21/07/2012

Circoncision: antisémitisme chafouin et islamophobie hypocrite

 La circoncision est donc déclarée illégale par un Tribunal allemand. Et voilà que par effet de contagion, une clinique zurichoise lui a emboîté le pas et qu'un hôpital saint-gallois s'apprête à l'imiter. Cela fait des milliers d'années qu'elle est pratiquée par les juifs et près de quatorze siècles par les musulmans. Si elle était nuisible à la santé, cela se saurait, depuis un tel laps de temps! En outre, de nombreuses études scientifiques - notamment celle-ci - assurent qu'elle peut limiter les maladies sexuellement transmissibles. Dès lors, les raisons médicales sur lesquelles s'appuient les juges allemands paraissent aussi fumeuses que fumistes. Sur cette lancée, pourquoi n'ont-ils pas interdit la Sainte Cène des Eglises protestantes sous le prétexte que le vin bu par les pratiquants serait de nature à provoquer l'alcoolisme?

Et comme l'écrit fort justement l'excellent collègue Denis Etienne dans la «Tribune de Genève» de samedi 21 juillet 2012, on ne saurait confondre la circoncision - prescription religieuse mais aussi médicale dans certains cas - avec l'excision qui a pour but d'amputer la femme de son plaisir et qu'aucune religion, y compris l'islam, n'ordonne.

Personne ne barbotant dans le cerveau des magistrats teutons, il est impossible de connaître les motivations réelles de leur décision. Une chose au moins apparaît: ils n'ont pas mesuré les dégâts que ce genre de jugement peut provoquer à une époque où le racisme déferle tous azimuts.

 Les juifs et les musulmans se voient donc, une fois de plus, discriminés. Certes, nous sommes très loin des pogroms, rafles et autres ratonnades avec un tel jugement. Mais sous le masque de chirurgien qu'ont pris les juges allemands, il est difficile de ne pas y voir le visage de l'antisémitisme chafouin et de l'islamophobie hypocrite. Il faut toujours se méfier lorsque le pouvoir judiciaire se pique de science. Il s'arroge un rôle qui n'est pas le sien. Et cette dérive peut mener aux pires égarements. Que le juge reste à sa place.

 

Jean-Noël Cuénod

 

 

15:06 | Lien permanent | Commentaires (68) | |  Facebook | | |

Commentaires

100% d'accord avec vous.

Écrit par : Pascal Décaillet | 21/07/2012

Quelle finesse dans l'analyse!

Écrit par : Mère-Grand | 21/07/2012

Zigouiller un bout de la zigounette de bébés de 8 JOURS pour des questions de rites religieux, c’est ni plus ni moins, un acte de barbarie indigne de notre siècle.
Commettre une mutilation à une personne qui est encore dans l’impossibilité de comprendre cet acte et de se défendre.
C’est bien connu, les bébés et les gamins forniquent à qui mieux mieux jusqu’à l’âge de la puberté.
Que la décision de ne pas faire subir un outrage provienne de médecins, de tribunaux allemands ou de Pétaouchnock, n’a, a mon sens pas de caractères forcément antisémite ou islamophobe.

La circoncision réduit le risque d’infection.
Là, je vous donne raison. C’est une simple question d’hygiène corporelle. Faudrait-il couper les oreilles des enfants qui les ont sales ?

Allons-y gaiement, cautérisons les gens qui pourraient éventuellement, hypothétiquement, ou encore dans l’ordre du possible, avoir des idées antisémites ou islamophobes en refusant de pratiquer la sacro-sainte circoncision !

Que pensent les membres du corps médical qui pratiquent dans une République laïque comme Genève ?

Écrit par : Benoît Marquis | 21/07/2012

Bonjour cher Monsieur J.N. Cuenod,

Merci pour cette réfexion très bien circonstanciée.

Nous voilà de nouveau face à un fascisme qui se cache derrière des théories juridique falacieuses pour frapper lâchement avec l'aide de nombreux bien pensants qui font usage de leur problème de conscience.Ils veulent créer la confusion entre circoncision et exicision.La peste brune est de retour...

Qui sont-ils sinon une meute de "circoncis de l'esprit et du cerveau"?

Certes l'enfant a bien besoin de protection comme par exemple contre la pédophilie et le carnage quelle fait dans le monde et surtout dans ces pays qui prétendent donner des leçons en terme de protection de l'intégrité du corps de l'enfant.
Tous les jours on agresse l'esprit de l'enfant sans que personne ne s'en soucie.
Certains même de celles et ceux qui disent le protéger sont ses véritables prédateurs.
Il faut arrêter cette hypocrisie et dire clairement que ce sont les juifs et les musulmans dont on ne veut pas ou plus sous ces ces latitudes.Mais nous resterons ici ne vous en déplaise.Votre haine vous étoufera avant de nous atteindtre.
Il faut neutraliser cette bête immonde qui se réveille avec l'aide des politiciens,des juges et de certains intelletuels en mal de notoriété, sinon on reverra ce qu'on croyait à jamais bani.
Plus jamais ça avons nous dit!

Merci à vous,Monsieur Jean-Noël Cuénod, d'être un veilleur imperturbable.
Bien à vous de la part d'un circoncis heureux de l'être et paix à celles et ceux qui nous agressent et nous chassent.
De grâce fichez nous la paix!

Écrit par : Ouardiri hafid | 21/07/2012

Aucune révolte pour les oreilles percées chez les petites filles ? Pourtant on parle là aussi d'un bout de peau sans fonction organique.

y aurait-il peau et peau ?

Écrit par : gerardh | 22/07/2012

Peut-on espérer que, dans un bref élan de lucidité humaniste et progressiste, vous accordiez à la justice le droit de légiférer sur les éventuelles atteintes à l'intégrité physique d'un être humain, dans ce cas précis, juridiquement et pénalement non autonome???

C'est toujours surprenant de constater que l'éventualité de l'interdiction d'un acte de mutilation sur un être humain peu ou prou dénué de capacité de discernement et de libre arbitre, est, aux yeux de certain(e)s, bien plus honteuse, voir carément accusée de perfidie et de relents nauséabonds par nos "nouveaux" ayatollahs du dogme, que l'interdiction d'édifier certaines constructions à caractère religieux... au hasard!!!

Légiférer sur une atteinte à l'intégrité physique d'une personne: grand dieu non! Légiférer sur une atteinte au paysage: ô que oui! Bref, à chacun(e) ses priorités...! Comprenne qui pourra...

Écrit par : Dada | 22/07/2012

Oups ! J’ai commis un petit oubli dans le 2ème paragraphe :
Commettre une mutilation à une personne qui est encore dans l’impossibilité de comprendre cet acte et de se défendre, c’est tout bonnement s’avouer que l’on ne se respecte pas soi-même !

Écrit par : Benoît Marquis | 22/07/2012

Oups ! J’ai commis un petit oubli dans le 2ème paragraphe :
Commettre une mutilation à une personne qui est encore dans l’impossibilité de comprendre cet acte et de se défendre, c’est tout bonnement s’avouer que l’on ne se respecte pas soi-même !

Écrit par : Benoît Marquis | 22/07/2012

Entièrement d'accord avec vous, Monsieur Cuénod. Quelle mouche a soudain piqué ces juges ? La polémique ainsi déclenchée n'augure rien de bon.

Écrit par : Kissa | 22/07/2012

Entièrement d'accord avec l'auteur de cette note très pertinente. Quelle mouche a soudain piqué ces juges ? La polémique ainsi déclenchée n'augure, en tout cas, rien de bon...

