10/04/2014

Manuel Valls et la perruque poudrée de Monsieur Désir (les Jeudis du Plouc)

valls,hollande,ps,france

 

  A peine quelques heures après avoir réussi son grand oral devant les députés, patatras, le nouveau premier ministre français Manuel Valls commet plus qu’un crime, une faute, en nommant secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, l’ex-patron du Parti socialiste Harlem Désir. « Il s’agit moins d’une promotion  que d’une exfiltration », susurre le site de «Libération». En effet, le désormais ancien premier secrétaire du PS ayant démontré toute l’étendue de son incompétence, il fallait d’urgence lui trouver un autre poste, encore plus haut placé, encore plus important. Lamentable !

 

A la tête de son parti, Harlem Désir s’est montré au-dessous de tout. Au lieu de l’animer, il l’a assoupi. Au lieu de le réveiller, il lui a chanté des berceuses. Il s’est montré incapable d’assurer l’unité des socialistes et de préparer le tournant social-libéral impulsé par les choix de François Hollande. La punition a été sévère : le PS a subi une déroute effarante aux municipales. Certes, l’impopularité du président socialiste, empêtré dans ses promesses de Gascon hollandais, et la hausse continue du chômage sont les principaux facteurs de la débâcle. Mais un parti ne perd pas des élections locales aussi massivement, malgré une solide implantation, sans que sa direction n’en porte une lourde responsabilité.

 

Harlem Désir ayant notoirement démérité, son éjection de la direction du parti présidentiel devenait donc inévitable. Les salariés qui se trouvent dans cette situation doivent pointer à l’assurance-chômage en essayant de se former en vue d’une reconversion. Mais Monsieur Désir ne fait point partie de cette valetaille. Il est du sérail. Il a sa perruque poudrée, sa culotte moirée et ses bas de soie. La Nation lui doit les égards qu’elle réserve à ses grands incapables. Voilà donc le Secrétariat d’Etat aux affaires européennes à lui offert sur un plateau doré.

 

Dans leurs discours, le président Hollande et le premier ministre Valls n’ont que l’Europe à la bouche. L’Europe, unique objet de leur assentiment. L’Europe comme seule voie possible pour parvenir à la croissance. L’Europe comme lieu décisif pour impulser une politique dans la tourmente mondialisée. Mais dès qu’il s’agit de passer aux actes, ils n’ont rien de plus pressé que de confier les clés de ce domaine, si décisif à leurs yeux, au type qui n’a même pas réussi à faire le ménage dans son parti.

 

Ce faisant, le président et le chef de son gouvernement ont fait fi de la pitoyable image qu’ils allaient donner aux autres pays européens et ont pris le risque d’affaiblir la France – qui n’a déjà pas bonne réputation à Bruxelles – au sein de l’Union, pour un motif futile. « Mais Harlem Désir, ne fera pas beaucoup de dégâts puisqu’il sera placé sous la coupe du ministre des affaires étrangères Laurent Fabius », répliquera-t-on. Ah bon ? Mais en ce cas, pourquoi s’encombrer d’un secrétaire d’Etat aux affaires européennes, s’il n’est là que pour porter les valises du ministre ?

 

François Hollande voulait « présider autrement », mais il fait comme les autres en plaçant ses copains et en traitant l’Europe par-dessus la jambe. Manuel Valls n’a pas eu le cran de lui résister, malgré ses jolis coups de menton à l’Assemblée nationale.

 

 

Jean-Noël Cuénod


 

valls,hollande,ps,france


12:07 | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : valls, hollande, ps, france | |  Facebook | | |

Commentaires

Oui, on ne saurait mieux dire ...

Mais la promotion de Harlem Désir est avant tout le fait de François Hollande avant d'être le choix de Manuel Valls.

Lire à ce propos la chronique de Jean-François Kahn publiée ce jour dans "L'Hebdo".

Extrait :

" ... Et c'est lui [Hollande] qui avait choisi un clone transparent comme Premier ministre et un crétin pour diriger le Parti socialiste."

