13/06/2014

Du Front national au PS et l’UMP : la grande déglingue des partis français (Les Jeudis du Plouc)

images.jpg

 

Le paysage politique français ressemble à un champ de ruines. De ruines ? Non, l’image est à jeter. Il y a de belles ruines, évocatrices et attachantes. Rien de tel en l’occurrence. Disons qu’il est semblable à un champ de détritus et n’en parlons plus. Enfin si, parlons-en. Car depuis la guerre d’Algérie, jamais la France n’a traversé une période aussi périlleuse.

 

Sa situation sociale bloquée et son économie en déclin accéléré sont encore aggravées par une caste politique d’une rare médiocrité et qui ne cesse de sombrer dans le ridicule. Vis-à-vis de ses voisins, la France décroche, même par rapport à l’Italie. Après avoir chaussé le clown Berlusconi, la Botte a sombré au fond du gouffre. Elle est en train d’en sortir grâce aux réformes que Matteo Renzi a su faire accepter à son peuple, en damant le pion aux partis démagogistes. A ce rythme, le fameux couple franco-allemand sera remplacé par le couple italo-allemand.

 

Le Parti socialiste au pouvoir est incapable d’expliquer aux citoyens les réformes qu’il envisage d’appliquer, réformes qui se transforment vite en demi-mesure, voire en chiffon de papier dans une poubelle. Son président n’est pas seulement impopulaire, il est méprisé, même par une grande partie de ses électeurs.

Les petites combinaisons de François Hollande qui ont fait merveille durant son règne de patron du PS ne lui servent à rien lorsqu’il s’agit de négocier les intérêts de son pays auprès des instances européennes. Hollande s’y est d’ailleurs fait rouler dans la farine par Angela Merkel qui a réussi à prendre le commandement de l’Union en imposant sa politique d’austérité qui sert les intérêts de l’Allemagne. Hollande suit donc la même politique d’abdication face à Berlin que celle qu’avait suivie de son prédécesseur Nicolas Sarkozy. Or, le socialiste a été élu pour, justement, en faire une autre.

 

Le principal parti d’opposition, l’UMP, réussit l’exploit de tomber encore plus bas que le PS au pouvoir. On ne compte plus le nombre d’affaires politico-financières qui accablent plusieurs de ses dirigeants, à commencer par Sarkozy qui veut, malgré tout, reprendre du service pour 2017. La casserole la plus récente – le dossier Bygmalion ­– déborde de fausses factures qui ont asséché les comptes de l’UMP, alors que les militants de base avaient dû cracher au bassinet pour renflouer les caisses de leur parti à la suite d’un Sarkothon resté dans toutes les mémoires. Et voilà que certains protagonistes murmurent qu’ils se pourraient bien que l’argent détourné ait servi à la campagne présidentielle de Sarkozy en 2012. Pour un parti qui veut gérer la France, voilà qui fait vraiment très sérieux !

 

Le Front national se montre tout aussi lamentable. Grand vainqueur des élections européennes, le FN offre l’hilarant spectacle d’une polémique familiale opposant publiquement les Le Pen père et fille, à propos de la « sortie » antisémite du paternel frontiste contre le chanteur Patrick Bruel. Mais ce n’est pas tout. Selon Mediapart, le Parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire afin de connaître l’origine d’un enrichissement personnel de Jean-Marie Le Pen, enrichissement évalué à 1,1 million d’euros entre 2004 et 2009.

 

Les trois principaux partis français perdent chaque jour de leur crédibilité. Les autres (centristes divers, Front de gauche, Verts) ne se montrent pas plus convaincants. Les Français sont désormais persuadés qu’avec de pareils bourrins son attelage ne sortira pas de l’ornière. Et c’est ce qui les angoisse. Par qui les remplacer ? En fait, c’est tout le système de la Ve République qui est mort et dont le cadavre ne cesse d’empuantir l’Hexagone. Deux tribus néfastes encombrent les allées du pouvoir. La plus ancienne, l’Enarchie, continue à pondre des textes de lois abscons, tarabiscotés, totalement déconnectés de la réalité, inapplicables et incompréhensibles. La plus jeune, la Comm’, multiplie les «éléments de langage» à l’intention des politiciens, ce qui consiste à diffuser un sabir tellement prévisible et formaté qu’il en devient comique.

Au sommet, trône un roi élu, revêtu de tous les pouvoirs symboliques mais ne pouvant plus guère en exercer. Car, le pouvoir politique ne s’active plus dans le pré carré national mais au sein des instances mondialisées. On peut s’en lamenter et grossir le chœur des pleureuses, la globalisation est un fait particulièrement têtu qui a transformé le Roi républicain en un bouffon qui agite ses grelots en croyant encore brandir un sceptre.

 

Mais pour élire ce Roi impotent dans son omnipotence de papier, il en faut de la galette! Les campagnes électorales deviennent des spectacles avec effets spéciaux (et spécieux) gigantesques et onéreux. D’où le recours à la gymnastique comptable dans le meilleur des cas et aux magouilles crapuleuses dans le pire.

 

Ce système n’est plus réformable et pour que la France se ressaisisse, il lui faudra passer par un changement radical et profond de ses structures. Seul son peuple, trouvant en lui des forces nouvelles, peut mener cette transformation. Ce pays s’est toujours réformé dans la douleur et parfois le drame. Espérons qu’il affrontera la douleur en évitant le drame.

 

Jean-Noël Cuénod


ESPACE VIDEO

ANALYSE D'UN JOURNALISTE POLITIQUE SUR L'UMP


Jeudy Politique : Fillon/Juppé 1 – Sarkozy 0 par lejdd

00:21 | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : france, politique, vidéo, le pen, sarkozy, hollande | |  Facebook | | |

Commentaires

L'univers est né du chaos et de toutes les forces gravitationnelles, électromagnétiques, nucléaires, physique, chimie, soleil(*) etc. Rien à voir avec un créationnisme bidon ou le vieux barbu nous attendrait avec son bâton. C'est ce que nous ont raconté pendant des siècles les rois et leurs lèches bottes, les prêtres.

Du chaos politique naîtra d'autres forces venant du peuple. La déconstruction a largement commencé dans les pays musulmans, notre tour viendra. Dormons en toute tranquillité nos z'élites s'occupent du reste.

(*) rien à voir non plus avec les diseuses de bonnes aventures, l'astrologie et autres escroqueries qui sont la science des nuls pour zozos ayant de l'argent..

