23/02/2012

Les oiseaux et les oiseux

SAM_0876.JPG


Un son étrange vient du ciel. Un son qui remue quelque chose de très ancien au fond des tripes, provoque des frissons préhistoriques, catapulte hors du temps. Il s'amplifie, s’avance vers la maison. Et le son prend corps. Des escadrilles de grues cendrées forment de gigantesques V sur l’écran des nuages. Le son qu’elles émettent provient du battement régulier de leurs ailes et de leurs cris incessants. Deux formations viennent du Sud-Ouest, une autre du Sud-Est. Elles se mélangent en dessinant une circonférence et tournent en rond pendant plusieurs minutes. Puis, les migrateurs se remettent en V pour se diriger vers le Nord.

Oui, vers le Nord. Le printemps débarque. C’est la grande nouvelle de la journée. Les grues cendrées annoncent la renaissance de la lumière. Eternel retour du réel véritable.

Le réel factice, lui, vibrionne comme à son habitude. Entre glapissements médiatiques et assassinats massifs, il va son train d’enfer. Que de flots de sang et de salive pour nous faire croire à son existence alors qu’il n’est que le reflet des vanités cupides qui encombrent les hommes !

Le plouc deviendra-t-il un jour assez sage pour ne plus écouter les oiseux et suivre les oiseaux?


Jean-Noël Cuénod


(Photo prise jeudi 23 février à 15 h 35 à Saint-Sulpice-de-Mareuil au Périgord Vert)

21:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : printemps, actualité | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.