22/03/2012

Après les massacres de Toulouse et Montauban: rétablir la République

Les massacres de Montauban et de Toulouse soulèvent en France et hors de l’Hexagone une émotion d’une rare intensité. Mais que faire de cette émotion? Tout d’abord, ne pas se bercer d’illusions. Il y aura d’autres Mohamed Merah, le suspect de ces tueries, et d’autres Anders Breivik, le Norvégien qui a tué 77 jeunes socialistes de son pays l’été dernier. On ne saurait éradiquer la folie meurtrière qui fait partie de l’humanité dans tout ce qu’elle a de complexe, de tortueux et de torturé.


Faut-il baisser les bras devant cette fatalité? Certes non, car ces atrocités fulgurantes font apparaître des failles dans les sociétés où elles éclatent. Si l’on ne peut rien contre la folie, en revanche, il est impératif de remédier à ces failles. Ainsi, comme le signalait le candidat centriste François Bayrou, les massacres de Toulouse démontrent avec quelle facilité on peut faire son petit marché des armes de guerre. Cela prouve, une fois de plus, que des zones entières sont devenues opaques aux yeux de la République française. De même, les principes de base de la vie sociale en démocratie semblent opaques au regard de certains Français – très minoritaires, certes – englués comme Merah dans l’idéologie salafiste version violente qui rêve d’un retour à l’époque du prophète Mahomet. L’erreur criminelle serait de les confondre avec l’immense majorité des musulmans qui n’aspirent qu’à vivre en paix.


Dès lors, abattre ces murs qui se sont élevés entre la France et certains de ses ressortissants devient urgent. C’est donc la République, avec toutes ses valeurs – qui sont aussi les nôtres en Suisse – qu’il convient de restaurer dans tous les territoires, trop longtemps laissés à l’abandon. Tant que des petits chefs de gangs contrôleront les allées, voire les immeubles, de certaines cités et tant que l’enseignement laissera dans l’ornière des milliers de jeunes, la République restera lettre morte
 

 

Jean-Noël Cuénod

(Editorial paru dans la Tribune de Genève de jeudi 22 mars 2012)

00:58 | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : mohamed merah, terrorisme | |  Facebook | | |

Commentaires

Vous avez tellement raison! Mais avoir raison ne fait pas une politique. Car si une partie des habitants ne respectent plus ou n'ont jamais respecté la loi démocratique, est-ce qu'on inculte à ces jeunes le culte de la haine occidentale ou qu'on les délaisse et abandonne? Un peu des deux sans doute. Il y a beaucoup de jeunes et moins qui, pardonnez-moi l'expression, n'en ont strictement rien à foutre de la démocratie et qui jouent aux caïds, ont une connaissance confuse de l'islam, connaissances que certains idéologues religieux orientent vers l'abandon des principes républicains pour imaginer le califat cher au Prophète. C'est l'abandon de la légitimité démocratique contre la Toute-Puissance du Ministère d'Allah mélangé à l'obscurantisme d'esprits complètement perturbés et perdus entre soif de matérialisme et mépris absolu de la vie laïque comme républicaine.

A qui la faute? Beaucoup de causes. Une immigration mal maîtrisée, des gouvernements successifs plongés dans les affaires et peu crédibles devant les citoyens, un abandon du sens moral et du goût pour la connaissance et la façon de vivre, d'imaginer, de créer des autres communautés. Juste le rejet, la haine.

"Touche pas à ma France" avais-je imaginé il y a quelques semaines dans deux images sur mon blog dont celle, détournée et reprise, du Festival de Jazz de Montreux. Nous sommes tous touchés et ébranlés par ces crimes et cette politique qui ne sait plus bien où elle mène le pays.

Bayrou était le recours. Je crains que, dans les urnes et devant la peur, les Françaises et Français préfèrent nettement Sarkozy, chef de guerre et non, Bayrou, chef culturel d'une nation qui se fracture de plus en plus.

