08/06/2013

Faut-il interdire les fachos des Jeunesses nationalistes révolutionnaires?

 

JNR-2.jpgPS: sur la Légende: sur cette photo des JNR devant la statue de Jeanne d’Arc à Paris, figure en incrustation leur devise: «Croire, combattre, obéir». C’est la traduction du célèbre slogan des fascistes italiens de l’entre-deux-guerres: «Credere, obbedire, combattere»

Le premier ministre français Jean-Marc Ayrault vient d’annoncer la dissolution prochaine des Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), groupuscule fasciste. Cette déclaration tombe le même jour que la mise en examen du principal suspect, un membre des JNR, pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Il est accusé d'avoir porté les coups mortels au jeune militant antifasciste Clément Méric lors de la rixe de mercredi dernier, rue Caulaincourt à Paris. L'autopsie a démontré que la victime est morte des coups qui lui ont été infligés et non de sa chute sur le trottoir.

 

Ayrault a-t-il raison d’interdite les JNR? Appelons tout d’abord un chat, un chat. Les médias tournent autour du pot puant en parlant d’«extrême droite», d’«extrémistes» sans employer le mot qui les qualifie: fascistes. Ils se comportent comme tels, développent la même idéologie raciste et n’ont pour théorie que la force brutale.

 

Cela dit, la dissolution des JNR ne résoudra rien. Elle risque même d’aller à fin contraire. L’histoire l’a systématiquement démontré. Chaque fois qu’une ligue factieuse était dissoute, elle réapparaissait aussitôt sous une autre forme. Et chaque fois, la dissolution a rempli de venin nouveau la poche à haine des fachos. Ce qui était vrai hier, l’est encore plus aujourd’hui. Ces groupes s’organisent par le truchement des réseaux sociaux, Tweeters, Facebook, etc. et changent de dénominations. Ce sont des nébuleuses et non des partis structurés. Et on ne dissout pas une nébuleuse.

 

La dissolution des JNR donnera la trompeuse impression que le gouvernement agit, qu’«il fait quelque chose». Car en ces temps merdiatiques, l’exécutif doit toujours démontrer devant les caméras qu’«il fait quelque chose». Surtout, s’il ne fait rien.

Il en va des fachos comme des dileurs de drogue. Vous les chassez d’un lieu, ils s’organisent ailleurs mais alors, les policiers perdent leur temps à retrouver le nouveau point de fixation. Un temps perdu par la police, mais qui ne l'est pas pour les fachos. La méthode allemande qui consiste à infiltrer ces mouvements se révèle nettement plus efficace. Elle demande de l’ombre et des moyens. Or, en France, les gouvernements n’aiment pas l’une et ne possèdent pas l’autre. Il faudra tout de même bien en passer par là, car la virulence des fascistes du XXIe siècle devient un danger pour les démocraties européennes.

 

Jean-Noël Cuénod

 

 

 

 

15:25 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | |

Commentaires

Pourquoi un fasciste de droite est il pire qu'un fasciste de gauche?

Le démarrage de l'enquête semble monter que les provocateurs initiaux étaient plutôt de gauche?
Il faudrait que vous journalistes arrêtiez de faire comme pour l'affaire de Villiers le bel?
À Viliers le bel, les mômes renverses n'étaient pas sur une mini moto et ont été frappés de face par l'a voiture de police et ont vole à plus de 50 mètres. Merci de revoir l'émission Envoye special et l'enquête de Luc Besson?
Pour reprendre les propres phrases de Clément Meric, est ce qu'un fasciste de droite mérite moins de vivre qu'un facho d'antifachiste? Ne correspond t-il pas exactement a la définition de REDSKIN.

C'est comme ce grand homme de gauche et des forces du progrès qui vient de passer l'arme à gauche aussi. C'est des hommes comme Mauroy qui ont amené l'idée d'interdire le cumul de mandats. Il ne faut pas oublier que grâce au cumul, a la fin des années 70 Mauroy émargeait a 200'000 francs français mensuels., et son adresse était La Tour Maubourg. Les grandes lois misent en place par son gouvernement ont organisé le pillage des générations futures.

Écrit par : Marc veuille mire | 08/06/2013

A bas les communistes !!!

Écrit par : Victor Winteregg | 09/06/2013

Hélas, non, cher Jean-Noël! Ils n'ont pas pour théorie que "la force brutale". Ils partent tous du même postulat selon lequel: "Toutes les civilisations ne se valent pas..." (Claude Guéant, ministre de l'intérieur du gouvernement Fillon) et...ils s'appuient sur une relecture de l'Histoire des peuples, de leurs degrés d'avancement économiques et technologiques pour le démontrer. En fait, pour démontrer l'inégalité "génétique" de l'intelligence et la menace que représente les "êtres inférieurs" vis à vis de la race blanche, réputée la plus évoluée à tous niveaux! Ils se réfèrent pêle-mêle à Maurras, Brasillach, Nietzsche, Céline,Saint Loup, sans jamais les avoir lus (ou presque), se réclament héritiers des phalanges espagnoles, du MSI italien et vouent en horreur les concepts "décadants" de Liberté et d'Egalité (contradictoires selon eux)en portant aux nues celui de "Fraternité Blanche universelle". Autrement dit, ils sont au service des Le Pen, Buisson et de leur clique en pronant tout haut ce que ceux là sussurent encore du bout des lèvres tout en rêvant d'une "France Forte"!

