10/11/2011

Carlos: «Le Chacal» est devenu roquet

Le Plouc a donc traîné ses bottes sur le parquet de la Cour d’assises spéciales de Paris qui juge les terroristes. Pas de jury. Sept magistrats de carrière. Une forte odeur de juridiction d’exception s’en dégage. Toutefois, lorsqu’elle juge le terroriste Carlos, les yeux du Plouc restent secs.

Illich Ramirez Sanchez, dit Carlos, alias «le Chacal» n’a plus de croc pour mordre. Le chacal est devenu roquet. Son système de défense est pitoyable. Dans un entretien accordé au quotidien vénézuélien El Nacional, il se vante  d’avoir tué entre 1500 et 2000 personnes. Mais dès qu’il s’agit d’une victime identifiée, Carlos clame son innocence. Côté macho: «Regardez, j’en ai une plus grosse que tout le monde avec ma montagne de cadavres». Côté tribunaux: «Ce n’est pas moi qui ai fait ça, Monsieur le Juge». Le soutien que lui apporte le comique Dieudonné ajoute au caractère pathétique de cette chute dans l’insignifiance.

Ses défenseurs sont au diapason et mènent contre la Cour une guérilla mesquine et puérile. Un exemple parmi d’autres: des juges veulent prendre des notes sur leurs ordinateurs portables; les avocats de Carlos s’y opposent au motif que leur client n’a pas de PC. Na! Ils font du Vergès, mais sans le talent, hélas.

Ambiance d’une audience (celle de mercredi 9 novembre) relatée par Le Plouc: «Confit en vanité, l’accusé se montre heureux de participer à son interrogatoire de personnalité mené par le président Olivier Leurent, dont la patience relève de l’apostolat. Mais il jaillit de la barbe blanche de Carlos un fleuve de paroles précipitées charriant un sabir franco-espagnol difficilement compréhensible». De toute façon, ce que l’on extrait de son discours politique sonne creux et sent la naphtaline.

L’ex-ennemi public de la planète n’est plus qu’un fantôme ventripotent d’avant la chute du Mur de Berlin ; il récite son léninisme rudimentaire comme un mantra qui aurait perdu toute efficacité.


Jean-Noël Cuénod

12:19 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : terrorisme, justice | |  Facebook | | |

Commentaires

Le travail du plouc est-il de faire le procès de Carlos ou de relater le procès en train de se dérouler? Ca sent la haine, même pas refoulée. Rien à apprendre sur ce qui s'est passé au tribunal. Pour un compte rendu plus sérieux, c'est ici :

http://www.slate.fr/story/46193/carlos-bavard-proces-terrorisme

Avec l'humour en plus. Pie c'est plus classe que roquet.

Et de toute façon, tout le monde connaît déjà l'issue du procès. Ce n'est donc pas un tribunal, mais soit une tribune politique, soit une comédie, soit les deux. C'est bien qu'il ait été mis hors d'état de nuire, mais hélas il y a de nombreuses "personnalités" qui ont bien plus de morts sur la conscience (pardon, en fait ils n'ont pas de conscience), et qui ne seront jamais jugés, trois fois hélas...

Écrit par : Johann | 10/11/2011

Tant le chacal que le roquet ont leur utilité, carlos est une ordure qui va crever en taule, c'est tout !

Écrit par : Corto | 11/11/2011

Les commentaires sont fermés.