Écrit par : pachakmac | 22/03/2012

Et écrire qu'il aurait fallu porter quelque attention aux mises en garde de Le Pen il y a deux ou trois dizaines d'années me fera sûrement passer pour un ami du FN. Je ne le suis pas, mais je pense que le fait de le diaboliser au point de ne voir que les aspects répugnants de ses idées a eu des conséquences totalement néfastes. Comme l'écrit pachakmac un constat ne fait pas une politique, une mise en garde n'en fait pas une non plus, mais ils devraient inciter à la réflexion pour en mettre une en place.

Écrit par : Mère-Grand | 22/03/2012

Ce qui vient de se passer est la faillite du système sécuritaire de Sarkozy. Voilà dix ans que ce monsieur a la haute main sur la police qu'il a façonnée à ses idées. Il se vante d'avoir "tué" le métier de ministre de l'intérieur! Il a voulu une politique du chiffre complètement aberrante, il a fusionné les services de renseignements et détourné les moyens policiers pour s'attaquer inutilement à l'"ultra-gauche" et illégalement aux sources des journalistes. Pendant ce temps les islamistes avaient le champ libre, profitant de la politique du tout prison sans que celle-ci ne dispose des moyens pour réintégrer les paumés de la société. Du coup ceux-ci vont fréquenter dans ces prison de véritables écoles du crime islamistes.

Sans compter le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux...

Maintenant le dernier mensonge officiel. "Tout a été fait pour le capturer vivant." Non. Tout a été fait pour le tuer. Rétablissement dans les faits de la peine de mort.

Pas d'otage. Un homme seul dans un appartement. On barricade toutes les ouvertures. Facile. On introduit un gaz incapacitant. Risque zéro pour les policiers. Fin de l'histoire. Il n'a que le temps éventuellement de se suicider. Mais il vaut mieux pour le gouvernement qu'on en sache le moins possible sur le personnage et qu'il ne puisse pas parler.

On lui a transmis un téléphone portable. Avec ou sans puce pour le localiser au mètre près?

Écrit par : Johann | 22/03/2012

Mais Monsieur Cuenod, quand vous déciderez-vous à ouvrir des ouvrages qui font de réelles analyses de l'islam et de la nocivité de son idéologie?

Tenez, juste pour vous instruire un tout petit peu, voici un lien qui vous montrera ce qu'est l'islam, ce que demande l'islam au travers de ses textes sacrés.

http://www.occidentalis.com/blog/index.php/oui-le-coran-est-dune-violence-inouie

Ce ne sont pas les musulmans qu'il faut stigmatiser, ils sont en général les victimes de ce système totalitaire, mais c'est bien l'islam proprement dit que nous accusons d'être à la source de ces violences. Mais il semble que vous n'avez rien compris, strictement rien du tout. Pourtant des sites qui expliquent ce phénomène sont assez nombreux. Enlevez vos oeillères et les grosses lunettes noires qui vous aveuglent et tout s'éclairera peut-être, je dis bien peut-être car je crains que certains ont du mal à s'extriquer de leur angélisme criminel, criminel pour nous Peuple libre qui avons comme valeurs la Démocratie, la Liberté de critiquer et qui refusons de nous soumettre à des lois barbares d'un autre temps.

Quant à Monsieur Bayrou qui se demande comment se fait-il qu'il y ait autant d'armes en circulation ne répond pas à la question de base, à savoir pourquoi un musulman peut passer à de tels actes! Il faudrait également se demander jusqu'à quel point nous pouvons tolérer des individus qui prônent la haine ou qui refusent nos valeurs. Pire, qui sont fréquemment invités sur nos plateaux de TV et peuvent nous cracher à la figure en affirmant qu'ils refusent nos valeurs, valeurs que vous partagez, si j'ai bien compris vos propos. C'est donc bel et bien la remise en question de tout un pan de notre tolérance qui est à étudier.

