31/03/2014

François Hollande s’offre un tour de Valls. Et pour la première fois un Tessinois, à Matignon!

 

 

3583611_hollande-mary-blige-soiree_640x280.jpg

Evacuons tout de suite l’info qui fait mouche en Suisse. Pour la première fois, un Tessinois est nommé premier ministre en France. Un demi-Tessinois, certes, mais de la meilleure moitié, la féminine, puisque la mère de Manuel Valls est originaire de Ludiano, près de Biasca. Son père, lui, est Catalan. Lorsque Le Plouc l’avait rencontré en 2008 à l’occasion de la sortie d’un livre et de la création de son Club 21, Valls s’était rappelé ses vacances estivales dans le village maternel. Mais nos compatriotes de la Banque seraient mal avisés de compter sur ces gènes suisses pour infléchir la position de Paris vis-à-vis de l’évasion fiscale. Fin de la séquence émotion helvétique.

 

Passons aux choses sérieuses. Sans surprise, le président Hollande a renvoyé son chef de gouvernement Jean-Marc Ayrault à ses chères études nantaises. Il va pouvoir enfin se consacrer à plein temps à son dada: l’implantation d’un aéroport dans les bocages verdoyants (en attendant d’être merdoyants à cause du kérosène) à Notre-Dame-des-Landes. Après la défaite historique du Parti socialiste – la perte de 155 villes ­– l’éjection d’Ayrault relevait du service minimum. Sans surprise, l’Elysée a nommé Manuel Valls à Matignon.

 

«Ah, mais Valls va diviser le PS ! Son aile gauche et les écolos rejettent ce social-traître. Hollande va perdre sa majorité!» Calmons-nous! Les députés verts et rouges ne sont pas de bleus. S’ils provoquent une crise gouvernementale majeure, l’Assemblée nationale risque d’être dissoute. Ont-ils vraiment envie de retourner devant les électeurs après la claque mémorable qu’ils viennent de subir ? Ils vont donc grogner, râler, gronder. Hollande et Valls devront les calmer en leur caressant l’égo dans le sens du poil. Et ils rentreront à la niche comme d’habitude.

 

En fait, comme Le Plouc l’a souligné dans son précédent blogue, François Hollande n’a pas le choix. En renonçant à renégocier le Pacte budgétaire européen qu’Angela Merkel avait réussi à refiler son prédécesseur Sarkozy, l’actuel président est obligé de continuer sur la voie de l’austérité. Il ne peut pas arrêter ses réformes au milieu du gué. Il est obligé de les faire passer coûte que coûte. Une politique économique de cet ordre ne se pilote pas comme un tricycle mais comme un énorme paquebot.

 

Et pour faire ce boulot, Manuel Valls a le bon profil. Autoritaire et bien vu par les électeurs de droite, il est l’un des rares ministres à rester populaires dans les sondages. L’opposition n’est pas encore parvenue à le déstabiliser.

 

Enfin, en matière de social-libéralisme, Valls se trouve sur la même ligne que François Hollande.  A preuve, ce qu’il disait au Plouc il y a six ans, lorsque le nouveau chef du gouvernement n’était encore qu’un député-maire de l’opposition:

 

«Il y a de la cohérence à accepter pleinement la société de marché tout en construisant un service public fort et adapté. Il faut que nous, socialistes, ayons le courage de dire aux Français, oui, nous devrons travailler plus longtemps et prendre en charge l’apparition du 4e âge, celui de la dépendance.»

 

La mission confiée au premier ministre Valls est plutôt compliquée: il doit expliquer aux Français qu’il ne faut rien changer au… changement qui a été initié. Son rôle sera avant tout celui d’un super-communiquant destiné à persuader des Français à bout de nerfs que la patience est plus qu’une vertu, une nécessité. S’il réussit ce tour de force – qui relève plus du ministère de Lourdes que de celui de Matignon – les plus hautes destinées sont promises au catalo-tessinois d’Evry

 

Avec son nouveau tour de Valls, Hollande va-t-il vraiment redonner de l’air à son quinquennat qui est déjà à bout de souffle? 

 

 

Jean-Noël Cuénod

23:44 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

Les Français devront travailler plus longtemps (que nous autres?) et prendre en charge l'apparition du quatriéme âge appelle la question de savoir si l'on finira pas tenir compte du désir d'autrui plus âgé de tirer sa révérence au moment choisi par lui?

Problèmes écologiques; pléthore de catastrophes annoncées lesquelles atteindront les plus démunis: "stupéfiant"?

Hommes épousant plusieurs femmes de quoi faire plus d'enfants, voire à tire larigot, tous hommes époux "avec les moyens"! comme le recommande le coran? Autres couples, non musulmans?

Il faudrait donc que les habitants de la France, notamment, se prennent en charge.

Chômage: machines qui prennent leur travail aux hommes et aux femmes.

Plus de chômeurs plus de prestations sociales avec à la longue réduction desdites comme un gâteau trop petit par rapport au nombre de convives. Mais, si l'on se permettait un instant de parler de soi, je dirais qu'aujourd'hui, en un monde, un petchi pareil, j'hésiterais longtemps avant de prendre le risque de mettre au monde des enfants (les enfants ne devant pas être conçus pour mettre au monde de futurs "cotisants" mais ressentis comme "appel de la vie à la vie" (Khalil Gibran)!

Il faut une Révolution non de quelques-uns mais de tous. Un fabuleux revirement fondamental avec changement d'optique car nos dirigeants ne sont jamais qu'un miroir. un reflet de nous-même: égoïsme, rapacité, vanité, indifférence: C.n..ie (liste non exhaustive)!

Valls a promis des sanctions exemplaires à ceux qui "provoqueraient"! Les commentaires sur les blogs n'ont-ils pas cet aspect SONDAGE particulièrement éclairant au service du pouvoir des Courriers de lecteurs?! Appel à la trouille? que non mais faisons en sorte de préserver la liberté que nous avons de pouvoir nous exprimer sans "raclée" de première à la clé, or, tel Sarkozy, Valls, Tessinois par la maman, Catalan, par le papa n'en demeure pas moins premier flic de France... ce qui frappe ou se note dès l'emblée, la polenta ne venant qu'ensuite.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/04/2014

Encore un de ces cosmopolites porteur de multiples passeports : espagnol (peut-être un jour catalan, français, suisse et israélien.

Et dire que hier soir, notre Roche-beau-bois national au TJ de 19h30 était tout fier et rayonnant de nous présenter ce gaillard aux allures de toréador bombant le torse devant son public, mais qui n’a rien dans le caleçon. Rien ne va changer!

Écrit par : Hypolithe | 01/04/2014

Hypolithe, comment savez-vous que "ce gaillard aux allures de torador n'a rien dans le caleçon"?

Vu le bordel, faut-il inventorier dans le caleçon ou dans le caillou (la tête) de ce gaillard?

Écrit par : Solange | 01/04/2014

Les commentaires sont fermés.