Écrit par : Kissa | 22/07/2012

Un vif merci, Benoît Marquis, pour vos propos pleins de bon sens.
Nous sommes en 2012, l'année des grandes bascules et c'est normal que les principes de la circoncision rituelle reçoivent aussi leurs coups de balai!
Je suis surprise que M. Cuénod parle des " les dégâts que ce genre de jugement peut provoquer" sans tenir compte des dégâts tant physiques que subtils que créent cette ablation de la protection de l'extrémité du pénis.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 22/07/2012

L'on coupait la tête à l'esclave après avoir entendu le message lu par son chef et transmis au destinataire.
Et si le chef avait omis un passage, l'on coupait une tête d'un autre esclave.

D'autres temps, d'autres moeurs, me direz-vous. La cruauté, la bêtise n'a ni âge, ni frontières.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 22/07/2012

L'impression que j'ai, c'est que, si ce problème ne regardait que les musulmans, vous seriez resté silencieux. Me tromperais-je ?

Écrit par : François | 22/07/2012

@ M.-F. de Meuron: je vous cite "Nous sommes en 2012, l'année des grandes bascules et c'est normal que les principes de la circoncision rituelle reçoivent aussi leurs coups de balai!"

Vous pensez réellement qu'en quelques décennies, vous pourriez balayer des préceptes qui datent de plusieurs milliers d'années pour les uns, de plusieurs siècles pour les autres, et enfin de moins d'un siècle aux USA ou la circoncision des enfants mâles est quasi systématique à la naissance, pour des raisons purement hygiéniques? La toilette intime d'un garçon circoncis est facile, celle d'un non-circoncis est plus pénible, et l'odeur de petit poisson persistera après chaque miction.

D'autre part j'aimerais connaître votre avis: connaissez-vous la différence - physiquement parlant - avez-vous déjà pu voir de près, au besoin même toucherun circoncis et un non-circoncis?

Lorsque vous avez un bambin qui souffre de phimosis, ça ne se discute pas, n'êtes vous pas d'accord?

Lorsque vous faites face à une tradition qui est également un symbole pour une communauté - dont vous ne faites pas partie - qu'est-ce qui vous permet de dire que c'est mal? Est-ce que c'est la circoncision pratiquée avec un silex ou un morceau de verre qui vous dérange, ou est-ce que c'est le rabbin qui officie dans un rituel de fête qui vous perturbe?

J'aimerais comprendre un peu votre raisonnement qui vous amène à amalgamer 2012 et balayage des traditions séculaires.

Écrit par : Denise Park | 22/07/2012

Messieurs Décaillet et Cuénod, votre défense pour la circoncision vous honore. Je pense qu'il n'est pas trop tard pour pratiquer la vôtre, et commne pour les petits circoncis, sans anesthésie. Tout le monde connaît le courage des journalistes. Vous saurez y faire face.

Une photo de votre opération serait la bienvenue sur les blogs de la TDG.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 22/07/2012

Monsieur Jean-Noël Cuénod,

Votre jugement est bien hâtif sur un sujet ô combien délicat (dans tous les sens du terme ...) !

Pourquoi dégainer votre bistouri épistolaire plus vite que votre ombre en jetant l'opprobre sur ces juges allemands qualifiés de "teutons" ?

Car que sait-on en effet des motivations de ce Tribunal allemand ? Ont-elles déjà été communiquées ?

Par ailleurs, vous vous préoccupez "des dégâts que ce genre de jugement peut provoquer à une époque où le racisme déferle tous azimuts".

Vous avez sans doute raison d'évoquer cet aspect, toutefois faut-il rappeler qu'un tribunal n'a pas à se préoccuper des conséquences de ses jugements sur l'opinion publique et c'est heureux ! En effet, un tribunal s'appuie sur les bases légales existantes et sur un dossier instruit pour rendre son verdict.
Un tribunal ne légifère pas, il applique la loi, "Punktschluss" !

Si les lois ne sont plus adaptées parce que désuètes, c'est au législateur de les réformer, pas à un tribunal de les ignorer !

Je partage toutefois vos propos sur un point : la décision du "Kinderspital" de Zurich et celle de l'hôpital de Saint-Gall, d'emboîter le pas au verdict du Tribunal allemand, deux décisions qui n'ont pas lieu d'être. En effet ce suivisme n'a à ma connaissance tout au moins, aucun fondement légal.

Quant aux intervenants qui se saisissent de l'occasion pour monter aux barricades en parlant d'emblée de "peste brune", de stigmatisation et de "haine", je leur suggère d'adopter des propos plus apaisés, tout en leur souhaitant un bon Ramadan !

C'était les propos concis d'un circoncis ... chrétien !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 22/07/2012

N'aimerait-on pas le critique?
La censure ne fait-elle donc pas partie des choses scandaleuses?

Écrit par : Mère-Grand | 22/07/2012

Pour suivre un débat moins caricatural sur le sujet, consultez la presse internationale.

Écrit par : Mère-Grand | 22/07/2012

Désolé, mais d'un simple point de vue moral, mais aussi scientifique, il est irresponsable de déclarer que la circoncision soit une protection contre le sida, comme semblent le montrer les études suivantes :

http://www.cirp.org/library/anatomy/taylor/

http://www.cns.sante.fr/spip.php?article277&artpage=1-5

http://www.slate.fr/story/8205/non-la-circoncision-ne-previent-pas-le-sida


Mais encore s'agit-il là de débats d'experts dans lesquels on aura vite fait de se noyer.

Car la question est centralement celle de la laïcité, dont le fondement, on ne le rappelle jamais assez, est la séparation du droit et des morales.

En l'occurrence, il est choquant qu'au nom de préceptes archaïques on impose à des enfants sans discernement des ablations irréversibles. Que des adultes consentants le choisissent, c'est un acte de liberté légitime. Mais des enfants ? Là, on est clairement dans un abus coutumier que l'on s'empressera, bien entendu, de masquer sous le terme avantageux de "culture", qui permet de réintroduire avec bonne conscience tout l'obscurantisme des clercs, qu'ils soient juifs, musulmans ou chrétiens (rappelons aussi le les coptes pratiquent la circoncision ET l'excision).

Veut-on nous faire croire, comme tous les clergés, qu'une tradition serait bonne sous prétexte qu'elle serait ancienne ? Voltaire en rirait à gorge déployée... Voltaire, vous savez ?

Pour un prétendu défenseur de la laïcité, pardonnez-moi, mais vous êtes plutôt surprenant...

Il y a encore plus pénible. Voilà deux clercs de la Tribune de Genève qui ressortent en choeur le senpiternel procès d'intention en antisémitisme et en islamophobie, aggravé par l'insinuation insupportable selon laquelle il y aurait un sens à ce que ce jugement ait eu lieu en Allemagne (Quel sens? Les Allemands et les juges de Cologne sont nazis, c'est ça ? Au moins ayez le courage de le dire nettement...).

Vous ajoutez donc, à la défense de positions communautaristes indéfendables et rétrogrades le crime contre l'esprit qu'est l'argument ad hominem suivant :"Critiquez les juifs, vous serez antisémite. Critiquez les musulmans, vous serez islamophobe".

Vous a-t-il traversé l'esprit que ce chantage, et l'extinction de toute critique contre les intéressés qu'il entraîne, sont précisément à l'origine du retour massif de ces deux autres crimes contre la raison (et donc par suite, occasionnellement, contre l'humanité) que sont l'antisémitisme et l'islamophobie ?

