23/09/2014

Sarkozy, en Revanchator cratopathe

 

images.jpg

 Il a mis son complet présidentiel, bleu pétrole, rehaussé de l’insigne de sa légion d’honneur, rouge pétant. Persuadé qu’il est de retrouver les glaces de l’Elysée dans trois ans, Nicolas Sarkozy s’est même rasé. Comme avant, les médias lui ont ouvert ces boulevards d’audience qu’ils ne semblent réserver qu’à lui. Avec une nuance toutefois. Dimanche, devant les caméras de France 2, Laurent Delahousse s’est montré un peu plus saignant à l’égard de l’Ex qui veut devenir Néo. Signe que, tout de même, quelque chose a changé et que 2017 ne sera pas la répétition de 2007.

 

Fascinante d’ailleurs, cette intervention télévisée de Sarko Revanchator en ce qu’elle a montré, de façon spectaculaire, l’opposition entre le babil pour gogos et le langage du corps. Lorsque de la bouche de Sarkozy s’extirpent les mots emmielés,  «apaisement», «totale absence de revanche», «rassemblement», «nouvel horizon», «paix sociale», tout son corps crie, «affrontement», «bagarre», «haine de l’adversaire», «vengeance», «pas de quartier», et surtout «moi», «moi», «moi».

Sarkozy s’admire tellement, voue à sa personne un tel culte, qu’il en deviendrait presque touchant, à l’image de ces bambins tout éblouis par la rencontre avec eux-mêmes dans un miroir. Chez lui, «Je» n’est pas un autre. Il faut dire à sa décharge que Sarkozy n’est pas Rimbaud. Ses semelles ne sont pas de vent mais du plomb dont il a fait sa syntaxe.

 

Pourquoi ce retour? Pour sauver la France? Et quoi encore? De 1993 à 2012, avec une parenthèse de sept ans, Sarkozy n’a pas cessé d’occuper le pouvoir comme ministre dans les postes les plus essentiels (Budget, Intérieur, etc.) et à la tête de l’Etat. Et il ne serait pour rien dans la débâcle actuelle? Ce que l’on doit reprocher à l’actuel président Hollande, c’est de s’être montré incapable d’arrêter la chute de la France. Mais enfin, Sarkozy est l’un de ceux qui l’ont poussée dans le précipice!

Lorsque le guide a failli, on le laisse au chalet, on ne va pas lui confier une nouvelle cordée. 

 

Donc reposons la questions : pourquoi cette opération «revanche» ? Afin de pouvoir crier au complot politique contre le numéro 1 de l’opposition lorsque Sarkozy sera mis en examen dans l’un des huit dossiers pénaux où figure son nom? L’hypothèse tient la route, mais la méthode Berlusconi a ses limites, même en Italie. A force de se poser en victimes des vilains juges, Sarkozy prend le risque que les électeurs se demandent si avec autant de fumées, il n’y aurait tout de même pas un foyer quelque part.

 

 L’explication du phénomène Revanchator tient surtout dans le mal qui accable la caste politique française – et Sarkozy plus que d’autres – la cratopathie[1], cette maladie du pouvoir. C’est comme l’héroïne, dès que vous y avez touché, vous êtes perdu. L’ivresse des palais, de la cour qui guette le moindre de vos claquements de doigts et qui, même, les précède, le plaisir sublime de guider la vie des autres et d’être le chef d’orchestre de l’Histoire… On ne guérit pas de tels symptômes. On ne les soulage même pas.

 

Le ridicule dans tout cela est qu’aujourd’hui, la société mondialisée a bouleversé la donne. Le pouvoir politique ne guide plus la vie des autres et les musiciens n’obéissent plus à la baguette du chef d’orchestre. De la puissance des Etats, il ne reste que des palais vides. Sarkozy se rêve en maître d’un monde qui n’existe plus.

 

Antonio Gramsci résumait ainsi, avec huit décennies d’avance, la période que nous traversons :

L'ancien monde se meurt, le nouveau ne parvient pas à voir le jour; dans ce clair-obscur surgissent les monstres.

Il arrive aussi que surgissent des pitres.

 

Jean-Noël Cuénod

 

 

ESPACE VIDEO

 

Alain Juppé se pose en rival principal, à droite, de Nicolas Sarkozy. Il répond aux piques que son «ami» lui a réservées dans le Journal du Dimanche            


Juppé répond aux attaques de Sarkozy par 6MEDIAS

[1] Néologisme forgé en 2006 par Le Plouc, de kratos, pouvoir et pathos, maladie.

12:01 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | |

Commentaires

Excellent !

C'est incroyable le nombre de gens persuadés d'avoir un destin : celui de sauver la France. Mais n'est pas de Gaulle qui veut !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 23/09/2014

Ne pensez-vous pas que Sarkozy sera soutenu à fond à commencer par sa "famille" politique parce qu'on le croit seul apte à tenir tête à Marine Le Pen puisque, désormais, les présidentielles 2017 occupant les préoccupations de l'ensemble des "familles" (sortez vos mouchoirs)! politiciennes?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/09/2014

Vous confirmez que le pouvoir relève de la pathologie. Et le pouvoir absolu...

