17/04/2013

"Pépère" Hollande montre ses muscles

francois-hollande-a-l-universite-de-bordeaux.jpg

 

«Pépère est-il à la hauteur?» «Monsieur Faible». Ces deux récents titres de couverture des hebdomadaires Le Point et L’Express sont, comme il se doit, accompagnés de photos montrant un François Hollande situé quelque part entre «Lou Ravi» de la crèche et le vieil écolier penaud et benêt. Même dans le camp du président français, la sauce hollandaise paraît insipide.

 

Le général-président guerroyant au Mali et poursuivant les terroristes jusqu’au fond des trous de fennec laisse place à un Fabrice del Dongo errant à Waterloo dans les fumées d’une bataille qui le dépasse.

 

Les adversaires de François Hollande – à l’extérieur et à l’intérieur de son camp – feraient pourtant bien de se méfier. Tout au long de sa car- rière, le président socialiste n’a cessé d’être sous-estimé et a su utiliser à son profit cette fausse vision de son personnage.

 

Martine Aubry, la principale rivale de Hollande au sein du Parti socialiste, et l’ancien président Nicolas Sarkozy sont tombés dans ce piège. Les mesures que vient de prendre le chef de l’Etat contredisent d’ailleurs l’image «flanby» complaisamment entretenue par la plupart des médias qui ont la mémoire d’une mouche.

 

Il faut tout de même une certaine poigne pour exiger que les ministres déballent leur patrimoine devant une opinion française qui hait les riches tout en les enviant. Une poigne qui doit se faire encore plus ferme envers les parlementaires et les présidents de collectivités territoriales, qui, si le projet de lois de Hollande est voté, devront également publier leurs biens. A ouïr les cris de douleur qui retentissent au Sénat et à l’Assemblée nationale, à gauche comme à droite, cet effeuillage se mue en écorchage. Car l’argent est à la France ce que le sexe est à l’Amérique, un fantasme qui doit rester caché derrière les paravents. Comme l’a titré Libération, Hollande a fait sauter un tabou.

 

De même, en pressant l’Assemblée nationale d’avancer le vote final de la loi sur le mariage gay à mardi prochain, alors qu’il était prévu fin mai, le président Hollande prouve que «Flanby» ne manque pas de piment. D’ailleurs, la droite catholique qui se mobilise depuis des mois contre ce projet ne cesse de traiter Hollande de dictateur depuis qu’il a décidé de faire adopter le «mariage pour tous» à marche forcée.

Désormais, le président Hollande devra poursuivre cette voie. Il voulait devenir un président rassembleur et consensuel. Les institutions qu’il préside l’en empêchent. L’exécutif concentre l’essentiel du pouvoir; toute tentative de le partager est aussitôt interprétée comme une marque de faiblesse. Or, dès qu’un régime fort donne un tel signe, il devient lapin poursuivi par la meute.

 

François Hollande voulait diriger «avec», il devra présider «contre». Contre ses adversaires et souvent contre ses amis.

 

Jean-Noël Cuénod

ESPACE DOCUMENTATION

Voici le lien qui vous permettra de lorgner sur le patrimoine de chaque ministre français. Bonne visite, gratuitement offerte par le plouc.

17:14 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

Commentaires

"De même, en pressant l’Assemblée nationale d’avancer le vote final de la loi sur le mariage gay à mardi prochain, alors qu’il était prévu fin mai, le président Hollande prouve que «Flanby» ne manque pas de piment. "

Il prouve surtout qu'il est aux abois!

Écrit par : MM | 17/04/2013

Il montre surtout son gras !!

Son double gras !!!!

Écrit par : Corto | 19/04/2013

waoww ! quelles décisions il a prises.

Pour le patrimoine des ministres, laissez-moi rire. De savoir que M. Valls n'a que 1500€ sur ses différents comptes en banque me laisse (presque) sans voix. Comment va-t-il fait quand sa vieille Simca 1000 (ou tout autre modèle désuet) finira à la casse ? Devra-t-il passer par la case "emprunt personnel" ? Ou ira-t-il piocher dans un des comptes qu'il aura malencontreusement oublié de déclarer ?

Quant au mariage gay, c'est la seule promesse électorale qu'il peut tenir. Il lui faut donc aller vite afin que les mouvements homos continuent à le soutenir. Parce que si eux le lâchent, il est fini.

Flanby ne surprend aucun de ses détracteurs. Il est exactement comme ils l'attendaientt. En moins d'une année, il a réussi à se mettre à dos presque tous les français. Encore 6 mois comme ça et sa seule solution sera la dissolution de l'AN et sa propre démission.

Écrit par : Pascal | 19/04/2013

Vals gagne 15'000 euros par et il n'a que 1'500 euros sur compte, ce n'était pas encore la fin du mois !!!!!

Écrit par : Corto | 22/04/2013

Les commentaires sont fermés.