Apparemment pas. Vous avez décidé, à la Tribune de Genève, de poursuivre votre petit chemin de bonhomme.

Un tel aplatissement devant les pires conformismes, une telle inaptitude à la critique et une telle indigence de pensée sont tout simplement atterrants.

Écrit par : yves scheller | 22/07/2012

71% des prix nobels scientifiques 2011 ont été atribués à des juifs circoncis, le peuple juifs représente 0,23% de la population mondiale, peut-on dés lors parler de mauvais traumatisme, la vie elle même est un long traumatisme conduisant irrémédiablement vers la mort, le fait de perdre un de ces morceau de corps 8 jours après la naissance, n'agit t-il pas comme une sorte de vaccin, en tout cas, si il traumatise les juifs dés le 8ème jour, cela n'empêche pas aux membres de ce peuple d'être performants, dans tous les domaines, c'est un fait avéré !!!

Le reste, ne sont que des suppositions douteuses !

Écrit par : Corto | 22/07/2012

Cher Monsieur Cuénod.

Une précision tout d'abord. Le fait que les mutilations génitales aient été accomplies depuis plusieurs milliers d'années ne signifie en aucune façon qu'elles ne soient pas une barbarie.

Une autre précision ensuite. Le prépuce est un tissu complexe, fortement innervé, qui fait partie intégrante de l'organe sexuel masculin auquel il est indispensable. Les travaux de l'urologue canadien John Taylor publiés en 1996 (résumé ici: http://www.cirp.org/library/anatomy/taylor/) démontrent que l'ablation du prépuce - outre qu'elle est extrêmement douloureuse - est une opération invalidante qui perturbe le fonctionnement sexuel de ceux qui la subissent et de leurs partenaires.

Troisième précision. Tous les textes de droit international - droit supérieur aux législations nationales - relatifs aux enfants exigent des autorités parentales et politiques qu'elles protègent l'intégrité physique et psychique de l'enfant. Procéder à une mutilation génitale médicalement inutile sur un enfant - garçon ou fille - alors qu'il n'est pas en mesure de choisir librement ce qu'on lui fait subir est ainsi une barbarie qui ne peut trouver aucune justification.

Enfin, insinuer que les défenseurs de l'intégrité physique et psychique des enfants seraient assimilables à des racistes, à des antisémites et donc à des nazis est absolument scandaleux. Vous ne pouvez ignorer en effet qu'ils sont chaque jour plus nombreux celles et ceux qui à l'instar de nombreux juifs progressistes et de nombreux musulmans éclairés s'opposent désormais à des pratiques barbares héritées d'un temps où l'obscurantisme tenait lieu de loi. Depuis ces temps ténébreux, heureusement révolus car ils étaient cruels et barbares, Locke, Darwin, les Lumières, Freud, Marx, Laborit et beaucoup d'autres ont fait triompher la raison sur le dogme...

Alors, cher Monsieur Cuénod, ne sombrez pas à votre tour dans l'hystérie réactionnaire et régressive. Le progrès de l'humanité auquel je souhaite que vous soyez attaché exige de rompre avec des pratiques sadiques et humiliantes que sont les mutilations génitales des enfants. Elles n'ont d'autre but que d'enfermer les êtres humains dans la prison de prétendues traditions sanguinaires afin de mieux les asservir.

Le nazisme n'était rien d'autre que cela alors, s'il vous plaît, n'inversez pas les rôles et revenez à la raison. Les petits Mengele, mutilateurs d'enfants sans défense, sont encore trop nombreux pour que l'on baisse la garde et qu'on les laisse se repaître de l'innocence de notre descendance.

Pierre Gauthier

Écrit par : pierre gauthier | 22/07/2012

Je me console de la censure de mon commentaire en admirant ceux de Yves Scheller et de Pierre Gauthier.
Ils donnent au lecteur attentif la plupart des arguments, tout en restant très (trop) modérés face à faiblesse et la grossièreté des accusations portées par l'auteur.

Écrit par : Mère-Grand | 23/07/2012

Aujourd'hui : Quoi ? La circoncision interdite ? Fachos, nazis, islamophobes, judéophobes, bête immonde, toussa toussa.

Demain : Quoi ? Moins de 70% de la production de viande est hallal ou casher ? Fachos, nazis, islamophobes, judéophobes, bête immonde, relents nauséabonds, tolérance, diversité, vivre-ensemble, toussa toussa.

Après-demain : Quoi ? On veut manger du porc en public ? Fachos, nazis, islamophobes, judéophobes, bête immonde, relents nauséabonds, tolérance, diversité, vivre-ensemble, toussa toussa.

L'hystérie antiraciste va plus loin, BIEN plus loin, que l'hystérie raciste. De la part d'un circoncis à qui on a jamais rien demandé.

Écrit par : Courant alternatif | 23/07/2012

Que ce débat déraille tout particulièrement en Suisse n'est nullement une surprise. Depuis l'interdiction de l'abattage rituel à la faveur de la toute première intiative fédérale en 1893 (!), l'hypocrisie est reine en la matière. Pour justifier l'antisémitisme ambiant de la fin du siècle on avance la protection animale. L'islamophobie qui n'ose pas dire son nom aboutit à l'interdiction des minarets. Et la circoncision (habilement rebabtisée mulilation génitale) offre l'occasion rêvée pour se défouler doublement: au détriment des juifs et des musulmans (et au passage de toute pratique religieuse). Autre phénomène typiquement helvétique: le débat n'est pas alimenté par ceux qui sont circoncis mais par ceux qui ne le sont pas; ceux qui s'estiment investis de la détestable vocation (très suisse aussi) d'apprendre aux autres ce qui est bien pour eux.

Écrit par : Jürg Bissegger | 23/07/2012

à Monieur Cuéod,
Votre opinion concernant le bienfondé de la circoncision est tout à fait respectable. Vous voulez éviter la stigmatisation de certaines religions, fort bien.

J'attends avec impatience les considérations des juges teutons. Chafouins et hypocrites, selon vous.

Je ne suis pas allemande, mais si je l'étais, je verrais quelque stigmatisation
dans le traitement que vous réservez aux juges de la République fédérale.

Les allemands sont disqualifiés, toujours et encore, en tant qu'allemands.

La condamnation allusive du système judiciaire de cette nation relativise, à mes yeux, la qualité de votre message.
Soit vous y allez franchement, puisque c'est ce que vous réclamez des juges allemands (qui n'ont pas dit leur dernier mot), soit il vous suffit de dire que la circoncision ne doit pas être interdite, parce que ça dérange une certaine paix religieuse.

Écrit par : Calendula | 23/07/2012

@ Monsieur Bissegger,

Je vous cite :
"Autre phénomène typiquement helvétique: le débat n'est pas alimenté par ceux qui sont circoncis mais par ceux qui ne le sont pas; ceux qui s'estiment investis de la détestable vocation (très suisse aussi) d'apprendre aux autres ce qui est bien pour eux."

Cela n'est plus tout à fait vrai, puisque plusieurs hommes se déclarent circoncis ici même.
Mais je dois conclure de votre intervention que es femmes n'ont donc pas voix au chapitre à ce sujet.
Au moins en tant que mères ?

