22/04/2012

Marine Le Pen en embuscade contre Sarkozy puis Hollande

marine-le-pen Langue.jpgOutre le Parti socialiste qui, avec son candidat François Hollande, se place en grand favori du second tour de l’élection présidentielle française, l’autre vainqueur du scrutin de dimanche est le Front national et sa prétendante Marine Le Pen.
 Avec près de 20% des suffrages, elle inscrit durablement l’extrême droite au premier plan du paysage politique de l’Hexagone. Elle dépasse même son père.

 Certes, Jean-Marie Le Pen avait réussi à se qualifier pour le sprint final de la présidentielle 2002, mais avec un score moins élevé qu’elle au premier tour (17,8%). De plus, le chef d’alors du Front national bénéficiait d’un effet de surprise. Personne ne l’avait vu venir à une telle place. Sa progression ne s’était révélée fulgurante que durant les derniers jours précédant le scrutin d’avril 2002.

Tel n’est pas le cas de sa fille. Les sondages l’ont installée à une place élevée dans l’opinion depuis une année; elle était même donnée comme possible qualifiée pour le second tour. Force est de constater que le Front national en version blonde et talons hauts ne fait plus peur. La «dédiabolisation» mise en place par Marine Le Pen a réussi, malgré les récentes provocations paternelles.

Pour l’instant, la patronne du Front national a tout intérêt à tabler sur une victoire de François Hollande au second tour, ce qui la transformerait en opposante de premier plan. En outre, une défaite de Nicolas Sarkozy risque fort de faire voler en éclats l’UMP qui a montré durant ce quinquennat sa fragilité et sa tendance à la désunion. Entre la tendance humaniste qui lorgne vers le centre et celle qui penche vers le Front national, l’unité sera bien malaisée à maintenir. D’autant plus que les rivalités personnelles sont en train de pourrir l’atmosphère au sein du parti présidentiel.

Marine Le Pen espère donc ramasser les débris de l’UMP pour construire le grand parti de la droite dure. Un parti de gouvernement.

Jean-Noël Cuénod

22:50 | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : élection présidentielle, france, front nationa | |  Facebook | | |

Commentaires

Sarkozy a islamisé la France, MLP s'en trouve renforcée. Quinze jours ne suffiront pas pour cacher les mensonges, la réalité fait surface. Le vrai débat commence. Enfin....

Écrit par : Pierre Noël | 22/04/2012

La France a balayé le centriste neuneu. Les français ne veulent pas du centre. Il n'en reste pas moins que des centristes vont courir chercher les postes que sarko va promettre! C'est à peu près tout ce qu'ils savent faire. Les législatives confirmeront encore une fois la méthode Bayrou.....

Le centre, ça ne veut rien dire; surtout lorsque que le centre penche à droite depuis des lustres.

Bref, ces élections sont à l'image de la France; -nulles! La crise va balayer les programmes des uns et des autres, la récré sera bientôt terminée et là?????

Écrit par : Pierre Noël | 23/04/2012

Encore une preuve que Sarko ne connaît rien à l'agriculture: il croyait qu'en labourant un mauvais terrain, on l'assèche alors qu'on le fertilise!

Écrit par : Cara | 23/04/2012

N'y a-t-il vraiment que Marine le Pen qui puisse faire évoluer la politique française entre les arrogants de la droite et les dogmatiques de la gauche ?

François Bayrou ayant décidé de ne pas s'adjoindre les services de sirènes politiques, il n'avait évidemment aucne chance d'être entendu. En France il paraît difficile de promettre, selon la formule de Churchill, du sang et des larmes. Et pourtant tous les deux pourraient bien couler dans l'hexagone dans les années qui viennent...

Écrit par : Michel Sommer | 23/04/2012

"Et pourtant tous les deux pourraient bien couler dans l'hexagone dans les années qui viennent..."

Pour les plus démunis c'est fait, depuis 5 ans au moins. Voyez le nombre de chômeurs... Au tour des plus riches. Allez 75% de ce qui dépasse le million dans les poches de l'Etat. Pour commencer.

Écrit par : Johann | 24/04/2012

On l'a vu mardi encore au Trocadéro, il y a une mobilisation, comme jamais je n'en ai connue, de Françaises et de Français qui ont moral sense que le retour de la gauche, dans cette période de crise qui commande guts et solidité, serait une problem. Nicolas Sarkozy va l'emporter parce que le bon sens et la raison l'emportent toujours", déclare le secrétaire générale de l'UMP au quotidien.

Écrit par : Dental Manufacture | 03/05/2012

Les commentaires sont fermés.