Écrit par : Pierre NOËL | 13/06/2014

Jean-Noël, dans le chaos peut ne naître que le chaos, si personne n'a d'idée assez forte pour créer une organisation nouvelle qui s'impose. Pour moi il est clair que cette idée nouvelle est le fédéralisme que propose Régions & Peuples solidaires. Il est évidemment dommage qu'au lieu de s'en apercevoir à temps, les partis nationaux aient rêvé de pouvoir continuer comme d'habitude, ont continué de mépriser le régionalisme, ou le fédéralisme, alors même que par son projet de régionalisation en 1969 De Gaulle avait prévenu que c'était le seul moyen d'échapper à la médiocrité. On ne prend de De Gaulle que ce qui arrange les élites qui dirigent tout depuis Paris. La médiocrité est venue, et face au réel qui s'impose, la réaction se réfugie dans un néocentralisme radical et sectaire, celui de Mélenchon et de Le Pen. Quand on entend parler Marine Le Pen sur la régionalisation on voit que pour elle c'est le diable. Les politiques actuels louvoient, essayent de marginaliser le parti nationaliste pour s'en tirer, font de petits calculs, mais ne proposent rien. J'espère aussi qu'une évolution apaisée pourra survenir, mais je ne sais pas si c'est encore vraisemblable.

Écrit par : Rémi Mogenet | 13/06/2014

Le problème est qu'il n'y a personne qui ait l'envergure nécessaire pour diriger ce pays. Si le président était réellement socialiste il démissionnerait pour éviter le naufrage de son parti. Avez-vous remarqué qu'il n'y a pas séparation des pouvoirs entre le législatif et l'exécutif? Si un député ne vote pas comme le gouvernement le lui ordonne, il passe pour un traître. Quid de la représentativité des électeurs? Nous sommes dans un régime monarchique.

Actuellement, ce n'est plus servir son pays, c'est se servir. Pour l'argent ou pour la gloire. Nombreux exemples.

Quant au redécoupage des régions, c'est un divertissement pour faire oublier la claque des récentes élections. Absolument aucun intérêt et aucun bénéfice pour les citoyens, au contraire, puisque les centres de décision seraient encore plus éloignés.

Écrit par : Johann | 13/06/2014

La planète est truffée d'anciennes civilisations ayant disparues par la corruption, la guerre, mais surtout par la bêtises des monarques et leurs adeptes.

Lorsque des phénomènes climatiques, cosmiques ou plus simplement l'explosion d'un super volcan ont eu lieu, les plus belles histoires ont été englouties. L'univers comme la planète font partie du chaos. Seuls les initiés et les scientifiques le savent. Les partisans de la terre plate n'en sont pas convaincus encore aujourd'hui, même s'ils ont été obligés de l'admettre, la terre est une sphère et elle n'est pas le centre du monde. C'a fait plus de 5000 ans que ça dure, voir même avant le néolithique!

Il n'y a aucune raison que les créationnistes changent, ils vont toujours dans les lieux de cultes (ou le roi a bonne place) chercher la substance de leurs réflexions scientistes.

L'Europe des régions est un affaiblissement des états. Les banksters et leurs ouailles, les industriels et les europathes politiciens en rêvent, même le jour. Aucun ne veut réduire l'éventail des revenus, aucun ne veut réformer les grandes écoles de la médiocrité, préférant des salariés à bas coût pour gagner toujours plus.

La France, comme le trois quart des pays d'Europe est en faillite, à cause de ces mêmes créationnistes aidés des idiots-utiles politiciens vaniteux qui ont la science infuse. Mais rassurons-nous, les USA le sont également pour les mêmes raisons, qui plus est, les gaz de schiste ne sont qu'un mirage de court terme selon certains experts. (-96 % par rapport aux prévisions (?)

C'est l'économie des entrepreneurs et des investisseurs qui fait les emplois et les régions fortes, non l'inverse. La Creuse et la Vienne en savent quelque chose.....

Écrit par : Pierre NOËL | 13/06/2014

Comment affronter la douleur en évitant le drame?

La douleur, en l'occurrence, touchant habituellement les plus forts ou les plus faibles?

Retour à Zorro-Sarko: "cadeaux aux riches" refrain du temps de sa présidence?

Je crois qu'affronter la douleur, pas forcément uniquement celle que, puissant, l'on impose à l'autre, passe par un changement non "de" mentalité mais "des" mentalités. Des mentalités non seulement des puissants mais aussi celles des dits faibles ou démunis, "précaires"!

Le problème est que sans cataclysme particulier, ou autre DRAME précisément nul ne change volontiers de mentalité.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/06/2014

L'Etat, c'est le Roi abstractisé, j'ai un peu du mal à suivre la logique qui dit que le Roi est mauvais mais que l'Etat, qui en est la version théorisée, intellectualisée, est bon. L'Etat n'est pas plus que le Roi un rempart contre le Chaos. Soit l'ordre juste est dans la nature et le rôle de l'organisation politique est de le saisir, et de l'étendre à la cité, soit il ne l'est pas et alors on peut bien supprimer l'Etat, ça ne changera rien.

Écrit par : Rémi Mogenet | 14/06/2014

Rémi Mogenet si vous ne faites pas plus de différence entre l'état et le roi, c'est grave.

Les rois sont tous des sanguinaires ou descendants de sanguinaires. Ils ont torturé, violé, pillé, créé des dynasties ou des harems pour l'esclavage des femmes et des peuples, bref, la liste de leurs méfaits est très longue.

Ils ont inventé les divinités, se sont accaparés du conscient mais surtout de l'inconscient des gens afin de créer un bouclier pour toute conccurence contre leur pouvoir et pour mieux dominer les peuplades ensuite les peuples.

En Occident, les états sont les garants de nos Libertés, ce n'est pas le cas des pays ou les religions, dont le passif et le passé, peu être assimilé au nazisme, au communisme* et autres idéologies sanguinaires.( *autre croyance)

Vous devriez instruire et informer votre cerveau-dieu-roi et penser par vous même. Croyez-moi, lorsque l'on arrive à penser par soi-même sans pollution divine, de l'obscurantisme on passe à la lumière.

Amen.

Écrit par : Pierre NOËL | 16/06/2014

C'est un miracle. Mais je n'ai pas compris le lien entre le communisme et la religion, que vous énoncez.