Écrit par : Calendula | 23/07/2012

"Et la circoncision (habilement rebabtisée mulilation génitale)"
Elle n'est donc pas "génitale"? L'anatomie sexuelle chasserait-on donc suivant la religion?
Interdiction donc de considérer que l'ablation volontaire d'une partie naturelle du corps est une mutilation? Notons que le prépuce fait partie du corps humain masculin depuis une époque bien antérieure à la naissance des religions modernes.
Rappelons en passant que la prohibition des châtiments corporels envers les enfants, fût-ce à but éducatif, est de plus en plus souvent interdit dans nos sociétés modernes.
Rappelons aussi que certaines religions ont su adapter les formes de leurs rituels à l'évolution des moeurs et des sensibilités de la société. Est-ce une force ou une faiblesse?

Écrit par : Mère-Grand | 23/07/2012

Il serait intéressant que l’auteur de ce billet réagisse aux commentaires (contradictoires ou non) et prenne part au débat.
Un peu de courage, M. Cuénod, car après tout, c’est vous qui l’avez suscité, ce débat !

Écrit par : Benoît Marquis | 23/07/2012

Selon Jürg Bissiger, le débat sur la circoncision qui se déroule en Suisse ne le surprend pas. Il insinue que le Suisse est prompt à se mêler de ce qui ne le regarde pas et attise la haine entre les communautés civiles et religieuses.

Personnellement ce qui m'importe c'est que la circoncision soit pratiquée sur des enfants de 8 jours. Un petit être incapable de se défendre, fragile doit subir une intervention mutilante et douloureuse.

Je suis abasourdie par cette mutilation exécutée de surcroît au nom de Dieu. Par contre, si l'enfant lorsqu'il atteint l'âge de 18 ans désire que la circoncision lui soit pratiquée, c'est son choix.

Mais les adolescents le feront-ils? C'est ce que craignent les Religieux? Ils peuvent asseoir leur autorité sur un bébé de huit jours alors que l'adolescent maître de son corps et de ses actes réfléchira à deux fois avant dêtre circoncis.

Les parents sont responsables de leurs enfants. S'ils ne le sont pas, ils sont condamnables. Et ne croyez pas qu'au nom de la soit-disant liberté religieuse, des actes barbares peuvent être perpétrés, en toute impunité. Ce n'est pas ça la liberté, il s'agit-lâ d'une contrainte religieuse.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 23/07/2012

@ gerardh:


« Aucune révolte pour les oreilles percées chez les petites filles ? Pourtant on parle là aussi d'un bout de peau sans fonction organique.

y aurait-il peau et peau ? »



Vous devez confondre les notions de perforation et d'ablation (« Action d’amputer un être vivant d’une partie de son corps »)! Le perçage d'oreille n'est pas une ablation, mais un écartement avec perforation... une évidence que n'importe qui peut constater... enfin presque!

Le trou effectué dans le lobe (ou ailleurs, mais ça c'est interdit sur des mineurs) peut se rétracter et se reboucher en quelques mois, si on ne porte plus de boucle d'oreille, qui plus est chez un enfant. En revanche, concernant la mutilation du prépuce, on n'a rarement vu repousser le prépuce d'un garçon, d'un homme!!!

Mais j'y pense, les lobes d'oreilles n'ont également aucune « fonction organique », pour reprendre votre grille de lecture étriquée et imbécile... Les ongles des pieds non plus! Vous devez donc prôner l'ablation systématique des lobes d'oreilles (chez les garçons comme chez les filles???) et l'arrachage régulier des ongles des pieds, n'est-ce pas??? Joyeux programme en perspective...

De plus, quel ignare ose prétendre que le prépuce n'aurait pas de fonction organique?!? Hormis le fait qu'il protège le gland des irritations et du désèchement grâce à sa muqueuse interne, le prépuce possède une grande quantité de terminaisons nerveuses. Inutile de préciser les vertus sensorielles de ces dernières... :ob
Pauvres petits (mâles) circoncis... ils ne connaîtront jamais les doux plaisirs de doigts, de lèvres ou de langues (ou de dents!!) sur leur prépuce! Mais bon, chez les bigots coincés du c*l, et arc-boutés sur leurs ghettos identitaires, ces expériences sont sans doute condamnables, car « impures ».


Au fait, dieu est-il circoncis?? Car chez les fous du(des) livre(s), on affirme qu'il a créé l'homme à son image!?! Les garçons naissant avec un prépuce, le grand patron serait donc non circoncis. De ce fait, la circoncision ne serait-elle donc pas un sacrilège, une profanation de l'œuvre divine..?!? Aaaaahhh, les mystères des croyances moyenâgeuses...

Écrit par : Dada | 23/07/2012

« En outre, de nombreuses études scientifiques - notamment celle-ci - assurent qu'elle peut limiter les maladies sexuellement transmissibles. »



Et il est largement reconnu que les nouveaux-nés mâles sont les principaux vecteurs de propagation des maladies sexuellement transmissibles...!!!

Décidément, la bêtise érigée en dogmes a quelque chose d'artistique... quelque part!


Si la raison de cette oppération est de nature prophylactique, la circoncision peut très bien être effectuée lorsque le jeune homme a atteint un degré minimum de capacité de discernement et est capable de faire appel à son libre arbitre pour décider de son intégrité physique.

Écrit par : Dada | 23/07/2012

Jürg Bisseger, maintenant. Décidément, la pensée unique médiatique est un fleuve tranquille !

Donc, à vous suivre, M. Bissegger, l'abattage rituel, dont la sauvagerie est choquante, n'est maintenu qu'en raison de l'antisémitisme helvétique ?

Pourriez-vous aussi concevoir qu'on puisse être pour la loi interdisant l'abattage rituel, contre la circoncision, et aussi contre l'interdiction des minarets ? Cette position (la laïque) est-elle accessible à votre compréhension ?

Cerise sur le gâteau : seuls les circoncis auraient le droit de parler circoncision ! Fort bien. Seuls les fiscalistes devraient se prononcer, sans consultation populaire, sur nos impôts. Seuls les gens mariés devraient parler du mariage. Seuls les automobilistes devraient voter sur les autoroutes.

A vous lire, après quelques autres, on se prend à regretter que les journalistes ne se contentent pas de parler exclusivement de journalisme, en effet...

Écrit par : yves scheller | 24/07/2012

@ Hafid Ouardiri

La coalition des cléricalismes religieux et médiatique est en marche ! Le fascisme, aujourd'hui, cher Hafid, ce n'est pas la laïcité. C'est l'Arabie saoudite...

Écrit par : yves scheller | 24/07/2012

Dans l'inconscient collectif de certains chrétiens, fussent-ils devenus des laïcards acharnés, la circoncision reste encore un "verrou" qu'il faut faire sauter.

Pour asseoir définitivement, dans une rupture spectaculaire et symbolique jusque dans la chair,la légitimité universaliste d'une évolution religieuse s'étant fixé pour objectif de faire table rase des croyances et des rites fondateurs.

Là s'est installé pour les chrétiens depuis 2000 ans, un hiatus étrange :

- d'une part la nécessité permanente et absolue de faire référence au "père" (le judaïsme), afin de valider pour soi la filiation prophétique et son héritage transcendé

- d'autre part celle de "tuer" ce même père pour faire la différence et fonder la nouvelle alliance

Écrit par : Santo Cappon | 24/07/2012

Sous peu connaissant la débilité des Verts ou autres Zécolos ils vont interdire la vasectomie.Au pas ou certains prennent leurs désirs pour des réalités il est étonnant que cet acte ne soit pas encore mis au banc des accusés
Finalement celle-ci a échappé à tous les commentaires et pourtant c'est vraiment la seule intervention qui peut servir génétiquement à la création d'un humain pur ,un but inconscient mais existant chez tous ces prolétaires qui rêvent aussi d'une alimentation débarassée de tout produit dangereux et qui auront permi à des laboratoires Français et Espagnols d'inventer dans leur dos ,des fruits et légumes qui eux n'exigeront pas de la part des consommateurs de se pouvoir en insecticides pour protéger leur appartement d'invasions collectives/mites et cie

Écrit par : lovsmeralda | 24/07/2012

Je ne comprends pas ce "un peu de courage M.Cuenod". Ne me suis-je pas exprimé sur ce sujet, avec mon nom véritable? N'ai-je pas pondu le texte sur lequel vous exercez votre plume? En quoi devrais-je me répéter?

