20/02/2013

Les islams entrent en guerre de religions

 

Un islam monolithique, «noir de barbe et de nuit, hirsute menaçant» (Aragon). Telle est l’image que colportent les diverses formes populistes de l’islamophobie. Comme toutes les phobies, celle-ci nous empêche d’être lucides. Car il n’y a pas un islam mais des islams. Il est essentiel d’en saisir les multiples visages afin de savoir où l’on va et vers qui l’on se dirige dans ce dialogue-confrontation que les démocraties occidentales doivent nouer avec les mondes musulmans. De plus, les islams sont entrés dans une série de conflits internes qui n’est pas sans rappeler les guerres qui ont opposé pendant des siècles catholiques et protestants.

 

Au centre de ces conflits internes, figure la Péninsule arabique. Débordant de pétrodollars, l’Arabie saoudite et le Qatar sont particulièrement actifs. Ces deux monarchies professent le wahhabisme, doctrine foncièrement intégriste issue de la plus rigoriste des écoles de pensée sunnites, le hanbalisme. L’islam sunnite compte quatre rites, ou plutôt écoles de jurisprudence appliquant les principes du Coran et des hadiths (faits, gestes et propos du prophète Mohammed et de ses compagnons), à savoir le hanbalisme (péninsule Arabique), le hanafisme (peuples turcophones, Chine, Afghanistan, Inde-Pakistan), le chaféisme (Egypte, Koweït, Yémen, notamment) et le malékisme que nous allons aborder.

Chaque école a aussi ses variantes comme le wahhabisme rattaché au hanbalisme.

 

Guerre au Mali. Dans ce pays, mais aussi en Tunisie et dans d’autres pays de l’Afrique du Nord et de l’Ouest, le wahhabisme tente de supplanter une école sunnite largement majoritaire dans cette région, le malékisme qui inclut dans sa doctrine les éléments issus des coutumes locales. Ainsi, il accueille les confréries mystiques du soufisme qui se consacrent plus à l’esprit qu’à la lettre, une attitude que le wahhabisme combat avec virulence. Les mouvements que l’Arabie saoudite et le Qatar soutiennent s’en prennent aux tombeaux des marabouts, lieux de prières et de méditation pour les soufis et la plupart des musulmans de l’Afrique du Nord et de l’Ouest. Dans l’optique des wahhabites, cette vénération relève d’une intolérable impiété. D’autant plus que l’historien français Louis Voynet a recensé au Maroc, cent tombeaux de marabouts vénérés à la fois par les musulmans et les juifs. Aussi, le Qatar finance-t-il les principaux groupes islamoterroristes au Mali, selon Le Canard Enchaîné et des sites d’information africains.

 

Guerre civile en Syrie. Là aussi, on retrouve les wahhabites à la manœuvre, l’Arabie saoudite et le Qatar livrant des armes aux rebelles sunnites opposés au dictateur Assad, de confession alaouite, une branche du chiisme. La guerre civile syrienne s’inscrit d’ailleurs à l’intérieur du conflit larvé qui oppose l’Iran chiite aux émirats sunnites.

 

Il existe donc à la fois des tensions entre les deux confessions musulmane - le chiisme et le sunnisme - et des conflits à l’intérieur même du sunnisme.

 

Ces guerres intramusulmanes vont durer. Pour les démocraties occidentales, l’important est de préparer leurs opinions publiques à bien distinguer les alliés potentiels au sein de cet univers en ébullition. L’erreur serait de fourrer dans le même sac d’opprobres tous ceux qui ont l’islam pour religion. Cet amalgame aurait pour dramatique conséquence de jeter les jeunes musulmans d’Europe dans les bras des islamoterroristes.

 

Jean-Noël Cuénod

              

18:18 | Lien permanent | Commentaires (44) | |  Facebook | | |

Commentaires

Ah bon? Je croyais que musulman rimait forcement avec nazi. C'est en tout cas ce que je me souviens avoir lu quelque part dans votre blog.

Écrit par : Nando | 20/02/2013

Oh, citer Aragon pour les musulmans, c'est osé, quand on sait que "noirs de barbe et de nuit, hirsutes, menaçants", c'était le groupe Manouchian tel que le représentait délibérément le régime de Vichy pour faire peur aux passants. Je croyais, du coup, que vous alliez parler de la manière dont en occident on parle de l'Islam.

