23/03/2011

Pierre Perret contre Guy Béart: du rififi chez les poètes

pierre-perret-jpg_17961.jpgLes poètes de la chanson française affichent cette camaraderie virile qui sied aux navigateurs de Guy-Beart.jpggros temps. Voilà pour la devanture. Mais, dans l’arrière-boutique, les langues vipérines vibrionnent. Les règlements de comptes entre coteries succèdent aux dérèglements de mécomptes entre ego froissés.
 
Tel est le contexte qui éclaire le procès en diffamation qu’intente le chanteur Pierre Perret à l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur et à l’une de ses journalistes, Sophie Delassein. Les débats ont commencé, mardi 22 mars, à la XVIIe Chambre correctionnelle au Tribunal de grande instance parisien. Ils ont tourné en affrontement entre Pierre Perret et un témoin fort accusateur, Guy Béart, auteur-compositeur-interprète.

Dans un article particulièrement venimeux, paru le 29 janvier 2009 et intitulé «Perret et le pot aux roses», notre consœur accuse l’auteur de Blanche d’avoir pillé Georges Brassens, d’autres poètes et surtout d’avoir inventé ses conversations avec l’écrivain Paul Léautaud entre 1954 et 1956. Elle est péremptoire: «Perret n’a jamais rencontré Léautaud. » Or, le chanteur a maintes fois évoqué ses rencontres avec l’écrivain dans un livre paru en 1972, Adieu Monsieur Léautaud, et un autre, A cappella, plus récent, qui a fait l’objet de l’article du "Nouvel Obs".

Les amis de Brassens sont les ennemis de Pierre Perret

Selon la journaliste, c’est Guy Béart, lors d’un entretien téléphonique, qui l’a conduite à mener une «enquête serrée» sur les affirmations de Perret. Elle a aussi reçu l’appui de fervents connaisseurs de Paul Léautaud et de l’Association des amis de Georges Brassens, groupe qui déteste Pierre Perret, celui-ci ayant écrit quelques lignes peu aimables sur son héros.
 
L’avocat de Pierre Perret, Me Francis Szpiner, une des vedettes du Barreau parisien, s’adresse à Sophie Delassein en lui rappelant qu’en 1972, le célèbre critique Angelo Rinaldi, membre de l’Académie française, écrivait dans les colonnes du Nouvel Obs tout le bien qu’il pensait du livre de Pierre Perret consacré à Paul Léautaud.

Me Szpiner: - Alors, Madame Delassein, pourquoi n’avez-vous pas demandé son avis à un critique aussi avisé qu’Angelo Rinaldi, ancien journaliste de l‘hebdomadaire qui vous emploie?

Sophie Delassein: - C’est vous qui dites que Rinaldi est avisé…

Me Szpiner, levant ses petits bras au ciel en écarquillant les yeux: -Ah Madame vous avez une hiérarchie des sources à laquelle je rends hommage!

Pour démontrer qu’il connaissait bel et bien Paul Léautaud, Pierre Perret remet aux juges deux ouvrages que l’écrivain lui avait offerts. L’un porte cette dédicace écrite à la plume d’oie par Léautaud: «A Pierre Perret, avec des années de retard et mes cordialités. » L’autre est un condensé de l’œuvre de Stendhal où l’on remarque qu’une enveloppe adressée le 4 janvier 1955 à Paul Léautaud a été coupée en quatre pour servir de signet: «Léautaud a voulu ainsi marquer les pages que je devais lire de ce livre qu’il avait préfacé», explique le chanteur aux juges.
 
"Les Suisses ne connaissent pas les chansons de Pierre Perret"

Si Pierre Perret porte avec vivacité ses 76 étés, Guy Béart, lui, déplace ses 80 ans avec plus de lenteur. Et doit témoigner assis. Ce qui ne modère nullement la hargne qu’il porte à son «confrère» en l’accusant d’avoir piqué deux vers à Federico Garcia Lorca: «Un vers, ça va; deux vers bonjour les dégâts!» Alors qu’il produisait une émission télévisée, Guy Béart aurait été contraint par l’écrivain Frédéric Dard à inviter Pierre Perret: «C’est faux. Ils n’étaient pas amis. Frédéric Dard vivait en Suisse. Et personne ne connaît les chansons de Pierre Perret là-bas…» s’insurge-t-il en un grand geste rejetant l’Helvétie aux confins de l’Ouzbékistan ou de la Patagonie méridionale. Pourquoi tant de haine? «Je n’en sais fichtre rien. Il ne peut pas m’encadrer depuis nos débuts à La Colombe», nous a confié Pierre Perret lors d’une interruption d’audience.

Aujourd’hui, la journaliste du "Nouvel Obs" présentera comme témoins les spécialistes de Léautaud. L’écrivain étant mort en 1956, appellera-t-on les tables tournantes à la barre?


