27/04/2013

AILE

Maat.jpgAILE


Il te manque l’autre essentiel
La femme que tu ne connais pas
Mais que tu pressens comme un soleil
Masqué par le buisson des nuages
Au ventre ce vide spasmodique
Grande marée des convulsions
Et ta vie durant tu vas errant
En quête d’elle et de son parfum

Mais ton combat sera long sans elle
Car ta promise n’est pas un dû
Au milieu des humains en marche
Tu affronteras la solitude
Avec d’autres tu prendras plaisir
Avec d’autres tu perdras boussole
Pour mieux retrouver ton chemin
Entre mirages et oasis

Homme va dévorer tes matins
Tu dois commettre encor tant d’erreurs

 

Jean-Noël Cuénod

19:07 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

Commentaires

La femme idéale, c'est celle qui a le visage des belles actions, l'Apsara d'Indra, celle qui a fait dire au Bouddha: Sur l'autre rive, tes belles actions t'accueilleront comme des êtres vivants qui t'aiment!

Écrit par : Rémi Mogenet | 27/04/2013

Elles des ils et ils des ailes !

Écrit par : Corto | 28/04/2013

Ou alors ;

Elles d'oiseux et oiseaux des ils !

Écrit par : Corto | 29/04/2013

Bonjour, Article très intéressant! Et merci pour l'info!

Écrit par : generico | 30/04/2013

Et, avec cette image de Maat, quel message...
Bravo au poète...

Écrit par : wilfredagnes | 03/05/2013

Les commentaires sont fermés.