Écrit par : Rémi Mogenet | 20/02/2013

Vous allez assez rapidement vous faire des amis avec cet article ,l'arborescence de l'islam est beaucoup plus complexe que les autres religions monothéistes les zoroastriens mis à part, il est tout à fait exact de considérer que l'islam traverse une période de crise qui tient à plusieurs facteurs , que l'on peut résumer en une phrase "l'entrée dans l'ère moderne".
L'occident a considéré à un certain moment de l'histoire que ses intérêts ne coïncidaient plus avec la laïcisation des nations à religion majoritairement musulmane , Irak,Iran ,Indonésie, Afghanistan et sous des prétextes fallacieux a mené une nouvelle croisade pour contrecarrer l'influence de l'URSS.
Le vide politique qui s'en est suivi a permis l'émergence de fronts politico-religieux qui au nom de l'Islam se sont projetés dans un avenir totalitaire pour faire face à un nouvel ennemi résultant d'une politique étrangère américaine improbable faite de renversements d'alliance , de non- respect d'accords plus ou moins secrets.
Aujourd'hui retour au statuquo ante , luttes d'influence, corruption ,anarchie proto-étatique "Mali" par exemple ou sociétés en régression " Irak"
J'attend d e me faire allumer dans une Blogosphère du Prêt à penser avec ses uniformes anonymes correspondants de guerre entre le salon et la chambre à coucher.

Écrit par : briand | 20/02/2013

Nando@ Probablement dans les commentaires, sous ma signature. Rendons à César...

Écrit par : Géo | 20/02/2013

L'islam peut-il être apolitique? Peut-il ne pas vouloir être hégémonique? Peut-il accepter la laïcité en dar el islam? Peut-il accepter l'apostasie? Peut-il accepter le mariage de musulmanes avec des non musulmans, qu'ils soient gens du livres ou athées? Peut-il n'être pas totalitaire? Peut-il ne pas condamner l'homosexualité? Peut-il accepter la liberté de pensée et d'expression? Peut-il accepter la critique? Peut-il accepter la critique de l'imposteur comme pilleur, massacreur, assassin et violeur?

Écrit par : Johann | 20/02/2013

"Non" est évidemment la réponse à la plupart, sinon toutes, vos questions? Soyons aimables et ajoutons "du moins jusqu'à preuve de contraire".
Mais comme nous sommes dans une période historique de la dénonciation de nous-mêmes comme les méchants et des autres comme les gentils (pas au sens religieux), vos interrogations vont nécessairement subir la condamnation vouée au la nouvelle phobie à la mode.

Écrit par : Mère-Grand | 21/02/2013

@mere-grand
@johann
Petite phrase de l'article qui vous a sûrement échappé: "L’erreur serait de fourrer dans le même sac d’opprobres tous ceux qui ont l’islam pour religion."

Écrit par : Le belge | 21/02/2013

Vous n'avez rien compris, Le belge. Le coran est le même pour tous, et il a été écrit par Allah. Rien à voir avec les différentes versions de la Bible...

Écrit par : Géo | 21/02/2013

@ge
À vous qui comprenez tout....
Je ne fais que du copier-coller de l'article:
" L’islam sunnite compte quatre rites, ou plutôt écoles de jurisprudence appliquant les principes du Coran et des hadiths..."

Écrit par : Le belge | 21/02/2013

Je vous renvoie aux questions posées par Johann. Existerait-il une forme d'islam qui y échapperait ?

Écrit par : Géo | 21/02/2013

"Petite phrase de l'article qui vous a sûrement échappé: "L’erreur serait de fourrer dans le même sac d’opprobres tous ceux qui ont l’islam pour religion.""

Elle ne m'a pas échappé. Une "anecdote" récente m'a donné à réfléchir. Récemment j'ai posté un commentaire sur le blog de M. Ezzeddine qui avait donné la parole à M. Ouardiri. Je m'étonnais d'une réaction si tardive alors que les islamistes commettaient leurs crimes au Mali depuis de nombreux mois. Et j'évoquais les crimes de l'imposteur, qui méritent eux aussi une dénonciation. M. Ezzeddine n'a pas publié mon commentaire. Tout en ayant la courtoisie de m'en informer, il "argumentait" que mes propos relevaient du racisme et insultaient le musulman qu'il est. Jusqu'à ce jour je considérais M. Ezzeddine comme un homme raisonnable, maintenant je ne peux plus que le considérer que comme un musulman qui idolâtre son prophère-imposteur, qui ne peut accepter aucune critique de sa religion et de son prophète-imposteur, qui ne peut pas prendre de recul avec eux. Il peut vivre parmi nous, mais nous n'avons pas les mêmes valeurs, notamment celle de la liberté de pensée et d'expression. Sont à craindre ceux qui ne peuvent pas dépasser le réflexe identitaire, qui ne peuvent pas accepter l'expression de différences. La liste des crimes de l'imposteur est fournie par les sources musulmanes elles-mêmes. A part ceux qui risquent leur vie pour critiquer l'islam ou pour en sortir, la majorité des musulmans se couchent devant les islamistes. Je le sais d'expérience. Menacer de mort les apostats - et il est facile d'être désigné comme apostat - est du terrorisme. Malheureusement bien peu de musulmans se révoltent contre ce terrorisme fondamental. Le jour où les Lumières éclaireront une majorité de "musulmans", cela se saura. L'islam est une idéologie politique qui mobilise au nom de la religion. Funeste idéologie. Idéologie mortifère. Un loup qui se dissimule sous une peau de mouton. Heureusement une majorité de Suisses et d'Européens le comprennent déjà.

