03/05/2012

Duel Sarkozy-Hollande: premier bilan à chaud

Que retirer de ce duel entre les deux prétendants à l'Elysée? Tout d'abord, Sarkozy n'a pas "explosé" Hollande comme il l'avait annoncé. Toutefois, le candidat socialiste n'a pas pour autant terrassé son rival de l'UMP. En filant la métaphore footballistique, disons que ce match s'est déroulé au centre du terrain avec deux défenses avancées, ne laissant pas beaucoup d'espace où le jeu puisse se développer. A un Sarkozy hargneux et grincheux, a répondu un Hollande tellement soucieux de ne pas commettre de faux pas qu'il en paraîssait constipé. De ce point de vue-là, Sarkozy a fait passer plus d'émotion. Mais cela ne l'a pas rendu plus sympathique pour autant.

Ce débat ne va sans doute pas bouleverser la situation, trois jours avant le second tour, dimanche. Ce qui d'ailleurs avantagerait le socialiste qui caracole en tête de tous les sondages.

 Sur le plan économique, François Hollande a non seulement tenu le coup mais il a paru mieux affuté que son adversaire parfois brouillon... Un comble pour un président sortant, c'est son challenger qui semblait plus compétent! Mais dans le domaine de l'immigration, Sarkozy l'a emporté en plongeant Hollande dans ses contradictions. Il faut dire que le président UMP a embobiné son rival en confondant immigration légale et immigration clandestine. Vieille tactique de l'avocat: "Quand ze vois que mon affaire est mal partie, z'embrouille, z'embrouille!" expliquait - avec ce cheveu sur la langue qui manquait cruellement à son crâne dégarni - le grand plaideur Edgar Faure, ministre quasi-inamovible des quatrième et cinquième Républiques.

Sarkozy a donc embrouillé au grand dam de Hollande, du moins sur l'immigration. Le président-candidat a sans doute convaincu quelques frontistes de voter pour lui. Mais sera-ce suffisant pour combler son retard? 

 

Jean-Noël Cuénod

 

ESPACE VIDEO

Les conclusions des deux rivaux à la fin du bras-de-fer.

 

Commentaires

"Mais sera-ce suffisant pour combler son retard?"

Question de pure rhétorique. Depuis octobre je répète que Hollande est le prochain président de la RF. Plus que 4 jours. Et en attendant :

http://gauchiste.blogs.liberation.fr/contrarie/2012/04/jouez-au-sarkothon-.html

Écrit par : Johann | 03/05/2012

Les commentaires sont fermés.