12/02/2013

François Hollande se moque du pape... Comme c’est vilain !

 

pape2.jpg

 

Doux Jésus, quelle tempête dans les sacristies pour un petit morceau de phrase tombé au coin d’un demi-sourire! Lors du point de presse qui a suivi sa rencontre avec le président du Nigéria, François Hollande, à la fin de son intervention, aborde la renonciation de Benoît XVI à sa charge papale. Il glisse, à propos de la succession du souverain pontife : « Et nous ne présenterons pas de candidat».

 

Aussitôt, l’ancien ministre Claude Guéant s’insurge, en tordant d’indignation sa bouche en cul de poule : « Faire une blague à propos d'une décision aussi digne, ce n'est pas bien, c'est déplacé » Et d’ajouter en ajustant ce col romain imaginaire qui semble l’étrangler chaque fois qu’il pérore : « Chacun sait que François Hollande n'est pas très favorable aux religions en général et à la religion catholique en particulier ».

 

Guéant, s’agitant tel un goupillon dans la  main d’un curé atteint de la Danse de Saint-Guy, a encore un autre motif de sainte indignation. La ministre déléguée aux personnes âgées, Michèle Delaunay, a commis ce touite très légèrement ironique : « Je dois bien reconnaître que, à tort ou à raison, Benoît XVI a omis de me consulter avant de prendre sa décision #Age #EmploidesSeniors#.»

 

Bon, pas très malin dans les deux cas. Ni très drôle. Mais enfin pas de quoi sonner les cloches de l’Elysée. Alors pourquoi cette réaction disproportionnée ? C’est que Hollande et sa ministre ont bel et bien commis un sacrilège. Mais pas là où on l’attendrait. Les interventions en question n’insultent pas la religion. Le pape est un être humain et non une divinité sur terre contrairement à ce que coassent les grenouilles de bénitier. On peut donc se moquer de lui, comme de n’importe qui d’autres, dans les limites du Code pénal.

 

En l'occurrence, seule la laïcité républicaine a été insultée par le président Hollande et sa ministre des gérontes. En matière d’organisation interne des religions, les représentants de l’Etat n’ont qu’un seul droit : celui de la fermer.

 

 Ni notre dessinateur Acé ni votre Plouc ne sont assermentés (quoiqu’assez remontés parfois) ; ils peuvent donc s’en donner à cœur joie.

 

Jean-Noël Cuénod

 ESPACE VIDEO

Pour ceux qui veulent juger sur pièce, voilà la vidéo qui a enregistré le gag hollando-papal. Il intervient aux alentours de 22 minutes et 15 secondes.

 

18:40 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | |

Commentaires

Je vous connais ultra laïc et je ne peux m'étonner de votre prise de position à l'égard de la réaction de M. Guéan. Encore que votre appréciation de son physique n'a pas grand chose à voir avec le fond et me semble en rupture manifeste avec les règles du respect minimal.

Pour ce qui est du président de la république, j'ai écouté l'ensemble de son intervention et je vous trouve d'une bien trop grande indulgence car ce n'est pas seulement la plaisanterie à quatre sous sur le pape qui mérite un commentaire critique mais la totalité de ce point presse qui est tout simplement pathétique.
Les explications sont confuses et le fond aussi obscur que les coulisses de la DGSE qui doivent avoir bien de la peine à briffer un tel porte-parole! Un étudiant en Sciences-Po saurait mieux faire la synthèse.

Ne même pas se souvenir du nom de son hôte est tout simplement ridicule de la part d'un président en exercice. Etre un président "normal" ne va pas de paire avec un président gaffeur.

Sur le fond, la culture de la laïcité "à la française" est à ce point anticléricale que le journaliste ne savait même pas que les nigérians sont majoritairement anglicans et animistes. Il était donc cocasse de lui demander son avis sur l'élection du successeur de St Pierre!

Pour le solde je vous invite à lire mon propre blog sur ce sujet.

Écrit par : Patrick Dimier | 12/02/2013

Moi j'ai trouvé amusante, plutôt, la blague. On veut faire prendre au sérieux le pape comme s'il était un dieu vivant. Sa décision de démissionner a une importance cosmique.

Écrit par : Rémi Mogenet | 12/02/2013

Quoique l'on pense du Pape ou du reste du monde, ce qui saute surtout aux yeux est le niveau de ce président... Car c'était de l'humour, sa remarque?

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 13/02/2013

La position démissionnaire n’est pas la plus fatigante, même pour un ancien vicaire élyséen.
Je veux parler bien entendu du gueux du néant et non pas du nœud du Guéant.

Écrit par : Benoît Marquis | 13/02/2013

Lorsque nous avons pu admirer à la plage le fromager hollandais si ridicule dans son bermuda de pacotille accompagné par la soit disant première dame de France je me suis bien amusé car mine de rien sa dulcinée est tout sauf un canon de beauté, je dirais même plus qu'elle fait américaine des années 50.

Écrit par : F.H.Jolivet | 13/02/2013

Monsieur Géant doit être encore plus étroit que Benoît XVI qui est pourtant XIII et III (= XVI) lui aussi !

Rappelons également le titre du "Canard Enchaîné". Ce volatile anticlérical titrait ceci, au moment de sa nomination:

L'église Catholique c'est choisi un Berger allemand. (sitation de mémoire)

D'où, probablement, par la suite le terme de Rottweiler de Dieu. Le Rottweiler étant effectivment une race de chiens bergers originaire d'Allemagne.

Écrit par : Baptiste Kapp | 13/02/2013

Bonjour. J'ai cité cet article en lien dans mon blog "Neidinger" sur la même thématique ce jour
http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/tag/eglise+catholique.

Écrit par : sylvie neidinger | 13/02/2013

le bon François est comme le bourgeois de Molière, il fait de l'humour bien malgré lui et avec les faibles moyens dont il dispose.

François est un vrai produit de Hollande, c'est le seigneur d'Edam qui fait un fromage de peu de chose pour combler les trous!

Écrit par : picoche | 13/02/2013

Les commentaires sont fermés.