Je me demande pourquoi un journaliste de votre envergure ne va pas voir ce qui se passe dans certaines villes de France, ou d'ailleurs en Europe, il suffit de se renseigner pour avoir des noms, où la population musulmane dépasse les dix pourcent. Allez visiter les quartiers musulmans et revenez vite nous dire ce que vous en pensez! Au plaisir de vous lire! ;-)

Écrit par : Divico | 22/03/2012

Quand les socialistes français jouent à Mark Muller. Je suis tombé sur un article édifiant du Monde, sur des élus socialistes grassement payés qui squattent des apparts sociaux de la ville de Paris. Amusant, non ?
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/03/21/delphine-batho-ps-refuse-de-quitter-son-logement-du-parc-social-parisien_1672924_1471069.html

Écrit par : P'tit Suisse | 23/03/2012

>

Lorsque vous écrivez cette phrase, vous oubliez, mais probablement l'ignorez-vous, que dans le coran il est demandé, pardon, exigé, que le musulman prenne exemple sur le prophète qui, par ailleurs, a eu deux époques dans sa vie: la première, la mecquoise, celle où il doit faire profil bas et se trouver des alliés, celle où il est raillé, ce n'est pas la période la plus intéressante, idéologiquement parlant. La seconde l'est plus, c'est celle qui est appelée médinoise ou hégirienne, c'est celle qui montre le vrai visage du prophète mahomet, celle de l'assassin qui n'aura aucune pitié, c'est celle qui est décrit par les versets que vous pouvez trouver sous le lien que j'ai mis ci-dessus.

Il ne faut pas non plus oublier le principe de l'abrogation, c'est-à-dire l'annulation des anciens versets par de nouveaux. Si vous avez des doutes, vous pouvez toujours demander à de fins connaisseurs, il y en a suffisamment. Bien sûr, il y a les éternels bonimenteurs très souvent invités par nos lâches médias et il y a ceux que l'on cherche à faire taire, demander à Mabut, il saura de qui je veux parler, car apparemment la politique de la Tdg est de faire de la promotion de l'islam, à se demander si ce n'est pas un repaire de mazislamistes.

Connaissez-vous le cycle de prières des musulmans? Le voici:

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux (1).
Louange à Allah, Seigneur de l’univers.
Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,
Maître du Jour de la rétribution.
C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours.
Guide-nous dans le droit chemin,
le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés(2).

(1) C’est la formule que prononce le Musulman au commencement de tout acte, se rappelant ainsi de son Créateur et de son Guide et Lui demandant Son aide pour bien l’accomplir. Selon les commentateurs, il faut sous-entendre : «Je commence» par le nom d’Allah, etc. Mais comme «par le nom» donne une ambiguïté et peut également signifier «Je jure par le nom d’Allah», il est préférable d’écarter ici la formule «Par le nom». Qu’on entende seulement «Je commence par le nom d’Allah». Les adjectifs Rahman et Rahim sont tous deux d’une même racine, signifiant Miséricordieux (le premier étant plus intense que l’autre). Nous traduisons donc par «le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux».

(2) Après la récitation on prononce le mot «Amîne».

Source: http://www.coranweb.com/

La question est de chercher à savoir qui sont ceux qui ont encouru la colère d’Allah et ceux qui se sont égarés?

A la première question, nous savons que ce sont les juifs et à la seconde, ce sont les chrétiens qui sont visés.
Il faut également savoir que c’est, selon Ibn Kathir, les propos même qu’a tenu Mahomet.
Ces versets sont récités tels quel depuis 1400 ans environ, et cela en raison de 17 fois par jour, soit 119 fois par semaine et 6205 fois par année.

Source: “Swislam – L’islam en Suisse, menace ou opportunité?” de Mark A. Gabriel

Alors que penser de l’influence de telles paroles sur un croyant? Ne peut-on pas croire de façon sensée que ça façonne l’état d’esprit, la mentalité des musulmans vis-à-vis des non-croyants, qu’ils soient juifs ou chrétiens. Je ne parle même pas des non-croyants.

Écrit par : Divico | 23/03/2012

Les commentaires sont fermés.