Écrit par : Johann | 21/02/2013

"Mais comme nous sommes dans une période historique de la dénonciation de nous-mêmes comme les méchants et des autres comme les gentils (pas au sens religieux),"

Les méchants sont partout, même parmi les prix nobel de la guerre. Le problème de "nous-mêmes", c'est l'incompétence - et je suis poli - des "élites" dirigeantes et corrompues. Quand tout peut être vendu...

Lire Jared Diamond, même si je ne suis pas souvent d'accord avec lui.


" vos interrogations vont nécessairement subir la condamnation vouée au la nouvelle phobie à la mode."

Je ne pense pas. Lisez la dernière phrase de mon commentaire précédent. Beaucoup moins en tout cas qu'il y a une vingtaine d'année, quand les frérots ont lancé leur campagne d'islamisation. Une partie de la gauche, hélas, style kg...

Rappelons que le npa a pris une claque électorale pour avoir présenté une candidate foulardisée.

Écrit par : Johann | 21/02/2013

Johann pose évidemment une vrai question , je pense qu'elle va rester une vrai question, pour tenter d'apporter un semblant de réponse ,peut-être faut-il scruter l'histoire dans sa complexité et sans trop de préjugés idéologiques.
Le goulag est déjà dans Marx , puis dans les écrits de Lénine puis avec plus de vraissemblance dans le personnage de Staline ,Quid de Trotzky?
Les croisades inscrites dans les évangiles? Le sionisme? etc . etc.
Pas d'éxègèse concernat le Coran , oui mais les Tables de la loi ,l'Exode dont nulle trace archéologique ne témoigne de la véracité et pourtant à l'origine du Grand Israel , tout cela ne nous avance guerre. Il me semble que ce type de méthode n'est destiné qu'à entretenir un questionnemnt permanent.
Qui écrit les textes fondateurs Diderot Rousseau Descartes pour ce que l'on considère comme nos Lumières mais surtout qui les lit , idem pour le Livre écrit et traduit et retraduit. Peut-être que le Politique pourrait apporter un début de réflexion sur le Temps qui n'est manifestement pas celui de la philosophie et surtout de l'économie , le régme Baas laique a convenu aux *démocrates " jusqu'au jour des nationalisations du prélèvement économique sur les ressources fossiles , ce qui a eu pour consèquence des guerres , renvoyant les sociétés musulmanes à des temps où le lien est le fait du religieux c'est à dire ,l'Islam dans sa composante politique dont l'ennemi principal est la dissidence , Soufiste par exemple ou l'autre branche de l'arbre qui fait de l'ombre à un autre ensemmble clanique, une autre élite. ;Alaouite etc etc.
Mais je le répète et pour une fois dans la blogosphère colportrice de certitudes pour moi cela reste une vrai question .
des textes " le Coran -La Bible- Le manifeste- " qui les écrit pour qui les lit?

Écrit par : briand | 21/02/2013

"Le goulag est déjà dans Marx "

Où? Texte en main, s'il vous plaît.

Le goulag est russe. Lisez donc le récit de Tchekhov sur l'île de Sakhaline.

C'est fou le nombre de personnes qui prétendent connaître une pensée et ne font que véhiculer de la propagande.

Écrit par : Johann | 22/02/2013

Johann ,vous lisez mal , je termine ma phrase par un point d'interrogation: j'ai passé vingt ans de ma vie dans des mouvements marxistes de tôt le matin avec les tracts à distribuer jusqu'à tard le soir en rèunion, cela m'a donné peu de temps pour lire Tchekov, sinon pour voir quelques pièces au Théatre de Carouge.
ä propos comment traduisez-vous goulag en chinois ou en coréen: prisons sans jugement et torture en hongrois et en allemand ou en polonais? vous avez bien un auteur dramatique à me conseiller.
pour continuer à vous décevoir je vote exclusivement à Gauche peut -être à cause de Kafka.