Écrit par : Cuenod | 25/07/2012

je le répète, 71%desprix nobels scientifiques ont été attribués à des juifs circoncis, la population juive mondiale est 0,23% !

Écrit par : Jean-Marc Taverney | 25/07/2012

"N'ai-je pas pondu le texte sur lequel vous exercez votre plume?" En essayant de comprendre l'invite de Benoît Marquis, je suis arrivé la conclusion suivante: il désirerait que le texte d'insulte pondu par l'auteur soit complété, sinon remplacé, par un véritable texte d'opinion ou même d'argumentation. Il se peut qu'il ne soit pas le seul ...

Écrit par : Mère-Grand | 25/07/2012

M. Cuénod, je suis surprise que vous pensiez que vous devriez vous répéter.
Avec tout ce qui a été exprimé, avec beaucoup d'éléments intéressants - vous avez le mérite d'avoir soulevé un lièvre important - pourquoi votre pensée ne poursuivrait-elle pas un certain cheminement dont vous pourriez nous faire part?
Effectivement, je ne dirais pas que vous manquez de courage mais que vous êtes bigrement silencieux!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 25/07/2012

Je vais répondre à Dada, qui n'y vas de main morte avec son organe, heureusement protégé par cette armure qui lui procure tant de plaisir, grand bien lui fasse, de mon coté, je n'ai pas à me plaindre non plus, dépend aussi à qui l'on confie ce genre de joujou.

Donc, ce qu'il appel "D.ieu" et ce qui dans les textes originaux est connu sous l'appelation "Eloyim", créa le 6ème jour un être à son image, enfin c'est comme ça que les chrétiens le comprennent, car dans la même phrase il y 3 fois le terme "image" et c'est encore un clé codée que beaucoup continuerons de vouloir ignorer, bref, revenons à nos prépuces, eh bien oui, Adam Ha Rishon n'avait pas de prépuce, il est venu sur terre sans prépuce et c'est dans les textes, faut-il encore savoir les lire et les comprendre.

Ce n'est qu'après avoir été chassé du jardin d'Eden, que le pauvre Adam, cette fois plus Adam Ha Rishon, mais simplement Adam, s'est retrouvé affublé d'un organe transformé, ainsi que ses fils et arrières petits fils sans oublier bien sur ses petits fils !

Mais ça, celui que vous appelez Jésus et qui était lui aussi circonci le 8ème jour après sa naissance, le savait, mais vous ne l'avez pas écouté !!!

Le prépuce que certains ont dans les oreilles et sur les pupilles, protègent vraissemblablement plus que celui qui se trouve sur le kiki !

Écrit par : Corto | 25/07/2012

Il y a 40 fois plus de chrétiens circoncis que de juifs !

Écrit par : Corto | 25/07/2012

Finalement ce genre de délire pour un bout de chair souvent provoquant des problèmes et devant être dans bien des cas retiré pendant la puberté, comme on le fait pour les amygdales ou les végétations (pièges à bactéries) montre aux personnes censées et non contaminées par des hystéries chroniques et comme le souligne M. Cuénod, la plus part du temps "chafouines" de la part des mêmes démons, font que plus de parents concernés font circoncir leurs petits garçons et cela de plus en plus.

Quand aux rangaines entonnées par les pleureuses officielles des courants les plus durs pour des organes encore mous, elles ont été répétées depuis des siècles par les docteurs de la théologie la plus obscurantiste que la planète ait fait tourner.

Les De Meuron, les autres percécutés à l'insu de leur plein gré et à défaut de réciter Pater Nostri et autres Ave Maria, hurlent à tue-tête leurs couplet moyen-âgeux, les même qui accompagnaient les scéances de tortures pour soumettre à la question les présumées âmes endiablées.

Relisez les commentaires des proatgonistes pro-prépuces, comaparez leurs discours à ce qu'ils ne disent pas, les souffrances psychologiques que leurs idéologies héritées transportent, du fond des miasmes d'une église qui sanctifie des prépuces pédophiles et par le biais de ses fidèles sans foi, entrent en campagne pour des attavismes encore érectiles.

Les mêmes qui allaient sauver les tribues "sauvages" d'Afrique en éradiquant les coutûmes vivantes, fait de tous ces "sauvages" des guerriers qui finirent dans les tranchées en 14-18, "tir ailleurs, Sénégalais" !

Ces gentils tendeurs de joue gauche qui sacrifièrent des populations entières pour sauver leurs âmes, pour autant qu'ils en possèdent !

Encore ces croisades d'impotants s'accrochants aux prépuces de leurs convictions, quelle pharce !

Il n'y a pas si longtemps un empire au nom de staline, empêchait ses juifs de pratiquer la circoncision, sauf dérogative médicale, le seul problème, 80% des médecins "soviétiques" étaient juifs !

D'autres époques ont focalisées leur dévolu sur ce prépuce, elle ont toutes disparues, c'est donc ça que vous nous annoncez timidement et avec ferveur ?

Les nazis ont interdis la circoncision, et rien qu'à cause de cela et en mémoire aux victimes juives du nazisme, par simple pudeur, personne ne devrait recommencer dans cette voie ! Juste par respect de la mémoire des victimes des interdiseurs de corconcision, interdire de circoncir des enfants pour ensuite les gazer et les enfourner dans des créamtoires ? C'est ça le message ?

Toutes les idéologies ayant interdit la circoncision se sont averrées être des monstrueusités et ont disparues, du moins éjectées du pouvoir !

Sur les blogs helvétiques, les rémanances antismites sont légions, même que la rédaction trouve utiil de laisser des blogeur signer avec "YOU PAIN" et des phrases du genre, "des israliens tués, et alors !", vous qui venez soi-disant soulager la souffrance de cette humanité, avouez vos penchants, ce qui vous anime ou vous anime pas !

Il ne faut pas confondre les blogs avec des comptes à numéro, de plus tous les bienfaiteurs du prépuces ont tous les mêmes arguments, en ce qui me concerne je pourrais vous écrire des heures concernant le prépuce, car j'ai de la culture et des connaissances scientifiques, mais vous, mis à part traité le peuple juif de sadique, une fois que vous avez éjaculé vos ranceours envers la plus belle culture que votre "civilisation" n'ait jamais accueillit, qu'avez-vous à dire ?

La culture hébraïque possède des milliers de commentaires (Midrachimes) concernant la circoncision, les juifs ont remis des millions de fois ce rituel et cela bien avant que l'église ou l'âge des lumières.
Que voulez-vous, tenter de donner une leçon à vos pères ? A ceux qui ont établis les vagues bases sur lesquelles la parole vous a été transmise !

Venez avec vos questions, si vous vous les êtes réellement posées, Corto y répondra !

Ce que font la plus part d'entre vous, c'est affirmer, affirmer afin de chasser les "questions", questions que le judaïsme n'a cessée d'entretenir et que l'église a banni !!