Promotion des coupables et punition des innocents, une posture malheureusement courante et souvent observée après un échec dans le domaine de l'industrie notamment.

Mais après tout, Harlem Désir ne fait que rejoindre "Désirs d'Avenir", un mouvement créé pour la promotion d'une certaine Ségolène Royal ...

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9sirs_d'avenir

ça sent la poudre !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 10/04/2014

Le malaise présent, UNANIMEMENT RESSENTI Y COMPRIS TELESPECTATEURS, ne pose-t-il pas la question de savoir par qui devraient être élus ministres ou secrétaires d'Etat?

Par, c'est-à-dire présentés, proposés, les président/es, premiers ministres, soit, mais ensuite élus dé-mo-cra-ti-que-ment par le Parlement représentant des Français non pour le plus grand bien des partis mais, en l'occurrence, des Français eux-mêmes. Lesquels: les uns, les autres ou tous les Français au coeur de l'UE... L'UE au service, sensible ä quoi?

Indifférente à, peu ou prou, automatiquement toujours les mêmes?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10/04/2014

Un incapable et un incompétent de plus placé à un poste d'envergure.
Quel plaisir de lire cet article.
Vivement d'autres aussi critiques envers cette gauche misérable !

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 10/04/2014

D'accord, mais il a un si joli nom!

Écrit par : Mère-Grand | 10/04/2014

Le problème c'est que - à part dans la politique est ses petits arrangements - H. Désir n'a jamais travaillé dans le monde réel, celui de l'emploi, de l'entreprise, du marché. (comme l'immense majorité du gouvernement par ailleurs!). Sans compter qu'il s'est illustré "brillamment" dans une affaire de justice avec ses petits camarades (Cambadélis entre autres). Mais la famille reste solidaire, c'est bien connu.

Écrit par : uranus2011 | 10/04/2014

Ce que fait Vals ? c'est du recyclage interministériel ni plus ni moins et peut- être espère -t'il prendre de vitesse le nouveau dirigeant Italien possédé par la même envie de tout bouleverser et tellement pressé qu'il n'arrivera à rien du tout
La France n'est pas encore sortie de l'Auberge du Théâtre Guignol

Écrit par : lovsmeralda | 10/04/2014

Harlem Desir, président de SOS Racisme a été comdamné a 18 mois de prison ferme et une forte amende pour détournement de fonds pendant sa présidence de cette organisation. C'est grace à Mitterand qu'il a repris du service au PS car le Président Tonton a utilisé sa grace présidentielle pour le sortir de ce mauvais pas. Et on ose prétendre que, au PS, il n'y a pas de copinage !

Écrit par : Gedeon Teusmany | 10/04/2014

c'est qu'il a fait des petits le mosieur : le PS français déborde d'encartés- version.HD & grâce à quoi salariés à poste cadre dans le millefeuille admin Fr
Suivez toutes directions, trouvez agences & agglos frontalières

Écrit par : pierre à feu | 10/04/2014

Cela prouve une chose : Valls n'a pas grand chose à dire sur le choix du gouvernement...

Écrit par : Géo | 10/04/2014

Faits divers et divers faits....

Les ministres

Laurent Fabius. Vous avez peut-être encore en tête l'affaire dite "du sang contaminé", le grand scandale médical de 1991. Il a valu à l'actuel ministre des Affaires étrangères une comparution devant la Cour de justice de la République pour homicide involontaire mais celle-ci l'a innocenté, soulignant même que que son action avait contribué à "accélérer les processus décisionnels". Vert, donc.

Ségolène Royal. Continuons dans l'ordre protocolaire. Premier couac : l'actuelle ministre de l'Ecologie a été condamnée en 2008 par la Cour d'appel de Rennes pour "licenciements abusifs". Elle était poursuivie depuis 1997 par deux attachées parlementaires qui affirmaient avoir continué à travailler après son entrée dans le gouvernement Jospin. Faute réparée, mais c'est tout de même un rouge.