Écrit par : briand | 22/02/2013

"Jusqu'à ce jour je considérais M. Ezzeddine comme un homme raisonnable"
L'expérience que vous relatez m'inquiète, car je portais jusqu'à présent le même jugement que vous, n'ayant jamais été censuré sur le blog en question, même lorsque je critiquais les positions de M. Ouardiri ou d'autres sympathisants de sa cause. J'espère qu'il s'agit là d'un faux pas qui n'annonce pas une changement d'attitude faisant de tout contradicteur un ennemi d'une pensée qui se veut unique.

Écrit par : Mère-Grand | 22/02/2013

@le belge
Je suis sensible à votre remarque, bien que le terme d'opprobre me semble déplacé puisque la question posée par Johann ouvre la voie à une réponse qui démontrerait qu'elles ne sont pas fondées. Le seraient-elles d'ailleurs, nombre de Musulmans s'en réjouiraient certainement et, à moins que vous les trouviez vous-même injustifiées ou même insultantes, on pourrait certainement les voir comme le simple rappel des thèses d'un Khomeini ou d'autres fondamentalistes d'une religion qui n'a pas a avoir honte, a priori, de ses valeurs.
Pour en venir au reproche premier, si je vous comprends bien, de procéder par généralisation, ce qui est aussi l'argument premier du billet de M. Cuénot, admettez qu'il est difficile à éviter totalement. Si on ne pouvait plus utiliser le terme d'Islam au sens général, il faudrait aussi d'abstenir d'utiliser "les ennemis de l'Islam", "les Infidèles", "l'Occident" et même "les Américains". Et dans ce cas que pourraient dire les Musulmans, des plus modérés aux terroristes qui se battent au nom de leur prophète, pour défendre leur cause?

Écrit par : Mère-Grand | 22/02/2013

Oubliez les islams, parlons des ballets d'hélicoptères et de mirages qui bombardent le Mali, là ce n'est pas que religieux, je veux dire cathos contre barbus toutes tendances confondues.

C'est un mélange d'intérêts bien précis et les politiques y ajoutent une note de religion, juste pour faire prendre la sauce !

Le Mali profite des mafias se disant islamistes, car ces dernières financent l'économie locale, exemple : en 2012 et selon le FBI, entre 70 et 100 tonnes de cocaïne ont transités par le Mali, parmi "les otages français" au Mali, n'y avait-il pas des petits truands mêlés à ces trafiques, allons plus loin, le gouvernement français, n'est-il pas impliqué dans ce cirque qui est loin de désintéresser pas mal de politiques ?

Je ne pense pas que le voile religieux explique tout, et là je ne vous ai pas encore parlé des autres trafiques !!

Écrit par : Corto | 22/02/2013

"Le goulag est déjà dans Marx "
A partir de l'expérience de la Commune et sa répression, la notion de dictature du prolétariat sous la direction de son avant-garde, le PC...

Écrit par : Géo | 22/02/2013

"A partir de l'expérience de la Commune et sa répression,"

Vous voulez dire que les massacreurs furent les Communards?


"la notion de dictature du prolétariat sous la direction de son avant-garde, le PC..."

Ah, la dictature du prolétariat! L'idée que vous vous en faites démontre seulement que vous n'avez pas lu ce qu'en dit Marx. Ni que vous ayez compris le rôle des communistes selon Marx. Les textes sont pourtant disponibles. A vous de faire l'effort de les lire.

Montrez-nous donc textes en main où Marx préconise le parti unique!

Écrit par : Johann | 22/02/2013

On pourrait aussi poser les même questions à la religion juive et chrétienne, les réponses seraient les même. Combien de musulmans suivent à 100% les règles, les lois de l'islam? Combien parmis les chrétiens? Parmis les juifs? Très peu. Le problème est que l'on désire que les religions (en générale) s'adapte à l'évolution de la société. Ce qu'aucune ne fera au risque de perdre son identité.

Les premières victimes des terroristes musulmans ce n'est pas vous ni moi, ce sont les musulmans.
Alors mettre dans le même sac des terroristes musulmans et la populations musulmanes est non seulement stupide mais "C'est fou le nombre de personnes qui prétendent connaître une pensée et ne font que véhiculer de la propagande." Ce que beaucoup de personne font, allant jusqu'à appeler au meurtre sans distinction.

@johann et mère-grand
Il est tres facile de parler de censure, mais M. Ezzeddine vous a envoyé une réponse. Il a estimé que c'est insultant. Il serait intéressant de voir ce que vous avez écrit.

