13/01/2014

François Hollande, Valérie Trierweiler, Julie Gayet… Vie privée ? Quelle vie privée ?

 

Francois-Hollande-et-Valerie-Trierweiler_scalewidth_630.jpg

La vie privée n’existe plus pour les dirigeants politiques, même en France. Pendant longtemps, les médias d’outre-Jura ont respecté la frontière entre vie privée et vie publique. Aujourd’hui, l’Hexagone s’est américanisé. Contre son gré, certes, mais désormais le pli est pris. Après Nicolas Sarkozy et ses ennuis conjugaux avec Cécilia, au tour de François Hollande d’être emporté dans la tourmente rose des histoires d’alcôve. Et comme le pouvoir dégage un puissant parfum aphrodisiaque, nous ne sommes pas sortis de cette auberge-là. François Hollande paie aussi le prix du slogan qui avait fait sa fortune électorale : « Je serai un président normal ».

 Il a donc cherché à concilier son engagement à la tête de la France avec la poursuite de sa vie personnelle et intime, comme si de rien n’était. Ce compromis était d’emblée voué à l’échec. Les idéologies ayant perdu leur attrait après la chute de l’Empire soviétique, l’attention s’est portée en premier lieu sur les trajets de vie des dirigeants puis, par glissements progressifs, sur leurs grandes et petites histoires personnelles, bien plus séduisantes pour les médias que la déprimante courbe du chômage et les soporifiques statistiques.

 

Dès lors, en croyant qu’il pouvait mener son existence comme bon lui semblait, François Hollande a couru le risque de parasiter son action politique, au moment même où elle doit prendre un cours décisif pour sortir la France de son marasme. D’autant plus que dans ce pays, la fonction présidentielle revêt une charge symbolique plus forte qu’ailleurs. Ce qui devrait inciter ceux qui l’incarnent à un surcroît de prudence.

 

Jean-Noël Cuénod

20:23 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | |

Commentaires

Votre article sur ce président volage est à côté de la plaque. Pour moi il s'agit d'un président malade dans une sociétée malade. Les médias français disent que 80% de la population du pays considère que Hollande est un homme de son"temps"; c'est sa vie privée. Avoir des enfants un peu partout (Royal, Hidalgo), peut-être d'autres, sans épouser personne en voulant être président de la république est normal. Quand on accepte un travail ou une mission, il y a des règles à respecter. C'est comme cela pour vous à TDG, ainsi que pour tout le monde. Ce monsieur se doit d'être exemplaire et de montrer au monde comme à ses propres citoyens ce qu'il y a de mieux de la France. Alors voyez le spectacle: il se balade dans Paris avec son "zizi" dans une main et la malette atomique d'une puissance nucléaire dans l'autre. Nous avons là un cas médical à analyser: celui d'un désiquilibré mental et sexuel qui a une potentiabilité dangereuse. Hors cela n'intrigue personne et l'on ne pourra destituer Hollande qu'en 2017...Après l'excité sur talonnettes (Sarkozy), marié trois fois, cocu lorsqu'il fut élu et celui qu'involontairement nos amis américains nous ont permis d'éviter (DSK)il faut reconnaître que la population française a un sérieux problème...

Écrit par : Jean-Claude Meslin | 13/01/2014

Ne croyez-vous pas, au vu des problèmes qui se posent aux Français, que cet incident insignifiant, stupide, devrait inspirer aux personnes concernées le désir d'en finir une fois pour toutes avec le statut de "Première Dame" et qu'en cas de célibat ou flottement "entre deux"! d'un président... en ce qui concerne les cérémonies officielles, une femme ministre ou haut placée du gouvernement en rapport avec les postes ou fonctions des invités, accompagnés le plus souvent, pourrait l'accompagner?

Écrit par : Alix | 13/01/2014

Encore un écran de fumée afin d'occulter la vraie problématique française, c'est à dire le chômage, le PIB, les délocalisations laissant des familles exsangues et sans espoir.

Nous passons d'un écran à un autre, hier Dieudonné, aujourd'hui des bruits de chiottes, que faudra t-il inventé demain ?

Écrit par : Corto | 13/01/2014

Je suis assez d'accord avec le commentaire de M. Jean-Claude Meslin, la société française est bien malade de ses institutions si 80% de la population considère que les aventures nocturnes de François Hollande ne relèvent que de sa vie privée et ne voit aucun problème à ses frasques.

