25/03/2013

Marine Le Pen et l'UMP: la tentation du baiser de la mort

La victoire obtenue de justesse - à 768 voix près - dans l’Oise par l’UMP contre le Front national repose la question d’une éventuelle alliance en France entre la droite et l’extrême droite, à l’occasion des élections municipales de 2014.

 

Même si les dirigeants des deux partis refusent pour l’instant cette perspective, leurs électeurs la souhaitent, comme le confirme un sondage CSA publié, hier, par le site d’information Atlantico (lire le lien ici). 51% des sympathisants de l’UMP et 66% de ceux du Front national se déclarent favorables à un accord électoral entre les deux formations.

 

Poussés par leurs propres électeurs, les futurs candidats UMP aux municipales de l’an prochain risquent de céder à la tentation d’une alliance avec les frontistes, en constatant la perte de vitesse de leur parti.

 

 Ressortiraient-ils requinqués de ce tango avec l’extrême droite? Rien n’est moins sûr. Alors que Marine Le Pen est parvenue à créer l’unité autour d’elle et à mettre sur la touche son principal adversaire interne Bruno Gollnisch, l’UMP apparaît plus divisée que jamais entre les partisans de Jean-François Copé, ceux de François Fillon, sans compter les seconds couteaux prêts à se tailler une place au premier rang. Sur le plan idéologique, le Front national a pris le dessus, puisque l’UMP est tellement à court d’idées qu’il en est réduit à singer celles du FN.

 

Dès lors, pour le parti de la droite classique, un tel accord se transformerait en baiser de la mort. Lorsqu’une formation politique en déclin s’associe à un mouvement en pleine dynamique d’ascension, c’est toujours ce dernier qui avale l’allié en position de régression.

 

 La voie est donc étroite pour l’UMP. Elle ne passe pas par une alliance mortifère mais par l’élaboration d’une nouvelle idéologie libérale et démocratique.

 

Jean-Noël Cuénod

ESPACE VIDEO

Marine Le Pen évoque le Front national comme "centre de gravité de la vie politique française"

19:09 | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : front national | |  Facebook | | |

Commentaires

L'union fait la Force , c'est bien connu ...

Écrit par : Victor Winteregg | 26/03/2013

Goebels l'avait déjà annoncé ;

"Répété 1'000 fois un mensonge, et ils deviendra la vérité" !!

Maintenant que la droite à plagié l'original, il ne reste plus qu'à la gauche de se lancer dans cette aventure !!

La corruption vide les comptes des états les plus nantis par les économies les plus accueillantes, il ne reste pour les chypriotes que de se pencher, que de se rallier du coté les nationalismes les plus populistes. Que c'est il passé dans ce paradis fiscal, cet état aurait-il hébergé trop de devises pour finir sur le carreau ?

Etrange, d'un coté les technocrates de Bruxelles accusent Chypre d'avoir reçu des centaines milliards sinon plus venant des pays ex-communistes et de l'autre coté, les banques de ce pays seraient vides ?

La banque centrale européenne serait-elle inquiète au point de faire payer la facture aux citoyens ayant économisés leurs bas de laine ?

Le fascisme a toujours été précédé de crises économiques, que c'est-il passé fin des années 20 en Allemagne, sinon une économie inondée de faux Deutch-marks ?

A l'époque, il n'y avait pas de banque centrale européenne, il fallait trouver d'autres moyens pour dévaluer une économie, aujourd'hui, ce n'est plus l'Allemagne, peut être tous, mais pas l'Allemagne !

Souvenez-vous, lorsque la droite et l'église tremblait face à la menace communiste et que des wagons remplis de faux Deutch-marks traversait les frontières pour alimenter les caisses des partis nationalistes !

Finit les églises et finit les états, aujourd'hui, ça se passe à l'échelle européenne et qui sait, bientôt les russes devront reconstruire un mur !