Écrit par : le belge | 22/02/2013

Johann@ Ich kann nur lachen...Vous atteignez le degré 0 de l'argumentation.

"En 1871, la Commune de Paris ouvre de nouvelles perspectives politiques. Pour Engels, « c'était la dictature du prolétariat[12] ». Marx lui reproche toutefois de se montrer « trop gentille » avec la réaction, de ne pas attaquer Versailles dès qu'elle en a l'occasion[13], et d'être trop indulgente avec les comploteurs, les incendiaires et les espions contre-révolutionnaires :

« Même les sergents de ville, au lieu d'être désarmés et mis sous les verrous comme on aurait dû le faire, trouvèrent les portes de Paris grandes ouvertes pour aller se mettre en sûreté à Versailles. Les hommes d'ordre non seulement ne furent pas molestés, mais ils eurent la faculté de se rassembler et d'occuper plus d'une position forte au centre même de Paris. [...] Toutefois, pendant quelque temps, les exécutions de prisonniers [communards] furent suspendues. Mais à peine Thiers et ses généraux décembriseurs furent-ils avisés que même leurs espions de la gendarmerie pris dans Paris sous le déguisement de gardes nationaux, même les sergents de ville pris avec des bombes incendiaires sur eux, étaient épargnés, à peine s'aperçurent-ils que le décret de la Commune sur les représailles n'était qu'une menace vaine, que les exécutions en masse de prisonniers furent reprises et poursuivies sans interruption jusqu'à la fin. »

— K. Marx, [14], 1871

Écrit par : Géo | 22/02/2013

C'est bien ce que je disais, les idéologies attirent en premier les mafieux et les plus grands criminels pathologiques !

Écrit par : Corto | 22/02/2013

Concernant l'église catholique, nous vivons un rand jour !

Un de plus, il fallait bien que ça remonte jusqu'au sommet !!

Je comprend mieux, l'obstination de l'église contre le préservatif !!!

Écrit par : Corto | 22/02/2013

"Johann@ Ich kann nur lachen..."

Ich auch. C'est tout ce que vous proposez comme "argumentation"?

Vous êtes sans doute trop content de voir que les Communards se sont si mal défendus pour faire le reproche à Marx et Engels de regretter ce fait. Vous oubliez aussi de dire :
1) c'est la guerre, avec les Prussiens aux portes de Paris, et la guerre civile à l'intérieur de Paris, et si les Communards se sont soulevés, c'est aussi contre la politique capitularde de Thiers et consorts ;
2) que Marx avait conseillé aux futurs Communards de ne pas prendre les armes, car il avait analysé avec clairvoyance ce qui allait se passer ;
3) qu'une fois le soulèvement déclenché il a fermement soutenu son camp en période de guerre, et tout en admirant les avancées démocratiques, il a vertement critiqué les erreurs tactiques qui ont eu le résultat que l'on sait.

De goulag, pas une trace dans les extraits que vous soumettez. Si ce n'est que ceux de votre camp, les réactionnaires conservateurs, ont été les massacreurs, et que eux ont choisi d'envoyer leurs opposants directement au cimetière. Certainement un grand progrès sur le goulag de votre point de vue.

Et sur la dictature du prolétariat, vous n'avez toujours pas compris la pensée de Marx ou d'Engels. Et vous parlez d'argumentation? Vous vous ridiculisez et c'est dommage.

Écrit par : Johann | 22/02/2013

Johann@ Nous étions parti d'une affirmation de briand : ""Le goulag est déjà dans Marx " et vous avez répondu : "Où? Texte en main, s'il vous plaît."
Il ne s'agit pas de confondre l'esprit et la lettre.
Je crois savoir que l'expérience de la Commune a induit un grand changement dans le mouvement socialiste, qui en est arrivé à la construction d'un parti de combat pour prendre le pouvoir. Centralisé et démocratique, sauf que si l'on voit bien l'aspect centralisé, l'aspect démocratique est assez difficile à constater sans distorsions sémantiques assez spectaculaires. Et le problème, c'est qu'une fois le pouvoir pris, il faut toujours lutter pour le conserver pour accéder à l'avenir radieux de l'humanité sous la direction du Prolétariat et de son Avant-Garde. Et comme il se trouve toujours des gens pour avoir des doutes sur l'aspect radieux de cet avenir, il faut bien leur trouver une place...
Jusque là, on est d'accord ?