Louis XIV disait, l'Etat, c'est moi; De Gaulle au fond aussi. Et l'Etat au fond ce sont d'abord des hommes. Un individu qui s'accapare l'Etat peut se réinventer comme dieu lui-même, à la façon de Staline, ou comme homme de la Providence, à la façon de De Gaulle. Mais en fait on peut aussi diviniser une élite qui gouverne, ou une ethnie - c'est le peuple-roi de l'ancienne Rome -, ou toute une nation. On peut diviniser l'Etat lui-même: l'Etat en tant qu'idée. C'est un peu la pensée de Hegel, je crois. Cela marche bien pouyr les philosophes, De Gaulle disait que le peuple avait besoin de voir s'incarner l'Etat dans un homme, et cela faisait apparaître celui-ci comme l'envoyé de la Providence, justement.

D'ailleurs historiquement le roi de France n'a pas vraiment inventé la divinité sur laquelle il s'appuyait, Clovis s'y est rallié, plutôt, la doctrine existait déjà avant.

Au fond l'Etat c'est les hommes qui veillent à ce que les droits existants soient respectés. Mais les chevaliers errants et les rois étaient eux aussi censés faire respecter les droits de la veuve et de l'orphelin.

Écrit par : Rémi Mogenet | 16/06/2014

Rémi Mogenet, croire à une divinité ou à des écrits n'ayant rien de sacrés ou aux paroles de religieux, sans que les ouailles n'aient pris le temps d'étudier les fables est dangereux. La preuve est l'histoire humaine ou les histoires (également les expériences) personnelles.

Lorsque je fais référence aux rois c'est aux Pharaons et à la civilisation égyptienne qu'il faut connaître. Je pense également à la civilisation sumérienne, elle avait déjà inventé et adopté le supplice de la croix et les bribes de etc?l'organisation sociale.

Ne confondez pas les croyances aux divinités et aux hommes qui ont écrit pour leurs bien être, au détriment des femmes, les bouquins sacrés, avec l'envie des gens de vivre bien, d'accéder au bonheur et de transmettre à leurs enfants ces valeurs n'ayant rien à voir avec les religions.

L'idéal de vie doit être lié avec la force de la volonté accompagnée des savoirs faire et des savoirs vivre dans un environnement respecté. Et là, vos idoles rois et reines, ou vos références théologiques et philosophiques (enfin certaines) sont à éviter sinon à combattre.

Écrit par : Pierre NOËL | 16/06/2014

Oui, enfin, à mon avis, on peut écrire un livre où on rêvasse que le monde soit plus beau, les gens plus gentils, où il y a pus d'égalité, de fraternité, de liberté, mais que, dans les faits, ça ne motive personne. Pourquoi? Parce qu'en réalité si on pense, justement, que l'égalité - par exemple - est une douce fable qu'on invente pour des avenirs impossibles, personne ne fera rien pour la faire progresser. En réalité, ceux qui ont réussi à convaincre de faire quelque chose pour la développer sont ceux qui ont montré qu'au sein de l'univers, elle correspondait à une réalité, que, au sein de l'univers, il y avait des forces morales agissantes, une force tendant à l'égalité. Or, il faut bien avouer que c'est ce que beaucoup, à tort ou à raison, appellent avoir une conception religieuse de l'univers.

Sinon bien sûr on peut voir des politiques parler d'égalité pour avoir des militants travaillant à l'obtention pour eux de postes reluisants.

Si je peux me permettre, parler de l'Egypte ancienne est peut-être un peu facile, on ne sait pas réellement si les rois y ont précédé les prêtres ou le contraire, ce n'est pas très clair, c'est assez ancien. D'ailleurs nous ne vivons pas dans l'Egypte ancienne, ce qui pouvait avoir cours alors peut-être n'a plus cours du tout en France ou à Genève. En France, c'est un fait, la religion chrétienne existait déjà avant les rois francs, et même à Genève, Calvin était présent à la source du pouvoir politique, c'est lui le fondateur de la république, en quelque sorte.

Écrit par : Rémi Mogenet | 17/06/2014

La devise de la France "Liberté Egalité Fraternité" n'est pas à caricaturer. Il n'y aura jamais d'égalité tout le monde le sais; notre devoir, est de s'en rapprocher. "Tous les enfants naissent Libres et égaux devant la loi" il y a une différence entre le gamin d'une famille riche et celui né dans une famille ouvrière endettée n'est-ce pas?.

La plupart des gens riches ont eu de la chance d'avoir des parents aisés nés avant eux. Souvent la troisième génération mange ce qui a été gagné sans produire quoi que ce soit. Cela ne les empêchent pas de se prendre pour les meilleurs....

Les égyptologues ont parfaitement cerné la vie des Pharaons qui je vous le rappelle, ont inventé plus de deux milles cinq cent divinités. Ils sont les inventeurs du tribunal pour passer soit à l'enfer soit au paradis suivant le comportement envers le roi et sa famille, le tout dirigé par les prêtres. Vous avez à votre dispositions plus de cinq cent sites d'égyptologues de renommées internationales et incontestés. (voir le livre des morts retrouvé dans des sarcophages et retrouvés en 1830 si mes souvenirs sont bons.

Au sein de l'univers il n'y a aucune force morale à moins de l'inventer. Le dieu hasard est le maître. Il faut l'aide des mathématiciens, des physiciens, des astro-physiciens, des astronomes, des biologistes, des géologues etc etc pour tenter d'expliquer l'histoire de l'univers. Le spiritueux dans la spiritualité ne sert pas pour avancer. S'il avait fallu compter sur les théologiens, les philosopheux, les curés, les prélats, les papes, les serveurs de vêpres, les pasteurs, les grenouilles de bénitiers, les mauvaise et les bonnes soeurs, les diacres et les moines de messes pour accéder aux connaissances d'aujourd'hui, on en serait encore au moyen âge.

Alors les rois dans tout cela, à part se goinfrer sur le dos des peuples et guerroyer, piller d'ou leurs richesses exorbitantes et honteuses, ont qu'elle utilité, ils servent à quoi? A chasser le Lion en Afrique, à envoyer leurs factures aux peuples? A faire rêver les imbéciles?

Grâce à vous et à d'autres ils retrouvent un peu de légitimité par les mensonges mais aussi l'ignorance au même titre que les religieux.

Une Nation doit se doter d'un état puissant, efficace mais restreint; c'est tout le problème de la France et d'autres pays européens mal gérés, mal dirigés sans aucune vision d'avenir depuis l'arrivée du châtelain Giscard d'Estaing, suivi de l'autre châtelain Chirac pro musulman et partisan de la multiculture musulmane alors que c'est un concept mortifère de conquêtes. Entre deux n'oublions pas le miteux collabo de Pétain.