Christiane Taubira. Décidément, les députés ne font pas de bons patrons. En 2004, l'actuelle ministre de la Justice a été condamnée par les prud’hommes de Paris, à verser 5300 euros à son ancienne assistante parlementaire. La conséquence de la requalification de ses deux CDD en CDI. L'emploi parlementaire est précaire mais le droit du travail défend le salarié. Rien de franchement scandaleux mais pour la ministre de la Justice, c'est tout de même un rouge.

Arnaud Montebourg. Condamné... et pendant son exercice de ministre, en plus ! En 2012, le ministre de l'Economie et du Redressement productif a dû payer 1 euro de dommages et intérêts pour avoir publiquement injurié les anciens patrons de SeaFrance, en les traitant "d'escrocs".

Plus cher : 2000 euros de dommages et intérêts et 3000 euros de frais de justice. C'est ce à quoi a été condamné Arnaud Montebourg, la même année, pour avoir porté atteinte à la présomption d'innocence du sénateur PS Jean-Noël Guérini, ce qu'il considèrera comme un "honneur". Du parler vert, plaidera l'avocat de profession mais une condamnation tout de même. Donc rouge.

François Rebsamen. Un édito dans le bulletin municipal de Dijon qui ressemblait à une tribune et bim ! En 2004, le tribunal administratif annule les comptes de campagne de l'actuel ministre du Travail. Pourquoi ? En y intégrant le coût des six pages du bulletin municipal, les plafonds autorisés étaient dépassés. Sanction automatique : 1 an d'inéligibilité mais... pas de condamnation à proprement parler. Donc vert.

Bernard Cazeneuve. Rien à signaler chez l'actuel ministre de l'Intérieur... et heureusement, pour celui qui avait succédé à Jérôme Cahuzac en 2013. Vert.

Aurélie Filippetti. Une photo en petite robe d'été... et la ministre de la Culture et de la Communication se met en situation de l'arroseur arrosé. En voulant faire condamner Voici pour des photos volées lors de son voyage à l'Île Maurice, Aurélie Filippetti s'est retrouvée elle-même condamnée à verser 2000 euros de dommages et intérêts au magazine, en janvier 2014, au nom du "droit légitime à l'information". Une condamnation qui n'en est pas vraiment une... d'autant que la ministre a interjeté appel. A suivre.

Et aussi... Rien à signaler concernant les autres ministres : Benoît Hamon, Michel Sapin, Jean-Yves Le Drian, Najat Vallaud-Belkacem, Marisol Touraine, Marylise Lebranchu, Stéphane Le Foll, Sylvia Pinel et George Pau-Langevin.

À LIRE AUSSI >> Le Top 10 des casseroles du gouvernement Ayrault

Les secrétaires d'Etat

Harlem Désir. Entre 1986 et 1987, alors que l'actuel secrétaire d'Etat aux Affaires européennes était président de SOS Racisme, il percevait 10.500 francs (1600 euros) de rémunération mensuelle venant d'une autre association : l'Association régionale pour la formation et l'éducation des migrants. C'était un emploi fictif... mais la condamnation, tombée en 1998, était bien réelle : 18 mois de prison avec sursis et 30.000 francs d'amende pour recel d'abus de bien sociaux. Rouge.

À LIRE AUSSI >> Un parachute en or pour Harlem Désir

Jean-Marie Le Guen. Le secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement a été mis en examen dans l'affaire de la Mnef, lui aussi pour un emploi présumé fictif. Mais il a bénéficié d'un non-lieu pour insuffisance de charges. Vert, donc.

André Vallini. Le secrétaire d'Etat chargé de la Réforme territoriale a été poursuivi pour "harcèlement moral", "licenciement abusif" et "discrimination liée à l'âge" par son ancienne assistante parlementaire. Un tache pour le "monsieur Justice" de la campagne présidentielle de François Hollande. Mais un accord financier a été trouvé avec la plaignante en 2012. Pas de condamnation, donc.

