaine en a pris un sérieux coup sur la "tronche". Heureusement que Vladimir Poutine et ses amis BRICS semblent être plus sincères. Il va donc falloir que ces derniers concrétisent et se remuent le train-train pour offrir à l'Humanité quelquechose d'autre. Car, avec le leadership du Nouvel Empire Nazi et de ses collabos de l'OTAN et de l'U-E, on est mal "barrés"...Futures Générations; je me fais du souci pour vous...
Jean-Claude Meslin indigné planétaire...

Écrit par : Jean-Claude Meslin | 26/11/2014

Les commentaires sont fermés.