15/12/2013

LIBERATION

picture,131,un,champ,de,tournesol,et,un,tournesol.jpg

 

 

                      

S’ouvrir comme un tournesol

Pour rendre vie au matin

Notre mort est une fête

 

Joie solaire d’éclater

En molécules sans nombre

De pulvériser les bornes

Et cette prison de chair

 

Etre ici être là être

Insaisissable mouvant

Empereur sans sujets

Créateur sans créatures

                                  

Il faut nous laisser partir

Tant d’univers nous attendent

Vos larmes brouillent nos pistes

Vos prières nous enchaînent

 

Souhaitez-nous bon vent belle âme

Allumez notre mémoire

Lorsque le froid vous prendra

Tendez les mains vers nos cendres

 

Nous serons la vie qui va

Et qui bat d’autres campagnes

Explorateurs éternels

Voyageurs vers l’infini

 

Notre mort est une fête

Pour rendre vie au matin

S’ouvrir comme un tournesol


Jean-Noël Cuénod

 

Livres de poésie de l'auteur disponibles dans les librairies Payot ou auprès de l'éditeur Samizdat (Denise Mützenberg, 8 chemin François-Lehmann - 1218 Grand Saconnex):

 

 

 

- Circonstances

 

 

 

- Le Goût du Temps (Prix Festival Rilke 2012)

 

 

 

Disponibles sur les sites FNAC, Amazon,

 

 

 

 - Matriarche (Editions Editinter Paris)

 

 

 

- Liens (Editions Editinter Paris)

 

 

 

- Amour Dissident (Editions Editinter Paris. Coécrit avec Christine Zwingmann - Médaille du Sénat).



12:33 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

Commentaires

Voilà comment ce comportent les amis de Carol avec les animaux payé par l'union européenne :

http://www.youtube.com/watch?v=6GdwQOMqPqQ

Documentaire filmé à Gaza

Une autre vision que celle de Jean-Noël !!!

Écrit par : Corto | 15/12/2013

Votre poème, Jean-Noël Cuénod, Délivrance, ne nous tourne-t-il pas du côté du Petit Prince dont ont croit savoir "qu'il profita, pour son EVASION,d'une migration d'oiseaux sauvages"! Le tournesol, "fleur matérielle", en son gros coeur brun couleur terre, production de graines, fleur tournée vers le soleil, "contemplative", donc. Fleur matérielle, purement, Caïn (j'ai acquis), spirituelle, Abel (ce qui monte). Matériel, l'homme qui marche mais ne voit pas, spirituel, celui qui voit mais ne marche pas (Evangiles): il faut donc que celui qui marche porte celui qui ne le peut et que celui qui voit guide celui qui marche sans voir... De la fleur qui s'ouvre, s'il s'agissait de la Rose, la fleur du Petit Prince, elle pourrait lui dire, "Tu vois, les moutons n'ont pu m'avoir, je suis saine et sauve... Il s'est passé un tout petit moment, puis, le Petit Prince a sursauté, pourquoi? parce que la rose, après avoir dit au Petit Prince que les moutons n'ont pu la manger, lui a demandé: "Et toi, Petit Prince, les moutons?! question, inattendue, posée sur l'astéroïde, nul ne l'a oublié, B 612...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 16/12/2013

Plouc : se revendiquer de la poésie libre et libertaire, Aragon -Cassou-Char-Eluard-Desnos et balancer la Prose des raclures de Corto , c'est vraiment prendre vos lecteurs pour des Ploucs.
Bienvenue en Suisse, chez ceux qui ne prennent pas votre vessie pour une lanterne.

Écrit par : briand | 17/12/2013

Le tournesol que nous voyons comme en tête des autres, cher Cuénod, ne tient-il pas un langage qui concernerait ces tristes visiteuses que sont les particules fines accumulées?

Écrit par : Dekoriacis | 18/12/2013

Les commentaires sont fermés.