Le monde a suffisamment de vécu pour inventer des systèmes politiques, civiques en écartant les religions et les rois.

Internet, ou d'autres moyens de communications, permettront certainement de passer à un autre monde ou nous n'aurons plus besoin des fossiles, tant sur le plan des énergies que sur le plan de la réflexion, des pensées. Les politiciens inféodés aux divinités et aux rois sont un peu comme les dinosaures avant qu'une météorite vienne signer leur fin de vie. La chrétienté a évolué par la force mais elle a toujours un siècle de retard sur tout elle n'est pas l'avenir du monde. Aucun amalgame avec le concept mortifère modéré avec lequel nous allons nous battre pour garder nos Libertés.

Ce monde doit se dé-construire afin de repartir sur d'autres bases plus saines en sans énergies fossiles, qui disparaîtront de toutes les façons d'ici une trentaine d'année. (heureusement que le monde est en crise car le prix des énergies serait doublé en période de pleine croissance) Il y a trop de monde sur cette planète à moins de trouver d'autres ressources stables assurant la pérennité de notre espèce à long terme.

On a besoin des scientifiques plus que des prélats ou penseurs de l'ancien temps. L'éducation des enfants passe par une qualité des savoirs transmis, n'ayant rien à voire avec ce qui se fait dans la majorité des cas.

Vaste programme qu'il ne faut pas laisser entre toutes les mains, surtout pas celles des religieux et des princes, on en a déjà assez avec l'islam qui se sert de nos andouilles (idiots-utiles) pour nous installer la charia à très moyen terme.

Pour gagner le combat de la Liberté dans un idéal de vie menant au bonheur, il faut miser sur un état fort, musclé plutôt qu'un état gras de gauche ou de droite ou les gens du privé payent les distractions des gens du public.

Il y aura bien des combats à mener pour l'avenir de nos enfants, ne nous trompons pas d'ennemis.

Merci à Jean-Noël Cuenod de nous avoir laissé échanger ces propos hors sujets.

Merci également à vous Rémi Mogenet nous avons peut-être avancé pour le bien de nos semblables, qui sait.....

Écrit par : Pierre NOËL | 18/06/2014

"Au sein de l'univers il n'y a aucune force morale à moins de l'inventer", dites-vous. Qui peut y croire? Est-ce qu'on impose à l'univers une force morale? Qui ignore que l'être humain reste immergé dans les forces naturelles qui l'ont fait naître? On peut créer l'image d'un être humain détaché de la nature, et pouvant imposer à sa propre vie ou à celle des autres des règles particulières, mais cet être humain n'est qu'un robot dénué de vie propre, de capacité à choisir, il est une idole que l'on cherche à imposer en la sacralisant. En outre, si l'égalité n'est pas une référence objective dans l'univers, elle apparaît simplement comme le désir arbitraire d'untel ou d'untel, car si l'univers est dominé par le hasard, il en va de même de la pensée humaine, qui n'est qu'une représentation de l'univers: elle n'a pas de point d'appui, sinon dans l'arbitraire bestial de celui qui pense, c'est à dire dans le hasard.

En réalité, le principe d'égalité vient bien de l'idée que le soleil brille également pour tout le monde, il est énoncé dans la Bible, on a pensé que ce fait, le soleil brille pour tout le monde, était représentatif d'une loi morale profonde, qu'il le matérialisait. C'est bien ainsi qu'on a inventé l'égalité, et non, bien sûr, à partir du hasard. Car le hasard dit qu'au contraire l'inégalité au profit de chacun est préférée par tous.

En outre, un Etat n'est pas puissant pour une autre raison que la population adhère à ses principes. Si l'Etat lui-même dit que l'égalité n'est qu'une lubie, il sera bien difficile d'y adhérer!

Spontanément, vous-même faites de l'égalité un principe sacré, parce que l'habitude a été prise en France; mais certains en contestent la validité, et après tout pourquoi pas? Qu'est-ce qui l'empêche, si le hasard seul règne? Le hasard crée les inégalités, le hasard a créé aussi l'idée d'égalité chez ceux qui voudraient en avoir plus, qui envient en réalité les plus riches. Si la conscience morale n'existe pas en elle-même, si elle n'est pas un point d'appui dans la pensée qui reflète un point d'appui au sein de l'univers, quelle raison a-t-on de voir les choses autrement?

Écrit par : Rémi Mogenet | 18/06/2014

Liberté Egalité Fraternité?

Ne va pas de soi, pourquoi?
Parce que nous ne naissons pas égaux.


Partages fraternels plus équitables se pourraient mais on constate que s'agissant d'un parti ou d'un autre il ne saurait en être le cas (les commentaires au portillon étant attendus courtois je me garderai en guise de conclusion d'opter pour un mot qui rimerait avec "cas"): Sainte journée donc (par ordre alphabétique) frères et sœurs.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 18/06/2014

Le problème, Myriam, est de savoir: pourquoi faudrait-il ces partages fraternels? On fait comme si ce patrimoine moral, l'idéal de partage fraternel et le reste, allait de soi, mais si on dit que nulle part dans la nature cet idéal n'est présent, qu'il n'est né que dans le cerveau humain, qu'il n'est qu'une lubie, quelle raison a-t-on de pratiquer ces valeurs, de progresser concrètement vers cet idéal? Aucune. On dit qu'on le fait parce que ça fait bien, ça fait chic, on sait que les autres espèrent qu'on le fera, mais en fait on ne le fait pas. Car lorsqu'on agit, on suit son instinct, et celui-ci est nourri de ce que l'on pense être réel, de ce que l'on croit être la nature objective. Chacun donc attend des autres qu'il soit moral, mais soi-même on ne pense qu'à soi, si on acquiert des privilèges, on se dit que c'est normal, que l'égalité ne va pas de soi, qu'elle n'existe pas dans la nature. Et celui qui la réclame apparaît comme un envieux qui voudrait avoir ce qu'ont les plus riches que lui. C'est la réalité de l'être humain, à mon avis.

