08/01/2013

Que représente Gérard Depardieu pour la France?


L’exil fiscal de Gérard Depardieu continue à susciter les passions. Pourquoi cette polémique étonnante par sa durée et son intensité ? Afin de répondre à cette question, le Plouc a roulé son béret dans ses doigts gourds pour solliciter les lumières du politologue français Gil Delannoi, l’un des meilleurs spécialistes des thèmes liés à la nationalité. Voici l’intégralité de cette interview pour les lecteurs du blogue plouquesque.

 

Gil Delannoi, que représente Gérard Depardieu pour les Français ?

 

En tant qu’acteur français le plus célèbre dans le monde, il symbolise l’exception culturelle de son pays. Elle s’est particulièrement exercée dans le cinéma qui est parvenu à surnager dans la grande globalisation économique et culturelle. Dès lors, tout naturellement, les regards se braquent sur ses faits et gestes, et pas seulement en France.

 

Mais il n’est pas la seule vedette française du grand écran…

 

Dans cette polémique, il faut aussi y voir la persistance de l’esprit monarchique au sein de la République française. A tout monarque, il faut un bouffon. Gérard Depardieu joue pleinement ce rôle. Alors que des milliardaires français s’exilent fiscalement en toute discrétion, lui annonce son départ à grand son de trompe et en mettant ses pieds dans le plat. Durant la précédente présidence, Nicolas Sarkozy cumulait les fonctions symboliques de roi et de bouffon. Le président François Hollande n’exerçant pas ce cumul, Gérard Depardieu est devenu son bouffon.

 

Depardieu n’a-t-il pas jeté le patriotisme fiscal aux orties ?

 

Le cas Depardieu est surtout illustratif d’une contradiction fondamentale qui n’affecte pas seulement la France mais tous les pays d’Europe. Depuis Maastricht, ces Etats ont choisi la libre circulation des capitaux et des personnes. Dès lors, lorsqu’un Etat prône le patriotisme fiscal, cela relève un peu de la tartufferie. On ne peut pas d’un côté célébrer l’idéologie de la libre circulation et stigmatiser celui qui en use, même pour des motifs fiscaux. L’ajustement d’un individu par rapport à  la collectivité s’exerce de moins en moins entre moi et l’Etat et de plus en plus entre moi et le monde. Par ses déclarations burlesques, Depardieu a mis du sel sur cette plaie «patriotique».

 

Jean-Noël Cuénod

ESPACE VIDEO

Gérard Depardieu s'est rendu à Zurich pour la remise du Ballon d'Or à Messi. On ne le savait pas si copain avec le Valaisan Sepp Blatter.

 

19:05 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | |

Commentaires

L'affaire Gerard Depardieu (j'ai beaucoup d'estime pour cet acteur marqué à vif par la perte de son fils !) est un écran de fumée savamment entretenu par quelques journalistes et politiques Français pour masquer leur énormes revenus. En France, personne ne demande combien gagnent Denisot et Apathie, animateurs vedettes à la télé ou pose la question combien gagnent Canteloup et Gerra sur Europe 1 et RTL ? Comme Jean-Michel Apathie et Michel Denisot, qui "s'en mettent plein les poches", surpayés pour amuser la France, tôt le matin.

Écrit par : Francis GRUZELLE | 08/01/2013

Combien le Gégé a touché pour déBlaterer.?
signé Messi d'or

Écrit par : briand | 08/01/2013

...et la polémique n'est pas prêt de prendre fin. Avec l'affaire DSK sur le pot-au-feu de Gérard, il prend un risque énorme. Pas de procès, pas de vérité judiciaire...si Gérard joue DSK vraiment pervers et salaud, ce sera un scandale en France. Si Gérard joue DSK victime d'une Nafissatou diabolique, ce sera tout un pan du féminisme qui lui tombera dessus à bras raccourcix... Aïe Gérard... Quel courage énooooooorme il te faut pour supporter la France de ton génie! Jean Valjean, Raspoutine, le Comte de Monte-Cristo c'est de la vieille Histoire. Mais DSK, bon dieu! Les cendres de l'affaire ne sont pas retombées que déjà tu oses le pire...ou alors le meilleurs si vraiment ton génie est plus fort que la réalité... Nous verrons bien. En attendant, en toute amitié, je tremble pour vous, Monsieur Gérard Depardieu. Votre foi envers le cinéma est immense. Merci d'exister.

