26/07/2012

L'Iran poursuit méthodiquement ses persécutions religieuses

Les persécutions religieuses ne cessent de croître en Iran. L'actuel régime nazislamiste use de la force brutale et procède aussi à l'éradication culturelle des groupes et communautés qui lui déplaisent. La plus récente victime connue a pour nom Aziz Samandari, un informaticien de 40 ans, qui a été arrêté le 7 juillet dernier. Il est incarcéré à la prison d'Evin, sise au nord de Téhéran, pénitencier réservé aux prisonniers politiques. Son père l'avait précédé il y a juste vingt ans, avant d'y être pendu le 18 mars 1992. Les Samandari père et fils ont commis un «crime» impardonnable aux yeux des damnés du turban: professer la foi baha'ie, une religion qui a la non-violence pour principe d'action. Les ayatollahs lui reprochent d'avoir été créée en Iran par Baha'u'llah au XIXe siècle. Or, pour les musulmans, Mohamed clôt le cycle de la prophétie et aucune religion révélée ne peut légitimement apparaître à la suite de l'islam. Dès lors, si les juifs et les chrétiens sont - théoriquement - tolérés en Iran, il n'en va pas de même pour les baha'his qui sont systématiquement poursuivis.

 

Cela dit, fort de 300 000 fidèles en Iran (chiffre communiqué par la communauté internationale de cette religion), le baha'isme  ne peut être aisément effacé par la dictature chiite. Dès lors, la tyrannie cléricale tente de l'éradiquer culturellement en interdisant aux baha'his l'accès aux universités. Pour leur permettre de recevoir tout de même un enseignement supérieur, le père d'Aziz Samandari a participé à la fondation d'un institut. Il l'a payé de sa vie. Impliqué, lui aussi, dans cet «Institut baha'i pour l'enseignement supérieur», son fils a donc été incarcéré pour le même motif. En outre sept baha'is, au moins, ont été condamnés, il y a peu, à des peines de 4 à 5 ans de prison, à la suite d'une descente de police dans les locaux de cet institut. (Le site ci-joint donne de plus amples renseignements).

 

En outre, les persécutions du régime s'abattent aussi sur des communautés qui, selon la loi islamique, devraient être «protégées». Ainsi, les protestants iraniens sont-ils visés. Leur pasteur Youssef Nadarkhani attend depuis octobre 2009 d'être exécuté pour avoir quitté l'islam et converti des musulmans au christianisme. Sa condamnation à mort a été suspendue. Il devra repasser en jugement le 8 septembre prochain.

 

Les confréries ésotériques, comme les «tariqa» soufies, sont également pourchassées car l'islam qu'elles proposent est considéré comme «déviant» par le clergé chiite. S'attachant à l'esprit plus qu'à la lettre, les ordres soufis ne peuvent que déplaire au pouvoir qui considère la religion, non comme une voie vers la vérité, mais en tant qu'instrument destiné au bourrage de crâne. Accusés de penser trop librement, quelque cent derviches gonabadi ont été arrêtés durant l'automne 2011.

 

D'une manière plus générale, ce rapport 2012 d'Amnesty International décrit l'étendue de la répression en Iran.

 

Les moyens pour s'opposer à la dictature nazislamiste restent limités. Mais Téhéran est soucieux de son image, comme la plupart des pays dans un monde globalisé. C'est là le point faible de la dictature enturbannée. Dès lors, la circulation de plus en plus intense de ce genre d'informations devient l'une des rares armes pour entamer, ne serait-ce qu'à long terme, sa superbe.

 

 

Jean-Noël Cuénod

15:56 | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : ayatollah, islamisme, dictature, baha'is | |  Facebook | | |

Commentaires

Mais Jean-Noël, c'est du Corto, il faudra bientôt que vous vous surveillé plus attentivement !

Vous êtes sur une pente glissante et délirante !!

Écrit par : Corto | 27/07/2012

Jean-Noël, par quoi commencer, l'Iran est économiquement, non pas à genoux mais dans le caniveau, malgré le fait que le pétrole coule et que personne n'a le droit de virer un seul dollar ou autre devise dans le pays, le peu de ponion qui entre, ressort aussi vite sur des comptes à numéros.

Donc, les enturbanés mahdistes (faut connaitre, ça vaut son pesant de cacahuètes), sont bien obligé de distraire la population, et les seules distractions autorisées pour éveiller les esprit de cette culture ayant atteint son apogée, ce sont les exécutions publiques et autres châtiments corporels, sans oublier les lapidations de femmes adultères violées par des pratiquants dignes de foi !