Écrit par : Rémi Mogenet | 18/06/2014

La Liberté, le bonheur, l'idéal de vie, l'égalité, la fraternité, la paix, l'amour et d'autres mots à votre choix nous servent dans notre éducation à mieux comprendre le sens de notre vie. Ces mots nous servent également à produire du sens et là c'est en fonction de la culture personnelle celle qui permet de se distinguer de l'autre, c'est un au monde que celui des religions puisque c'est le domaine de l'Art -seul- à développer le cerveau. Vous confondez connaissance et intelligence, ce faisant, vous vous en remettez aux religieux leurs bouquins et les rois. Vous êtes sur le scénario perdant car vous pensez en fonction des autres pas de vous-même.

Ce n'est pas par ce que nous faisons partie de l'espace et de la vie galactique, qu'une force morale, celle d'un architecte, serait cachée derrière le soleil; à moins de l'inventer pour la bonne cause, celle des rois que vous défendez. Les scientifiques ont mis les religions KO au premier round de leur découvertes lorsqu'ils vous ont démontré que la terre n'était pas plate et qu'elle n'était pas le centre du monde.

Vous parlez du hasard, de l'égalité, vous êtes dans la confusion.

Dans une organisation sociale ce sont les lois et les règles pour tous, permettant une égalité face à la loi du plus fort (plus riche par les pillages) qui permettent à une Nation de fonctionner. La réflexion et la pensée permettent d'élaborer des lois le hasard n'intervient que très peu.

Les monarchies coûtent très chères aux états, alors qu'elles ont par ailleurs des revenus de toutes sortes cachés en Suisse, en Belgique, au Luxembourg et dans de nombreux paradis fiscaux. Les politiciens et les industriels leur ayant fait allégeance comme au vatican et aux églises de France, pratiquent la même politique. C'est ce système que vous défendez Rémi Mogenet, en essayant en vain de nous refaire la fable de la bible du paradis et de l'enfer qui n'est qu'un fourre-tout pour enfumer les ouailles au profit des princes. Je vous l'ai écrit, c'est leur bouclier divin.

La bible, comme tous les écrits des religieux aux ordres des rois, sont une horreur écrits par des hommes pour des hommes, ayant servit aux despotes de tous poils et ça, c'est l'histoire. Des millions de morts de torturés, de femmes et d'enfants violés, les pillages des biens dont l'or et l'argent encore cachés par milliers de tonnes, c'est ça la véritable histoire du christianisme, votre histoire divine ne tien plus. Et c'est grâce aux greffes des croyances faites sur les bébés ou les enfants en bas âge que vous avez encore de l'espoir à faire vivre le roi et le vatican, mais aussi les églises protestantes. (HPP et HPC)

Essayer de faire croire que nous serions en relation avec le cosmos de la morale et pour certains (les rois et les religieux) seraient en contact avec l'architecte ou le vieux barbu, non, cette fable ne tient plus la route vous êtes dépassés par la réalité et les sciences.

Heureusement que nous avons internet pour communiquer ça vaut le coup de vous connaître. Mieux que la longue vue de Galilée.. Je retourne à mes chères études aidé de mon Saint-Ordinateur là, j'ai accès au mensonge de votre roi- dieu, je vois tout, j'entends tous, enfin, le temps que nos services télécommunications ont des satellites. En cas d'explosion solaire, mon cher nous n'aurons plus contact. Il vous restera les pries dieu et vos prières et moi, la nature........

Merci et bon vent!

Écrit par : Pierre NOËL | 19/06/2014

Mais en fait les nations sont aussi un mythe, pourquoi vouloir les faire fonctionner? Si l'éducation sert à mieux comprendre le sens d'une vie qui n'a pas de sens puisque le cosmos lui-même est dénué de sens, elle aussi est mensongère. C'est la conséquence logique de l'idée que le cosmos est dénué de sens: l'homme faisant partie du cosmos, il n'y a aucune raison que sa vie ait le moindre sens, l'éducation, la nation, sont des mensonges aussi, ce sont les prolongements de la Bible. Les mots qui produisent du sens alors que le cosmos n'a pas de sens sont des mensonges pareillement.

Sartre disait que le cosmos n'ayant pas de sens, l'homme lui en donnait un, qui était arbitraire, par sa pensée magique et ses mots mensongers. Il allait jusqu'au bout de la logique - c'était son génie - en n'évoquant pas seulement à cet égard les religions, mais aussi la science. Pour quel motif en effet lie-t-on les différents individus d'une même espèce, qui n'apparaissent à la conscience que successivement? N'est-ce pas un pur mythe, que l'idée d'espèce, n'est-ce pas l'héritage des idées et des types de Platon?

Néanmoins, Sartre était communiste; s'il pensait que le nombre permettait d'imposer un sens, il se leurrait, encore. En réalité, la nation s'étiole, dès qu'on dit qu'elle impose un sens au monde qui n'en a pas: car si, sur le moment, cela lui donne un statut miraculeux, sur le long terme, cela la rend absurde et mensongère aussi.

Teilhard de Chardin disait avec raison qu'on ne pouvait pas croire durablement, solidement, profondément au progrès si on disait que l'univers n'a pas de sens, et que le progrès n'est jamais qu'une illusion passagère. Le drame de la France contemporaine est celui-ci: postsartrienne, elle fait semblant de croire à ce qu'elle ne peut plus intellectuellement croire.

Écrit par : Rémi Mogenet | 19/06/2014

Pierre NOEL, la Bible horreur écrite? Comment la lire? Voyez, évangiles, il est dit que le jour vient où l'on vous prend même ce que vous n'avez pas (je respecte le temps intemporel) comment est-ce possible puisque je ne possède pas ce que l'on me prend?! Voyons une personne qui reçoit des prestations sociales. Elle sait que chaque mois lui parvient, elle "touche" une somme d'argent. Le pouvoir décide de "faire des économies"! et diminue les prestations sociales. Disons que ne recevant plus ce sur quoi elle comptait, qu'elle "voyait" déjà... lui appartenant... donc, étant à elle... parce que le pouvoir ne le lui donnant plus on lui prend même ce qu'elle n'a pas. Cette parole d'il y a 2000 ans ne dit-elle pas notre époque? Parole prophétique: Si vous comparez les écrits bibliques à un buffet vous pouvez en retenir ce que vous aimez ou appréciez sans toucher au reste tout en évitant de jeter Jean NOEL (Tant crie-t-on la Noël...)! le bébé avec l'eau du bain! Joyeuse journée, Jean NOEL et bonjour de Moïse.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/06/2014

Pardon: Pierre NOEL: mes deux fils, respectivement, se prénomment Pierre et Jean. Trouvé en quelque publicité un livre excellent. J'en recommande la lecture, par ailleurs également livre scientifique: LA CONSCIENCE QUANTIQUE ET L'AU-DELA. AUTEUR EMMANUEL RANSFORD, ED. GUY TREDANIEL "Une voie inédite vers l'Eternité

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/06/2014

L'existence des Nations est un fait issu du monde du plus fort et du plus rusé. La théocratie vaticane est le modèle issu à la fois de l'époque sumérienne et des pyramides.

