22/05/2012

Mesemrom, le naturel de l'UDC revient au galop

Chasser le naturel, il revient au galop. Les dirigeants blochériens s'étaient pourtant donné bien du mal pour faire oublier leur patrimoine idéologique de couleur brunâtre. Certes, leurs vomitives affiches éclaboussaient régulièrement nos murs. Mais dans les assemblées parlementaires, ils s'efforçaient de donner le change, de peindre aux couleurs suisses une idéologie raciste fondamentalement étrangère à l'esprit confédéral. Toutefois, malgré sa propagande bête et méchante, l'UDC ne semblait pas dangereuse pour la démocratie.

Est-ce toujours le cas? Il est désormais légitime de se poser la question. La section genevoise de l'UDC exige du Conseil d'Etat qu'il saisisse le procureur général afin de dissoudre Mesemrom, l'association de défense des Roms de passage à Genève. Motif? Elle conteste devant la justice les amendes infligées aux Roms pour mendicité. L'UDC - Genève ne prétend pas que Mesemrom est une organisation terroriste ou une association criminelle. Non, le simple fait d'aider les mendiants à contester légalement leurs amendes justifierait l'une des décisions les plus lourdes de conséquences dans une démocratie, à savoir la dissolution d'une association.

A ce moment-là, pourquoi ne pas interdire les associations d'automobilistes qui conseillent à leurs membres de contester des amendes qu'ils estiment injustifiées? Poussons encore plus loin la logique de l'UDC, pourquoi ne procéderait-on pas à sa dissolution pour incitation à la haine raciale? Evidemment, une telle mesure serait antidémocratique, mais pas plus que l'appel blochérien à l'interdiction de Mesemrom. A force de jouer avec le feu, l'UDC risque de se brûler. Et dans ce genre d'incendie la démocratie ne sort jamais indemne.

Rappelons-nous ce poème de Martin Niemöller, pasteur de l'Eglise confessante allemande déporté par les nazis à Dachau:

Lorsqu'ils sont venus chercher les communistes

Je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste.

Lorsqu'ils sont venus chercher les syndicalistes

Je n'ai rien dit, je n'étais pas syndicaliste.

Lorsqu'ils sont venus chercher les Juifs

Je n'ai rien dit, je n'étais pas Juif.

Puis ils sont venus me chercher

Et il ne restait plus personne pour protester.

 

 

Jean-Noël Cuénod

18:51 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | |

Commentaires

UDC a raison.
Mesemrom vit de l'argent public, pour dénoncer les organes de police, publics eux aussi.
à quoi bon continuer de la sorte ?

Écrit par : Victor Winteregg | 22/05/2012

Il n'y a pas que Mesemrom! Il y a aussi ces associations anti-raciste qui sont de véritables parasites! Et lorsque l'on voit comment ça marche en France, j'ai bien peur que ce type de fléau débarque chez nous.

Pourquoi ces assos devraient être financé par l'argent public? A-t-on demandé au Peuple son avis comme cela devrait être le cas dans toutes vraies Démocraties?

Écrit par : Divico | 22/05/2012

Le pré-opinant Victor s'est déjà fait connaître sur le blog de la TDG et à vu son blog fermé à cause de son contenu raciste. Il s'est également illustré par son soutien aux mouvances d'extrêmes droites genevoise "Les identitaires".

Écrit par : Djinus | 22/05/2012

Djinius, arrêtez de dire n'importe quoi !
Mon blog fonctionne à merveille, je l'alimente peu ... rarement, mais il est là.

Écrit par : Victor Winteregg | 23/05/2012

Ce ne sont pas les roms qu'il faut amender mais ceux qui leur donne de l'argent! A l'image de ce que se fait dans certaines ville lorsque vous nourissez les pigeons. Seulement les pigeons ici ce sont ceux qui donnent, et parfois se font intimider pour donner plus, surtout les personnes âgée.. Si Mesmerom contribuait vraiment à réhabiliter les roms, au lieu de ça ils couvrent la mendicité en bande organisé et autres menus larcins, si bien établie à l'échelle européenne qui engraissent de gros pontes en Roumanie. Et par "humanité" on ferme les yeux... Font-ils quelque chose pour éduquer la communauté et l'enjoindre à mieux se comporter? Que nenni! Alors certes cette association à le droit d'exister, mais on devrait aussi avoir le droit de débattre de ces questions sans tabous sans avoir à essuyer des procès politiques... Pour commencer on se demandera comment ont été dilapidés les millions d'aide versé par l'UE pour améliorer leur condition... 

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 23/05/2012

Ce ne sont pas les roms qu'il faut amender mais ceux qui leur donne de l'argent! A l'image de ce que se fait dans certaines ville lorsque vous nourissez les pigeons. Seulement les pigeons ici ce sont ceux qui donnent, et parfois se font intimider pour donner plus, surtout les personnes âgée.. Si Mesmerom contribuait vraiment à réhabiliter les roms, au lieu de ça ils couvrent la mendicité en bande organisé et autres menus larcins, si bien établie à l'échelle européenne qui engraissent de gros pontes en Roumanie. Et par "humanité" on ferme les yeux... Font-ils quelque chose pour éduquer la communauté et l'enjoindre à mieux se comporter? Que nenni! Alors certes cette association à le droit d'exister, mais on devrait aussi avoir le droit de débattre de ces questions sans tabous sans avoir à essuyer des procès politiques... Pour commencer on se demandera comment ont été dilapidés les millions d'aide versé par l'UE pour améliorer leur condition... 