Écrit par : Fabrizio del Dongo | 09/06/2013

et si ces nouvelles mouvances fachistes de droite ou de gauche étaient des enfants nés d'embryons congelés ? Personne ne pourra dire avec certitude le contraire!
on sait ces enfants ainsi procréés ,porteurs de tares non déclarées très souvent.Un commerce des plus illicites si l'on sait les nombreux étudiants donner leur sperme pour arrondir leurs fins de mois .Et ces embryons congelés ont pour habitude de détester le travail ,ils l'affirment eux-même .Notre monde va se trouver en situation très complexe !
Tout ce qui se fait au noir,marché de sperme compris n'est nulle garantie pour la survie de l'humanité ce qui prouve en plus le mal fondé de slogan faut lutter contre les OGM sans assumer la vérité de base,ces embryons eux sont congelés donc OGMéisés .Leur cerveau a eux est déjà préparés pour avaler n'importe quelle couleuvre et surtout en faire avaler d'autres aux plus peureux qu'ils jugent peut-être inconsciemment responsables de leurs maux tandis que les vrais responsables se cacheront sous les termes Austérité,faut économiser mais de qui se moque-t'on ?

Écrit par : lovsmeralda | 09/06/2013

Tu as pleinement raison, Jean-Noël. La reconstitution des ligues dissoutes est quasi immédiate, à gauche comme à droite. Elle complique juste un peu les choses et nourrit le martyrologue.
Cependant, il semble qu'au sein de ce qui a remplacé les Renseignements Généraux, qui étaient d'ailleurs une création de la gauche, à la Libération, une centaine de policiers travaillent sur la nébuleuse fasciste, en région parisienne et à Lyon. Ce qui n'est pas rien.
Après, la lecture de certains sites des JNR laisse à penser que certains de ces policiers, au niveau du renseignement comme au niveau du maintien de l'ordre, fassent montre disons d'une certaine compréhenion à l'égard de ces fascistes. Ce qui n'a rien de nouveau non plus.
Maintenir la cohérence républicaine - et ne pas oublier que certains de ces jeunes, d'un côté comme de l'autre, seront probablement les responsables politiques raisonnables de demain - c'est sans doute l'un des enjeux les plus importants, dans cette période agitée.

Écrit par : Philippe Souaille | 09/06/2013

Ah Victor, faudrait un jour songer à arrêter de fumer la moquette !

Écrit par : Galileo | 09/06/2013

Encore une belle démonstration schizophrénique de notre gauche "bien pensante": Voilà qu'ils réclament interdictions d'associations, infiltrations et fichages. Dire que c'est les mêmes qui hurlent hystériquement a l'état fouineur et réclame le droit de manifester cagoulé... Je sais plus si il faut en rire ou pleurer. Heureusement j'ai l'impression qu'il y a une prise de conscience grandissante de leur double langage.

Écrit par : Eastwood | 09/06/2013

Une très bonne audition en ce moment sur France Info sur les chansons françaises qui incitent à tuer, casser, démolir, à commencer par la Marseillaise. Il n'ont cité que celles du gauche pour peur de étiquetage.

Écrit par : Klex | 09/06/2013

On reconnaîtra tout de même une certaine intelligence politique à Hollande (ou à ses conseillers), lui qui, à défaut de montrer des résultats concrets sur le terrain, a réussi à détourner l'énergie de ses opposants sur la contestation de la tarte à la crème du "mariage-pour-presque-tous", un non-sujet en soi.

Ralliant ainsi à lui tout le camp de la bien-pensance, le pouvoir en a donc profité pour amalgamer ceux qui manifestaient à l'extrême-droite et à la France moisie de la Haine, les accusant de distiller rien moins qu'un climat nauséeux. En un sens, Marine le Pen s'est montrée bien plus finaude que Copé en évitant de tomber dans le piège et en se distanciant dès le départ de la "manif-dite-pour-tous".

De son côté, bénéfice collatéral pour le camp Hollande, l'UMP s'est trouvé une nouvelle pomme de discorde (voir les réactions à l'abstention de Nathalie Kosciusko lors du vote).

Finalement, la rixe entre bandes rivales qui vient de mal tourner fournit au pouvoir une aubaine magistrale d'assimiler de manière concrète tous les opposants ayant manifesté contre le "mariage-pour-presque-tous" à des distillateurs de haine, promus pour le coup co-responsables d'un assassinat lâche et odieux. La récupération était trop tentante, le ramdam médiatique qui se poursuit démontre qu'elle sera opérée jusqu'au bout.

Quant à la dissolutions des groupuscules, comme cela a été dit plus tôt, elle sera parfaitement inefficace, voire contre-productive; mais ce n'est bien évidemment pas le but recherché. Le maintien en vie d'une certaine extrême-droite, certes peu dangereuse car désorganisée, est en effet essentiel pour servir d'épouvantail, que le pouvoir socialiste pourra agiter à son gré pour tétaniser la droite.

Écrit par : Mikhail | 09/06/2013

Les commentaires sont fermés.