26/05/2011

G8 : Le Plouc galère à Deauville

Voilà donc Le Plouc dépêché à Deauville sous la contrainte – aimable mais ferme – de la rubrique économique afin d’y suivre le G8, ce truc qui permet à huit chefs de gros et moyens Etats de parader devant les caméras en se faisant des mamours après avoir aiguisé les dagues. Et qui, surtout, offre à l’Hyperomni l’occasion de montrer à ses futurs électeurs qu’il fait avancer le Monde et ses environs à coups de talonnettes dans le train. Mais les futurs électeurs s’en fichent comme de leur première indemnité chômage. Ils veulent du concret, du consistant, du qui se met dans l’assiette (au beurre ?). « G8 ? J’ai pas grand-chose dans le frigo, oui ! »

A Deauville, cité maritime s’il en est, galérer fait partie de l’ordre des choses. Et Le Plouc a souqué ferme, car l’organisation de ce G8 par l’Elysée se révèle à la fois tatillonne et brouillonne. Le Plouc et sa Plouquette avaient trouvé une chambre dans la campagne, non loin de Deauville. Arrivés sur place, ils ont appris que toutes les chambres avaient été louées à la police. Qu’à cela ne tienne, Le Plouc, avec l’aide d’un officiel local, déniche une chambre chez un particulier à Deauville. Mais comment s’y rendre ? La ville est complètement bouclée par l’armée et la police. Pour y pénétrer ne serait-ce que d’un orteil, il faut un badge distribué à Trouville. Dûment accrédité, Le Plouc reçoit son badge. Mais La Plouquette n’en possède pas, elle. Dès lors, Le Plouc peut dormir à Deauville mais pas sa moitié. Impossible de se partager. Dieu merci, un formidable couple de Trouville, M. et Mme Vardon, nous offre le gîte. Il s’était inscrit pour ce faire au centre d’accréditation. Le Plouc et La Plouquette ne passeront donc pas la nuit dans leur voiture de location. Ouf !

Mais pour gagner – le mot n’est pas trop fort - le centre de presse installé à l’hippodrome de Deauville, quel trajet ! Des bus effectuent bien la navette entre Trouville et la cité interdite de Deauville, mais ils sont soumis parfois à d’étranges caprices policiers. Mercredi soir, les agents arrêtent ce minibus, pourtant officiel, dans lequel Le Plouc était parvenu à prendre place. Et lui interdisent d’aller plus loin. Pourquoi ? Parce que ! Seul renseignement, ce blocage va durer deux heures. « Il y a des personnalités qui vont passer. Obligé d’assurer leur sécurité. Désolé », ajoute un officier.

Stupeur dans le minibus. Le Plouc risque cette question à la casquette galonnée : « On peut quand même déambuler à pieds ? » « Ah oui, pas de problème », répond la casquette. Tout le monde sort et se rend à pieds jusqu’à Trouville. Apparemment, nous étions dangereux en bus et inoffensifs à pied. C’est ce qu’on appelle la « logique sécuritaire ».

Pendant ce temps, le grand spectacle commence. La marche du Plouc continue. Celle du monde aussi.

Jean-Noël Cuénod

15:40 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | |

Commentaires

Définition partiel de "plouc" selon wiki:

>

Qui vous a dit que les choses seraient faciles pour les péquenauds ?

Écrit par : ElBully | 26/05/2011

Hé oui. Cela devait forcèment arriver. Depuis la décolonisation des années 60, les pays africains ont cherché à continuer de fonctionner en ...reproduisant (j'ai failli écrire "singeant", mais la clique des bien-pensants a l'esprit tellement mal tourné...) quitte à en exagérer les aspects les plus désagréables. Comme le blocage des routes de la capitale deux heures à l'avance parce que le Président veut se rendre chez sa maîtresse*...
Cela a culminé avec cette immense rigolade qu'a été le couronnement de ce vieux singe de Bokassa 1er (Jean Bedel parce que pas Fêtnat...) avec pléiade de présidents français dans les travées de la cathédrale...
Juste retour des choses, cette France qui coule à pic dans l'inculture la plus crasse, envahie par des dizaines de millions de Sahariens et de Sub-sahariens illettrés se comporte maintenant selon les règles des rois nègres.

*A Tombouctou en 1986, j'ai entendu la responsable de Care International raconter l'histoire suivante : un petit tablier est venu en courant comme un dératé aux bureaux de Care. Il réclamait une voiture pour aller chercher sa soeur dans une localité environnante. Moussa Traoré avait annoncé sa venue dans la 7ème région et la soeur du petit tablier était sa maîtresse officielle dans cette région...

Écrit par : Géo | 26/05/2011

On a pas d'argent, les caisses sont vides, les cerveaux sont creux, (crise économique= crise des cerveaux) mais tout va très bien madame la marquise! OUI, nous sommes vraiment des ploukasses pour permettre ce genre de gueuletons des hypocrites en faillite.(sauf l'Allemagne) sans se révolter! La République démocratique et laïque est en danger de mort.L'obscurantisme et les dieux, aidés de leurs prophètes de misère, reprennent du poil de la bête.Les ploukasses sont dépressifs..

Les mensonges, les faux dollars, les faux euros et les fausses reprises économiques font partie des miracles et de la télé réalité...Telle est notre réalité.Le plouk du Puy en Velay lui fait la guerre aux rsistes, alors que la chrétienté brûle de l'énergie dans sa commune, pour éclairer le "Las Végas" des croyances du massif central! Nous sommes en demi faillite, mais les monarques vont très bien merci.Comme le dit Obama plouk des plouks: "que dieu vous garde et la paix soit avec vous" !

Écrit par : Pierre NOËL | 26/05/2011

Oh oui, j'imagine qu'il vous est plus facile de partir librement à Beaurecueil, cette antichambre du paradis, que de faire le pied de grue au G8 à Deauville, en tentant de glaner quelques informations égarées, autant dire de pain lancé aux mouettes, par l'entourage de ces huit chefs d’États autoproclamés les plus puissants du monde ...

Et bien on l'a échappé belle à Genève, dire que le "dynamique" Marc Francina, maire d'Evian, voulait accueillir cette réunion chez lui, à proximité de la source Cachat ...

Merci pour ce billet décapant !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 26/05/2011

I would like to thank you for the hard work you did write this post. I am optimistic about the best job for the same path for the future.

Écrit par : graduation quotes | 13/06/2011

I would like to thank you for the hard work you did write this post. I am optimistic about the best job for the same path for the future.

Écrit par : graduation quotes | 13/06/2011

I want to thank you for the hard work you've written this post. I am optimistic about the best job in the same way for the future.

Écrit par : garage shoes | 24/06/2011

Les commentaires sont fermés.