On ne peut se baser sur le peuple juif dont l'histoire est très instable, c'est un peuple ancien avec un état très jeune.

Après tant de guerres, ces Nations se sont modernisées et organisées avec des constitutions par la pression des peuples mais aussi de certains seigneurs. Les monarchies n'ont pas été éliminées car l'argent faisant le pouvoir, elles ont les armes pour se maintenir et résister, également acheter les lèches bottes de politiciens..

Elles sont liée "corps et âmes aux chrétientés le vatican en tête, jouant le rôle de "coach" obligatoire, car la puissance du modèle patriarcale n'est plus à démontrer; chaque recoin de village, à son centre mental pour faire paître les moutons là ou ça les arrangent. Chapelle, monastère, église, temple, cloître, communautés etc. Et les ouailles notables et idiots-utiles, grenouilles de bénitiers et crapauds.

Les états-Nations sont des entités dites "morales" mais gérées par des personnes physiques.(les partis politiques) Au sein de ces entités, existe des compromis assurant à chacun et chaque "communauté" une évolution dans une organisation sociale. Les gens peuvent croire à tout ce qu'ils veulent, la Liberté de conscience fait partie de la constitution des pays occidentaux encore Libres. Mais la démocratie et la Laïcité sont de plus en plus bafouées par les représentants de la chrétienté et les orthodoxes juifs liés à l'islam.

L'obscurantisme est lié aux monarchies et aux deux religions citées. La raison paraît complexe, mais c'est plus simple qu'il ni paraît.

Il suffit de s'informer sur les typologies des chefs de tribus à l'époque du néolithique et même avant, puis constater les évolutions vers les systèmes féodaux et royaux. L'histoire des monarchies n'est faite que de pillages, tortures, viols, regroupement des peuplades par la force, constitutions d'armées d'esclaves en général les orphelins des guerres, mais aussi collaboration des ex paysans nommés aussi laboureurs, défricheurs, pasteurs etc. (je me répète comme quelqu'un de convaincu)

Aujourd'hui, une Nation à des frontières, ou plutôt avait (en Europe) des frontières avant que les monarchies, les banquiers et les industriels, aidés des politiciens europathes, reconstituent une forme d'empire européen en prenant la "mondialisation" comme argument.

Vous évoquez Sarthe, il est devenu croyant au communisme car von est bien dans une croyance pas dans un système religieux. Comme d'autres, il a raisonné en fonction de son temps et de ses connaissances. C'est pourquoi je ne fais jamais référence aux philosophes, et autres penseurs afin de penser et comprendre par moi-même, c'est plus difficile car il faut aller piocher les véritables informations. J'ai lu quelques philosophes , mais ça n'apporte pas grand chose pour notre monde d'aujourd'hui, sauf pour quelques principes et valeurs.

Donner du sens en fonction des pensées religieuses? Mieux vaut produire du sens au travers de son talent personnel qui rejaillira en faveur du développement des autres, sans aucune référence divine; c'est imparable, c'est le meilleur éclairage pour avancer dans l'obscurité de l'éducation issue des religions.

Vous êtes très contradictoire dans vos propos sur le cosmos, relisez-vous....

Myriam, c'est à Pierre NOËL que vous vous adressez ou à Jean-Noël. Moïse ne comprend pas non plus.....ouaf ouaf!!

Écrit par : Pierre NOËL | 19/06/2014

@ Pierre NOEL C'est à Pierre NOEL que je m'adressai mais, excuses, j'ai un instant confondu avec mon fils cadet, Jean (qui a sauvé Moïse embourbé en des joncs sous une pluie battante du canton de Fribourg)! Moïse ne comprend pas non plus? Avait, il y a quelques heures, une sorte d'imperceptible pincement des lèvres tout en me regardant très très attentivement... et moi envie de rire sans savoir pourquoi.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/06/2014

Je ne crois pas être contradictoire, en fait, car je n'ai jamais dit qu'il fallait donner du sens à partir de pensées religieuses, j'ai dit que si l'univers n'avait pas de sens, quand on lui en donnait un, même à partir de soi-même, on ne faisait que se construire un monde arbitraire et illusoire, comme est illusoire une frontière imposée par l'arbitraire humain. La liberté de se tromper et d'avoir des illusions fait partie de la liberté de conscience, mais en réalité s'il y en a qui se trompent en voulant supprimer les frontières, c'est bien qu'il existe un principe dans l'univers qui favorise l'idée nationale, sinon quel droit peut-on avoir à dire qu'ils se trompent? Eux-mêmes se sont donné un sens, ont donné un sens à leur vie et au monde dans lequel ils vivent en regardant les frontières comme mauvaises, et eux non plus peut-être ne se sont référés ce faisant à aucun philosophe.

Écrit par : Rémi Mogenet | 19/06/2014

@Madame Belakovsky Si je puis me permettre d'ajouter ceci ,tous les points de vues se valent mais si tous étaient faux?
Ceci étant la bible c'est comme les conseils médicaux il faut savoir lire entre les lignes et le cerveau qui a besoin de conseils personnels retiendra ce qui lui convient et qui n'ira pas forcément dans le sens choisi par d'autres.
Quand é Moise n'Est-ce pas lui qui libéra la peuple soumis à des dogmes n'ayant rien à envier aux fondamentalistes qui eux ne rêvent que d'enchainer leurs semblables d'autres régions, d'autres continents afin qu'ils ne puissent plus jouir de la moindre fortune qu'elle soit héritée ou gagnée et placée à la banque pour y faire des petits afin de ne pas dépendre d'autrui .
Tandis que tout fondamentaliste qui se respecte aura pour la plupart d'entre eux une maison et on n'en a jamais vu tendre la main pour obtenir piécette pour un quignon de pain
Ils savent parcontre que charité bien ordonnée commence par soi pour soi ,ils font des régiments d'enfants mais pour subvenir surtout à leurs besoins quand ils seront trop âgés pour travailler ce qui s'entend parfois de la part de certains évangélistes qui n'hésitent pas à dire ,si on se marie tard c'est pour être entretenus par nos enfants .Ce qui est un non sens religieux a moins qu'ils soient persuadés de devenir aussi âgés que Moise allez savoir!
Elle est pas belle la vie?