A vous, je vous attend

Écrit par : Corto | 26/07/2012

Ce billet interpelle notre société. Il nous fait prendre conscience qu'il existe un conflit d'intérêts entre l'exercice d'une pratique religieuse et le cadre légal définit par l’État de droit. Il soulève par ailleurs deux débats distincts.

Le premier étant la circoncision en elle-même, le bienfondé ou non de sa pratique sur des enfants incapables de discernement, la mutilation irréversible de l'acte avec ses conséquences physiques, psychiques, médicales et sanitaires.

Le second soulève une question assez fondamentale. Faut-il limiter l'action de la justice dans le domaine religieux ? En d'autres termes, a-t-on le droit de poursuivre les auteurs de mutilations pratiquées sur des personnes sans le consentement de celles-ci, que ce soit à des fins religieuses (circoncision) ou pour des raisons culturelles (excision, infibulation, etc.) ?

Je pense qu'il est sain dans une société de pouvoir s'interroger et remettre en question le bienfondé de telles pratiques sans courir le risque d'être ipso facto traité d'antisémite, d'islamophobe, nazis, ou que sais-je encore ...
Dès lors, pourquoi monter aux barricades en dénonçant d'emblée le jugement de ce Tribunal allemand, avant même d'en connaître les considérants ?

Cette promptitude à vouloir porter l'opprobre sur la justice dans un État de droit me sidère !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 26/07/2012

"Une chose au moins apparaît: ils n'ont pas mesuré les dégâts que ce genre de jugement peut provoquer"

Ou, peut-être, ne l'ont-ils que trop bien anticipé voire espéré.

Écrit par : Giona | 26/07/2012

Félicitations, Corto, là, dans le délire, vous vous surpassez...

Écrit par : yves scheller | 26/07/2012

Que dire des mutilations dont sont victimes de nombreux enfants Gabonais.La circoncision n'est pas un acte sadique comme le fétichisme qui consiste à sabrer langue ,sexe ou membre sur des gosses encore vivants. Un scandale si l'on songe à cette barbarie,alors excusez mais ces commentaires sur la ciconcision paraissent tellement désuets

Écrit par : lovsmeralda | 26/07/2012

yves sheller préfère les méthodes psychiatriques pratiquées par les soviétiques, les nazis et maintenants les gauchos bien-pensants, rappelez-vous messieurs les gauchos, il n'y a pas si longtemps, c'était vous qui jouissiez des internements administratifs, incroyoable, on voudrait maintenant qualifier d'entrèe les arguments sujets à des questionnements de "délirants", c'est bon comme débat, la circincision contre internement psychiatrique !
Et vous yves sheller, dans le refut de débattre, vous ne vous surpassez pas d'un pouce !! Vous traitez les autres de délirants !

Venez avec des arguments plus consistants, le coup du traumatisme imposé à des personnes incapables de se défendre, c'est une peu légers, parce que les enfants torturés à mort en Syrie ont moins de possibilité de se défendre que les adultes ?

Écrit par : Corto | 26/07/2012

Ce qu’il y a dire sur ce qui se passe au Gabon, Lovsmeralda, est absolument monstrueux et, comme vous le faite, est à dénoncer. Mais si c’est pour justifier les mutilations d’enfants dans nos contrées, qui persistent encore aujourd’hui, en 2012, que vous réagissez, permettez-moi de vous dire que vous tentez, là, de faire de l’enfumage ou de la diversion. Vous avez peut-être oublié le texte que M. Cuénod propose sur son blog. Relisez, svp !

@ M. Yves Scheller,
Oubliez le « délirant ». Il est comme ça depuis qu’il s’est fait virer du Mossad.

Écrit par : Benoît Marquis | 26/07/2012

Maintenant mettons un pied dans le scientifique, je vais énumérer des exemples divers et un par un :

L'hémophilie ; il s'agit d'un phénomène consécutif à des comportements sexuels, c'est la première des dégénérance résultante d'unions consanguine, les nobles chrétiens en savent long sur le sujet, cette dégénécence touche non seulement les populations chrétiennes, mais plus précisment les lignées royales et liés à la noblesse, l'hémophilie est pratiquement inexistante au sein du peuple juif, seulement de rare cas ont été détectés depuis que l'on sait comment y remédier.

En principe, ces cas provenait de rapports entre frères et soeurs ou entre cousins et cousines, unions proscrites dans presques toutes les cultures, sauf de rares exeption et nous n'avons pas assez de recul en statistique depuis que les études au niveau génétique nous permettent mieux de comprendre ces mécanismes.

Toujours est-il, que même, si des rapports sexuels sont possibles malgré toutes les interdictions culturelles, le fait de circoncir les enfants mâles, empêche d'accumuler les dégénérésances génétiques au sein d'une société.

Des dégénérésances de toute manière causant le décès de ces enfants, non pas, 8 jours après leurs naissances mais bien plus tard, lorsque l'enfant à atteind un âge de conscience et de fait générant des souffrances tant affectives que physiques un million ou même un milliard de fois plus tragique.

Rien que pour cette raison, ce sacrifice de prépuce, permet de ne pas avoir à ce confronter à ce fléau humain qu'est l'hémophilie !

Savez-vous combien de personnes hémophiles ont succombés avec le scandale su sang contaminé en France pour ne parler que de la France ?

Et combien de cas d'hémophiles décèdés en Israël à cause du sang contamininé ? pour Israël, je vais vous répondre : Zéro !!

Alors admettons que les pères de la culture juive avaient déjà vu, il y a 4'000 ans qu'un jour, il y aurait le scandale du sang contaminé et aussi éviter aux centaines de générations entre l'an 1'772 du calendrier hébraïque et l'an 5'772 de voir mourri son enfant alors qu'il, après avoir longuement souffert, meurt à 10 ans dans un déchirement sans comparaison !

A vous les biens-pensants !!! ???

Écrit par : Corto | 26/07/2012

Bien, Corto, encore mieux. Décidément, vous visez le prix Nobel.

Écrit par : yves scheller | 26/07/2012

Dép'chez-vous, ce n'était que le premer argument, ne callés pas tout de suite ! Bravo yves, non je ne voudrais que vous vous sentiez trop seul !

Écrit par : Corto | 26/07/2012

Mais quel silence parmi nos pleureuses de prépuces !!!

Écrit par : Corto | 26/07/2012

Benoit, on voit que tu ne sais pas, le jour où tu vois un agent du Mossad, si tu as le temps de le voir, tu perds la mémoire dans la seconde !!!

Vous nallez pas callé au premier petit argument scientifique ?

Écrit par : Corto | 26/07/2012

@ Santo Cappon:

« Dans l'inconscient collectif de certains chrétiens, fussent-ils devenus des laïcards acharnés, la circoncision reste encore un "verrou" qu'il faut faire sauter. »



Vos « pieuseries » ne feront jamais oublier que la lumière est plus souvent venue de libres penseurs progressistes que de culs-bénits rétrogrades, et intellectuellement incapables de sortir de leur ghetto idéologique...

Mais pour revenir au nœud du problème, rien à foutre qu'ils se circoncisent... Ils peuvent même se balader avec une plume dans le cul en signe de soumission à leur Maître, à leur Führer, s'il n'y a que ça pour leur faire plaisir!!!

Ce qui est plus que discutable, c'est que cette pratique soit opérée sur des personnes qui n'ont pas la Liberté de choisir de subir, ou non, ce traitement... Voilà l'archaïsme absolu(tiste)!


