30/03/2014

François Hollande coupable du Waterloo de la rue de Solférino

 

 Les politologues avaient pronostiqué une courte défaite des socialistes lors des élections municipales françaises. En temps normal, dans ce type de scrutin, les thèmes nationaux sont occultés par les problèmes de rond-point ou de ramassage des ordures. Mais voilà, comme nous ne vivons pas une époque normale, le président «normal» a pris normalement une claque magistrale ! C’est Waterloo, rue de Solférino, siège parisien du Parti socialiste.

 

François Hollande paye au prix fort la déception profonde qu’il a causée, au sein même de son camp. Certes, les Français avaient plutôt écarté l’agité Sarkozy qu’ils ne l’avaient choisi de gaieté de cœur. Mais tout de même, sa volonté de réformer en respectant les impératifs de la justice sociale avait séduit une majorité d’électeurs. Ceux-ci ont vite déchanté. Hollande a, en effet, complètement raté les six premiers mois de son mandat, à l’instar de Nicolas Sarkozy.

 

 Tout d’abord, en nommant comme premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui s’est montré incapable de donner à son gouvernement ne serait-ce qu’une esquisse de cohérence. Ensuite, en tolérant que des ministres parlent à tort et à travers plutôt que de faire leur boulot. Enfin et surtout, en acceptant la politique d’austérité voulue par Angela Merkel afin de renforcer la domination économique de l’Allemagne sur l’Europe.

Or, justement, le candidat Hollande avait pourtant bien vu le danger en affirmant qu’il renégocierait le pacte budgétaire européen. Il n’a, en fait, rien négocié du tout et n’a pas eu le cran de résister à la pression de Berlin. La France s’est enfoncée dans l’austérité, avec ses corollaires, restrictions budgétaires et augmentations d’impôts, provoquant hausse du chômage et baisse du pouvoir d’achat.

 

Les socialistes supplient le président Hollande de changer de cap, après ce direct en pleine face. Mais comment le fera-t-il ? Il n’a plus de marge de manœuvre, après avoir accepté la logique du pacte budgétaire. Un changement de gouvernement ne suffira pas à redonner de l’espoir à ceux qui n’attendent plus rien du pouvoir politique. Dimanche soir, le Parti socialiste a perdu plus que des mairies.

 

Jean-Noël Cuénod

 

23:04 | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : élections, municipales, france | |  Facebook | | |

Commentaires

Hier soir, France2, il était navrant d'entendre non la gauche dire à l'extrême droite (qui aurait été au pouvoir) de cesser de "taper* les gens à force d'impôts, et hausses ininterrompues de taxes et surtaxes mais, par Marine Le Pen, l'extrême droite (mais Marine Le Pen a dit que cet aspect est dépassé et qu'elle et les siens entendent que ceux qui le souhaitent rejoignent la vague bleue marine, ce qui, au conditionnel, ne serait pas étranger à la pensée de Bayrou qui, dés la campagne présidentielle qui porta Sarkozy au pouvoir, candidat lui-même, avait affirmé cette nécessité de dépasser désormais les "partis") mais, par Marine Le Pen, elle-même, s'adressant à la gauche en lui disant de cesser de "taper" les gens à force d'impôts avec force de conviction dans la voix. Faut-il, comme d'habitude hurler au populisme? Populisme, ou non, toute personne, famille, qui a connu ou connaît des fins de mois "dures", et plus encore, de façon non accidentelle sait de quoi parle Marine Le Pen et ne peut pas ne pas lui donner raison.

Fin de visée de mairie de Paris pour NKM: intéresant de voir si, du coup, elle renonce à sa coiffure cheveux longs flottant sur les épaules pour reprendre l'autre et si elle poursuivra son amitié naissante avec ceux ce la cloche, amitié notée comme complétant la coiffure cheveux flottant au vent.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 31/03/2014

L'administration centralisée coûte trop cher, Laurent Wauquiez propose de l'alléger, il a raison.

Écrit par : Rémi Mogenet | 31/03/2014

Defla"gra"tion: à une politique d'austérité peu lisible, les français ont envoyé un message de défiance à l'ensemble du monde politique
ä commencer par un taux d'abstention record , et ensuite à peut-être préférer une politique assumée de restriction des dépenses publics, de baisse des charges directs et indirects.
Ce programme de droite échoue en Europe , fait des dégâts sociaux importants y compris en Allemagne et mène tout droit à une remise en question radicale des fondements de l'Europe héritée des accords de Maastricht.
Ce constat concerne tous les pays à commencer par le notre .
Dès lors quelle alternative ? avec quelles forces politiques ?
Donner n'est pas prêter du temps au temps , l'accélération du désarroi du peuple d'en - bas ne saurait s'accommoder de tergiversations entre gouvernants , quelle rôle pour une nouvelle banque européenne , capable de relancer une machine à faire de la croissance ,ultime paradigme d'une modernité en déclin.

Écrit par : briand | 31/03/2014

L'islamisation de la France est refusée par plus de soixante 70 % des citoyens et pas un mot! Nos Libertés sont menacées notamment la Liberté d'expression au nom du vivre ensemble qui dans les fait se résume à:

"collaborons, vivons avec les ennemis de la Liberté, car nous avons encore besoin d'énergies fossiles, nos industriels ne pourraient plus gagner sur les salaires"

Le FN a de beaux jours devant lui, il ne faut pas stigmatiser les musulmans et les monarchies, ou leurs despotes .

Laurent Vauquier est un super c.. l'appel à la prière se fait au Puy en Velay!

Les cathos sont des couleuvres infectes:

"L’appel à la prière retentit au Puy-en-Velay, avec la bénédiction de Laurent Wauquiez
Publié le 3 juin 2011 par Leonidas - Article du nº 201
La chaîne Public Sénat consacra, le 30 mai 2011, une émission d’une heure intitulée « Terrain politique » à Laurent Wauquiez, ministre des Affaires européennes et maire du Puy en Velay. La partie de cette vidéo allant de 5 mn 40 à 16 mn 50 est particulièrement édifiante : le maire-ministre y développe sa conception très particulière de la laïcité, et se félicite des excellentes relations avec la communauté musulmane, cependant que le Président de la mosquée principale nous apprend sans complexe qu’il y a des appels à la prière au Puy. La vidéo est en ligne sur Public Sénat."

http://ripostelaique.com/wordpress/wp-content/themes/thirtyten/images/banniere_RL.png

Il y aura scission au PS et dans la gauche en général mais cela ne change pas grand chose...

Écrit par : Pierre NOËL | 31/03/2014

Les commentaires sont fermés.