01/03/2011

Quand la France « lepénise » la Suisse

Naguère encore, les médias français n’accordaient pas le moindre intérêt à la Suisse, tache blanche au milieu de la carte européenne. Puis, les initiatives et référendums blochériens ont capté le paresseux regard des journalistes hexagonaux. De ce traitement médiatique prescrit outre-Jura, l’image de la Suisse est ressortie distordue. La déformation a succédé à l’ignorance.

Vue de France, la Confédération s’est transformée en repaires de racistes invétérés, de xénophobes frénétiques, en pays habité par des Harpagon crispés sur leurs cassettes emplies de ducats scintillants et tintinnabulants. Dans la foulée, le Front National et les Le Pen père et fille se sont emparés du «modèle suisse» pour le glorifier, suscitant un surcroît de malentendus. Comment s’est opérée cette déformation? Par l’usage systématiquement sélectif que font les médias tricolores des résultats de nos votations. Voici quelques exemples.

Juin 2008, l’initiative de l’UDC pour procéder à la naturalisation par les urnes est rejetée à près de 64% des Suisses. Impact médiatique en France: nul.


Février 2009, près de 60% des citoyens accepte d’étendre à la Bulgarie et à la Roumanie la libre circulation entre la Suisse et les pays de l’Union européenne. Impact médiatique en France: nul.

Novembre 2009, l’initiative de l’UDC contre les minarets est votée à une majorité de 57,5%. Impact médiatique en France: considérable.

Novembre 2010, l’initiative de l’UDC pour le renvoi des criminels étrangers emporte 53% des suffrages. Impact médiatique en France: important.

Ainsi, chaque fois que l’extrême droite suisse est battue, les journalistes voisins veulent ignorer cette information. Mais lorsqu’elle gagne, ils mettent sa victoire en exergue. Cela fait l’affaire du Front national qui a beau jeu d’affirmer que notre pays est en voie de «lepénisation» galopante.

Pourquoi les médias français agissent-ils ainsi? En raison de «l’effet d’excitation» qui a remplacé la traditionnelle «hiérarchie de l’information» dans le choix des rédactions.

 Expliquer que les Suisses acceptent d’étendre la libre circulation aux Bulgares et aux Roumains — ce qui n’allait pas de soi — est certes intéressant, mais une telle information réclame un effort d’explication que n’apprécient guère les médias voués à l’instantané. Alors, qu’un vote contre les minarets suscite d’emblée des réactions, sans que le journaliste soit obligé de se creuser la tête. Nous ne sommes plus informés mais excités. Et ce phénomène dépasse les frontières de l’Hexagone.

 

Jean-Noël Cuénod

09:11 | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : le pen, udc, médias, suisse, france | |  Facebook | | |

Commentaires

" repaires de racistes invétérés, de xénophobes frénétiques, en pays habité par des Harpagon crispés sur leurs cassettes emplies de ducats scintillants et tintinnabulants "


J'adore cette image !
Les voleurs de Lyon aussi c'est pourquoi, ils nous visitent de temps à autre.

En 2012, Marine Le Pen sera la première femme présidente de la France.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 01/03/2011

La blondasse sera un digne successeur d'Elena Ceausescu ; en cas de dérives elle pourra toujours s’inspirer des méthodes utilisées par Maria Popesco mais également de la très catholique et dodue Imelda Marcos.

Écrit par : Hypolithe | 01/03/2011

Une fois de plus, excellente analyse de la situation !

Seul le sensationnel fait vendre et c'est ainsi que l'on sombre dans la médiocrité. Accrocher le lecteur par de gros titres racoleurs suggérant des faits qui n'ont parfois rien à voir avec la réalité, autant d'artifices qui relèvent non seulement de la paresse, d'un manque de travail de recherche mais parfois aussi carrément de la malhonnêteté intellectuelle.
On ne parlera même pas de la déformation des faits relatés, ceci à des fins de nuisance, voire plus grave, d'incitation à la haine.

