31/10/2012

L’UMP ou l’irrésistible tentation du hara-kiri

Par son appel à recourir aux manifs si le mariage homosexuel et le vote des étrangers aux municipales sont adoptés par le parlement français, le secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé a rajouté ce week-end, une épaisse couche «droitiste» à son discours. Elle survient après l’épisode du pain au chocolat arraché de la bouche des petits Français par de vilains islamistes.

 

Comment une figure importante d’un grand parti conservateur peut-elle en appeler au désordre de la rue? La raison en est simple, Jean-François Copé doit rattraper François Fillon dans la course à la présidence de l’UMP. Et pour l’instant, son langage musclé plaît aux militants et aux sympathisants qui, toutefois, semblent préférer François Fillon, puisqu’il paraît être le seul à pouvoir mener son camp à la victoire lors de l’élection présidentielle en 2017.

 

Par ses discours extrémistes, Jean-François Copé lance des passerelles vers le Front national. Plusieurs facteurs l’y engagent. D’une part, 30% des sympathisants de l’UMP se déclarent favorables à des alliances électorales, selon un sondage d’OpinionWay. D’autre part, nombre d’élus locaux de l’UMP poussent leur parti à conclure des accords régionaux avec les frontistes de Marine Le Pen afin de sauvegarder leurs sièges. A court terme, la tactique de Copé paraît cohérente. A moyen et long terme, elle trahit l’inconfortable position de l’UMP sur l’échiquier politique français.

 

Tout d’abord, Marine Le Pen ne conçoit une alliance avec l’UMP que dans la mesure où le Front national se trouve en position hégémonique. Ensuite, les opinions des deux partis sont tellement éloignées sur des sujets majeurs comme l’Europe et l'économie, qu’un accord sur le plan national conduirait la formation de Copé et de Fillon à se faire hara-kiri.

 

En effet, l’électorat de l’UMP n’est pas homogène. Un autre sondage OpinionWay démontre qu’il est divisé en quatre grandes familles: les «gaullistes» (31% des sympathisants de l’UMP), les «conservateurs antilibéraux» (24%), les «libéraux» (21%) et les «progressistes» (24%). La part la plus favorable au Front national se trouve au sein des «conservateurs antilibéraux». En revanche, les «libéraux» et les «progressistes» seraient enclins à rejoindre les rangs du nouveau parti de Jean-Louis Borloo, l’UDI (centre-droit), en cas d’alliance avec le Front national. Dans cette configuration, le groupe «gaulliste» se partagerait sans doute entre pro et antifrontistes. Dès lors, l’UMP réduite à sa part la plus droitière risquerait fort d’être avalée par le Front national. Le champ serait ainsi laissé libre à l’UDI qui affiche clairement sa volonté de devenir le grand parti de la droite modérée et de gouvernement.

 

Borloo et Marine Le Pen ont au moins un point commun, ils veulent tous deux dévorer l’UMP. Le nouveau président de ce parti devra donc affronter des adversaires résolus et bien organisés au sein même de l’opposition.

Jean-Noël Cuénod

 Lors de la fête de l'Aït-el-Kébir, les musulmans français ont distribué un petit pain au chocolat en forme de croissant qu'ils ont, si l'on ose dire, baptisé le "Copé". Le secrétaire général  de l'UMP s'est au moins fait un nom dans la viennoiserie allal.

 

copéChocolat.jpg

 

13:03 | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : islam, ump, france, front national, marine le pen, copé, fillon, borloo | |  Facebook | | |

Commentaires

"Comment une figure importante d’un grand parti conservateur peut-elle en appeler au désordre de la rue?"

Effectivement c'est déraisonnable. J'espère simplement que par égalité de traitement vous aurez le même jugement la prochaine fois qu'un parti gouvernemental (le PS par exemple) lance un appel a manifester.

Écrit par : Eastwood | 31/10/2012

Le problème Jean-Noël, c'est que vous ne nous apprenez pas grand chose !!

Écrit par : Corto | 01/11/2012

Vous ne trouvez pas, qu'à force de rien oser dire, les journalistes deviennent de plus en plus lassants ???

Écrit par : Corto | 01/11/2012

8 octobre 2011 à 19:11.
Demeurer vigilant aux discours de haine et d'exclusion que véhicule copé et sa bande.

l'article premier de la constitution Française que tout le monde semble oublier pose que ¦LA FRANCE EST UNE RÉPUBLIQUE INDIVISIBLE,LAÏQUE ,DÉMOCRATIQUE ET SOCIAL.ELLE ASSURE L'ÉGALITÉ DEVANT LA LOI DE TOUS LES CITOYENS SANS DISTINCTION D'ORIGINE ,DE RACE OU DE RELIGION.ELLE RESPECTE TOUTES LES CROYANCES ¦ le secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé braconne sur les terres du front national...Il est plus que jamais nécessaire a mon avis de demeurer vigilant aux discours de haine et d'exclusion que véhicule Copé et sa bande.

Écrit par : Berrekla kamel | 02/11/2012

@Kamel,

C'est pas a sens unique !

Écrit par : Eastwood | 02/11/2012

Demeurer vigilant aux discours de haine et d'exclusion que véhicule copé et sa bande.
Allez dire ça à Toulouse !
En 1939 il ne fallait pas stigmatiser mossieur Hitler , un homme raisonnable parait - il ...
laches un jour laches toujours

Écrit par : clemence | 12/11/2012

Les commentaires sont fermés.