03/11/2011

Le Plouc solitaire dans la forteresse du G20

Ce ne sont pas les mollets duveteux des stars qui, aujourd'hui, descendent le grand escalier du Palais des Festivals à Cannes. En fait de cannes, se sont celles, plus ou moins arthritiques, des superpuissants de ce monde qui le gravissent. On a pu apprécier, juste à l'instant, la foulée élégante et sportive d'Obama, suivi par un Sarkozy plus claudiquant et grimaçant que jamais.

Le G20 commence donc, après le lever de rideau grec de mercredi et l'explication de gravure entre, d'une part, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy et, d'autre part, Georges Papandréou qui, pour avoir l'incroyable culot de demander aux Grecs s'ils voulaient perdre leur souveraineté, s'est fait tancer d'importance par la Mama prussienne et l'Excité neuilléen.

Le Plouc se trouve donc plongé, une fois de plus, dans ces machines à grand spectacle d'où généralement il ne sort pas grand chose. L'important est que ces gens là - les vingt Etats et institutions qui comptent sur la planète - se parlent. Rien ne filtre. Tout est contrôlé. Les communiquants communiquent. Et pas seulement leur mère. L'ennui suinte de ces immenses couloirs où les journalistes sont confinés. Toute la partie côté mer de Cannes est interdite à la circulation. Pour franchir cette frontière entre les Puissants qui causent et les "anonymes" (mot atroce!) qui vaquent, le journaliste accrédité doit présenter un énorme badge jaune avec sa photo et son pedigree.

Le front de mer cannois est donc transformé en forteresse assiégée abritant 3000 délégués, 3000 journalistes, gardés-protégés par 12 000 flics. Le prix de tout ça? 20 millions d'euros.

 

Jean-Noël Cuénod

10:09 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | |

Commentaires

"l'Excité neuilléen."

J'adore!
Et il y a des personnes pour croire encore à la démocratie... Même les rois avaient moins de pouvoir.

Écrit par : Johann | 03/11/2011

Excellent ça mérite Facebook et une citation dans la revue des blogs qui paraît tous les jours ou presque sur http://blog.tdg.ch! Il fait beau au moins?

Écrit par : JF Mabut | 03/11/2011

Les stars montent les marches à Cannes, Jean-Noël. Il n'y a qu'au Lido (celui de Paris, pas celui de Venise) qu'elles les descendent.

Écrit par : Philippe Souaille | 03/11/2011

Après deux ans de présence sur cette plate forme, je peux dire que votre blog fait parti des meilleurs... enfin pour moi!

Écrit par : zakia | 03/11/2011

Oui, les stars montent à Cannes, descendent au Lido et comme observait avec malice Sacha Guitry :" pour que certaines de ces gloires tiennent le haut du pavé, elles n'ont eu parfois qu'à descendre du trotoir"
Mais de là à qualifier de catins nos sublimes dirigeants, il n'y a qu'un pas, ou une marche que je ne.. que je suis bien tenté de franchir !

Écrit par : Athanase | 03/11/2011

"partie" (décidément!)

Écrit par : zakia | 03/11/2011

… Sarkozy claudiquant…
Déjà pas facile de marcher à plat avec des talonnettes, alors monter des marches doit être horriblement douloureux. On ose pas imaginer quand le basset neuilléen devra les descendre !

Écrit par : Benoît Marquis | 03/11/2011

Les commentaires sont fermés.