Écrit par : Géo | 23/02/2013

Syrie : assassinat d’un général de l’armée de l’air à Damas. Un pilote russe a trouvé la mort hier mercredi
jeudi 21 février 2013 - 18h17
Logo MédiArabe.Info

Le général de l’armée de l’air, Samer Adnane Al-Aaraj, a été abattu de 8 balles tirées à bout portant, ce jeudi matin à Damas. L’officier, commandant d’un escadron de l’armée de l’air, aurait ainsi payé de sa vie les raids meurtriers et ravageurs que mène le régime contre les civils. Notons que l’avion qui a bombardé hier mercredi la ville de Hammourya, à l’est de Damas, faisant 24 morts, a été abattu. L’un des pilotes, de nationalité russe, a été tué. L’armée a mené une opération héliportée pour récupérer son cadavre, affirme l’opposition syrienne.

La présence en Syrie de pilotes russes est significative. Elle confirme que le régime ne fait plus aucune confiance à ses propres pilotes, susceptibles de faire défection, de se retourner contre lui, et de mettre leurs appareils au service de la rébellion. Selon plusieurs sources, les pilotes abattus hier étaient attachés à l’avion, et n’ont pas pu s’éjecter.

Écrit par : Corto | 23/02/2013

Plus de 200 russes ont été fait prisonniers en Syrie et plus de 50 ont été tués dans des confrontations entre l'ASL et l'armée du régime !

Maintenant l'ASL bombarde les position chiites dans la Bekha au Liban et sur des positions du hizbollah près de Homs !

En quelque sorte, les orthodoxes russes sont entrés en guerre contre les protestants, les catholiques et maronites, eux, sont encore du coté des chiites, l'histoire ne fait que ce répéter et les vieux démons se réveillent !

Écrit par : Corto | 23/02/2013

Ahnenerbe – La secte nazie qui anéantissait Juifs et Chrétiens

Le journaliste Óscar Herradón, vient de publier un livre, sur la secte nazie Ahnerbe, une société propagandiste de « l’Héritage Germanique Ancestral », livre paru sous le titre «La Orden Negra. El ejercito pagano del III Reich» (L’Ordre Noir. L’armée païenne du IIIe Reich) et édité par Edaf (voir 1er lien en bas de page).

Le but de l’Ahnenerbe – une association de médecins et scientifiques nazis – fondée au début des années 1930, sous le nom de Studiengesellschaft für Geistesurgeschichte (Société pour l’étude des idées premières) était de « rechercher l’espace, l’esprit, les actes et l’héritage de la race nordique indo-germanique, et communiquer au peuple les résultats de ces recherches sous une forme intéressante ».

L’association, sous la direction de professeurs et de médecins, tels Walther Wüst, Wolfram Sievers, Bruno Beger, August Hirt, a la vocation d’être une société scientifique placée sous l’autorité de Heinrich Himmler et de ce fait active au cœur de l’univers génocidaire nazi.


L’Ahnenerbe deviendra rapidement un centre de recherches « raciales ». Elle comprend plus de cinquante départements scientifiques et une quinzaine de commissions de recherches. Parmi ses animateurs, on compte de nombreux universitaires dont plus de trente professeurs de faculté. Ses trois principales directions de recherches sont l’héritage proprement dit (Erbe), l’espace (Raum) et l’esprit (Geist).

Le but de l’Ahnenerbe est aussi de confirmer, de moderniser et de compléter les thèses racistes du 19ème siècle. Mélangeant l’esprit scientifique et la ferveur romantique néo-païenne allemande, il s’agit notamment pour l’Ahnenerbe d’alléguer « qu’après plus de mille ans de dictature spirituelle du judéo-christianisme sur l’Europe, nous pensons qu’il faut tout prouver à nouveau ».

Encore aujourd’hui, en 2013, sur Internet, l’Ahnenerbe compte des adeptes, notamment dans le domaine des objets (anneaux, sigles) et de la musique, avec des groupes néo-païens, néonazis, antisionistes et satanistes, tel par exemple « Ziontod » (voir 2ème lien en bas de page).


http://www.abc.es/archivo/20130222/abci-experimentos-nazis-201302211834_1.html

http://www.lastfm.fr/music/Ahnenerbe

Écrit par : Corto | 23/02/2013

Le prochain Pape pourrait être un anti-sémite notoire !

Alan Dershowitz avertit que l’un des candidats figurant sur ​​la liste restreinte pour devenir le futur Pape est le Cardinal du Venezuela Rodriguez Maradiaga connu pour être un anti-sémite notoire.

Pour dire les choses plus simplement, Rodriguez Maradiaga a une haine avouée contre les Juifs. Il a dit que «les Juifs» sont à blâmer pour le scandale entourant l’inconduite sexuelle de prêtres à l’égard de jeunes paroissiens! Pourquoi des juifs seraient-ils responsables de telles accusations?

