06/09/2012

La femme est-elle l'avenir de la France?

Inconnue hors de la capitale française, Anne Hidalgo succédera-t-elle à Bertrand Delanoë à la mairie de Paris en 2014? Ses chances paraissent solides. Si elle est élue, la socialiste sera la première femme à diriger l’une des trois principales métropoles de l’Hexagone, les «PLM» (Paris, Lyon, Marseille). De plus, d’autres politiciennes — Rachida Dati, Chantal Jouanno, Cécile Duflot — aiguisent leurs griffes en vue de cette échéance électorale. Pour Paris, cette abondance de «précandidatures» féminines à la mairie est une première.

 

La classe politique française reste imprégnée de machisme. Certes, la Suisse — qui n’a accordé le droit de vote aux femmes sur le plan fédéral qu’en 1971 — n’a guère de leçon à donner. Mais désormais, les femmes y sont plus nombreuses qu’en France à occuper des postes à responsabilité politique.

 

Pourquoi la République voisine, qui a l’Egalité pour principe, ménage-t-elle une place si réduite à la «moitié du ciel»? Tout d’abord, comme partout, les hommes occupant la citadelle du pouvoir depuis la nuit des temps et s’y trouvant confortablement installés, ne se montrent guère enclins à libérer de la place. Surtout, le système électoral français ne facilite pas la promotion des candidatures féminines. A part quelques exceptions, il reste basé sur le scrutin majoritaire qui transforme trop souvent les débats politiques en combats de coq et privilégie les testostérones au détriment des neurones.

 

Le terrain n’est donc guère favorable pour les femmes intéressées par la politique. Toutefois, il n’y a pas de fatalité. L’exemple britannique le démontre. Le scrutin majoritaire à un tour n’a pas empêché Margaret Thatcher de faire la carrière que l’on sait. Avec Anne Hidalgo et d’autres jeunes socialistes, avec Nathalie Kosciusko-Morizet et d’autres élues de droite, la politique est en train de changer de visage, outre-Jura.

 

La femme serait-elle l’avenir de la France? Oui. A condition qu’elle ne suive pas les mauvais exemples masculins.

Jean-Noël Cuénod

 

ESPACE VIDEO

Etant donné le sujet, cette chanson de Jean Ferrat inspirée par un poème d'Aragon s'impose (un peu de patience, la vidéo tarde un peu)


Jean Ferrat La femme est l'avenir de l'homme par andeolbourlenc

 

 

16:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.