Écrit par : lovsmeralda | 19/06/2014

@Rémi Mogenet

Comment comprendre vos lignes, quel "degré"?
A vous suivre, premier degré, agissons et ressentons comme vous écrivez: les Français finirent par donner leur point de vue, on parla Révolution, non? Mais les enfants? sont-ils par nature durs de cœur?

Simples témoignages. En vacances, mon compagnon occupé ailleurs. Garrigues. Je suis un sentier pieds nus souliers dans un grand sac. Passent une mère avec son enfant. On se croise. Un peu plus loin, l'enfant à sa mère: Maman! la dame, elle a même pas des souliers... (petite voix empreinte de chagrin).

Une fillette de pasteur fait les courses avec sa maman. Attentivement elle regarde les caddies.. là où il y a peu, discrètement, elle prend sur les rayons ou dans les cageots et complète les caddies "pauvres"!

La grande personne? Une parente, non sa maman, marche accompagnant son neveu ou filleul, sans doute. Passe un garçon du même âge que l'autre qui les salue. Puis, le jeune garçon les ayant dépassés, la parente à son neveu ou filleul: "C'est qui?"! "Un camarade de classe"! Elle: "J'espère qu'il travaille bien, au moins, sinon il ne faut pas aller avec lui..."!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/06/2014

Rémi Mogenet votre modèle de représentation est en faveur du roi, donc religieux?

La perception de nos ancêtres sur l'univers était nulle; elle était faite de peur et d'incompréhension. Si on ajoute que le nombre de mots était plutôt restreint au néolithique et a des bribes de mots il y a 30 000 ans, pour eux cela n'avait aucun sens.

Les seuls modèles de représentation à l'époque des grottes était que le plus fort et le plus rusé gagnait, il dominait le reste de la tribu, c'est le début des rituels peut-être avant la domination de l'homo sapiens.

Après les incompréhensions est venu le temps des rituels en fonction d'événements positifs ou négatifs. Par exemple, une bonne chasse un jour de pleine Lune. Là, nos ancêtres ont commencé à donner du sens à leurs faits et gestes. Grâce à la transmission des acquis, les comportements se sont plus ou moins organisés, mais toujours en fonction de la compréhension du "chef de la tribu"

Sont arrivées les certitudes plus ou moins fausses comme par exemple sur le soleil ou les astres en général, et, sur les phénomènes climatiques, mais aussi en fonction des environnements, exemple: les éruptions volcaniques, les ouragans, les orages etc....

Tout cela pour démontrer que le sens dans bien des cas est abstrait, mais il peu être concret c'est selon.

Peut-on le lier à l'univers? Comme nous faisons partie de celui-ci, à première "vue" oui. Mais en y réfléchissant bien, NON. L'univers n'est pas intelligent à moins de nous le démontrer par la preuve.

L'être humain à la liberté de conscience ET de se tromper. Là nous sommes d'accord. Bien des philosophes se sont trompés en envoyant des millions d'humains au paradis ou en enfer, là aussi c'est selon les croyances.

Un roi n'a pas de frontière, car c'est avant tout un conquérant, un guerrier, un pillard, un violeur, un sanguinaire etc. A notre époque ils se sont assagis en restant dans LEURS frontières. Sauf en France ou ils agissent en dessous de table avec les politiciens et la chrétienté. Même la reine d'Angleterre fait partie de ces gens là contrairement aux belles images envoyées par les niais. Allez aux Malouines poser la question aux véritables propriétaires des lieux....

.../...

« Le mot Dieu n’est pour moi rien de plus que l’expression et le produit des faiblesses humaines, la Bible un recueil de légendes, certes honorables mais primitives qui sont néanmoins assez puériles. Aucune interprétation, aussi subtile soit-elle, ne peut selon moi changer cela. »

Einstein répondra d’ailleurs à un journaliste lui demandant s’il croit en Dieu :

« Définissez-moi d’abord ce que vous entendez par Dieu et je vous dirai si j’y crois. »

Myriam, merci pour votre commentaire, vous êtes en colonie de vacance pour chats?

Écrit par : Pierre NOËL | 20/06/2014

Les enfants sont marqués par le péché originel, disait saint Augustin... Ils ont quelque chose d'animal, qui est frais et pur. Mais la conscience morale est enfouie, et avant qu'elle ne parvienne à la conscience intellectuelle, il faut beaucoup de temps. C'est cette conscience morale qui fait penser que l'égalité est un beau principe, parce que les choses saintes dans l'univers l'appliquent: le soleil brille pour tout le monde. Il n'y a que les conditions terrestres qui empêchent de réaliser ce principe universel. La conscience morale de fait est reliée aux profondeurs de l'inconscient, dans lesquelles l'homme est relié à l'univers. Si on dit que l'univers est arbiraire et ne contient aucun principe moral, les profondeurs de l'inconscient ne sont reliées qu'à l'arbitraire, et toute valeur est arbitraire, même celles de la nation. La nation n'est qu'un fragment infime de l'univers, comment croire qu'elle peut lui imposer quelque chose qu'il ne contient pas? Est-ce qu'une marque imprimée sur une pierre dure plus longtemps que la pierre elle-même? Est-ce que quand la pierre est détruite elle bondit sur la pierre à côté? Elle disparaît bien avec elle. Les frontières ne sont qu'une marque passagère placée sur de la terre.

Écrit par : Rémi Mogenet | 20/06/2014

Augustin, ne savait pas que l'être humain est un mammifère. Oui, vous résumez bien ce qui est une escroquerie "morale" ou mentale. Il y a plusieurs niveaux, dans les connaissances et la morale que -seuls les initiés peuvent atteindre.

C'est le fameux bouclier dont je fais référence et ce, depuis des lustres, ici sur les blogs. Les prêtres et leurs rois avaient cette science infuse, c'est à dire avoir le contact avec le grand architecte n'est-ce pas?

Donc, au dernier degré, "la conscience morale de fait serait reliée aux profondeurs de l'inconscient" On peut tricoter indéfiniment sur les mondes parallèles aussi.

