01/03/2014

La Russie menace militairement l’Ukraine : à Bruxelles, l’urgence peut attendre.

 

 

Unknown.jpeg

Le parlement de la Fédération de Russie a donc approuvé l’envoi de ses troupes en Ukraine. Il fallait s’y attendre : aucun pouvoir russe, quel qu’il soit, ne peut accepter de voir sa présence remise en cause à Sébastopol, le grand port-forteresse de la marine de guerre en Crimée. La flotte du Kremlin y bénéficie d’un « bail » consenti par l’Ukraine. Sa position stratégique est essentielle pour la puissance russe, sans compter la force symbolique de cette ville martyre de la Seconde guerre mondiale.

 

Si la présence militaire de Moscou se limite à protéger Sébastopol, on voit mal quiconque lui contester cette attitude. Mais l’autorisation votée par le parlement russe évoque l’Ukraine dans son entier et non la seule Crimée, ce qui laisse la porte ouverte à toutes les aventures militaires.

 

Que fait l’Occident ? Obama se contente d’avertir Poutine qu’une intervention russe en Ukraine aurait « un coût ». Pas de quoi faire trembler le hockeyeur du Kremlin. Quant à l’Union européenne, sa décision prêterait à rire, si les circonstances n’étaient pas aussi inquiétantes : les ministres des affaires étrangères ont annoncé qu'ils tiendront à Bruxelles une réunion d'urgence afin d'évoquer la situation en Ukraine. Quand ? Maintenant ? Ce soir ? Demain matin ? Non, lundi 3 mars. Pour l’Union, l’urgence peut attendre.

 

Ce faisant, les ministres des affaires étrangères européens donnent un signe d’encouragement à Poutine : s’il faut plus de deux jours pour convoquer une réunion de ce genre, c’est qu’au fond Bruxelles ne la considère pas si urgente que cela. Certes, personne n’imagine l’UE envoyer des forces militaires en Ukraine pour aider les insurgés de Kiev. Il n’empêche que des sanctions d’ordre économique pourraient gêner Moscou qui se trouve aux prises avec de sérieuses difficultés financières. Mais il faudrait qu’elles soient au moins brandies tout de suite, avant que Poutine ne provoque en Ukraine une situation de fait accompli.

Il flotte sur Bruxelles comme un parfum légèrement munichois.

 

Jean-Noël Cuénod

 

17:45 | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | |

Commentaires

"Moscou qui se trouve aux prises avec de sérieuses difficultés financières."

Pas l'Union Européenne peut-être !

Écrit par : Corélande | 01/03/2014

Je n'aime pas le hockeyeur du Kremlin

Écrit par : Zita Burgy | 01/03/2014

L'Europe pourrait envahir la Suisse. Ah! mais non, c'est déjà fait.

Écrit par : norbertmaendly | 01/03/2014

Quand l'union étrangère intervient en Yougoslavie pour casser le pays, c'est bien. Quand le Kosovo se sépare de la fédération yougoslave, c'est bien. Mais quand la Crimée, terre russe, veut se séparer de l'Ukraine, c'est mal. Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais. Tartuferie.

Quand Israël s'empare de territoires qui ne lui appartiennent pas, c'est bien. Quand la Russie récupère un territoire qui lui appartient, c'est mal. Tartuferie encore.

Vous êtes un démocrate? J'en doute. Car vous allez refuser par votre idéologie anti-démocratique de reconnaître le référendum annoncé sur le sort de la Crimée.

Écrit par : Johann | 01/03/2014

Ne pas oublier le match USA - Russie en hockey, 3 à 2 pour les USA, si même au hockey ils se font mettre à l'amende, j'oserais pas imaginer ce qu'il se passerait au niveau militaire !

L'US Navy est en alerte générale, la 5ème et la 6ème flotte ont reçu l'ordre de l'état major de déplacer ses bâtiments vers le Bosphore et certainement ensuite vers la mer noire, les base de l'US Air Force en Turquie et en Allemagne sont en alertes, comme celle de l'ensemble des bases de l'US Air Force !