Et aussi... Rien à signaler concernant les autres secrétaires d'Etat : Fleur Pellerin, Annick Girardin, Frédéric Cuvillier, Geneviève Fioraso, Christian Eckert, Valérie Fourneyron, Axelle Lemaire, Kader Arif, Laurence Rossignol, Ségolène Neuville et Thierry Braillard. Ouf !

http://www.metronews.fr/

"hamdoullah"

Écrit par : Pierre NOËL | 11/04/2014

@Pierre NOËL
Je n'ose presque pas vous dire merci de toutes ces informations, tant elles sont déprimantes. Mais merci tout de même.

Écrit par : Mère-Grand | 11/04/2014

Pour avoir la paix Hollande est près à tout en faisant n'importe quoi; ou va-t-il chercher ses ministres et secrétaires d'état? On est pas sorti de la misère avec cet instruit-idiot!

La France va très très bien, son avenir est ici:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/12/20/endoctrinement-musulman-la-roche-sur-yon-des-collegiens-a-la-mosquee/

"" La famille nouvelle de la secrétaire d’Etat nouvelle sera conforme aux souhaits de l’Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiens (APGL), qui avec sa centaine d’adhérents, a une opinion infiniment plus prépondérante que celle des 17,5 millions de familles françaises dans les décisions de l’Etat.

L’engagement parental en remplacement de la présomption de paternité, afin par exemple d’évincer le père d’un enfant par un couple lesbien reconstitué,
Accès à la PMA à toutes les femmes, en couple ou célibataire, qui permet de faire disparaitre la place de l’homme dans le couple,
statut du beau-parent,
reconnaissance de la pluriparentalité : famille composée de deux, trois ou quatre parents, selon le nombre d’adultes impliqués dans le projet d’enfant,
reconnaissance des états civils étrangers des enfants nés par GPA.


Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.""

Pour en revenir au sujet, Laurence Rossignol a flirté avec toutes les idéologies totalitaires :

Ex journaliste à la Vie ouvrière, le journal de la CGT,
Ex militante à l’Unef-ID,
Ex chargée d’étude à la LMDE (ex-Mnef) la mutuelle étudiante infiltrée par les militants de l’OCI (Organisation communiste internationale),
féministe radicale
ex adhérente au Mouvement d’action syndicale (MAS),
Animatrice au mouvement la gauche durable qui veut tendre vers la croissance zéro, une utopie soixante huitarde qui tue la créativité et la liberté d’entreprendre.""

Écrit par : Pierre NOËL | 11/04/2014

Suivant la requête de Pierre Noël, je ne m'adresse pas à lui.

Je note que certains commentaires présentés ne sont pas en rapport, ou si peu, avec l'article de Jean-Noël Cuénod concernant Harlem Désir.

Mal au courant, pour ne pas dire plus, les commentaires que j'ai sous les yeux me font me demander ce quîl faut comprendre par "(...( adressez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz

Sans doute dans les A LIRE AUSSI... mais quid de l'article de l'auteur de ce blog?! Par exemple, en écrivant que François Hollande traite l'Europe par-dessus la jambe, comment l'UE traite-t-elle les moins "friqués" membres de l'UE? Parler d'indifférence, donc de "par-dessus la jambe", aussi, est-ce excessif? Hollande place les copains: Hollande, seul? ou courant... en ce monde...

Moi j'aime bien la remarque de Mère-Grand sur le "si joli nom" de Harlem Désir...

De quoi, ce nom, faire ou composer un bien beau bleu blues... qui aurait le pouvoir de rendre Harlem Désir à ses racines premières (je note le pouvoir de l'auteur de ce blog qui par - le parcours de son article, puis d'un commentaires à un autre - nous élève jusqu'à paix, nature, beauté, identité, notre origine première: UNITE (pas si mal pour un bon début de week-end.)!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/04/2014

Les commentaires sont fermés.