A l'époque des Pharaons, les prêtres ont sauté sur l'occasion afin de permettre à leurs maîtres de régner en toute quiétude, mais là n'est pas le problème. Ils ont découvert que le conscient et l'inconscient pouvait être manipulé. Manipulé dans le sens ou, au delà du visible, l'invisible pouvait être matérialisé. L'invention du jésus était dès lors justifiée pour les besoins de la cause du roi; ne restait qu'à y mettre d'abord des images, ensuite des mots. Le talmud, la bible, ensuite le coran et le reste sont là pour ça.

Lorsque vous dites que la Nation est une infime partie de l'univers, je peux affirmer que -Je suis une infime partie de l'univers, ce faisant, Je suis un dieu dans le sens ou vous le concevez.

L'argument est faux, puisque nous sommes ici, sur terre, dans le temps présent. L'espace temps étant relatif, il y a de la marge pour expliquer que nous sommes des enfants de dieu. Les frontières reflètent autre chose que l'univers, elle sont les conséquences multiples et complexes de la vie des peuples, ici sur terre.

Il n'y a pas de frontière sur Mars et pour cause, l'être humain y est absent.

La marque sur la pierre ne peut servir d'argument en faveur de votre théorie qui n'est autre qu'un modèle de représentation.

Pourquoi le grand architecte a-t-il attendu - 7000 ans pour se manifester au travers des mammifères humains? A-t-il attendu l'évolution de celui-ci pour se manifester? Dans ce cas la théorie de l'évolution est exact, mais non reconnue par les religions, ce qui est paradoxale voire démentiel?

Enfin il est possible de mesurer les degré de l'inconscient en fonction de nos connaissances sur le cerveau aujourd'hui.

La seule chose que l'on peut affirmer, est que nous faisons partie de la vie ici sur terre. La vie est-elle "intelligence" ou, "intelligente" ??

Les formes de vie existent par milliard, il suffit de contempler la nature. La poussière dans le cosmos agit-elle en intelligence?

Les milliards de galaxies issues du bing-bang, ont-elle une intelligence?

NON.

A bientôt....peut-être, après la victoire de la France.

Écrit par : Pierre NOËL | 20/06/2014

@ Pierre NOEL
Je vais voir si Moïse...

"Monsieur Pierre NOEL, bonsoir! c'est moi, Moïse.

Nous ne sommes pas en déplacement. Nous avons partagé notre yoghourt du soir (parce que Myriam pense que je suis en état de de transmigration des âmes et que je dois apprendre le partage mais voyez comme elle est: quand c'est un vrai yoghourt elle m'en donne à la cuillère la moitié mais quand c'est un dessert caramel si je ne planque pas mon museau dans le gobelet le dessert je peux toujours me contenter du peu qu'elle veut bien m'en laisser... Elle pense que je transmigre, comme elle dit, parce qu'au lendemain de mon arrivée chez elle sans le vouloir voir le savoir je suis allé dans le chambre de son défunt mari René et j'ai fait tomber de la table exactement tous les objets intimes, privés ayant appartenu à René. Bonne nuit et merci." Bonne nuit, aussi.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/06/2014

L'équipe de France, (ce n'est pas une équipe de bleus) a pulvérisé l'équipe Suisse, le moral de la France est bon, je pense à Steve von Bergen qui a été blessé malencontreusement. Ne pleurez pas les petits Suisses, vous avez du bon fromage et des beaux chapeaux.

Là, je suis sorti de la frontière, je vous prie de m'en excuser mais dieu l'a voulu ainsi.

Myriam, vous êtes une poétesse, Moïse a bien de la chance....

Encore merci Jean-Noël Cuenod.

Écrit par : Pierre NOËL | 20/06/2014

P.S. Est-il arrivé que je me demande si le chat Moïse pourrait être la réincarnation de mon mari René? Cette hypothèse, la réincarnation, nous apprend qu'à la mort des sept corps qui nous composent six sont détruits à jamais. Le septième le corps causal est le corps concerné par la survie. Mais lorsque ce corps suit une réincarnation il demeure en lui des traces de vie antérieure. René fut un enfant extrêmement gâté mais n'obtint jamais qu'on lui offre un ballon en cuir. J'achetai pour Moïse ses trois jouets de bébé: Badaboum, l'Oiseau Dodo et Le Mickey... puis... un ballon non en cuir. Il s'est approché... petit air écoeuré ... comme boudé sans pour autant refuser de courir lorsque je le lançai. Adore ses deux Pierre et Jean, mes fils, René: nos fils, mais voit en Jean et sa première épouse (ceux qui l'ont recueilli sous la pluie) ressent la même spontanéité que ressentait René les concernant. Pierre étant un aîné du genre à ne pas "pousser le bouchon trop loin". Le piano. Lorsque je l'ouvre il vient volontiers se coucher sur le fauteuil à côté mais assez rapidement s'en va l'air de dire (elle commence à me (...)! exactement comme René, pour dire:

Monsieur Vincent; nous saurons mardi prochain si on lui accordera ou non le droit de s'endormir en paix (charmante famille)! mais en admettant qu'en réalité il souhaite vivre en cette vie selon la croyance en la réincarnation par ce fait qu'il souhaite vivre il se réincarnera, c'est-à-dire son corps causal, en ce monde ou en un autre (plus ou moins évolué) après un temps de repos et de maturation-Bilan.

Merci, Jean-Noël Cuénod, d'avoir publié ces divers commentaires pas directement en rapport avec vos articles. Une chose encore; mon mari, un peu avant sa fin de vie fit un cauchemar tel qu'il en demeura atteint sans pour autant vouloir me le raconter en même temps que parfois comme plus qu'amusé en ayant envie de se tordre de rire. Un jour, comme anxieux, plus qu'agité il me parla des moustaches des chats "à ne jamais couper"! insista et insista encore... or nous n'avions pas de chat. Son nom religieux juif, Pierre NOEL, n'était pas Moïse mais Isaac (René Isaac)! Excellent week-end.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 21/06/2014

Saint Augustin ne savait pas que l'être humain portait des mamelles? Car c'est bien ce que dit le mot "mammifères". Saint Augustin en savait assez, en fait.

Écrit par : Rémi Mogenet | 21/06/2014

Chers amis, je suis très heureux de vous donner l'occasion de débattre ainsi avec autant d'esprit que de courtoisie. Puis-je vous suggérer de passer dans la pièce d'à côté, c'est-à-dire mon dernier texte, pour poursuivre vos échanges? Mille mercis d'avance. jnc

Écrit par : Cuénod | 21/06/2014

Les commentaires sont fermés.