22/11/2012

Juppé,l’ultime chance de l’UMP

 

L’UMP est devenue un cirque où des meutes de nabots hystériques se flanquent des tartes à la crème à la figure dans un concert de glapissements. Entre Jean-François Copé et François Fillon, le fossé est devenu infranchissable, d’autant plus que cette commission de contrôle à la noix, la COCOE, a reconnu, hier, avoir oublié trois fédérations départementales en décomptant les suffrages. Dans une élection censée élire le président du grand parti de la droite française, cet amateurisme laisse pantois.

 

De ce magma en fusion et confusion, un seul homme d’Etat émerge, Alain Juppé. Sa proposition de présider une commission hors-statut chargée d’examiner les résultats verra-t-elle vraiment le jour? Mais au fond quel est l’intérêt de compter, de recompter, de rerecompter des suffrages dans un tel contexte? Ni François Fillon ni Jean-François Copé ne peuvent désormais exercer pleinement la présidence. A cet égard, l’UMP est piégée par son essence même, qui est celle d’une formation bonapartiste, jadis taillée pour la haute stature du général de Gaulle. Ce genre de parti a pour moteur principal le culte du chef. Du chef, mais non pas des chefs!

 

Nicolas Sarkozy pourrait-il redevenir le patron du parti? Ce serait fort de café; Sarkozy est tout de même l’un des principaux coupables de cette désintégration de l’UMP. C’est lui qui a poussé Copé au détriment de Fillon. C’est lui qui a tracé la ligne politique hyperdroitière qui a mené aux outrances. Après avoir abîmé la France, Nicolas Sarkozy est en train de détruire son propre pari. Qu’il se concentre sur ses dossiers judiciaires, la besogne ne lui manque pas dans ce domaine.

 

Dès lors, la chance ultime pour l’UMP réside dans la désignation d’Alain Juppé comme président ad interim. Lui seul dispose de l’envergure nécessaire pour tenter de réanimer ce parti à bout de souffle.

 

 

Jean-Noël Cuénod

21:26 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sarkozy, fillon, copé, de gaulle | |  Facebook | | |

Commentaires

Sale coup pour les démocrates des pays du tiers monde qui, à chaque fois qu'ils parlent de sincérité d'un scrutin ou de l'honnêteté d'une élection font référence à ce qui se passe en France. Les pouvoirs en place vont vraiment se gausser de nous, pauvres malheureux, qui vous citions en exemple.
Quel gâchis et quelle baisse de niveau ! C'est vraiment lamentable. Nous devons désormais nous tourner vers d'autres cieux pour voir ce qui s'y passe car, manifestement, vous avez besoin d'un hiver français ( choisissez une autre saison si elle vous agrée plus) pour pouvoir vous débarrasser de cette image dégradante que vous avez étalé devant le monde. Algérien qui croit aux valeurs universelles et qui trouve une forme de réconfort en zappant sur les chaines françaises à chaque fois que les choses s'empirent dans mon pays, j'éprouve un mélange indescriptible de honte et de dégout de tout ce qui a trait au politique.Jules Verne

Écrit par : Berrekla kamel | 24/11/2012

Les commentaires sont fermés.