10/07/2013

BONHEUR DU JOUR

 

comment_avoir_de_belles_jambes_avant_l___t_____1114_north_600x.jpg

 

 

 

Mousse effervescente du matin

Bière fraîche au nez des enfants

Sous les platanes tout est possible

Les jambes font de l’œil aux passants

Sur les terrasses les femmes éclosent

Leurs dents solaires mordent la ville

 

Goûter la fugitive caresse

Glissant sur le corps du monde en sang

Jean-Noël Cuénod

10:50 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

Jean-Noël, encore vert !!

Écrit par : Corto | 13/07/2013

Deshonneur du jour:la plate-forme TDG / Blog est - elle devenue le terrain d'entrainement des "Observateurs" de Windish and co , journal d'extrême droite qui est un peu le Minute de proximité pour pas mal de signatures.
Weiss- Decaillet -Valette qui dans un premier temps s'inscrivent dans le cabinet du docteur Mabutse , devenu spécialiste FMH en Islamophobie galopante.
Reconnaissons que la droite de la droite Blogueurs et commentateurs ont depuis pas mal de temps squatté , la plate-forme , il suffit de titiller tel ou tel provocateur pour qu'il comme Goetelen "homme Libre "sic" explose en vol en oublie son bréviaire Raelien pour étaler son savoir en matière fécale.
Le Sujet de Barbey : Monsieur Decaillet puisqu'il s'agit de lui apparait plutôt comme un sage camarade de cour de récréation ,jouant au l'égo de droite à gauche avec des pions qui lui conviennent .
Madame Salinka, Maitre Bonnant -mal an - Nid d'Aigle air conseiller national hipique.
Voilà ma livraison que l'apprenti journaliste Barbey vendeur de conseils en diète éthique a censurée , certainement pour de bonnes mauvaises raisons .

Écrit par : briand | 17/07/2013

Bonheur passé: La mort en Question: Henri Alleg nous a quitté, militant communiste, de parents juifs polonais, Henri Salem n'a cessé sa vie durant de militer pour la Liberté, celle du peuple algérien :arrêté et torturé , par l'occupant français, il s'évadera et militera jusqu'à la chute de Ben Bella pour l'indépendance du peuple ; des peuples.

évoquer sa mort c'est évoquer "la question" son courage face à l'adversité, son obsession de la Libération, "Le bonheur du Jour "c'est me souvenir , de ces vies , simples, banalité du bien cette fois , qui nous encouragent à continuer persévérer , dénoncer les infanteries anonymes qui polluent le champ de bataille virtuel sur lequel, Verdun n' est qu' un cimetière de mégabit improbables. et indolores.

Écrit par : briand | 18/07/2013

Les commentaires sont fermés.