ECLAIRAGE

Léautaud surgit d’outre-tombe


On ne lit guère Paul Léautaud (1872-1956) aujourd’hui. On a tort. Son Journal littéraire est un chef-d’œuvre qui éclaire la première moitié du XXe siècle des lettres françaises, écrit d’une plume concise, précise, impitoyable. Tenu en haute estime par Paul Valéry et André Gide, Léautaud a travaillé durant trente-trois ans comme secrétaire général du Mercure de France. Il a ainsi publié le premier poème de Guillaume Apollinaire.
 
Sous le nom de plume de Maurice Boissard, Léautaud rédigeait aussi des critiques théâtrales d’une sécheresse toxique qui ont mis sur le flanc bien des auteurs. Clochard dans l’allure et aristocrate dans l’âme, l’écrivain cultivait son mépris des hommes et son amour des chats dans un taudis empestant l’urine féline à Fontenay, près de Paris. Paul Léautaud est devenu célèbre tardivement en 1950, lorsque Robert Mallet lui a consacré une série d’entretiens radiophoniques qui a connu un succès d’audience considérable. Son ton sarcastique et sa verve voltairienne ont séduit la France qui venait de subir l’Occupation.

Qu’aurait-il pensé de ce procès? Citons cet extrait de ses chroniques théâtrales: «Il fut un temps où on savait se venger d’un bon mot par un autre bon mot, rendre épigramme pour épigramme. » Les juges entendront-ils les ricanements d’outre-tombe de ce clochard céleste?


Jean-Noël Cuénod


Version complète de la chronique judiciaire parue mardi 22 mars 2011 dans 24 Heures.

09:50 | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : pierre perret, guy béart, chanson française, paul léautaud | |  Facebook | | |

Commentaires

.
Pôv' Béart ! ! Tu vieillis bien mal ! ! !
.

Écrit par : Raoul | 23/03/2011

Moi qui ai signé mon service de presse sur le bureau même de Léautaud, au Mercure de France, le même bureau sur lequel il a culbuté un grand nombre de ses lectrices, je trouve cette polémique assez sordide. Et vaine, surtout. Quelle importance si Pierre Perret a fréquenté longtemps ou non Paul Léautaud? Il a lu ses livres. Il a le droit d'écrire sur lui, qu'il l'ait rencontré une seule fois ou mille. Béart fait preuve d'un curieux esprit. On l'a connu poète. Il est devenu mouchard.

Écrit par : jmo | 23/03/2011

J'adore Brassens mais je ne vois pas en quoi Pierre Perret devrait être opposé au maître, au contraire, ses inspirations lui rendent hommage. Que ce soit Béart ou Perret, même si je ne les écoute que très occasionnellement, je pense que nous devons nous réjouir de leur oeuvre car si l'on devait faire un procès à toutes les inspirations plus ou moins légitimes mais qui n'ont rien apporté par ailleurs... le journalisme et la justice seraient encore plus à la tâche. Perret et Béart sont des auteurs compositeurs de talent et cela manque chez d'autres qui s'inspirent de tout et de rien.

Merci messieurs pour tout cela et ne développez pas cette querelle !

Écrit par : Guy | 23/03/2011

Une petite blague bien sordide mais d'époque : "ces deux guignols devraient bientôt sentir l'odeur du sapin" pour le plus grand bien de la chanson, non ?

Écrit par : Hypolithe | 23/03/2011

monsieur Beart est un grand de la chanson un vrai poete mais cela ne lui permet pas de trainer dans la boue monsieur perret agreable chanteur et que sans bien sur le connaitre intimement je crois honnete. Monsieur Beart ne se grandit pas contentons nous de l ecouter pour le reste...

Écrit par : ARNAUD | 23/03/2011

"Dans un article particulièrement venimeux,"

"Selon la journaliste, c’est Guy Béart, lors d’un entretien téléphonique, qui l’a conduite à mener une «enquête serrée» sur les affirmations de Perret. Elle a aussi reçu l’appui de fervents connaisseurs de Paul Léautaud et de l’Association des amis de Georges Brassens, groupe qui déteste Pierre Perret, celui-ci ayant écrit quelques lignes peu aimables sur son héros."


On ne s'en prend qu'à Guy Béart? J'aimerais qu'on m'explique!


"ce temsp là est révolu puisqu'à force de saouler tout le monde et de gâcher votre talent plutôt que d'écrire de belles chansons plus personne ne veut de vous. vous finirez dans l'oubli le plus total."

Un fan de Pierre Perret... avec une telle hargne?

Quelle différence de classe entre ARNAUD et demarly!

Écrit par : Patoucha | 23/03/2011

merci d'avoir tronqué mon texte, belle censure

ainsi mon message est totalement dénaturé

bravo

demarly

Écrit par : demarly | 24/03/2011

Seems we have a good battle here. Thanks for sharing though!

