14/08/2012

Olivier Breisacher: une belle plume sportive s'est envolée.

OBreisacher.jpg

Ce soir, le plouc pense très fort à ses camarades de la rubrique sportive qui viennent de perdre Olivier Breisacher, décédé dimanche à la suite d'un accident en Espagne, ainsi qu'aux proches et à la famille de ce remarquable collègue. Il est inhumé aujourd'hui au cimetière israélite de Madrescht près de Bienne.

D'autres diront mieux sa passion pour le tennis, le hockey sur glace et tous les sports, sans oublier les échecs. Olivier Breisacher avait compris toute l'exigence du journalisme sportif qui réclame d'autant plus de précision que l'événement à relater est observé par des milliers d'aficionados, tous plus experts les uns que les autres. Il dépassait le compte rendu pour le transformer en analyse. Mettre en évidence ce que ni les spectateurs, ni les caméras n'avaient remarqué, telle était la force d'Olivier. Ce faisant, il nous donnait à tous, y compris les journalistes non-sportifs, une sacrée leçon.

A Paris, étrange bourgade qui ignore le hockey sur glace, le plouc se jetait sur les articles d'Olivier pour suivre Genève-Servette et l'équipe suisse dont il analysait les matches avec une lucidité sans concession. Et voilà... Il nous manque déjà. La belle plume sportive s'est envolée dans le vent chaud d'août.

 

Jean-Noël Cuénod

00:57 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.