01/03/2013

Dominique Strauss-Kahn, possédé et dépossédé

 

On savait certains éditeurs prêts à tout pour vendre leurs livres. Mais là, Stock — avec son «Belle et Bête» pondu par Marcela Iacub — a fait vraiment très fort.

 

Publier d’abord un livre défendant Dominique Strauss-Kahn au moment où toute la France crache sur lui afin d’appâter l’ancien patron du Fonds monétaire international, jouer les amoureuses pour se glisser dans son intimité, devenir sa maîtresse pendant sept mois, puis écrire un second bouquin pour étaler tous les petits secrets de celui que Marcela Iacub appelle «le cochon», peut-on imaginer stratégie de mercatique plus tordue?

 

Certes, nous n’allons pas plaindre DSK qui est l’artisan principal de sa propre déchéance. Mais ce dernier épisode fascine en ce qu’il illustre le phénomène de possession-dépossession dont Dominique Strauss-Kahn est à la fois l’auteur et la victime.

 

Possédé, il l’a été dès le début de sa carrière politique. Possédé par une ambition que sa vive intelligence des mécanismes politico-économiques et sa maîtrise des langues, don rarissime chez les politiciens français, ont rendue légitime.

 

 Possédé par la mise en scène du couple qu’il a formé avec Anne Sinclair, journaliste vedette de l’arme médiatique la plus puissante, TF1, et héritière de l’immense fortune de la famille Rosenberg.

 

Tous les projecteurs se sont braqués sur ces époux en or massif puisqu’ils réunissaient à eux deux tous les pouvoirs - politique, économique, financier, médiatique. L’Elysée leur était dû. Et chacun d’imaginer Strauss-Kahn dictant son agenda à la planète avec, à ses côtés, sa directrice de communication maîtrisant la meute servile des médiacrates, pendue à ses escarpins Louboutin.

 

Comment ne pas se prendre les pieds dans un tel tapis rouge? Comment le possédé ne peut-il pas se sentir dépossédé de lui-même? Dans cette course effrénée au pouvoir suprême, la raison s’essouffle. Le possédé-dépossédé ne voit plus le monde puisqu’il croit l’incarner.

 

Même après la chute et l’avalanche d’affaires qui ont toutes le sexe pour pivot, Dominique Strauss-Kahn est possédé ou plutôt a été possédé. Par les éditeurs pressés de faire un coup financier, par Marcela Iacub, avide de reconnaissance.

DSK peut bien faire profil bas, tenter de se faire oublier. Rien n’y fait. Il était, naguère encore, une personnalité. Il est devenu un personnage dont on cite plus les initiales que le nom de famille, comme si les médias avaient dévoré son patronyme.

 

Auparavant, il appartenait à son ambition. Désormais, il appartient à la littérature, bonne ou mauvaise, bonne et mauvaise. Sa vie faisait rêver. Sa vie aujourd’hui envoûte. Quelle pâture pour les romanciers et les scénaristes! Aucune décision de justice ne pourra s’opposer au jaillissement de cette source d’inspiration. DSK est devenu un monument, pour le meilleur et, surtout, le pire.

 

Jean-Noël Cuénod

ESPACE VIDEO

Débat arbitré par Christophe Hondelatte entre Elisabeth Lévy et Clémentine Autain.

10:24 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | |

Commentaires

Merci de ce texte et de la video.

Les deux femmes se demandent pourquoi Le NouvelObs s'est prêté à ce jeu...Mais c'est parce que Laurent Joffrin a fait de DSK son ennemi personnel!

Une évidence qu'on avait pu voir lors de l'assaut en règle mené contre Robert Badinter par ce même Laurent Joffrin.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2011/05/21/badinter-joffrin-echos-mediatiques.html

Pour le reste, je me suis exprimée sur mon blog et pense que l'article de Telerama que j'y commente est particulièrement éclairant!

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 01/03/2013

Il manque à votre analyse de la personnalité de DSK la dimension sadienne. Je l'ai abordé chez H-RF dès le début de cette affaire, et j'ai entendu Jean-François Kahn en parler aussi. Depuis que j'ai lu Sade, je me suis toujours étonné des critiques positives pour "Salo et les 120 jours de Sodome", oeuvre effrayante que Pasolini a filmé sans aucune distance.
L'idéologie sadienne, c'est croire que l'élite peut décider du reste de l'humanité pour son bon plaisir. Qu'une chambrière est là pour satisfaire ses moindres désirs. Cela ne cadre pas en principe avec ce que le bon peuple croit savoir du socialisme et tous les couples de l'élite ne se ressemblent pas dans leur manière d'être. Heureusement...

Écrit par : Géo | 01/03/2013

sur la vidéo, la conclusion . Deux cochons s'aimaient d'amour tendre, cela se termine par un tour de cochonne...

Écrit par : Géo | 01/03/2013

merci du message. http://tsr.blogs.com/info/2010/11/dominique-strauss-kahn-.html
c'était une interview avec Darius Rochebon. vous avez dit: "Possédé par une ambition que sa vive intelligence des mécanismes politico-économiques et sa maîtrise des langues, don rarissime chez les politiciens français, ont rendue légitime."
ce qui est scandaleux dans cette affaire c'est qu'on dirait qu'on (qui???)prend plaisir a tuer un "pécheur".
sr claire-marie

Écrit par : cmj | 01/03/2013

Le commentaire auquel Géo fait allusion se trouve sur ce sujet-ci:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/02/21/communisme-sexuel-selon-iacub.html

Ce que j'ai voulu ôter du propos de Géo sont les termes crus qui évoquaient certains types d'échanges sexuels.