Vous allez voir comment Poutine va se sentir tout petit !!

Écrit par : Corto | 01/03/2014

"la Crimée, terre russe", encore un pro-hamas !!!

Il faudrait les appeler les "tataristaniens" !!!!!

Écrit par : Corto | 02/03/2014

En tout cas, le dollars va grimper et le rouble va finir dans la cave !!

Qui va acheter des dollars, le premier, c'est Poutine, ne chercher pas plus loin !

Écrit par : Corto | 02/03/2014

Aussi, envahir et occuper militairement un pays comme l'Ukraine, Crimée incluse coute très cher, là, la Russie va surement faire tomber le nabot !

Écrit par : Corto | 02/03/2014

" Quand l'union étrangère intervient en Yougoslavie pour casser le pays, c'est bien. Quand le Kosovo se sépare de la fédération yougoslave, c'est bien. Mais quand la Crimée, terre russe, veut se séparer de l'Ukraine, c'est mal. Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais. Tartuferie. "

L'OTAN n'est pas intervenu en Yougoslavie pour récupérer des territoires mais pour mettre fin à un génocide. Quand à la Crimée ou à l'Ukraine une chose est certaine; il y a bien un problème avec les russes et des gouvernements corrompus et maffieux. Dans le cas contraire il n'y aurait pas une situation au bord de la guerre civile.

D.J

Écrit par : D.J | 02/03/2014

DJ,

je ne sais pas quelles auraient pu être les relations entre l'UE et l'Ukraine dans le cas où le déroulement des choses laisse aux ukrainiens le choix de l'auto-détermination, mais par contre en ce qui concerne l'OTAN, il est certain que l'alliance allait se faire rapidement avec l'Ukraine et c'est évident que c'est la première raison qui fait bouger poutine.

En admettant que le nouveau pouvoir légitime de l'Ukraine soit pro-occidental, surtout après ce qu'il vient de se passer, il est plus que certain que ce pays va courir vers une alliance avec l'OTAN, c'est à dire, une contrainte très ennuyeuse pour la Russie, nous l'avons vu avec la Pologne !

Poutine s'en tape de l'UE, par contre voir se déployer des troupes et des équipements de l'OTAN à sa frontière ukrainienne, le rend hystérique, c'est dans ce sens qu'il ne va pas abandonner sa croisade !

Cette affaire risque de se conclure par accord entre les US et la Russie avec une convention interdisant à l'OTAN de s'installer en Ukraine, si les américains ont la présence d'esprit, ce qui devient de plus en plus en politique internationale rare avec obamuzz, de proposer officiellement un deal qui en contrepartie de concessions américaines de ne pas installer l'OTAN en Ukraine, je suis certain que dans un cas pareil, Poutine pourrait accepter de ne pas envahir ou de rester en Ukraine !

Souvenez-vous de ce que je disais concernant la Syrie, il y a quelques mois, j'avais en prime time annoncer que ce serait à Poutine de proposer un nettoyage des armes chimique en possession d'el assad, ça n'avait pas tarder, alors qu'aucune solution semblait voir le jour, c'était "ma" proposition de humble blogueur qui a été annoncée 10 jours plus tard !

Nous verrons si l'administration d'obama fera de même, mais j'en doute, il y a tellement d'intérêts flous au sein du cabinet d'affaires étrangères d'obama que je suis certain que nous allons dans le mur !

Écrit par : Corto | 02/03/2014

Selon des «sources sûres»...
«...L'US Navy est en alerte générale, la 5ème et la 6ème flotte ont reçu l'ordre de l'état major de déplacer ses bâtiments vers le Bosphore et certainement ensuite...[...]...etc.»