Le cardinal Rodriguez Maradiaga n’est pas en manque d’idée farfelue? Voici sa «logique». Il commence par affirmer que le Vatican est anti-israélien et pro-palestinien. Il s’ensuit donc que «les Juifs» ont réussi à détourner l’attention des injustices israéliennes contre les Palestiniens en s’arrangeant pour que les médias qu’ils » contrôlent » accordent une attention disproportionnée sur le scandale sexuel du Vatican.

Voici les propres mots du Cardinal Rodriguez Maradiaga :

«Dans un moment où toute l’attention des médias se concentre sur le Moyen-Orient et toutes les injustices commises contre le peuple palestinien. La presse écrite et la télévision aux États-Unis sont devenus obsédés par les abus sexuels? Les scandales qui se sont produits il y a plus de 40 ans, ou il y a plus de 30 ans. L’église qui a reçu Arafat plusieurs fois et a le plus souvent confirmé la nécessité de la création d’un Etat palestinien n’accepte pas que Jérusalem soit la capitale indivisible de l’Etat d’Israël, et qu’elle devrait être la capitale des trois grandes religions monothéistes? «

Rodriguez Maradiaga continue alors d’accuser les juifs de contrôler les médias parce qu’ils sont «les protagonistes de ce que je n’hésite pas à définir comme une persécution contre l’Église. »

Le principal coupable des médias selon Rodriguez Maradiaga est le Boston Globe qui a remporté de nombreux prix journalistiques pour son exposition sur les scandales sexuels au sein de la paroisse. Le Globe est détenu par le New York Times, qui est contrôlée par la famille Sulzberger.

D’où le complot juif. Le problème (parmi tant d’autres) avec cette théorie farfelue, c’est que la communauté juive de Boston était proche et admirative du cardinal Bernard Law, qui a présidé l’archidiocèse pendant le scandale. Le Cardinal Law avait construit des ponts entre les communautés catholique et juive de Boston, et quand le scandale a été révélé par le Globe très anti-juif de Boston, la communauté juive est restée largement en faveur de la loi.

Dans les critiques de ces médias, les avocats comme les politiciens qui se sont révoltés contre l’église étaient juifs. La plupart étaient catholiques. Mais cela n’a pas d’importance pour le fanatique cardinal, qui estime que s’il y a un problème, les responsables sont les «les Juifs» et qu’ils doivent être à blâmer pour cela. James Carrol, le chroniqueur unique pour le Boston Globe qui est lui-même catholique a caractérisé Rodriguez Maradiaga de « cinglé » dans son état d’esprit: «quand l’église a un problème ici, il suffit de blâmer les Juifs pour en finir. »

Lorsqu’on lui a demandé s’il voulait revenir sur ses accusations antisémites, Rodriguez Maradiaga a répondu: « Je ne me repens … il est parfois nécessaire de faire bouger les choses. » Plus tard, il a promis sur Abe Foxman de l’Anti-Defamation League qu’il ne répétera pas ses rumeurs, mais il a refusé de s’excuser publiquement ou de «se repentir».

Nous ne sommes pas expert sur le fonctionnement interne de l’Église catholique mais espérons que ce gars-là ne remplacera pas le Pape actuel.
Source : © Alyaexpress-News

Après avoir élu un héritier des jeunesses nazies, il ne reste plus au vatican de taper dans le gras !

De toute manière en pleine tempête pédophile au sein du vatican, un peu plus ou un peu moins !

Comme ça nous saurons que la plus grande organisation pédophile est ouvertement antisémite !

Écrit par : Corto | 23/02/2013

Un enfant de choeur "rabatteur" pour un proche du Pape

En 2010, la presse italienne raconte qu'un choriste vient d'être congédié par le Saint Siège pour avoir fourni des partenaires sexuels masculins à un membre de l'entourage du pape. Angelo Balducci, honoré du titre de "Gentilhomme de Sa Sainteté", est l'homme auquel les partenaires étaient fournis. Parmi les enregistrements de ses conversations dont la police dispose, certaines montrent que Balducci engageait le services de rabatteurs pour avoir des rapports homosexuels. Parmi ses rabatteurs, un jeune choriste nigérian, Thomas Chinedu Ehiem.