Écrit par : Braun Ear Thermometer | 29/06/2011

I just seen the photograph you have displayed along with the article on this page. It seems like it was kind of party time and I am not sure whether there is any occasion or not. Thanks for sharing the information.

Écrit par : Virginia movers | 29/06/2011

It seems that we have war here. I'll look forward reading about this.

Écrit par : Black Hair Extensions | 30/06/2011

We have a good review of war here. Thanks for sharing

Écrit par : Black Hair Extensions | 01/07/2011

Pierre Perret is a bon vivant. The common denominators of his repertoire are the pleasures of eating, loving or enjoying the little things in life. But it is above all his mastery of the French language, the right word, and slang that distinguishes his writing from any others. Thanks.

Écrit par : Sim Dual | 01/07/2011

The poets of French music show this manly camaraderie befitting browsers to Guy-Beart.jpggros time. So much for the front. But in the back room, languages ​​vibrionnent viper. The settling of scores between cliques succeed the disturbances of disappointments between ego bruised. Thanks.

Écrit par : weston harris hearing aids | 01/07/2011

The impressionistic survey of the manners morals and outlook of our contemporary educated upper-middle classes.Thanks for sharing inrformative post.
Regards,

Écrit par : Maryland moving company | 02/07/2011

Un fan de Pierre Perret... avec une telle hargne?

Quelle différence de classe entre ARNAUD et demarly!

Écrit par : cash loans | 04/07/2011

The impressionistic survey of the manners morals and outlook of our contemporary educated upper-middle classes.Thanks for sharing inrformative post.
Regards,

Écrit par : cash loans | 04/07/2011

Thanks for sharing the information.

Écrit par : cash advance loans | 04/07/2011

The Paris region was under full control of the germanic Franks by the late 5th century the frankish king clovis the frank the first king of the merovingian dynasty.Thanks for sharing informative post.
Regards.

Écrit par : hair salon web design | 05/07/2011

The poetry fiction the visual arts as well as works for the stage, screen, and concert hall is that of the sad clown pining for love of Columbine who usually breaks his heart and leaves him for Harlequin. Performing unmasked with a whitened face.Thanks for sharing informative post.
Regards.

Écrit par : propane virginia | 06/07/2011

Une petite blague bien sordide mais d'époque : "ces deux guignols devraient bientôt sentir l'odeur du sapin" pour le plus grand bien de la chanson, non ?

Écrit par : payday loans online | 07/07/2011

The wealth created in the ninteenth century from the factory based cotton industry transformed an area of scattered farms and homesteads into a self confident town.Thanks for sharing informative post.
Regards.

Écrit par : how to lose weight naturally | 11/07/2011

The most significant plot change occurs at the climax of the film. In the television version quatermass appeals to the last vestiges of carroon humanity and convinces him to commit.Thanks for sharing informative post.
Regards.

Écrit par : Roof materials | 14/07/2011

The parts in television then went to montreal canada to work as a nanny before returning to france the following year to attend drama school in paris.Thanks for sharing informative post.
Regards.

Écrit par : Study abroad programs | 15/07/2011

Perhaps that is the battle of dignity. The interest of the people comes from the very good author.

Écrit par : how to name a company | 18/07/2011

tres bon article. merci.

Écrit par : aluminum carry cases | 20/07/2011

very nice article you wrote there. keep it up!

Écrit par : laptop cases | 20/07/2011

The impressionistic survey of the manners morals and outlook of our contemporary educated upper-middle classes.Thanks for sharing inrformative post.
Regards,

Écrit par : laptop briefcases | 20/07/2011

J'ai vraiment comme Pierre Perret. Je suis un fan de son. Article très intéressant. Félicitations!

Écrit par : spielzeug shop | 02/08/2011

Une telle compétition ou comparaison peut parfois amener du bon !

Écrit par : Fred | 03/10/2011

Les relations de Léautaud avec Valéry n'ont pourtant pas été sans coup bas non plus... (Voyez la biographie de Valéry de Michel Jarrety)
Paul Léautaud n'est pas réputé pour sa philanthropie ^^
Ses relations cordiales avec Pierre Perret ne m'étonneraient pourtant pas, ils ont tous les deux un côté "pieds dans le plat", et Perret sachant lui aussi décocher des flèches empoisonnées à l'occasion.

Valéry dit de Léautaud "Il est un concierge stendhalisé. Et qui le fut par moi"
Un peu de poésie pour adoucir tout ça...
http://www.youtube.com/watch?v=YZkNFkttUHU

Écrit par : rosalie | 15/10/2011

J'aime ce site, vous remercier pour tout ce

Écrit par : Zobacz | 22/05/2012

Les commentaires sont fermés.