15/11/2012

Nostalgie Sarkozy? Au moins avec François Hollande, "c'est du sérieux"

En quittant l'Elysée, ses pompes (étincellantes) et ses oeuvres (inachevées), après la conférence de presse de François Hollande mardi, le Plouc a relu ses notes du 8 janvier 2008. Ce jour-là, Nicolas Sarkozy menait lui aussi la première conférence de presse de son quinquennat. En comparant les deux prestations, le Plouc demeure baba (pas coule) devant la bouleversifiante nostalgie sarkolâtre qui étreint nombre de médias français et va de pair avec le dénigrement systématique du nouveau président, sur un mode  de plus en plus infantile ("Je veux mes jouets tout de suite avant Noël, na"!).

Un petit rappel s'impose donc. Il y a bientôt cinq ans, les journalistes étaient convoqué pour applaudir au spectacle d'un lutin autocentré, agité de tics, narquois, méprisant, essuyant ses escarpins compensés sur le dos de ses interlocuteurs, s'inventant des adversaires pour mieux boxer dans le vide, bafouillant parfois, fulminant toujours, n'abordant que trois sujets: lui, lui, lui. Et un quatrième, Carla.

Car c'est durant cette fameuse conférence de presse que le monde entier et ses banlieues galactiques ont appris qu'avec sa future femme  c'était du "sérieux", après une longue diatribe sur l'état, non de la France, mais de son coeur. L'état de la France, lui, était promptement passé par pertes et profits: "Que voulez-vous que je fasse? Les caisses sont vides".

Au  moins, avec François Hollande, "c'est du sérieux". Pas du mirobolant, pas de l'enthousiasmant, certes. Mais au moins a-t-il affronté les vrais problèmes, sans nous encombrer les oreilles de balivernes à l'eau de rose et de rosse.

Alors, pour les Sarkonostalgique, voici une petite vidéo pour leur rafraîchir la mémoire.

 

Jean-Noël Cuénod  

 


Nicolas Sarkozy et Carla Bruni : Conférence de... par whiteblog

 

 

 

15:00 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

Ben évidemment que c'est du sérieux avec Hollande.
Il ne va pas divorcer (il l'est déjà) et il ne va pas se marier (il l'est déjà). On ne peut donc pas lui poser la question.
Quant aux problèmes de la France, il en a (enfin) pris conscience. Il était temps. A tel point qu'il a du demander à un ex-patron (esclavagiste puisque tous les patrons le sont) de lui sussurer les solutions pour rendre les entreprises plus compétitives. C'est dire le désarroi dans lequel il se trouve. Il ne peut réaliser aucune de ses promesses électorales électoralistes et ne peut que faire une politique de droite en augmentant les impôts et la TVA. Voilà tout ce qu'il a fait. Par contre, il va faire, il va décider, il va ...
Tout au futur et rien au présent.
C'est vraiment du sérieux.

Écrit par : Lambert | 16/11/2012

Guignol! Guignol! Guignol!

Écrit par : Johann | 16/11/2012

Lambert: Tout au futur et rien au présent.
C'est vraiment du sérieux.

Excellent!


PS: Un autre commentaire signé Patoucha, ne serait que l'oeuvre de l'usurpateur. IP à vérifier svp. Merci!

Écrit par : Patoucha | 17/11/2012

Les commentaires sont fermés.