Écrit par : pachakmac | 08/01/2013

Témoignage émouvant, pachakmac!

Oui, je pense qu'il y a du courage dans la démarche de Depardieu. Et autant de provocation bien sûr aussi.

Voici ici le point de vue de Jacques Attali. Intéressant à comparer avec celui de Gil Delannnoi, Jean-Noël Cuénod!


http://www.slate.fr/story/66907/attali-gerard-depardieu

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 08/01/2013

Le pire est que les français semblent s'en ficher. Tout comme quand on leur annonce que la France va être décotée, que 1500 voitures ont été brûlées lors de la nuit du 31 ou que leurs propres soldats ne sont pas payés depuis plusieurs mois.... Il y a un tel fossé entre le pouvoir et les gens, que ces derniers ont lâché l'affaire. Ce pays va droit dans le mur.

Écrit par : Riro | 09/01/2013

Beau texte d'Attali.

Écrit par : Mère-Grand | 09/01/2013

L'analyse de Delannoy (qui porte bien son nom) est extrêmement superficielle, et ses schémas dépasses (le roi et son bouffon ?!). Depardieu vaut plus que ça! Pachakmac a raison: je pense que les socialistes, dans cette affaire, ont pėchė par bêtise ou par inexpérience (ou les deux). On ne traite pas le plus grand comédien de son pays de "minable"! Surtout s'il a déjà payé un ou deux porte-avions à la France! Depuis, la chasse à l'homme est ouverte. Les journalistes, qui obéissent au réflexe de la meute, vont le dévorer. Et le tuer, en fin de compte, comme tant d'autres. Mais Depardieu restera le plus grand! Même sous les crachats...

Écrit par : Jmo | 09/01/2013

cette stigmatisation est typiquement franco-socialiste ! on nous bassine pendant des années du grand et génial concept de libre circulation des biens et des personnes (ccf Delors et tant d'autres) et là... crac on pointe le doigt sur le méchant. Du coup, par extension, on attaque toute la profession, on stigmatise les acteurs, on les montrent du doigt ! mais de qui se moque-t-on ? qui est dupe de ce meli-mélo fait de connivences politico-journalistiques soigneusement entretenues pour amuser les foules et surtout masquer les vrais problèmes qu'un pouvoir faible et diffus n'arrive pas à gérer ? Entre le fou et le roi, je crains que seul le fou n'en ressorte renforcé !

Écrit par : uranus2011 | 09/01/2013

La France, acculée dos au mur par des promesses impossibles et une politique ubuesque formulée par un parti inconscient et un homme incapable et dont la seule capacité fut de convaincre le peuple par des arguments fallacieux, la France (aidée par une presse dévote) tire sur tout ce qui bouge. Depardieu est un "minable", la Suisse un "repère mafieux", les riches ne sont que de "sales profiteurs", et j'en passe.
Elle n'a plus d'autres solutions que de jeter l'opprobe sur les autres, sur tout ceux qui en ont marre, las d'être solidaires pour des prunes. C'est donc de leur faute si tout va mal malgré les efforts héroïques de son gouvernement qui ne peut (Grandeur de la France oblige) ni réduire son train de vie pharaonique ni revoir son modèle social (le "meilleur du monde") ni réduire ses dépenses (la France est une "Grande Puissance") ni balayer enfin chez elle au lieu de le faire chez les autres.
Pauvre France !

Écrit par : Lambert | 09/01/2013

en FRANCE on ne critique pas la SUISSE j ai rarement et je n ai jamais vu ce genre d articles ....vous seriez bien aimable de moderer vos propos...

Face à un change favorable vous etes largemrent satisfait de venir en vacances et frequenter les bonnes tables FRANCAISE.......

la FRANCE a du bon allons........
ladamedehautesavoie

DEPARDIEU NOUS FATIQUE ses vignes sont en fRANCE preuve que la terre est bonne....

Écrit par : lemaitre | 09/01/2013

De par DIEU !
Laissez-nous tranquille avec ce personnage.

Écrit par : Berrekla kamel | 12/01/2013

Les commentaires sont fermés.