03/06/2013

OUVERTURE

 

gouttedeau.jpg

Dans la goutte d’eau regarde-toi

 Tu es là

Petit dans l’infiniment petit

    Dérisoire

Mais indispensable molécule

          Tu demeures

Ignorant incertain tâtonnant

         Où vas-tu ?

Jeté dispersé éparpillé

Egaré

Tu envies le destin du saumon

       A sa source

Il remonte en toute certitude

       Clair-obscur

Tel est ton sort chercheur inquiet

        Dans ta main

Les lignes de la vie sont muettes

    Désormais

Tu liras ta chair pour voir l’esprit

 Tu feras

L’apprentissage des souterrains

 Le soleil

Parfois vient y prendre racines

          N’attends plus

Ton moment est venu maintenant

 

Jean-Noël Cuénod

 

     

10:33 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

:Emprunter le chemin Gustave Roud, qui descend sur la gauche (direction Moudon),
perpendiculairement à la route du Village, juste devant la maison du poète. Au bout du chemin, tourner à droite , au loin peut-être Echallens Philippe Jacottet aujourd'hui à Grignan loin des faiseurs parisiens ou de leurs fac similé , qui alimentent leur électro- prose d'insultes , de diffamations , exister encore un peu.

Écrit par : briand | 03/06/2013

Les commentaires sont fermés.