Alors que le pays se débat dans d'énormes problèmes économiques, le seul chef d'Etat d'un pays démocratique à concentrer autant de pouvoirs, trouve encore le temps d'aller tester sa boîte à outils à l'heure où les présidents normaux dorment d'un sommeil réparateur. Comment peut-on être frais et dispos pour prendre des décisions matinales importantes alors que l'on est encore imprégné
du charme d'une nuisette parfumée au Chanel n°5 ?

N'y a-t-il pas de quoi se poser des questions sur la maturité de François Hollande ? Son comportement affectif n'est-il pas révélateur d'une instabilité comportementale ? Cet homme est-il mature ? les Français qui l'ont élu ont le droit de savoir et c'est avec raison qu'ils s'en inquiètent. Enfin, pour une minorité d'entre eux seulement, puisque cela ne semble choquer que 20% de la population ...

Vous avez dit un président normal ?

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 13/01/2014

d'autre part, ne nous transformons pas en autruche alors que la France a votée pour un président annonçant dans son programme le mariage pour tous, ne serrons pas les cuisses en sifflant la marseillaise !

Écrit par : Corto | 13/01/2014

Il faut se rassurer, le meilleur coq de la basse cours termine toujours à la casserole! Avec un bon vin de la cave "les vins magnifiques" à Lyon c'est mon point de vue....

Écrit par : Pierre NOËL | 13/01/2014

Une question: Hollande est-il fait pour être un Chef d'Etat, en a-t-il l'envergure?

Qu'en est-il de la loi dont avait parlé Chirac, à la fin de son mandat, loi qui permettrait de remercier, autrement dit virer un Président des Français décidément "pas à la hauteur"?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/01/2014

La question est: "En quoi cela concerne le clergé, les bonnes et les mauvaises soeurs n'ayant aucune référence, aucune expérience de la vie à part le modèle de pensée imposé par leur hiérarchie?"

Écrit par : ramdam | 14/01/2014

@ramdam

Pourquoi vous en prenez-vous au "clergé, bonnes et mauvaises soeurs n'ayant aucune référence, aucune expérience de la vie à part le modèle de pensée imposé par leur hiérarchie: quelle est votre conception de la liberté d'expression, accordée à tous puisque, tous, en Suisse, vivant en démocratie?!

Savez-vous que, ne vous en déplaise, pratiquant notre foi chrétienne, nous ne comprenons pas toujours bien pourquoi pasteurs et prêtres, religieux, s'expriment si peu (notamment courriers de lecteurs ou commentaires/blogs) et que nous aurions tendance à les traiter de lâches, poltrons ou "démissionnaires"?!

D'autre part, en quoi votre question est-elle en rapport avec l'article présent de Jean-Noël Cuénod? De votre pseudonyme: ramdam ou... "taratata"?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/01/2014

Ne pas oubliez les forces en présences lors que l'on s'approche des pouvoirs comme des pays comme la France, Hollande n'est qu'un pantin coloré en rose socialiste, derrière les multinationales comme Areva, Total pour ne citer que les plus machiavéliques, alors sachez que pour ces larbins des groupes toutes tendances, les président sont les marionnettes en chefs et même leurs vie privées sont menées à la baguette !

Le coup de mettre dans les bras de Hollande une jeune comédienne, n'est qu'une sorte de stratégie d'ordre national, que Closer fait partie intégrante du "complot" médiatique, tout marche comme avec du papier à musique !

Écrit par : Corto | 15/01/2014

La décence n'interdit-elle pas de commenter abusivement la vie privée de François Hollande non de façon à informer le public ce qui est le travail des journalistes mais à commenter de façon telle qu'il est difficile de ne pas traiter, ici ou là, peu importe, certains dits "rédacteurs" et auteurs de commentaires de MORPIONS?!

Écrit par : Dekoriacis | 18/01/2014

Que la vie privée de Hollande soit peu ou prou pilotée par le grand capital, de toute manière, c'est lui qui tire...
Bien sûr, la vie privée est révélatrice de l'individu, et celle des gouvernants doit être irréprochable. Dans la tête des gouvernés, il y a l'image du père, et c'est pour cela que de Gaulle était rassurant. Un chef d'Etat incapable de stabilité sentimentale est un homme instable, dangereux, et cela, tout le monde le comprend très bien, et contribuera à une baisse encore plus grande de confiance.
Il ne faut pas oublier que Hollande n'a été élu que par une minorité de Français. Le rejet va être comparable à celui de Strauss Kahn. Les médias ne les lacheront pas. Tant pis pour eux.
Terranova

Écrit par : terranova | 22/01/2014

Les commentaires sont fermés.