Écrit par : Johann | 23/09/2014

La bande voulant prendre le pouvoir en 2017 n'est plus crédible. Leurs mensonges ont mis la France en très mauvaise posture pour l'avenir.

Ils sont avec la gauche, responsables de l'islamisation de la France, en collaboration avec les dirigeants européens de l'islamisation de l'Europe.

Ils nous ont trahis avec les banquiers en les renflouant au lieu de les obliger aux réformes notamment d'arrêter de jouer avec notre argent sur des achats de titres pourris, quitte à les engager sur les biens personnels des dirigeants.

Nous les retraités, avons cotisé sur des bases de 49 à 60 heures de travail la semaine, pour aujourd'hui constater que la semaine est à 35 heures et que nos retraites servent à financer les nouveaux retraités et, les fonctionnaires car l'argent du privé (a et) sert à payer des protégés des pouvoirs.

Ils sont responsables pénalement de mauvaise gestion, du laissé aller de nos finances en permettant une immigration dont on a que faire, mais qu'on laisse à la charges des contribuables pour bizouiller avec les monarchies les plus sanguinaires existant au 21 ème siècle.

Ils sont responsables de soumission aux USA de Obama pour éliminer la Russie du jeu politique international. La crise et la guerre en Ukraine est sous la responsabilité à 80 % occidentale. Les 20 % sont dus à l'ancien Président, le canard laqué. Poutine a fait trop confiance à cet idiot.

Ils sont responsables du laissé faire en Afrique en particulier en Libye, Sarkozy en tête en laissant ce pays ouvert aux quatre vents et permettant ainsi, aux tribus musulmanes méchantes de se reconstituer et se servir des armes de l'ancien régime.

Ils sont responsables de faux et usage de faux concernant la Palestine, le peuple palestinien n'est en fait que des arabos- musulmans qui ont envahit ce territoire au début du 20 ème siècle, avant, ce n'était que du sable et des rochers.

Etc, etc.

Collabos et neuneus de gauche et d'extrême gauche du centre ou de droite, auront des difficultés à retrouver le pouvoir tant la facture est salées. Qui va payer? --Mais attention à la réponse, les français sont armés en tout, il ne faudrait pas aller trop loin, l'histoire de la France en atteste.

Écrit par : Pierre NOËL | 23/09/2014

Monsieur Cuénod. Votre article est parfait, mais vous avez oublié l'essentiel: La France, avec sa "grande gueule" entretenue par les politiques et les médias est un pays à part. Le coup de bluff de Sarkozy pour éviter la prison peut fonctionner. Les français; dans leur ensemble font pitié. Ils sont devenus tellement niais et manipulables. Sarkozy ne vaut absolument rien. Comme DSK, Hollande et tant d'autres dans notre environnement politique. Il est imbu de sa personne obsédé par le pouvoir et le fric (ainsi d'ailleurs qu'au droit de cuissage). Il est cynique, dépourvu de toute moral, Il n'a aucun scrupule; manipulateur avec tous ceux et celles qu'il connait (parents, amis, lovers connaissances etc. A chaque fois qu'il en a besoin, il nous fait le coup du petit Jean: son fils chez son ami Bouygues à TF1).C'est ce qu'il faut chez nous pour arriver au sommet...Un ami journaliste m'a donné via E-mail, le texte du livre de Trierweiller à lire pour avoir mon opinion. C'est une triste banalité: que de pleurnicheries et demandes de sympathie, ainsi que d'insistances pour convaincre que cette personne est vraiment de Gauche. Ce n'est qu'une aventurière qui s'est fait piégée dans cette nouvelle mode française: le concubinage entre la politique et les médias. Une chose est certaine: avoir écrit ce livre, avec ou sans sincérité va rapporter "gros" et prouver à quel point la société française qui court dans les magazins pour donner 20 € par livre est en pleine décadence...

Écrit par : Jean-Claude Meslin | 23/09/2014

Quelqu'un en fin de cet article, à propos des clowns, a évoqué le souvenir de Coluche... longue vie à eux les clowns.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/09/2014

Le "racisme" anti français mélangé à la haine bat son plein au travers des politiciens et de certains commentaires. Rien de nouveau pour débattre à par passer son chemin.

Écrit par : Pierre NOËL | 23/09/2014

Sarkommence !

Écrit par : Corto | 24/09/2014

Merci Nicolas Sarkozy !
Quel meilleur moyen de faire voter massivement oui à la vague Bleu Marine que de revenir sur le devant de la scène ... politique ?
Ne pas avoir compris, deux ans après un échec monumental, que le peuple de France ne veut plus de lui, c'est lamentable.
Comme si François Hollande n'était pas capable à lui seul de faire voter oui pour Marine Présidente, il s'y met lui aussi.

Tous pourris !
Oui, vraiment pas un (1) innocent ... une liste ?
Elle serait tellement longue ...

Alain Juppé, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, François Mitterand ... bon ... j'arrête là.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 25/09/2014

Les commentaires sont fermés.