Ceci dit, les boulevards de Téhéran sont remplis de prostituées voilées jour comme nuit !

Le pays connait une inflation mensuelle de 20% selon, tout se pays en nature !!

Les mollahs mahdistes ont ruinés le pays et, personne n'en a parlé, mais il y a 5 jours, plus de cent milles habitants de Téhéran manifestaient dans le centre de la ville, ce qui à permit aux pasdharan de faire prisonniers quelques centaines de citoyens de plus et de donner des coups de bâtons, (gratuits), mais, mais, ils n'ont pas osés tirer sur la foule !!

Concernant les bahai'es, c'est un peu plus complexe, ils soutiennent le hizbllah au Liban, Netanyahu en Israël et rares sont les opposants baha'ies en Iran, les cas plus ou moins pris au hasard par le pouvoir mahdiste, ne sont que des exemples, comme ils le font avec toutes les couches sociales, ils prennent dans leurs prisons également des fils de mollahs, comme des juifs qu'ils pendent pour de soi-disant raisons d'espionnages pour Israël, juste pour maintenir assez de terreur pour rester au pouvoir !

Ceci dit, les iraniens sont les plus gros consommateurs d'alcool et les mollahs maladihstes sont en grande perte de vitesse dans ce pays chaotique et cathartique et l'on voit en directe quelles sont les derniers retranchement de ce type de pouvoir lors de renversements populaire au travers de l'exemple syrien.

Une fois le régime syrien renversé, avec toutes les conséquences que cela peut soulevé, ce sera sans aucun doute, le tours de l'Iran et la totalité de la population iranienne le redoute, car malgré le fait que ce soit un passage obligé, cela reste redouté par l'ensemble des concernés, comment dire, tous les iraniens savent que c'est inéluctable, mais ils se retiennent !

En fait, ce ne sont plus les mollahs qui retiennent le seuil du franchissable, mais la population qui attend encore un peu, que la pagaille désorganise les dernières résistances maintenues tant bien que mal par les institutions.

Ne surtout pas oublier qu'il s'agit d'un des derniers bastions de la Russie dans le moyen-orient ou plutôt la dernière clé de l'influence ex-soviétique sur le monde musulman.

Egalement, les iraniens attendent patiemment que le régime assad tombe, pour une raison simple ; les mollahs n'aurons plus de base arrière, entre autre pour se planquer en cas de renversement populaire et d'où ces malades pourraient encore nuire, peut être plus depuis un autre état voyous alliés que depuis leurs palais trop voyants.

Corto vous garanti que le jour où les assad seront dématérialisés, les iraniens vont changé de ton, pour le moment les journaux iraniens ne cesse de commenter les victoire sanglantes du régime assad sur leurs opposant. Entre les communiqués de Novosti et ceux de Sana, les journaux en perses voient bientôt el assad entrer dans Tel Aviv et écrasé l'ennemi mécréant sioniste et impérialiste, bien-sur que la très grande majorité des iraniens ne se font plus d'aigreurs avec ce genre de potions imbuvables, mais ils préfèrent attendre que les missiles syriens remplis de gaz russes ne puissent pas venir gâcher la petite fête, d'une part et je le répète, le plus important, que les ali-babas déguisés en mollahs jet-set, ne puisse pas leur faire la nique depuis Damas.

Autre ingrédient dans ce bazar informatisé, les armes du 21ème siècle, pendant que le nain habillé par Armani mesure la hauteur de ses V2 améliorés en suppositoires messianiques, d'autres petits coquin lui envoie de petits messages rassurants, du genre dans les deux plus grands centres d'enrichissement de confiture propagandiste et fluorescente les ordinateurs de ces hauts lieux de la connaissance ont balancés pendant une heure un morceau d'AC/DC à fond les bielles, encore des virus qui viennent mettre de l'ambiance dans ce nouveau type de discothèque heay-metal. Une heure plus tard les bécanes s'emballent et encore un boum qui fait bouler 20 millions de dollars de plus dans le grand programme annonciateur du messie mahdiste !

Il faut rappeler que même le premier virus détecté dans les systèmes iraniens, que ce soit les centrales d'enrichissement d'uranium que les feux de circulation du centre de Téhéran, que les ordinateurs des distributeurs de billets des banques, n'a toujours pas été identifié, c'est à dire que des "spécialistes" avaient repérés des traces dans le beurre, mais que celles-là ayant depuis disparues, il semble que le même virus devenu encore plus fou, reprend du service et réapparait à intervalles irrégulières comme dans les films de Tex Avery !

