24/05/2012

Mélenchon a-t-il raison de défier Marine Le Pen?

Les deux extrémistes de la politique française sont en train de réaliser une belle opération médiatique. En défiant Marine Le Pen sur ses terres d'Hénin-Beaumont en vue des législatives de juin, Jean-Luc Mélenchon fait autant de publicité pour son Front de gauche que pour le Front national qu'il honnit. Outre-Jura, on ne parle plus que de ce pugilat, devenu le grand évé- nement des élections parlementaires.

 

Cette partie de catch permet ainsi aux antagonistes de faire de l'ombre aux principales formations, l'UMP et le Parti socialiste. Sur le plan tactique, les deux extrêmes se rendent donc mutuellement service. Mais sur le plan stratégique, Jean-Luc Mélenchon a-t-il raison de défier la dirigeante frontiste?

 

Le chef du Front de gauche est condamné à la victoire. S'il perd contre Marine Le Pen, il lui permettra d'augmenter encore sa popularité. Toujours soucieux de voler au secours du succès, les politiciens de la droite de l'UMP n'hésiteront plus à valser dans les bras de la blonde frontiste.

 

Elue à l'Assemblée nationale, Marine Le Pen pourrait alors devenir la prin- cipale opposante au gouvernement socialiste. L'OPA qu'elle rêve de lancer sur l'UMP en serait facilitée. L'axe de la droite française se déplacerait vers son extrémité. Avec une droite dominée par le Front national, les discours de haine raciste - masquant les véritables problèmes sociaux et économiques - prendront encore plus d'ampleur et la France se verrait encore plus divisée. Or, ce pays rongé par la dette et dont l'industrie menace ruine ne saurait se payer un tel luxe.

 

Jean-Luc Mélenchon ne part pas vaincu d'avance, bien au contraire puisque les sondages prédisent sa victoire au second tour. Mais sondage ne vaut pas suffrages. De plus, en cas de défaite à Hénin-Beaumont, Marine Le Pen ne manquera pas de se poser en victime d'un «système» qui aura dû mobiliser toutes ses forces - de l'extrême gauche à l'UMP - pour l'empêcher de siéger à l'Assemblée nationale.

Cette tactique à la Calimero a maintes fois permis au FN de se présenter comme la véritable opposition au pouvoir. Une défaite de Marine Le Pen contre Mélenchon diminuerait sa capacité de nuisance, certes, mais pendant une brève période.

 

Avec ce match qu'il nous propose, Jean-Luc Mélenchon réduit la lutte contre l'extrême droite à un combat de personnalités. Or l'important est d'assécher le marais aux voix du Front national en donnant aux électeurs tentés par le vote frontiste des perspectives de sortie de crise, l'espoir d'un redémarrage de la France. Cet objectif réclame l'élaboration d'une stratégie de réponses systématiques aux pro- blèmes - faux et vrais - que pose la propagande frontiste.

 

Or la tactique du coup médiatique choisie par Jean-Luc Mélenchon épuise les énergies, ce qui ne s'accorde pas avec ce travail de fond contre le Front.

 

Jean-Noël Cuénod

ESPACE VIDEO Débat sur France2 jeudi 23 février 2012. Bonjour l'ambiance.


Mélenchon - Le Pen : le débat d'un non débat en... par LeNouvelObservateur 

09:28 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

Commentaires

Non, c'est assez ridicule, et on peut craindre des lendemains difficiles pour Mélenchon s'il perd, il joue gros, et tous les communistes avec lui, la politique, ce n'est pas du cirque, et je crois que Mélenchon montre à cette occasion son égo démesuré.

Écrit par : Rémi Mogenet | 24/05/2012

Non, il a tort.

Écrit par : Victor Winteregg | 24/05/2012

Choisir entre l'islamisme ou le communisme, le nationalisme et l'intégrisme, quel intérêt? A force d'esquiver les vrais problèmes la droite et la gauche laissent le terrain libre aux extrémistes -fascistes-, ce qui arrange certains partisans de la charia, du communisme ou ce qui s'en rapproche.

L'éventail des revenus entre riches et pauvres, continue de se creuser c'est le terreau du fascisme ne soyons pas étonnés.

Cette situation reflète un manque de volonté politique, c'est une grave lacune qui risque de coûter très cher.

L'Europe ne répond pas aux réalités de notre monde, Merkel nous prend pour des taches on est pas à sa botte. La République et la liberté son en danger.

Écrit par : Pierre NOËL | 24/05/2012

What a great article, i just loved it and i loved to read it. Excellent thought author,i have bookma...

Écrit par : Digitize | 24/05/2012

Tu as bien appris ton Martine Aubry !

Écrit par : langoureau | 24/05/2012

Les commentaires sont fermés.