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 23/05/2012

j'aime beaucoup le texte reflétant le triste sort réservé à beaucoup d'humain.Un sort resté trop longtemps dans le silence et je me permets d'ajouter une phrase à celui-ci
Ils ont aussi cru
que j'étais né/e stupide comme d'autres
ils m'ont séquestré/e ,m'ont séparé/e de ceux que j'aimais
là aussi personne n'a rien dit
Et comme par hasard là aussi tout le monde s'est tu
Ceci en souvenir des enfants de la Grand'Route dont de nombreux enfants suisses

Écrit par : lovsmeralda | 23/05/2012

Frère Divico j'abonde dans votre sens, les associations contre le racisme en France, sont pour la plupart soumises au concept islamique voir communiste.Elles sont souvent antisémites, elles ferment les yeux pour les chiffons qui cachent les femmes alors que ce n'est en rien un concept religieux.

Par contre le fascisme et le racisme contre les Roms doit être combattu au même titre que l'islam et le nazisme.

Mettre à disposition des infrastructures d'accueil avec des règles bien précises, aussi bien pour les passages que pour des stationnements de court terme me paraît plus intelligent, que de les chasser à coups de bâtons et de coups pieds au cul.

Sans oublier qu'il faut -imposer- la discussion avec les représentants de chaque communauté ou famille pour acter les règles et les faire appliquer.

Écrit par : Pierre NOËL | 23/05/2012

@ Mr Cuénod

A part ça, dans notre société où tout le monde instrumentalise tout le monde, l'attitude et les pratiques de l'association Mesemrom n'est pas sans poser de problèmes.

Voilà ue association subventionnée par nos impôts qui s'oppose systématiquement à l'application de la loi.

Il faut quand même lire la motion déposés par l'UDC, " sur 13'000 contraventions infligées a des mendiants rom, mesemrom en a contesté 10'000 !!"

Cela s'appelle de l'obstruction systématique...

Alors face à une association comme ça, comme mesemrom, qui ne joue pas le jeu de la démocratie - la loi interdisant la mendicitié a été acceptée par le peuple genevois - quelle solution ?

Quelle solution pour l'empêcher de jouer a ce petit jeu anti-démocratique qui par ailleurs doit nous coûter une fortune ( à part les subventions reçues leur attitude mobilise un service public, la justice, qui aurait sans doute d'autres tâches à accomplir, tout examen d'uen contestation d'amende par mesemrom coûte le travail d'un juriste de l'Etat qui devra l'examiner, cela à un coût.)

Oui quelle autre solution ? Pour empêcher cette association d'agir de façon déloyale ?

La loi n'en donne aucune !!

Si ce n'est de demander la dissolution de cette association.

Alors la question est celle-ci :

Que proposez-vous à la place Mr Cuénod ?

Ou pensez-vous qu'une association doit avoir le droit de bloquer systématiquement l'application de la loi et d'obstruer la justice ?

Écrit par : quidam | 23/05/2012

@Jean-Noel Cuenod,merci pour avoir laissé mes quelques lignes sur votre blog,merci pour eux aussi

Écrit par : lovsmeralda | 23/05/2012

Mesemrom ne fait que permettre à des Roms, largement analphabètes et en tous cas rarement francophones, de contester effectivement par devant la justice les amendes qui leur ont été infligées. Et c'est leur droit. Le fait qu'ils soient Rom et analphabètes ne change rien au fait qu'ils sont des êtres humains et ont le droit de porter leur cause devant la justice, droit consacré par le Pacte ONU II, la Conv. EDH et, pour ceux qui sont réticent au droit international, par la Constitution fédérale. L'attaque visant à dissoudre Mesemron vise en réalité à priver les Roms de l'exercice d'un droit parce qu'ils sont roms. Les autres, ceux qui sont soutenus par une assurance de protection juridique dans le cadre d'une amende, ne sont pas visé par l'UDC.

L'UDC vise donc clairement à priver les Roms -et seulement eux- de l'exercice d'un droit parce qu'ils sont roms. C'est là inciter à ce que les Roms soient privés de leurs droits parce qu'ils sont roms. Certains membres de l'UDC ont donc publiquement incité à ce que ce soit effectivement déployée une discrimination envers les mendiants roms et ce à raison de leur appartenance ethnique.

Il faut aussi savoir que des milliers d'amendes ont été annulées ou modifiées dans leur quotité par la justice.

Encore une fois, je ne suis pas favorable à la présence de ces mendiants de nationalité étrangère, essentiellement roumaine. Leur mode d'existence et la mendicité démontre qu'ils sont en infraction à la loi sur le étrangers et qu'ils doivent être renvoyés manu militari chez eux. C'est ce que prévoit la loi fédérale et cela est conforme aux ALCP.

Mais comme notre Etat est déliquescent ... Weimar sur Léman ?

Écrit par : CEDH | 23/05/2012

Les commentaires sont fermés.