Ce virus n'est pas encore, selon des rumeur venant des banlieues de Tel Aviv, le nec le plus ultra déjà installés dans tous les ordis et autres grilles pains équipés d'un micro-processeur, ce qui laisse de beau-jour au régime des Is-no-Good des sables persans !

Autre arme qui tuent les mollahs, c'est l'humour et ce cacoller l'occiput de leur ridicule sans fond, comme les israéliens l'ont fait lors de deux discours du nain en loukoum à roulettes, celui de Beyrouth au moment où il prend le micro et que la plus grande base balistique du pays de komarabad explose et le suivant où il inaugure enfin sa toute nouvelle raffinerie (car ça fait 35 ans que l'Iran achète son essence raffinée dans le golfe, enfin de moins en moins) et qu'au même moment où prononce le premier mot de son discours prometteur, la raffinerie lui pète dans le dos et il se jète à terre, c'est à dire d'une hauteur de un mètre trente.

Écrit par : Corto | 27/07/2012

NAZISLAMISTE, sous la plume d'un journaliste européen ?!
Enfin me dirait vous ... ils se réveillent !
Attention, la réalité est bien plus dure après des années d'abstinence.

Écrit par : Victor Winteregg | 27/07/2012

Victor, "enfin, me direz-vous " !!!

C'est le propre de ceux qui écrivent, ils peuvent même inventer des mots, quant a "nazislamistes" ce sont les membres du hizbllah qui ont choisis ce terme pour se qualifier, alors Victor, il n'y a pas que la grammaire que vous devriez revister !!!

Il distribuent le livre de leur furher gratuitement depuis 30 ans, ils ont même financés l'impression de ce livre avec des fonds réservés à l'aide au développement octroyés par l'union européenne, Monsieur Winteregg, ça ne vous gêne pas trop, parce qu'ils en diffusent par millions (avec tous les milliards qu'ils ont reçu pour nourrir leurs enfants kamikazes). Il y en a un autre de "livre", qui parle de "sâges de Sion", vous n'en avez certainement pas entendu parler non plus, ce qui prouve bien que vous en savez encore moins que ce que vous en dîtes, car mis à part ces deux "ouvrages" et l'une des nombreuses versions du Coran, leur litérature ne s'étend guère plus au delà de ces trois pilliers du nazislamisme !!

Et s'aviez-vous que les droits de ce livre leur a été ceder gratuitement par un lausannois, un certain François à genoux devant l'ancien chef des troupes nazies !

Bien à vous, quant à leur "réveille", ils s'en occupent entre eux !!

Écrit par : Corto | 28/07/2012

L'iran ferait-il peur à ce point ?

Les missiles iraniens donneraienté-ils des droits à cette dictature nazislamiste ?

Que tous se taient à tel point ?

Jean-Noël, auriez-vous brisez quelques tabous encore ignorez de nos blogueurs ??

Écrit par : Corto | 29/07/2012

Pouvez vous fournir une définition du terme "nazislamiste"?
Merci d'avance.

Écrit par : Curieux | 30/07/2012

Curieux, allez sur wiki et tapez hussein al husseini, françois genoud et ensuite vous reviendrez, step by step !

Un peu d'histoire vous convaincra, de plus si vous lisiez, ce sont des membres du hizbllah qui ont inventés ce terme, vous pourrez aussi vous y égarer sur wiki !

Écrit par : Corto | 30/07/2012

Curieux, allez sur wiki et tapez hussein al husseini, françois genoud et ensuite vous reviendrez, step by step !

Un peu d'histoire vous convaincra, de plus si vous lisiez, ce sont des membres du hizbllah qui ont inventés ce terme, vous pourrez aussi vous y égarer sur wiki !

Écrit par : Corto | 30/07/2012

Non à l'islamophobie chafouine...

Écrit par : yves scheller | 31/07/2012

yves scheller, on voit que vous ne parlez pas l'arabe, parce que sinon vous ne parleriez pas de la sorte, allez dans les rues de France et écoutez les sermons des imams !

Dans lesquels ils prônent le djiad contre les mécréans de chrétiens et de convertis, leur éradication et l'avénement d'une Europe 100% musulmane alors qu'entre musulman la guerre saient tuent des milliers dans les deux camps chaque jour !

yves, je comprend l'arabe, je parle également d'aures langues sémitiques, je me suis infiltré dans des mosquées des banlieues françaises, j'ai écouté les appels au djiahd régulièrement lancés dans ces lieux de culte financés par le gouvernement français, ça n'a rien de chafouin, rassurez-vous !!