Écrit par : Corto | 23/02/2013

Corto@ Le danger principal pour la démocratie européenne, ce n'est pas le catholicisme. Et franchement, les néo-nazis ne sont dangereux que sous la forme de psychopathes du genre de Anders Breivik. Par contre, l'islam avance sous toutes ses formes partout sur le continent. Tel imam considéré comme dangereux et expulsé de GB devient une vedette sur Al-jazeera. C'est lui qui dicte à à peu près tous les Musulmans ce qu'ils doivent faire dans chaque geste de la journée, toutes les minutes de chaque heure et quels que soient les gestes qu'ils accomplissent. Il n'y a rien qui échappe aux directives, que vous dormiez ou que vous soyez en état de veille. L'islam est un instrument de contrôle de l'individu par le corps social comme il n'en a jamais existé auparavant. Chaque habitant de pays islamique vit selon des règles qu'un capucin entraîné trouverait trop exigeante. Quand vous savez le Coran par coeur, vous devez l'apprendre par coeur à l'envers. Et vous ne devriez en principe ne lire aucun autre livre. La paléontologie est proscrite en Arabie saoudite et les gens ouvrent des yeux incrédules à la vue du moindre fossile parce que tout le monde est créationniste de force. Le monde musulman est un monde de robots humains sans âmes, qui accomplissent machinalement toute la journée les mêmes gestes. Le moindre amusement est puni de mort.
Alors oui, je suis quelque peu islamophobe. Je suis aussi naziphobe, par ailleurs...

Écrit par : Géo | 23/02/2013

@geo
"Le monde musulman est un monde de robots humains sans âmes, qui accomplissent machinalement toute la journée les mêmes gestes"
Et bien sur vous êtes un grand voyageur et vous avez visite tout les pays musulmans.
C'est vrai qu'ici le train-train quotidien de la vie est toujours différent.

Écrit par : Le belge | 23/02/2013

Pour simplifier. Le jour où la grande majorité des musulmans sortiront de l'école maternelle que constitue leur soumission aveugle et indéfinie au Coran, les musulmans seront en paix avec les peuples du monde entier. Mais pour que ce jour apaisé arrive, notre humanité passera par des guerres fratricides, dont les musulmans pacifiques subiront les plus intenses épreuves. Courage à eux. DACh

Écrit par : Chavaneau | 25/02/2013

Chavaneau, que feraient les musulmans sans leurs "musulmans pacifiques" ?

Écrit par : Corto | 25/02/2013

"Je crois savoir que l'expérience de la Commune a induit un grand changement dans le mouvement socialiste, qui en est arrivé à la construction d'un parti de combat pour prendre le pouvoir."

Je ne "crois" rien.
Montrez-moi où Marx propose la construction d'un parti de combat pour prendre le pouvoir, montrez-moi où Marx renonce à son idéal démocratique.

Vous devriez aussi lire ce que Marx écrivait sur la Russie...

Et prière de ne pas confondre la dictature du prolétariat avec la dictature au nom du prolétariat qui est une imposture mise en place en ur"s"s.

Écrit par : Johann | 25/02/2013

Johann s'est de blog !!!

Écrit par : Corto | 25/02/2013

Pardon, "johann s'est trompé de blog" !!

Écrit par : Corto | 26/02/2013

"Pardon, "johann s'est trompé de blog" !!"

Que Johann Corto? Et le marxiste qui n'écrit que des âneries qui n'ont d'égales que son antisémitisme. Il doit ignorer que Kafka était un sioniste convaincu:

" Le sionisme? etc . etc.-------- oui mais les Tables de la loi ,l'Exode dont nulle trace archéologique ne témoigne de la véracité et pourtant à l'origine du Grand Israel"

" L’erreur serait de fourrer dans le même sac d’opprobres tous ceux qui ont l’islam pour religion."

L'horreur se confirme dans ces lignes racistes J-N C:

" Le monde musulman est un monde de robots humains sans âmes,"

Jean-Noël Cuénod, n'êtes-vous pas au bord de la nausée avec ce bal de cancres?!

Écrit par : Patoucha | 28/02/2013

(pardon)

Même, disais-je, l'un des fondateurs du mouvement sioniste !

Écrit par : Corto | 02/03/2013

La France qui a reprit la première place dans le coeur des jihadistes aux américains, annoncent à tout bout de champ qu'ils ont abattus untel ou untel, cela sans montrer les cadavres ; info ou intox ?

Écrit par : Corto | 02/03/2013

Je disait plus haut, notamment à Johann, que Marx était l'un des fondateurs du mouvement sioniste !

Écrit par : Corto | 03/03/2013

"J'attend d e me faire allumer dans une Blogosphère du Prêt à penser avec ses uniformes anonymes correspondants de guerre entre le salon et la chambre à coucher."

Vous vous éteignez tout seul entre les toilettes et votre lit.

Écrit par : Patoucha | 08/03/2013

Les commentaires sont fermés.