Pour illustrer mes propos, j'évoquerai une jeune journaliste française établie en Suisse depuis peu et qui prétend vouloir par le biais de son blog "expliquer la Suisse aux Français". Je prendrai pour exemple l'un de ses récents billets intitulé :

" Les Suisses font campagne contre les mendiants "

http://blog.lefigaro.fr/suisse/2011/02/les-suisses-font-campagne-contre-les-mendiants.html

S'inspirant d'une initiative communale visant à interdire la mendicité à Lausanne, l'auteure tentait d'expliquer que la Suisse luttait contre les mendiants, plutôt que de s'en prendre à la pauvreté. Dans son article aucun mot sur les mendiants en question (qui sont-ils, pourquoi mendient-ils, etc.). En revanche beaucoup d'amalgames et d'allusions totalement décalées. Cette simple phrase de l'article est en soi un morceau d'anthologie :

" Mais peut-on vraiment interdire la pauvreté ? "

Aucun mot en revanche concernant les aides sociales, l'identité de ces mendiants, des Roms pour la plupart que l'on rencontre partout en Europe Occidentale et notamment dans toutes les villes de France. C'est ainsi qu'en exploitant un problème propre à l'ensemble de l'Europe - celui des Roms -, on s'en empare au profit d'une image que l'on veut donner.

De telles méthodes relèvent de la manipulation de l'information !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 01/03/2011

Merci Monsieur Cuénod pour vos analyses que je ne manque jamais de lire.

Rares sont effectivement les journalistes qui se donnent la peine de se creuser la tête et qui font un travail impartial. Les masses populaires écrasées par le flux continuel d'informations et le mode de vie hyper stressant, n'ont ni le temps ni l'envie de s'arrêter pour faire une quelconque analyse. Hélas! Au plus grand bonheur des opportunistes et des manipulateurs des consciences.

Bonne journée et encore merci.

Écrit par : zakia | 01/03/2011

Mr Cuenod j'adhère à la totalité de votre propos.

Permettez moi toutefois de souligner, amicalement, le chauvinisme helvétique dans la mesure où si la critique est juste à l'égard des journalistes français elle l'est tout autant à l'égard de leurs confrères suisses.

La France, comme Lyon, ne saurait se limiter aux délinquants lyonnais... les banlieues françaises ne sont pas toute conforme à la caricature dyonésienne... et la france ne se limite pas à un groupuscule de gauchistes préférant manifester que d'aller travailler...

malheureusement les trains qui partent et arrivent à l'heure n'intéressent personne!

Écrit par : matthieu | 01/03/2011

"Au plus grand bonheur des opportunistes et des manipulateurs des consciences."


Elle est bien placée pour en parler.... (il ne reste plus qu'à trouver qui est plagié dans ce commentaire)

Écrit par : Patoucha | 01/03/2011

"Vue de France, la Confédération s’est transformée en repaires de racistes invétérés, de xénophobes frénétiques, en pays habité par des Harpagon crispés sur leurs cassettes emplies de ducats scintillants et tintinnabulants."

Uniquement par la coterie que vous fréquentez, Plouc, uniquement. Des gens sans le moindre intérêt, de notre point de vue, puisque nous sommes dans le même temps un exemple envié pour un tas de gens qui aimeraient voter, eux aussi, contre l'islamisation, contre les criminels étrangers et sans doute également pour ne pas faire partie de l'U.E.

Écrit par : Scipion | 01/03/2011

IL faut ouvrir les yeux c'est l'explosion de la délinquence qui lepénise l'Europe entière, la délinquence et l'incompétence des politiciens!

Il faut voir le débat, mélenchon-Marine,

Mélenchon est absolument détestable, incompétent, grossier, alors que Marine est totalement sereine et très précise dans ces propos!

Allez faire un tour dans les rues de Genève, regardez qui sont les délinquents, ils sont partout, ivres, pétés, agressifs, tout est dit!

En 2012 Marine va surprendre le monde entier, elle est déjà à 20%, et tous les jours, les délinquents lui envoient de nouveaux électeurs!

Pas un partis de gauche genevois à un remède contre la délinquence, ils refusent de voir l'étendue du problème, depuis plus de 10ans!

Aujourd'hui ça suffit!

Et il ne suffit pas d'augmenter les effectifs de la police municipale, il faut les former correctement, je les vois passer à côté des voleurs sans les voir!

Écrit par : dodo | 04/03/2011

Les commentaires sont fermés.