19/01/2012

Place au VIP (Very Important Panda) ! Plutôt Huan-Huan que Mamadou

pandas.jpg

Sur la piste de Roissy, dimanche, cent journalistes, un ministre français, un ambassadeur chinois, deux préfets, deux parlementaires, la Garde républicaine et des escouades de policiers réservent à Huan-Huan et Yuan-Zi  un accueil de stars. Ces fiancés - qui viennent de descendre de leur avion-cargo - ont droit à tous les égards dus à leur qualité de pandas géants délégués par le gouvernement chinois afin de complaire au président Sarkozy. «Il a fallu déployer des trésors de diplomatie pour qu'ils viennent enfin chez nous», souligne la ministre Nathalie Kosciusko-Morizet, des étoiles plein les yeux.

Ces VIP (Very Important Panda) logent désormais dans leur résidence de luxe au zoo de Beauval, près des châteaux de la Loire (photo: hôtel-de-ville de Saint-Aignan, près du zoo). Un espace de 2,5 hectares est réservé à leur seul usage, planté de bambous, agrémenté de ruisseaux et de cascades. Afin que Huan-Huan et Yuan-Zi se sentent à l'aise, le propriétaire a fait aménager une installation pour créer du brouillard artificiel. Et les bâtiments érigés dans cette zone disposent d'une toiture en forme de pagode afin que les deux immigrés ne soient point trop dépaysés. Leur assurance-vie a coûté 110 000 euros au zoo, qui a dû verser près de 1,5 million d'euros à un organisme chinois pour recevoirces deux «trésors nationaux chinois» en prêt durant dix ans. Si les amours du couple se concluent par un heureux événement, la Chine recevra chaque année 480 000 euros.

Pendant ce temps, Mamadou et sa femme Aminata rament entre l'Afrique et l'Europe sur leur rafiot de fortune. Ou plutôt d'infortune. A la merci d'un coup de vent, d'un contrôle policier et de la rapacité des passeurs de clandestins. S'ils en réchappent et parviennent à Genève, Lausanne, Marseille ou Paris, le seul accueil ministériel qu'ils recevront sera assuré par les policiers de Guéant ou les gardes-frontière suisses. Et là, ce sera l'internement dans des cellules qui n'ont rien à voir avec le palace des pandas.

Si Aminata et Mamadou passent malgré tout entre les mailles du filet, ils grossiront les rangs des travailleurs au noir, entre la plonge au bistrot et la brouette de chantier. Pour habiter, ils auront le choix: un coin de parking, les logements d'urgence qui sentent le vomi ou, s'ils ont de la chance, dix mètres carrés à partager dans un squat. Ah, si Aminata et Mamadou, au lieu d'être humains, clandestins et Maliens, étaient pandas, invités et Chinois, ils recevraient la sollicitude attendrie des Européens... Ils sont tellement choux, ces mignons nounours! Mais, faute de ressembler à des peluches vivantes, les malheureux n'ont droit, au mieux, qu'à l'indifférence du passant et, au pire, qu'au racisme de l'imbécile.

 Le déchaînement de sensiblerie qui a emporté les médias à l'arrivée de Huan-Huan et Yuan-Zi montre à quel point les valeurs morales en Europe sont dégradées. Une société qui réserve le luxe à des pandas et l'opprobre à des humains fuyant la famine se montre aussi indigne que méprisable.

 

Jean-Noël Cuénod

09:58 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

Commentaires

Sur quelles valeurs est bâtie l'Europe d'aujourd'hui ? Ne sont-ce pas les vôtres M. Cuenod ? Les frères trois points portent une lourde responsabilité dans la déchéance des valeurs morales des européens, responsabilité qui ne saura plus être occultée le moment venu...

Écrit par : L'Abbé Timmonde | 19/01/2012

Comme la plupart des grands moralisateurs bobo, le petit monsieur saisit l'occasion pour stigmatiser ses concitoyens mais oublie tout sens des réalités.

Je n'ai jamais vu de panda tenter d'entrer illégalement, détourner les lois sur l'asile, abuser d'aide sociale ou commettre divers petits deals et délits.

Je n'ai jamais vu de guetho de panda ou il ne vaut mieux pas se promener si on est "souchien" ni de lieu de culte panda utiliser a des fin de propagande anti-occidental (et accessoirement anti droit de l'homme).

Alors si on ouvrait totalement les frontière comme vous semblez le souhaiter pour des raisons morales, rassurer vous, il n'y aura pas de déferlement de panda. Pour les autres déferlement et leur conséquence désastreuse, ce ne serait que la suite logique de l'aveuglement idéologique dont font preuve vos semblables depuis plus de 30 ans et qui est la vrai cause de la faiblesse morale de l'Europe.

Écrit par : Eastwood | 19/01/2012

Bonjour,

Je me permets ici de vous faire part d'un article rédigé par mes soins concernant la politique du Ministère Public face aux affaires d'abus parental.
N'hésitez pas à le lire et à réagir librement sur son contenu, toute intervention est la bienvenue, l'objectif étant de créer un débat publique sur cette question d'importance.

Voici le lien : http://gregoiresapereaude.blog.tdg.ch/archive/2012/01/19/les-defaillances-de-la-protection-de-l-enfance-et-la-mauvais.html

Je vous souhaite une excellente continuation et bien du plaisir sur le blog de la Tribune de Genève.

Cordialement,

Grégoire.

Écrit par : Grégoire | 20/01/2012

Alors le plouc, on dort? Pas une ligne sur l'affaire de cet algérien arrêté? Pas la peine d'être à Paris!

Réponse: il n'y a pas que le Plouc qui dort. Ce sujet a été traité en page 6 de la Tribune de Genève, mercredi 18 janvier 2012.

Écrit par : Johann | 20/01/2012

Autant pour moi! Toujours est-il que l'article n'est pas signé par le Plouc. Ce devrait être votre domaine, correspondant à Paris + chroniqueur judiciaire.

Écrit par : Johann | 27/01/2012

Les commentaires sont fermés.