Après ça, toutes les justifications « poudre-aux-yeux », toutes les pseudo-statistiques ethno-raciales, et tous les autres délires des défenseurs du théologiquement pur et du « nouveau peuple/état aryen » (qui n'ont sur ce point rien à envier aux anciens aryens de triste mémoire), ne flattent que les imbéciles qui y croient...

Écrit par : Dada | 28/07/2012

A voir les "comentaires" suivant a première argumentaion "scientifique", on peut déduire facilement de par leur silence que tous les pseudos garants du bien être, que ces higiènistes des "traumatismes" acharnés, laissant transpirer leur hystérie dogmatique et pieuse, battent retraite comme si il étaient en présence du diable en personne, après des répétitions sans répis au nom des bébés devenus "fils unique de ce D.ieu" si cléments, il le jette sans vergogne avec l'eau du bain !

Merci à tous ceux qui plaçait ce non débat au dessus d'une morale soudain enfuie sous un simple exemple lâcher par hasard au fil condamantion sans appel, vous avez jugé, condamné sans appel et lorsque vous constatez vos erreurs, vous cachez vos visage, avec ce manque de courage qui carractérise, tous ceux qui durant l'histoire de cette humanité connue, ont unis leurs efforts pour accuser un peuple, ce même peuple également coupable de "déïcide" !!!

De telles certitudes sans fond, unies par le vide des consciences les plus avides de ces soi-disantes justices des hommes, fuient, dés le premier obstacle, c'est ça la faiblesse poussant les humains à tuer au nom la pensée dogmatique.

J'attend toujours, ne serait-ce qu'un contradicteur, pas un de ces être inconsistant et se retranchant derrière l'ironie qu'il sert froidement à sa cause perdue, car l'argument de la circoncision à valu la vie de millions de juifs et cela depuis que l'église de Rome tentat de faire disparaître ces témoins gênants d'un "avant" possible ! Et tandis qu'un peuple, continue rigoureusement de suivre les precepts et D.ieu sait si la circoncision n'est qu'une goutte dans la mer de cet héritage bientôt 6 fois millénaire, les mêmes églises, vide de toutes ces merveilles, se retrouvent vides et sans âmes, comme si cela ne manquait pas dans ce phénomène ayant converti de force des milliards de cultures, désormais perdues et cela avec leurs coutumes !!

J'attend vos questions !!!

Écrit par : Corto | 28/07/2012

@Corto,vous en faites une belle de pleureuse de prépuce à vous tout seul,rire

Écrit par : lovsmeralda | 28/07/2012

Lovsmeralda, pourquoi "prépuce" au singulier ?

Écrit par : Corto | 28/07/2012

@ Bozo le clown, alias Corto:



Le guignol de service nous fait son tour de piste habituel!!


Sincèrement, à chacun de vos nouveaux commentaires, vous pulvérisez votre propre record du monde de la connerie!!

Aaaahh! Évoquer pêle-mêle les enfants syriens, l'hémophilie, le scandale du sang contaminé (c'était pas Fabius aux commandes?!? Un circoncis?!? Impossible!!), la consanguinité, les Nobels, le Mossad (en appelant au meurtre, au passage!), j'en passe et des meilleurs...! C'est du grand n'importe quoi!
Quand même, oser affirmer qu'une opération chirurgicale peut éradiquer une maladie héréditaire!!! Sérieusement... Les rires, de bleu de bleu!! Chapeau l'artiste!


De toute évidence votre barbier-chirurgien c'est attaqué au mauvais organe quand vous étiez petit, ma parole! Il vous a retiré un bout de peau, alors qu'il aurait dû vous greffer quelque chose entre les oreilles...!

Mais bon, en même temps, cela nous aurait privé de votre numéro de petit ayatollah du peuple "élu", de facho haredim prônant l'hygiénisme et se référant sans cesse à la pureté de sa "race"!


Cela dit, entre nous, je constate que vous n'avez pas encore reçu de prix Nobel, Bozo?! Vous n'avez pas non plus aboli la faim dans le monde?!? Pourtant vous avez tout pour, à en croire votre "théorie", non?? Le bon pénis, le bon "Ahnenpaß", le bon sang, le bon pedigree, les bons ancêtres, la bonne idéologie... bref tout le toutim! 'A comprend pas...!


Tocard!!


PS: À ce que je vois, vous avez toujours autant de difficultés avec l'orthographe...! Faudrait voir à vous arrêter de vous masturber intellectuellement sur votre nombril ethnique, et à ouvrir un dictionnaire de temps en temps...

Écrit par : Culs-bénits de tous pays, et de toutes les couleurs, laï-laï-laï-laï... | 28/07/2012

@Corto,
Vous êtes sûr de détenir la vérité.
Vous mettez les commentateurs au défi.
Vous interprétez leur silence selon votre bon plaisir.
Vous pensez avoir des réponses - mais si nous n'avons plus de questions ?
En effet, tout a été dit.
Et même davantage.
Il est clair que votre position a été amplement exposée. Vous la qualifiez de scientifique. Fort bien. Je serai irrationnelle, dans ce cas.
J'ai pris connaissance de votre position, comme j'ai pris connaissance de celle de M. Cuénod.
Vous pouvez poster encore 100 défis, 200 exhortations, 300 éloges à votre propre position, cela ne changera rien chez moi.
Simplement parce que ce n'est pas ainsi que je fonctionne. L'effet-avalanche ne me fait pas changer d'opinion.
Nous avons encore la liberté d'opinion, n'est-ce pas ?
La liberté de ne pas répondre.
La possibilité de laisser couler comme sur le dos d'un canard.
En ce qui me concerne, je n'ai aucune possibilité de faire des choix au sujet de la circoncision.
Il est à remarquer que seuls les hommes ont accès au vécu de ce précepte.
Je vous laisse volontiers à votre idée que cela est un gros avantage et une nécessité et que cela permet de devenir très intelligent et supérieur aux chrétiens.
J'espère que cela vous convient, même si ce n'est que la réponse d'une seule et insignifiante commentatrice égarée.
En ce qui me concerne, l'affaire est close.

Écrit par : Calendula | 28/07/2012

Personne ne souhaite prendre de fessées intelectuelle, je comprend, mais avant de poursuivre mes "délires", et passer vers d'autres motifs qui semblent peu discutables, à voir vos "réactions", je vais faire une pause et parler de ce débat vite étouffer touchant des bébés de 3 semaines et recevants dans leurs petits cops encore non munis de sytèmes imminitaires, de vaccins chargés en métaux lourds.

Savez-vous qu'Israël a banni les métaux lourds des vaccins depuis bientôt 40 ans et que le débat sur les vaccinations des enfants ne cesse d'alimenter les colonnes des journaux israéliens, qu'un véritable débat est ouvert dans ce pays indépendant des lobbies des multinationales ?

Le saviez-vous ?

Et saviez-vous que les métaux lourds contenus dans le vaccins que l'Europe continue d'écouler dans les maternités atteignent principalement le système nerveux central et le cerveau ?

Que pratiqement 100% des enfants en Suisse sont obligatoirement astreint à cette pratique sans recul en matière de conséquences ? Maladies auto-immunes, astmes, allergies, intolérances etc..

Écrit par : Corto | 28/07/2012

Merci à Callendula et à Djilnus aliias birand apparu sous un nouveau pseudo de ne pas faire ou de ne pas pouvoir faire objection à un simple argument concernant le fait de circoncir, alors que vous n'aviez que les arguements "scientifiques" relatifs aux traumatismes (non prouvés), vous voilà sur le carreau ! vide de réponses !!