Écrit par : Corto | 31/07/2012

Tapez le mot « nazislamiste » sur Google et les sites que s’affichent dans la première page sont tous d’extrême droite, dont le contenu se résume à dénigrer tout ce qui a un rapport avec l’Islam et compris toute ethnie supposé être obligatoirement musulmane. En spécial, bien sûr, les arabes. On trouve aussi bien des forums de discussion de piètre niveau et dans lesquelles, le racisme est exprimé sans inhibition aucune.

Autre leitmotiv qu’on trouve est celui du Mufti de Jérusalem comme étant un nazi accompli et avec, la conclusion implicite et particulièrement minable que tous les Palestiniens ont dans leurs gènes inscrit leur antisémitisme récalcitrant.

Des lors, je trouve lamentable et étonnant que ce mot soit employé si légèrement par quelqu’un que comme journaliste est supposé rester objectif.

Écrit par : François | 31/07/2012

Yves Scheller a raison : les chats et les fouines ne passeront pas !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 31/07/2012

Merci pour ce billet. Personne n'est obligé d'avoir la foi mais dans un monde libre tout le monde se doit de défendre la liberté d'autrui de penser et son droit personnel d'exprimer sa propre spiritualité tant qu'elle ne porte pas atteinte à la dignité et à la liberté des autres. Tous les extrêmes de l'islamisme mènent au nazisme. Seul l'esprit sauvera de la dictature la lettre du Coran. Un musulman se doit de croire à la parole de Dieu. Mais personne ne l'empêche de douter de la lettre quand la lettre dit de "tuer les infidèles", "lapider les femmes et les hommes adultères", exterminer les personnes païennes ou se consacrant à un autre dieu dans la paix et la douceur comme les baha'ie. Car sous le signe des religions, Dieu est Amour. Quand le monde musulman, dans son ensemble, saura enfin prendre toute la mesure de la parole de Allah, soit la parole du Juste, nous pourrons rétablir des ponts qui sont en train d'être détruits dramatiquement par les fascistes de l'islam.

Nous avons connu toutes sortes de fascismes. Ils étaient localisés, même avec Hitler ou Staline. La grande peur de l'islam, c'est que la foi en Allah concerne toute la planète Terre et toutes les nations du monde. La dérive fasciste de cette religion peut entraîner le grand schisme apocalyptique et la destruction de la Civilisation.

Il est temps de parler vrai pour chasser les hypocrisies et les lâchetés qui font que, aujourd'hui même, peu de monde parmi les musulmans ose dire ouvertement que cette religion dérive grave vers une sorte de nazisme à vocation universelle.

Ne pas avoir honte de sa religion ou de son athéisme est un droit imprescriptible de l'Humanité et l'ingérence des néo nazis islamiques dans la vie de tous est un immense scandale planétaire dont Dieu se passerait bien s'il pouvait agir sur la liberté humaine... Eux, devraient avoir honte d'oser présenter Dieu tel qu'ils nous le présente sous leurs visages, cruels, tyranniques, criminels, violeurs, abuseurs, dogmatiques, terroristes, et j'en passe... Quelle noirceur dans un monde censé représenter la Lumière de Dieu! Le Mal sait très bien se faire complice de Dieu contrôlé par la parole perfide et satanique de certains hommes, prophètes de malheur en leur siècle...

Écrit par : pachakmac | 31/07/2012

Vous avez bien sûr raison. Les moyens pour s'opposer à la dictature nazislamiste restent limités.

Écrit par : femme | 04/08/2012

@ Corto: les Baha'is ne sont pas actifs politiquement. Votre commentaire sur quelque soutien des Baha'is à des politiques ou des groupes est incorrect.

Cordialement
Philippe Court

Écrit par : Philippe Court | 07/08/2012

Bien à vous, quant à leur "réveille", ils s'en occupent entre eux

Écrit par : Jocuri | 07/08/2012

C'est le propre de ceux qui écrivent, ils peuvent même inventer des mots, quant a "nazislamistes" ce sont les membres du hizbllah qui ont choisis ce terme pour se qualifier, alors Victor, il n'y a pas que la grammaire que vous devriez revister !!!

Écrit par : Gucci Sale | 08/08/2012

Les commentaires sont fermés.