Écrit par : Corto | 26/03/2013

"Répété 1'000 fois un mensonge, et ils deviendra la vérité"
Ce n'est pas vrai que pour les mensonges. C'est notamment le cas pour toute publicité, puisque le but principal est de laisser une trace dans l'esprit du public.
Ce phénomène d'accoutumance, ou d'érosion de l'esprit critique est abondamment utilisé par les propagandistes idéologiques, notamment religieux: ainsi le terme de racisme s'est tellement bien implanté, malgré son extension presque illimitée, que l'on peut maintenant affirmer que "il n'y a pas de races, mais il y a du racisme". De même le terme "islamophobe" s'applique maintenant à toute personne qui se permet de porter un jugement non laudatif sur l'Islam ou certains de ses aspects.
Ce phénomène est accentué par la professionnalisation de ce genre de propagande. Ceux qui gagnent leur vie grâce a elle, que ce soit comme prédicateurs ou comme responsables d'organisations voués à cet exercice, disposent évidemment, face au simple péquin faisant usage de son droit d'examen et d'expression, d'un avantage évident: en plus d'une conviction et d'une énergie souvent fondées sur le fanatisme, ils jouissent en plus de revenus qui leur permettent d'y consacrer tout leur temps, d'un accès privilégié aux médias et aux autorités à travers un véritable "lobbying" de style politico-économique et de certains avantages attachés à l'exercice d'une activité religieuse, notamment en matière d'immigration et d'imposition. Ainsi, à la longue, nos loups se transforment au yeux du public en agneaux sans avoir changé de moeurs ni de langage.

Écrit par : Mère-Grand | 26/03/2013

Ne pas négliger le fait de la non-proportionnalité du scrutin en France, cette arme à double tranchant, alors attendons-nous au petit jeux de massacres des "alliances" tout azimuts !

Bon les "affaires" ont ceci de bon, ça ressert les rangs, à très court terme !

Écrit par : Corto | 26/03/2013

Mère-Grand, bien vu. Dix milles points au jeu du grand quiz. Est-ce l'homme et son esprit qui se disent libres de toute influence négative corrompant sa pensée et qui le précipite alors dans les bras de son bourreau gourou qui a pensé avant et pour lui; ou est-ce l'homme qui voudrait naturellement s'enchaîner à des croyances communautaires afin d'échapper à sa solitude intellectuelle qui le condamnerait à vie à rester seul dans son désert?

De toutes les manières, l'homme vraiment libre reste un poète qui n'embrigade personne dans sa pensée mais offre à tous de se libérer des fers d'une pensée globale unique afin de conserver un regard critique et libre sur tout fait de société qui le marque.

Je pense que nous nous sommes bien compris tous les deux.

Écrit par : pachakmac | 26/03/2013

@pachakmac
Je pense que oui.

Écrit par : Mère-Grand | 26/03/2013

Selon Mère-Grand, la panacée de l’athéisme éradiquerait tous les maux de la planète, il ne devrait pas ignorer les tendances athées d'hitler en personne !

Maintenant, c'est comme si les catholique avait trouvés pire qu'eux, je tiens à leurs rappeler qu'il n'y a rien de plus pervers que l'église catholique à ce jour si l'on fait le décompte les cadavres de l'histoire !

Alors, athées, catholiques, ne vous pressez pas trop vite dans vos conclusions envers l'islam quant à Mère-Grand, ne confondez pas trop athéisme et laïcité !!!

Mais ce débat, nous l'avons eu mille fois, nul besoin de se répéter, le sujet du blog est tout autre et semble englouti dans les passions faciles !!

Écrit par : Corto | 26/03/2013

Nos spécialistes de l'athéisme battent retraite, ils nous ont fait bien 10 fois leur tour de passe-passe et n'ont plus de stock !

Concernant la France et le sujet de Jean-Noël, une fois que nos marchands de "bonheur" disparus, plus de débat, c'est aussi ça qui rend les français versatiles dans leurs choix politiques, il n'y a pratiquement plus de débats saints et passionnés, les médias nous ont même volés la parole !

C'est la grande victoire des extrémistes de droite, le silence politique et les prosélytes de tous poils !

Écrit par : Corto | 27/03/2013

La lepénisation des esprits est en marche !

Écrit par : Tietie007 | 28/03/2013

Les commentaires sont fermés.