20/11/2013

NKM victime du métro, une fois de plus!

 

13.jpg

 

 

Comme 610 050 usagers (jusqu’à la corde) quotidiens, le Plouc affronte régulièrement la ligne 13 du métro parisien. En comparaison, le calvaire est un voyage dans la ouate. Une foule monstrueuse s’y presse aux heures de pointe. Ou plutôt s’y pointe aux heures de presse. Vous y êtes entassés, malaxés, broyés, le nez écrasé sur la vitre ou le corps pris en sandwich entre des masses malodorantes. Un claustrophobe qui pète les plombs et c’est la catastrophe assurée (photo).

 

nkm-metro-sipa-meigneux.jpgMais dans le monde enchanté de Nathalie Kosciusko-Morizet – NKM (photos)– la ligne 13 est un lieu de magie toujours renouvelée. La candidate UMP – tendance Marie-Chantal – à la mairie de Paris nous l’a dessiné joliment dans une interview publiée par Elle:

 

«Le métro est pour moi un lieu de charme, à la fois anonyme et familier. Je prends souvent les lignes 13 et 8 et il m’arrive de faire des rencontres incroyables. Je ne suis pas en train d'idéaliser le métro, c'est parfois pénible, mais il y a des moments de grâce.»

 

Succès comique énorme sur le Net. Les Parisiens se gondolent comme des Vénitiens. Car chacun à son histoire de galère sur la 13. Prenons un cas au hasard, tiens, le Plouc, par exemple! Un vilain jour, il doit se rendre à l’ambassade de Suisse qui se trouve sur le trajet de cette ligne maudite. Après avoir enfilé sa tenue de camouflage pour petits-fours-champagne, soit son costard-cravate, il insinue sa grosse carcasse entre des doudounes crasseuses dans l’une des voitures. Le métro part dans un claquement de portes automatiques et de cris poussés par un type qui s’est fait coincer le bras.

 Le Plouc avise un jeune gars, juste face à lui, qui ne tient sur ses jambes que par la grâce (oui NKM, il y a bien des moments de grâce, parfois, dans le métro!) de la compression collective. Son teint de craie, ses yeux vagues, ses hoquets font craindre le pire. Et le pire survient: le type vomit sur l’imper du Plouc juste avant qu’il ne descende à la station Varenne. Impensable de débouler dans un pince-fesses diplomatique dans cet état. Il a fallu le secours d’un lavabo de bistrot pour réparer les dégâts.

 

Sans doute, NKM a-t-elle voulu changer son image de Diva chic des quartiers smart en chantant ainsi, pour faire peuple, les mérites de la ligne 13. Le résultat est terrible: elle fait plus chipie du XVIe arrondissement que jamais! Dans cet exercice, elle est aussi à l’aise que le pauvre Balladur juché sur une chaise lors d’un meeting de la campagne présidentielle 1995.

 Nathalie et Balla sont du bois dont on fait les chaises à porteurs. C’est ainsi. Ils n’y peuvent rien, les malheureux.

 

D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que NKM se prend un métro en pleine poire. L’an passé, alors que, juchée sur ses escarpins, elle portait la parole de Nicolas Sarkozy, la ministre avait dû répondre à la classique question du journaliste qui veut embêter son politicien, à savoir, quel est le prix du ticket? «4 euros» avait-elle rétorqué. Eclat de rire général. Le billet coûte 1.70 euros sur le réseau parisien. Faire semblant de prendre le métro, c’est un métier, Mme Kosciusko-Morizet! Demandez donc à Jacques Chirac.

 

La journaliste d’Elle la décrivait ainsi: «Une frondeuse qui voit les Parisiennes à son image». Il n’est pas certain qu’après cette interview les Parisiennes voient NKM à la leur.

 

Jean-Noël Cuénod

 

nkm,métro,vidéo

 

ESPACE VIDEO

 

Les aventures de NKM dans le métro ont inspiré beaucoup d’internautes. Un exemple.


NKM et le charme du Métro Parisien par ericko75

 

14:19 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nkm, métro, vidéo | |  Facebook | | |

Commentaires

Sans parler politique, humainement parlant, NKM est intelligente et extrêmement calée... Peut-on lui en vouloir: langage, ancienne ministre, moyens correspondants...

Encore une fois, sans parler politique,NKM, vue sur F. Hollande extralucide...

Le prix pour le métro? Parions que, si nous entonnions la chanson du poinçonneur des lilas... NKM serait des nôtres! Belle femme, par ailleurs, ce qui ne gâte rien... à tout prendre (...)!

Écrit par : Myriam | 20/11/2013

Les commentaires sont fermés.