Georges Lucas et Steven Spielberg préparent le tournage, le casting n'est pas achevé, mais selon des «sources sûres» on apprend que Bruce Willis a été désigné pour incarner le personnage de Poutine...

Écrit par : petard | 02/03/2014

«En tout cas, le dollars va grimper et le rouble va finir dans la cave !!»

Et tout ça c'est bon pour ma tirelire, mes actions Victorinox, la BCV, La Mobilière, Swiss RE, les banquiers genevois et zurichois... et accessoirement pour la sécurité d'emploi des frontaliers de l'Ain et de la Savoie.

Écrit par : petard | 02/03/2014

@D.J en effet l'OTAN intervint juste pour stoper le génocide tandis que Clinton lui avait dit au début du conflit une phrase du genre,qu'ils se démm....sans nous

Écrit par : lovsmeralda | 02/03/2014

On ne se pose pas la question du caractère, de la mentalité de Poutine: savoir comment Poutine a vécu les événements en Ukraine "agendés juste au moment des JO": en fut-il enchanté ou enragé, fou furieux?
De quoi (selon lui, sa psychologie propre) "avait-il l'air"?

Réaction ou réponse aux "fauteurs de troubles": avant ou après les JO?

Une amie en vacances non loin de l'Ukraine pendant les JO me disait hier qu'aux avions tournant sans cesse, contrôles incessants douaniers on pouvait s'attendre à ce qui se passe aujourd'hui.

Écrit par : Dekoriacis Alix | 02/03/2014

Ca sent le fumé en Ukraine, "Poutine aurait perdu la raison suivant miss Angéla Merkel!"

Les ukrainiens n'ont plus le choix: ou ils entrent en guerre ou ils laissent le pays à Poutine. Que fera l'Europe? Rien, sauf exécuter les ordres....

Après la crise des cerveaux sur le plan économique, les bruits de bottes se font entendre.

Le conflit mondial est la seule sortie pour éliminer la dette occidentale et ainsi, redistribuer les cartes du monde. C'est une politique valant son pesant d'or.

Écrit par : Pierre NOËL | 03/03/2014

Celles et ceux m'ayant critiqué voir censuré, ont eu tord.

Selon un article de la TDG:

"Selon Vladimir Poutine, le chef de l'Etat déchu ukrainien Viktor Ianoukovitch n'a pas d'avenir politique. «Je pense qu'il n'a pas d'avenir politique. Je le lui ai déjà dit»"

Poutine est le meilleur acteur pouvant jouer un rôle important sur la scène internationale. On ferait bien de discuter avec lui au lieu de se faire les lèches bottes des USA et de cette Europe monarchique.

Écrit par : Pierre NOËL | 04/03/2014

En tenant compte de quelques traits de caractère de Vladimir Poutine, ce que nous lisions: John Kerry entend contrer Poutine n'est pas souhaitable. Vladimir Poutine est quelqu'un qui, sans nul doute, avant discussions, médiations, conciliations, apprécierait fort de nouvelles exceptionnelles félicitations sur la monumentale réussite et tenue des JO, telle, qu'il a été annoncé que, désormais, on ne pourra plus jamais faire mieux, encore plus fort que ces JO!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 04/03/2014

Ianoukovich, le "despote laqué" est responsable de la montée des néo-nazis et autres fascistes en Ukraine. Il était le Président me semble-t-il? Certaines et certains sur les blogs sont myopes face à la réalité, simplistes sur l'analyse de la situation dans le pays.

Poutine devrait procéder à son arrestation et le livrer aux nouvelles autorités d'Ukraine car il a également profité royalement du système et de la Russie; le tout, sur le dos du peuple ukrainien.

Poutine fait une grave erreur en indiquant que le "fuyard laqué" reste le seul Président de l'Ukraine. Une grave erreur qui pourrait lui coûter très cher. La paix du monde est menacée à moyen terme.

Écrit par : Pierre NOËL | 04/03/2014

Les commentaires sont fermés.