L'essentiel de son message est demeuré.

Sinon, sur Laurent Joffrin et le lien à l'article de Telerama à lire absolument, c'est ici: http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/02/27/laurent-joffrin-au-dela-de-tout-soupcon.html

Pour le reste, je rejoins le précédent propos de cmj

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 01/03/2013

DSK a possédé maintes femmes et maintenant il se trouve possédé par la justice. Ce monsieur a trouvé son maître. Tout a une fin, plus ou moins glorieuse. DSK a fait de sa vie une tragédie!

Écrit par : Martial Callair | 01/03/2013

Bravo JNC, excellent commentaire de bout en bout. Chapeau!

Seul bémol, D$K a été battu à la primaire socialiste pour l'élection de 2007 (il faudrait plutôt dire écrabouillé : Royal 61%, D$K 21%) et il aurait été battu aussi pour celle de 2012. Hollande était devant lui d'après le dernier sondage le concernant. Bon, on peut ne pas croire aux sondages... Et de toute manière l'affaire du Carlton éclatant en temps voulu... C'était bye-bye.


"ce qui est scandaleux dans cette affaire c'est qu'on dirait qu'on (qui???)prend plaisir a tuer un "pécheur"."

Ce n'est en aucun cas "scandaleux". Moi, le premier je prends "plaisir" aux différents épisodes de ce feuilleton depuis que j'ai pris connaissance de l'entretien qu'a eue D$K avec 3 journalistes de Marianne. Les journalistes ont expliqué que D$K a notamment déclaré en substance : "Si Hollande ne se retire pas de la primaire d'ici la date de clôture des dépôts de candidature, il est politiquement un homme mort." (Quelle vista!) Tant d'arrogance (y a-t-il un autre terme) m'insupporte (c'est un euphémisme). Ce petit monsieur n'a rien toujours compris (cf ses déclarations au tribunal comme quoi on s'est servi de lui... l'hôpital qui se fout de la charité), toujours la même arrogance. Alors qu'il devrait plutôt songer à se faire soigner. Je n'ai aucun mépris pour un Rocco Sifredi, il assume, l'autre n'assume rien, et quand son intelligence est dans la tête de son zob, on récolte ce qu'on a semé. Intelligent le "cochon", laissez-moi rire!

Pour être complet il faut réécouter les 2 émissions de "là-bas si j'y suis" (FranceInter) consacrée à D$K :

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2179

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2180

Retenez les dates de ces émissions, c'est savoureux.

Écrit par : Johann | 01/03/2013

DSK, celui qui a effacé les dettes des pays les plus pauvres.

DSK, celui qui u regard d'une convention ratifiée par les USA en 1971 comme quoi le gouvernement US (entre autres) devait payer sa participation au FMI en DTS (droit de tirage spéciaux), DTS étalonnés sur cours de l'or et non d'un dollar sans cesse plus bas.

DSK qui avait lors de cette demande de faire respecter les conventions ratifiées, exigé que le gouvernement d'Obama règle ses retards de payement en DTS et qui s'est rendu compte que les USA ne possédaient plus aucune réserve d'or métal.

Ce DSK qui avait acculé les pays riches dans ce méli-mélo de dettes envers le tiers monde, devenir le futur président de la France.

Il fallait à tout prix faire quelque chose !!!

Écrit par : Corto | 03/03/2013

"DSK qui avait lors de cette demande de faire respecter les conventions ratifiées, exigé que le gouvernement d'Obama règle ses retards de payement en DTS et qui s'est rendu compte que les USA ne possédaient plus aucune réserve d'or métal."
C'est tout de même énorme que quelqu'un puisse écrire de telles bêtises sur le blog du correspondant de la TdG à Paris sans la moindre réaction...
Jamais entendu parler du fait que la BNS a bradé l'or suisse à 200 dollars l'once alors qu'il vaut 1600 dollars aujourd'hui, (coulant ainsi plusieurs tentatives d'exploitation de mines d'or en Afrique de l'Ouest, causant des pertes dans ces pays largement supérieures à ce que leur amène la coopération au développement...).
Cela fait combien d'années qu'on a renoncé à la couverture or, Corto ?

Écrit par : Géo | 04/03/2013

"C'est tout de même énorme que quelqu'un puisse écrire de telles bêtises sur le blog du correspondant de la TdG à Paris sans la moindre réaction..."

Effectivement le Géo, quand on vous lit:

"Il manque à votre analyse de la personnalité de DSK la dimension sadienne. Etc, etc........."

----------

@Martial Callair: "... DSK a fait de sa vie une tragédie!"

Vous voulez dire ON a fait ......

La Justice lui a donné raison! Dès lors, QUI a "trouvé son maître" ?

Écrit par : Patoucha | 05/03/2013

"C'est tout de même énorme que quelqu'un puisse écrire de telles bêtises sur le blog du correspondant de la TdG à Paris sans la moindre réaction..."

Effectivement le Géo, quand on vous lit:

"Il manque à votre analyse de la personnalité de DSK la dimension sadienne. Etc, etc........."

----------

@Martial Callair: "... DSK a fait de sa vie une tragédie!"

Vous voulez dire ON a fait ......

La Justice lui a donné raison! Dès lors, QUI a "trouvé son maître" ?

Écrit par : Patoucha | 05/03/2013

Les commentaires sont fermés.