27/02/2013

Stéphane Hessel et l’indignation inachevée

 

Après la disparition, mercredi, de son auteur Stéphane Hessel, que reste-t-il du pamphlet «Indignez-vous!»? Son succès est considérable. Trois ans après sa parution, il a été vendu à 4,5 millions d’exemplaires et continue à faire le tour de la planète. Stéphane Hessel a diffusé son message au-delà de ses espérances les plus folles. Il voulait transmettre aux jeunes générations, les idéaux de la Résistance et les valeurs de la solidarité humaine. C’est chose faite.

 

«Indignez-vous!» a touché la corde sensible d’une jeunesse malmenée par la violence sociale et les contre-valeurs d’un ultralibéralisme réduit à son expression la plus brutale. Le pamphlet a été pour elle l’antidote au cynisme ambiant. Ainsi mise en mots, cette indignation a suscité de nombreuses manifs un peu partout dans le monde.

 

Mais elle s’est diluée et ne s’est pas coagulée en un mouvement politique organisé, capable de transformer cette indignation en réflexion, puis en action.

Stéphane Hessel était le premier à le dire et à l’écrire, s’indigner constitue le mouvement premier, indispensable, pour combattre les injustices. Mais il ne suffit pas. Sans traduction politique, l’indignation reste lettre morte.

 

Pourquoi l’essai de Stéphane Hessel n’a-t-il pas été transformé? Sans doute est-il victime de son succès. Les médias ont dégradé «Indignez-vous!» au rang d’idée à la mode, avec ses badges et ses formules à l’emporte-pièce. Or, rien n’est plus fugitif que la mode.

 

Toutefois, les causes de l’indignation demeurent; elles sont même plus présentes que jamais. Dans de nombreux pays, le chômage galope, les usines ferment, les jeunes sont jetés à la rue. Or, pour le moment, cette colère ne profite qu’aux partis nationalistes contre lesquels Stéphane Hessel n’a cessé de se battre.

 

 Mais qui sait? Un jour peut-être les graines fraternelles qu’il a semées fleuriront-elles.

  

Jean-Noël Cuénod

ESPACE VIDEO

Devant les caméras d'Arte, Stéphane Hessel explique que s'indigner ne suffit pas.

19:58 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | |

Commentaires

Sur un point précis, Stéphane Hessel s'est planté : En mars 2011 et dans la foulée des Printemps Arabes, il déclarait :
" Ce qu'ont démontré Tunisiens et Egyptiens, c'est que l'islam moderne est parfaitement compatible avec une démocratie laïque "

Or l'actualité récente de ces deux pays nous démontre que constitutionnellement l'islam politique n'est pas vraiment soluble dans une vraie démocratie prenant en compte la laïcité.

Écrit par : Santo Cappon | 28/02/2013

Ce qui m'a le plus amusé concernant Stephane Hessel nonagénère , j'ai commençé par connaître sa mère grâce à Jules et Jim.
Le Paris Bistrot de Plainpalais , un petit mot gentil signé Stéphane Hessel sur le miroir principal.
Parmi les crapuleries usuelles , le pompon sans nul doute à Luc Ferry qui le trouuvait "sympa ".
dans la cathégorie Trash, le blog de D.J. alias Dé.Jetterie à qui j'ai vivement conseillé de nettoyer son écran après s'être soulagé sur le corps du défunt.

Écrit par : briand | 28/02/2013

@Briand

Je pense que la meilleure chose est de ne pas se salir avec les ordures. Autrement dit, ne vous hasardez pas en allant à la déchetterie. Ignorez-la !

Écrit par : Mr. Bean | 28/02/2013

" le blog de D.J. alias Dé.Jetterie "


Jean-Noël Cuénod, je vous recommande vivement de nettoyer le blog de briand qui finira un jour par se vomir dessus.

Je passais. Bonne nuit

Écrit par : Patoucha | 01/03/2013

Resté inconnu jusqu'à 92 ans pour mourir à 95, c'est un peu douteux comme trajectoire !!

Écrit par : Corto | 04/03/2013

un rédacteur qui n'a pas rédigé,
un juif qui n'est pas juif,
un résistant qui n'a pas vraiment résisté,
un indigné qui ne s'indigne que sélectivement,
Bof, un beauf...

Écrit par : archi-bald | 04/03/2013

Un mythomane qui a dupé les imbéciles comme lui archi-bald!

Écrit par : Patoucha | 08/03/2013

"un juif qui n'est pas juif,
un résistant qui n'a pas vraiment résisté,"

Tellement facile d'aller cracher sur la tombe. Eh oui, il n'était pas et n'a jamais été juif. Car "juif" n'est pas une race. Ou seulement pour les racistes des deux bords. C'est une religion et Hessel n'adhérait pas à cette religion.

Quant à vous, vous n'avez même pas réussi à résister au plaisir de l'insulter. C'est tellement petit. En fait vous vous jugez vous-même.

Écrit par : Johann | 09/03/2013

Les commentaires sont fermés.