Écrit par : Corto | 28/07/2012

Je suis quand même admiratif envers JN Cuénod... En une seule publication sur ce blog, il a emmagasiné un nombre impressionnant de points Godwin. Bravo!

J'ai également appris que seuls les circoncis pouvaient parler de circoncision... Et donc que seuls les décapités pouvaient parler de guillotine... Que seuls les abusés sexuels pouvaient parler d'abus sexuel, etc.

J'ai également constaté qu'un certain Corto devrait se munir d'un dictionnaire orthographique et étudier de plus près la tradition juive avant de rédiger ses élucubrations et ses inepties...

J'ai enfin appris que lutter contre les mutilations génitales féminines était politiquement "Korrekt" MAIS, que lutter contre les mêmes mutilations génitales masculines ne pouvait qu'être l'oeuvre de nazis et de démons...

Cerise sur le gâteau, comme le disent nos amis britanniques, un énergumène qui s'autoproclame professeur d'éthique estime doctement que les fantasmes religieux de parents tortionnaires doivent primer sur la loi républicaine et sur le droit des enfants à leur intégrité physique...

En conséquence de tout cela je pense que celles et ceux qui défendent aujourd'hui ces mutilations génitales masculines et féminines sont celles et ceux qui hier encourageaient et se régalaient du spectacle avilissant des lapidations d'impurs ou des bûchers sur lesquels les soit-disant hérétiques étaient condamnés à des souffrances atroces.

Mesdames et Messieurs les malades sexuels et psychopathes pédophiles, je ne vous salue pas, je vous méprise.

Pierre Gauthier

Écrit par : pierre gauthier | 28/07/2012

@ Culs-bénits de tous pays, et de toutes les couleurs, laï-laï-laï-laï...:


« @ Bozo le clown, alias Corto: »



EXCELLENT!!!!! MDR!!!

Écrit par : Dada | 28/07/2012

Donc @ Corto-Bozo..!!!: ;oD


« J'attend vos questions !!! »




Vous signalez que beaucoup de titulaires d'un prix Nobel sont de religion israélite; or aucun(e) n'a acquis son savoir dans une école talmudique, encore moins dans une "université" prônant le respect rigoureux des dogmes archaïques du judaïsme... Tou(te)s ces nobélisé(e)s ont suivi un cursus dans des établissements occidentaux, ou israéliens (directement calqués sur le modèle occidental...).


Vous supposez que les juifs d'aujourd'hui ont les mêmes traditions que les premiers hébreux; or plus aucun juif n'est nomade comme l'étaient les premiers juifs (« Hébreu » (עברי Ivri) vient de la racine du verbe de la langue hébraïque : עבר Avar, qui signifie passer. Par définition, les Hébreux seraient « ceux qui passent » ou « ceux par delà le fleuve » (les errants, les nomades), qui ne s'installent pas, des pérégrinants.) Ensuite, on peut constater que l'immense majorité des juifs ont abandonné les codes des juifs traditionalistes, les ultraorthodoxes (eux-même déjà bien différents des premiers hébreux...), et ont adopté bien des coutumes des pays dans lesquels ils se sont installés... du moins pour ceux qui furent/sont capables d'évolution!!


Vous parlez d'une prétendue pureté génétique conférant une résistance hors du commun envers les maladies dégénérative. Hormis le fait que cette affirmation est un non-sens total en matière de génétique (plus les apports génétiques sont divers et variés, moins grand est le risque de consanguinité et de propagation de maladies), de multiples études ont montré depuis plus de 150ans, la fragilité des populations juives ayant eu la plus faible diversité dans leurs apports génétiques extérieurs.
Par exemple, les juifs ashkénazes sont particulièrement prédisposés à un certain nombre de maladies héréditaires génétiques parce qu'une mutation provenant d'un seul « fondateur » s'est transmise au cours des générations. La maladie de Gaucher est la plus fréquente des maladies génétiques de la population juive ashkénaze. Les maladies de Tay-Sachs et de Canavan, le Syndrome de Bloom, la dystonie idiopathique et la dysautonomie familiale sont également beaucoup plus fréquentes au sein de la population juive ashkénaze que chez les populations non-juives.


Un lien qui vous apprendra certainement beaucoup de choses: http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tudes_g%C3%A9n%C3%A9tiques_sur_les_Juifs



La suite à votre prochain numéro de cirque, Guignol...!!!!

Écrit par : Dada | 28/07/2012

@ Pierre Gauthier.
Si vous faites référence à l’article de la TdG du 27 juillet dernier, je suis d’accord avec vous. Les propos de cet énergumène sont à vomir :

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/La-liberte-religieuse-des-parents-prime-sur-le-droit-d-un-enfant-a-son-integrite-physique/story/13427083

Quant au Cortroll qui sévi sur les blogs depuis 3-4 ans, oublions-le. Son cerveau est en voie de putréfaction avancée.

Écrit par : Benoît Marquis | 28/07/2012

Dada, pas un mot sur l'hémophilie, comme c'est étrange, il me semblait que je ne faisait que d'exposer le cas de l'hémophilie !

Quand à d'autre affections héréditaires, prenez n'importe qu'elle population ayant vécu en circuit fermé au sein d'autres population, et vous y trouverez des manifestions atypiques, c'est forcéement le cas des populations juves d'europe centrales, on retrouve également un taux très élevé de formes de crétinismes dans les populations vivant dans les montagnes, dû au manque de iode et aux fréquences de mixités aux niveaux des gênes. mais cela n'a aucune forme de conexité avec l'hémophilie et la circoncision.

Au contraire, parmi les causes liant les populations juives ashkénazes à certaines dégénérécences génétiques on y trouve aussi les percécutions systématiquement répétées ayant provoqués des regroupement et des claustrations sociétales.

Si vous continuez dans votre argumentaire, vous pourrez observer que ces cas de concentrations de maladies rares sont en total disparition dans les études faites sur les nouvelles générations israéliennes. Ce qui tenterait de prouver qu'il s'agit bien de modalités sociétales et non pas à proprement dit ,dégénératives comme l'hémophilie, qui elle n'est que le premier stade vers d'autres mutations dégénératives.

C'est à dire que leurs fréquences reproductives ont une latence superable.

Mais il semble que wikipédia vous suffise pour devenir expert en génétique, ce qui n'est guère convainquant, je ne vais pas aller chercher quelles maladies correspondent à telle ou telle population, c'est le propre de centaines d'entre elles, il y a également des maladies propres aux échanges de gènes, mais cela semble vous dépasse.

Mais si vous êtes si cultivé en science de la génétique, pourquoi ne pas éclairer les lecteur sur les "bienfaits" de l'hémophilie, puisque vous la repoussez du pied ?

Écrit par : Corto | 28/07/2012

Sur le blog de M. Cuénod, beaucoup de commentaires contiennent quantité de politesses, c'est bien !! très constructif !

Écrit par : Corto | 29/07/2012

Concernant 3 d'entre les 5 prix nobels, ils ont reçu une éducation très pratiquante dans les enseignements du judaïsme, les autres je n'en sais rien, mais c'est fort possible que ce soit également le cas !

Quant à l'éducation occidentale ????? faudra allez chercher ailleurs que dans les dogmes du catholicisme pour y trouver des racines, selon l'église, la terre était plate jusqu'en 1993 !!!

Écrit par : Corto | 29/07/2012

Les commentaires sont fermés.